AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782913955905
96 pages
Éditeur : Editions Transboréal (27/11/2009)

Note moyenne : 3.75/5 (sur 16 notes)
Résumé :

La collection " Petite philosophie du voyage " invite NicolasWeill-Parot, historien, à restituer l'atmosphère des bibliothèques et la passion qui anime le chercheur. Dépositaires de la mémoire du passé, les manuscrits offrent émotion et connaissance au lecteur désireux d'entreprendre, dans les hauts lieux du patrimoine, un voyage à caractère initiatique.

Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Cacha
  20 novembre 2015
A recommander à tous les amoureux des livres et de la recherche historique.
L'auteur, universitaire, chercheur en sciences et en magie médiévales, nous livre ses réflexions sur les différentes bibliothèques qu'il a fréquentées.
J'apprécie vraiment beaucoup cette collection qui m'aide à réfléchir et me fait voyager.
Commenter  J’apprécie          190
AmandineMM
  28 août 2011
Je me souvenais avoir apprécié ce petit livre la première fois que je l'avais lu, mais j'étais loin de me douter que ce serait un tel émerveillement de le relire : c'était comme la caresse du bout des doigts d'un chercheur sur un manuscrit. Outre l'écriture fine et agréable de Nicolas Weill-Parot, je crois que j'ai surtout été touchée par les thèmes abordés dans lesquels je me suis retrouvée.
En tant qu'étudiante en lettres, les questions de « l'utilité » de mes études ou de mes travaux, évoquées par l'auteur, historien, au début et à la fin de ce témoignage, ne me sont pas inconnues. Les réponses que lui-même y apporte ont donc facilement trouvé une résonance en moi, de même que son récit du parcours d'un chercheur. Parlant de son expérience particulière, il sait néanmoins prendre distance pour que chaque étudiant ou chercheur puisse se retrouver dans ce récit, dans ces sensations. de plus, son récit est parsemé, de temps à autre, de petites touches d'humour, notamment dans les anecdotes à propos des règles des bibliothèques où il a eu la chance de pouvoir consulter des manuscrits. Cela allège le récit et m'a amusée.
Enfin, c'est avant tout mon âme de lectrice qui a été touchée à la relecture de ce témoignage d'un historien, mais aussi d'un lecteur. S'il n'évoque que des manuscrits et des grimoires, ce qui ne me correspond pas forcément, je me suis malgré tout retrouvée dans ses sensations à l'ouverture d'un livre longtemps cherché ou lorsqu'il pénètre dans une bibliothèque, lieu magique pour moi.
Lien : http://minoualu.blogspot.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
delitterys
  30 mars 2012
J'ai plongé à la suite de Nicolas Weill-Parot dans une « petite flânerie dans le secret des bibliothèques ». Cet historien, spécialiste de la science et de la magie médiévale, nous entraîne dans un univers de grimoires, de livres perdus, de manuscrits interdits, de notes à déchiffrer. Il décrit avec humour ses difficultés à cerner un sujet universitaire, ses tribulations ésotériques au coeur de la bibliothèque vaticane, son parcours initiatique au sein d'autres salles de lectures aux réglementations mystiques (British Library, Bodleian…), ses rencontres avec d'autres chercheurs-enquêteurs aux profils romanesques et son émotion à toucher du bout du doigt l'Histoire à travers le papier. Un beau moment d'érudition et de passion, doublé d'une belle défense des Humanités, essentielle(s) en ces temps de mépris culturel.
Une autre critique d'un livre de la même collection par ici :
Lien : http://www.delitteris.com/no..
Commenter  J’apprécie          30
Sand94
  06 avril 2012
Il m'est bien difficile de vous parler de ce livre sans avoir envie de recopier les multiples passages que j'ai soulignés au fil de ma lecture, tant les réflexions sonnent justes et portent à discussions. Il nous donne envie de visiter et de nous perdre dans ces lieux renfermant tant de trésors et qui sont tellement chargés d'histoire et de culture. le tout est parsemé de petites anecdotes souvent drôles qui rendent la lecture très vivante et réjouissante. A découvrir donc, comme les autres ouvrages publiés dans cette collection.
