AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Zach Weinersmith (Autre) Boulet (Autre)
EAN : 9782226479235
208 pages
Albin Michel (22/03/2023)
4/5   113 notes
Résumé :
Découvrez les exploits de la fière Béa Wolf, porte-drapeau de la cabane Coeur-d'arbre!

La cabane de Coeur-d'arbre est un sanctuaire créé par des enfants infatigables qui passent leurs journées à jouer, à manger des sucreries, à faire des bêtises et à repousser l'ombre de l'âge adulte. Mais un jour, leur sinistre voisin Grindle s'attaque à Coeur-d'arbre et transforme une dizaine d'entre eux en adolescents boutonneux ! Les survivants du premier assaut r... >Voir plus
Que lire après Béa WolfVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (26) Voir plus Ajouter une critique
4

sur 113 notes
5
15 avis
4
8 avis
3
0 avis
2
1 avis
1
1 avis
Encouragé par les commentaires de MacArthur, je me suis procuré la BD que j'envisageais de prendre de toute façon, attiré par un Boulet en dédicace sans file d'attente (merci encore du conseil !).

Et grand bien m'en a pris, puisque j'ai adoré cette lecture, ou plutôt relecture du mythe de Beowulf interprété ici par des enfants sur une thématique nouvelle, la peur de grandir et devenir un adulte coincé, fermé au rêve et au jeu.
Connaissant déjà la légende de Béowulf, j'ai été agréablement surpris de la qualité de la réinterprétation du mythe dévoilé ici. On sent que l'auteur s'est fait grandement plaisir, avec une qualité d'écriture qui est admirable. Les assonances et jeux sur les sons sont omniprésent, le tout dans un style volontairement épique. Mes compliments à la traductrice qui a du en passer des heures pour en tirer ce texte !

L'histoire à hauteur d'enfant est une très bonne idée à mon sens, puisqu'elle autorise une lecture plus accessible sans pour autant faire dans l'enfantin. C'est de l'épique grandiose, mais pour enfant, et j'aime bien l'idée de ne pas prendre les petites têtes blondes pour des cerveaux mous incapables de ne pas être intéressé par une proposition plus grandiose.
Le ton du récit aide à ce grandiose, et le récit semble suivre à la trace celui raconté dans les vieux textes, d'où un côté parfois étrangement décalé dans le rythme, notamment lorsque Bea Wolf ou le roi racontent le passé. Mais je trouve que ça marche !

Niveau dessin, Boulet s'est fait plaisir et j'adore son Grendel (allez écouter la chanson de Marillion à son propos qui déchire !). La mise en image est inventive et dynamique, portée par ses personnages hauts en couleur et son sens du détail qui fait mouche. Agréable à l'oeil et foisonnant comme j'aime !

En somme, je ne peux que remercier Mac Arthur de son encouragement à lire la BD, qui est effectivement une réussite à mon sens. J'espère une suite, puisque la fin du mythe n'est pas encore présente ici. Et surtout, quel plaisir de lire cette BD à voix haute !
Commenter  J’apprécie          20
« Oyez donc le récit de la vie des enfants d'antan, ces conquérants, ces indociles sourds à leurs parents, ayant banni les bonnes manières, ces têtus tombeurs de tyrans, indomptables et impertinents, allant toujours au lit trop tard, résistant aux rabat-joie, n'ayant peur de personne, et destinés à une digne renommée. »