Lien : http://leslivresdegeorgesand..
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
CachaCacha   20 novembre 2015
Quand ce qui était ombreux s'illumine, quand ce qui était brouillé devient net, le chercheur éprouve le sentiment fugitif de l'accomplissement.
Commenter  J’apprécie          230
MissbouquinMissbouquin   03 juillet 2012
“Les humanités ne peuvent se plier à cette exigence d’instrumentalité, parce qu’elles participent elles-mêmes de la finalité humaine; elles sont ce pour quoi les hommes vivent, deviennent, s’illustrent et sont ce qu’ils sont. La bibliothèque est la châsse où est gardée la mémoire de leurs faits, de leurs pensées et de leur œuvre. On pourrait imaginer que toutes les bibliothèques du monde seraient reliées entre elles par des galeries secrètes et que le lecteur, le chercheur, parcourrait indéfiniment tout au long de sa vie ce même et unique labyrinthe.”
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
delitterysdelitterys   30 mars 2012
La recherche est une aventure dont il est impossible de fixer le point d’arrivée avant de s’y être engagé pleinement. Qu’une vague idée lui serve de départ ou que ce soit une source précise, le bon chercheur est celui qui entreprend un voyage incertain. La destination qu’il s’était fixée est souvent bien éloignée de la terre où ses pas le conduiront. Il doit quitter le dernier hameau connu. D’abord l’allée est large, toujours entretenue ; il y croise encore quelques promeneurs attardés. L’allée fait place à un chemin, puis à un sentier envahi de broussailles, qui finit par se perdre dans une forêt épaisse. Le soir tombe. Lorsqu’il n’y aura plus personne à qui demander sa route, c’est là, dans une solitude aussi angoissante qu’exaltante, que se jouera l’épreuve de son initiation : soit il rebroussera chemin, soit il s’égarera, soit il saura atteindre cette clairière insoupçonnée, ce village oublié, ce palais secret qui l’attendaient quelque part au-delà des confins du monde connu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Sand94Sand94   06 avril 2012
Quand ils travaillent, ces lecteurs que l’on voit assis assez banalement vivent chacun à un moment différent de l’histoire ; leur présence corporelle est une illusion, leur esprit habite chacun un temps révolu ou un lieu inaccessible. Ils s’engouffrent dans la parcelle de temps qu’emprisonnait le manuscrit qu’ils viennent d’ouvrir. (p.75)
Commenter  J’apprécie          40
MissbouquinMissbouquin   03 juillet 2012
“Une société de producteurs et de consommateurs, qui ne se soucierait que de rentabilité immédiate, serait sans doute très performante à court terme; mais en cessant le retour vers ce qui fut, elle perdrait toute profondeur et tout avenir, car elle signerait l’arrêt de mort de la civilisation qui l’a fait naître et qui jusqu’alors lui donnait sa substance. Certains aujourd’hui jugent inessentielles les lettres, la philosophie et l’histoire au prétexte que le progrès des sciences nouvelles les aurait frappées d’obsolescence. Aurions-nous donc subitement cessé d’être humains au point que les humanités puissent nous apparaître comme des vieilleries “ornementales” sans doute formidables mais dont on ne voit pas vraiment pourquoi il faudrait y consacrer du temps et de l’argent ?"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Dans la catégorie : EssaisVoir plus
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature des langues romanes. Littéraure française>Essais (404)
autres livres classés : anecdotesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Voyage en Italie

Stendhal a écrit "La Chartreuse de ..." ?

Pavie
Padoue
Parme
Piacenza

14 questions
460 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , voyages , voyage en italieCréer un quiz sur ce livre