Car Zach Weinersmith et Boulet vont vous narrer un conte, un poème, une épopée, un aventure sans égale, une fable amère pleine de monstres, de bravoure, d'assonances et d'allitérations!
Découvrez les exploits de la fière Béa Wolf, maîtresse du lac, combattante-née à la jupe fleurie et porte-drapeau de la cabane coeur-d'arbre ! Entendez l'histoire de Carl, roi à la couronne de carton, dénicheur de trésor, souverain bon et serein ainsi que les rois le sont. Pleurez sur les quatre poils perfides qui percèrent un jour son moelleux menton et dansez avec eux autour du bûcher rituel où furent jetés épées à garde galvanisées, poignards à poignée de plastique, jouets ternis par le temps, feux d'artifices et cinq cent nuances de slim gluant. Mais soyez rassurés, la couronne n'est pas tombée elle se passa de tête en tête d'enfants qui savaient pertinemment que les fibres n'avaient rien d'amusant ! Et enfin, faites la connaissance de Roger, grand partageur et pourvoyeur de jeu, fin fournisseur de friandises, devenu roi constructeur de la cabane coeur -d'arbre!
Et comme dans toute épopée il y a de grandes batailles, il vous faudra affronter un monstre! Ce monstre en chacun de nous, qui se cache et attend que le souvenir des rires d'enfant s'estompe et tombe dans l'oubli pour ne laisser que l'ennui d'une triste vie. Triste vie que celle de l'adulte qui amidonne avec fierté son pyjama, qui préfère jus de céleri à chaleureux chocolat chaud et ne supporte plus le bruit, celui pourtant si plaisant des bambins s'amusant!
Tout adulte qui tiendra cet album entre ses mains pensera fatalement la même chose: pourquoi n'ai-je pas eu ce livre étant enfant? Tout enfant qui lira les aventures de ces héros impertinents se sentira empli d'une émotion forte: celle de l'appartenance au monde des illusions, des rêves, des jeux et des rires! Béa Wolf est leur manifeste: celui de l'âme d'enfant, qu'en grandissant nous oublions trop souvent! Tout parent qui tournera ces pages se sentira investi d'une mission: celle de prendre le marmot sous son bras, de se lover dans le moelleux sofa et de lui narrer à haute voix cette aventure fabuleuse.
Zach joue des mots avec brio et il faut saluer la traduction incroyable d'Aude Pasquier, qui a su capter chaque poésie, chaque jeu de lettre, chaque mélodie de l'anglais pour nous livrer cette fière fable. Et que dire des dessins de Boulet! le choix du noir est fantastique parce qu'il est charbonneux, de ce charbon avec lequel, enfant, nous tracions des dessins sur le banal béton le muant ainsi en cartes aux trésors, en mondes imaginaires et en formidables fresques!
On rit, on tremble avec Béa Wolf et sa bande de bambins bruyants. Et on remercie les artistes d'avoir pris le temps d'inventer un album qui devrait traverser le temps. Car les héros de ce conte, tout autant que le méchant, ne sont ni fâcheux ni fâchant mais portent à vos yeux, tout comme à votre coeur, de vos souvenirs d'enfance la tendre lueur.
Une réécriture atypique et personnelle du célèbre poème anglo-saxon Beowulf. Après la post-face de Zach Weinersmith vous n'aurez qu'une envie, lire ou relire cette oeuvre majeure de la littérature! Un album d'une totale réussite !
Commenter  J’apprécie          10
La cabane du coeur-arbre est le QG des enfants vivant pleins d'aventures et où les adultes sont bannis. Alors qu'ils s'y retrouvent tous les jours pour s'amuser, se gaver de bonbons, boire des sodas et faire la fête, M. Grindle le voisin ne les supporte plus. Il va attaquer le coeur-arbre et adultiser les enfants. La rébellion se met en marche mais comment combattre cet adulte tout puissant.

Cette BD met à porter d'enfants l'histoire de Beowulf. L'écriture s'apparente à un conte bercée de nombreuses rimes à la manière d'un poème.
L'histoire est complètement barrée avec les aventures et faits d'arme que s'inventent les enfants. Ça ne plaira pas à tout le monde : soit on entre dès le début dans l'histoire ou pas du tout.
Je ne sais pas pourquoi mais en commençant à le lire, j'ai eu la musique du film d'animation Shrek en tête qui comme un conte et qui part très vite en sucette !
Au vu des dernières pages, une suite est fortement possible et j'ai hâte de pouvoir découvrir ce nouveau personnage qui promet des cauchemars aux enfants.
Commenter  J’apprécie          81
Quelque part dans une banlieue se dresse une cabane dans un arbre, un sanctuaire forgé par des générations d'enfants qui ont passé leur jeunesse à faire la fête, se délecter de bonbons et de sodas et conjurer l'ombre de l'âge adulte. Un jour, ces braves guerriers voient leur plaisir écourté par leur infâme voisin, M. Grindle, qui ne peut plus tolérer les sons de gaieté qui s'infiltrent dans sa vie d'adulte sans joie. le danger, c'est que ce triste grincheux peut transformer d'un simple contact ces turbulants enfants en adultes maussades et les troupes d'enfants succombent peu à peu. Jusqu'à l'arrivée de Bea Wolf

Interprétation du vieux poème épique Beowulf, ce graphique parvient à restituer l'esprit épique du texte d'origine pour en faire un récit énergique et poétique. Ces enfants durs à cuire sont à la hauteur de l'héroïsme de ce célèbre poème anglais, que ce soit dans les mots ou les illustrations.

J'ai adoré l'idée de ces enfants amassant des bonbons dans une cabane dans les arbres contre un adulte qui peut instantanément les vieillir et leur faire perdre l'énergie et la liberté de l'enfance. Cela nous fait réfléchir sur notre rapport à l'enfance, le passage à l'âge adulte, et comment les choses ordinaires prennent un tout autre caractère à travers le regard de l'enfance.

L'auteur explique dans sa postface tout le travail réalisé autour de cette histoire pour conserver la richesse du langage d'origine, avec une narration qui joue sur les sonorités avec de nombreuses allitérations et assonances. On en apprend beaucoup sur le texte d'origine et la façon dont il est devenu si connu aujourd'hui (au moins pour les anglosaxons).

Le dessin est énergique, expressif et mignon, avec une mise en page qui facilite la lecture et un travail sur les ombres et les lumières, du détail, très soigné.

Un graphique qui parvient à capturer le chaos joyeux et absolu de l'enfance pour le mêler à l'aspect épique de Beowulf, que je vous recommande chaudement.
Commenter  J’apprécie          30
Dans ce magnifique graphique on découvre les exploits de Béa wolf, cheffe de la cabane Coeur-d ‘arbre. La cabane de Coeur-d ‘arbre est une cabane perchée dans un arbre, c'est le refuge d'une foule d'enfants infatigables qui passent leurs temps à jouer, à manger des bonbons, à faire des bêtises et à repousser au maximum l'âge adulte. Mais juste à côté vit monsieur Grindle. Monsieur Grindle s'est donné comme mission de les transformer en adolescents au visage boutonneux ! Les survivants nomment donc Béa wolf, une petite fille pour combattre ce sinistre voisin et ainsi éviter de basculer dans l'âge adulte.
Béa Wolf est une histoire réinventée de BEOWULF qui est un très vieux poème anglais. C'était une drôle de langue que l'on appelait l'englisc, soit en traduction française « le vieil anglais ». Et J.R.R.Tolkien écrivain anglais (Le hobbit et le seigneur des anneaux) qui en a fait une explication dans un essai « Beowulf : les monstres et les critiques »
Ce graphique est une adaptation que d'un tiers du poème original. le monstre dans Bea Wolf est un vieux monsieur grincheux alors que dans le poème de BEOWULF se sont des monstres mangeurs de têtes.
Alors curieux d'effectuer des recherches pour trouver le texte original et le décoder. Peut être lire l'essai de Tolkien. En attendant savourer ce graphique superbement illustré par Boulet un dessinateur très talentueux et merci à Zach Weinersmith de cette magnifique adaptation.
Ce graphique restera dans ma bibliothèque. Je remercie Babelio de m'avoir choisie pour critiquer ce livre.
Bonne lecture !
Commenter  J’apprécie          30


critiques presse (3)
Elbakin.net
16 mai 2023
Une très bonne idée, pleine de fraîcheur et parfaitement exécutée : que demander de plus à ce copieux album ? Pas grand-chose, de toute évidence. Et on comprend tout de suite que ce soit déjà un succès.
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
LeMonde
27 mars 2023
Récit aigre-doux sur le fait de grandir, cette revisite du célèbre poème épique anglo-saxon Beowulf à la sauce Razmoket offre une aventure mordante qui rappelle les enfants perdus de Peter Pan ou même Les Goonies.
Lire la critique sur le site : LeMonde
BoDoi
24 mars 2023
Mais aussi, parce que maniant les mots avec plaisir et exigence, sans s’enfermer formellement dans les codes de la poésie, ce volume se joue des styles et sonorités pour flatter l’oreille et l’intellect
Lire la critique sur le site : BoDoi
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
Il déambulait dans la nuit sans étoiles, scrutait par-dessus la haie, se sentant bouillonner,
S’agaçant du moindre bruit, maudissant ces mâcheurs de gomme et leurs bulles,
Leurs blagues bêtes et leurs beuglements, les rots, les rires, les pets et les pétards,
Le volume insensé des jeux vidéo à valeur éducative zéro !
Commenter  J’apprécie          10
Apporte donc ce que tu possèdes de biscuits, boissons et bonbons, et buvons de doux nectars aux couleurs inconnues de dame nature !
Commenter  J’apprécie          30
Scrutant les lunettes face à elle, elle n’y décela aucune peur. Rien qu’un siphon sombre et sans joie, le vide intersidéral. Cette âme était un sorbet cerise sans sucre, un lac glacé sans patins, une tempête de neige n’annulant même pas l’école.
Commenter  J’apprécie          10
Ce qui est beau ne peut durer, et n'être reconstruit que dans nos souvenirs.
Commenter  J’apprécie          10
Nous avons ouï dire que ce démon ne portait aucune arme, qu'au contact de son index, un enfant joyeux devient un adulte ennuyeux.
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Videos de Zach Weinersmith (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Zach Weinersmith
Payot - Marque Page - Zach Weinersmith - Béa Wolf
autres livres classés : épopéeVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus

Autres livres de Zach Weinersmith (1) Voir plus

Lecteurs (212) Voir plus



Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
5163 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

{* *}