AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Anne McCaffrey (Traducteur)
ISBN : 2266064363
Éditeur : Pocket (01/09/2005)

Note moyenne : 3.35/5 (sur 34 notes)
Résumé :

Des magiciens persécutés se sont enfuis sur un autre monde où les simples êtres humains sont appelés les Morts - ceux qui ne sont pas éveillés -, à bien distinguer des morts - ceux qui se sont endormis pour toujours. Cependant une prophétie proclame "Il naîtra dans la Maison Royale un enfant qui sera mort et qui pourtant vivra, qui remourra et renaîtra. Et quand il reviendra, il tiendra dans la main l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
meygisan
  19 janvier 2019
Je fus agréablement surpris par la lecture de ce premier tome de la tétralogie "la légende de l'épée noire". J'y ai découvert les styles de deux auteurs que je ne connaissais pas jusqu'à maintenant. La question du style a justement été centrale pour ma lecture, dans la compréhension de l'univers qu'il propose. Certains chapitres ont été plus difficile à lire, et je ne saurais dire si cela correspond au fait que la auteurs se sont succédé dans l'écriture (je n'ai aucun renseignement sur le sujet) mais il a été clair pour moi qu'un changement de style s'est opéré 3 ou 4 fois dans le roman.
Cela a joué énormément dans mon appréciation du récit mais sur le fond j'ai plutôt bien accroché. Et cela est dû notamment à la caractérisation de Joram et Saryon donc, les deux personnages principaux dont on devine très vite que leurs destins respectifs vont se rejoindre.
L'univers décrit semble nous présenter un monde où les magiciens se sont enfuis dans une sorte de paradis où la magie est reine. On appelle ainsi Mort, tout être vivant qui ne présenterait aucune prédisposition à la pratique de la magie. magie déclinée en 9 arts et qui correspondent plus ou moins à des "couches" d'une société. Par exemple, les magiciens de la terre sont présentés comme des cultivateurs. Les magiciens ont fuis un monde qu'il nomment Nullepart où sont relégués les Morts, les parias de la société, les criminels, et surtout les pratiquants de l'art interdit de la technologie. Voilà en tout cas ce que j'en ai compris.
J'avoue que la double narration concernant les destins séparés de Joram et Saryon est plutôt bien construite. le rythme adopté est adéquate pour permettre au lecteur de s'immerger à la fois dans l'une puis dans l'autre intrigue. On s'attache facilement aux deux personnages et on a hâte de découvrir comment ils vont se rencontrer. L'intérêt principal de Joram réside essentiellement dans sa reconquête de sa véritable place dans la société, et celui de Saryon dans son accointance avec les récits interdits, dont la lecture le rapproche irrémédiablement du destin de Joram, dont on devine qu'il est né pour bouleverser tout ce joli petit monde bien pensant.
La place de la religion y est très importante. Elle définit les castes, en lien avec les pratiques magiques, et les différentes couches de cette société, et décident qui a le don ou qui ne l'a pas. Les prêtres ont tout pouvoir puisqu'ils représentent la divinité.
Ce premier tome pose efficacement les bases de l'univers à venir, présentent les enjeux et les personnages principaux, établit les premières interactions. C'est plutôt réussi, ça le lit bien, on se laisse prendre au jeu des destins croisés et il donne envie de découvrir la suite, d'autant qu'il ne s'agit pas là d'un cycle à rallonge.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Goupilpm
  23 septembre 2018
Avec pour postulat de départ une prophétie qui annonce que la destinée du monde sera menacée par la naissance dans la maison de l'empereur d'un fils Mort mais vivant, cette tétralogie s'annonce, somme toute, assez classique.
Dans ce premier volume d'introduction, l'on suit principalement les destins croisés de deux personnages. Joram au début du récit est un bébé né Mort : dépourvu de tout don pour la magie. Un enfant que sa mère, une magicienne noble, a su préserver de l'élimination en lui enseignant la prestidigitation qui permet de faire illusion. Mais à l'âge de seize ans tout bascule lorsque le surveillant du petit village où ils vivent s'aperçoit de sa véritable nature. Saryon est un Catalyste, un diacre magicien qui a le pouvoir de donner la Vie à d'autres mages pour qu'il aient plus de puissance. Ayant plus jeune fauté en voulant lire les livres interdits il est sous la coupe de l'évêque Vanya qui l'envoi pour ramener Joram à la capitale.
L'univers est assez intéressant, avec un monde créé par les magiciens en fuit de leur monde d'origine où ils étaient pourchassés. Un monde où le don de magie est obligatoire pour pouvoir vivre. Un monde rétrograde de type médiéviste où toute forme de Technologie est bannie, et où tout est façonnée par la magie. En parallèle l'on découvre dans la deuxième partie du livre le Nulle Part, un monde plus habituel en fantasy où l'on rencontre des créatures fantastiques, plus évoquées que dépeintes, mais aussi les parias de la société qui on parvenu à échapper à une sorte d'Inquisition, et bien entendu les Sorciers : ceux qui détiennent le pouvoir des Arts Noirs c'est à dire une certaine forme de technologie.
Si l'univers est dans l'ensemble plutôt bien travaillé il existe une certaine ambiguïté car dans ce tome purement introductif on ne sait pas toujours qui est avec qui ni même clairement qui sont les camps en présence. Il existe de nombreux mystères à éclaircir et il faudra au lecteur patienter pour que tout se mette bien en place dans son esprit. Si les descriptions des différents types de magie sont bien traités et que les bases de l'univers sont bien posées l'on ne sait rien du royaume adjacent ni quelles sont les interactions avec le monde décrit ni avec le Nulle Part qui lui est peu décrit aussi. On en sait également peu sur les guerres passées, les technologies très avancées utilisées qui ont amener ce monde rétrograde.
Les personnages sont dans l'ensemble bien dépeints, leur psychologie est mise en place même si sur ce point on eusse préférer que pour certains elle soit un peut plus travaillée. On s'attache facilement à Saryon qui apparaît faible et désorienté par ce qu'il luit arrive mais on a un peu plus de mal avec celui de Joram qui au commencement est très froid, même glacial et qui ne commence à s'humaniser qu'à la toute fin du présent tome. Les méchants sont parfois un peu caricaturés mais on fini par les détester ce qui est l'essentiel. On a un même droit à un personnage qu'il est difficile à catégoriser et qui apporte la petite touche d'humour mais qui se révèle pour le lecteur assez énervant.
Au final on a une fantasy qui date un peu puisque écrite vers la fin des années quatre-vingt mais assez plaisante à lire malgré un manque cruel d'action.




Lien : http://imaginaire-chronique...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Federom
  04 mai 2014
Dans un monde où chacun est doué de magie et où celle-ci fait partie de la vie quotidienne, la Technologie est un art noir, tabou et interdit. Quand un enfant naît sans la magie, il est appelé Mort et subit un sort funeste : considéré comme anormal, il n'a pas le droit de vivre. Car la magie est la Vie.
Mais quand à Merilon, la capitale du royaume, Saryon et d'autres membres du clergé assistent l'Evêque pour le test du fils de l'Empereur, c'est le choc : le nouveau-né échoue à toutes les épreuves. C'est un Mort, sans aucune magie en lui, faisant écho à une antique prophétie qui annonçait un tel événement dans la famille royale qui aurait de terribles conséquences...
Plus tard arrive dans un village de paysans Anja, femme à moitié folle, et son bébé, Joram. L'enfant grandit à l'écart des autres, protégé par sa mère d'un terrible secret, et c'est un jeune homme quand il doit enfin faire face à la vérité et affronter le monde...
Dans ce roman, on découvre un monde captivant où la magie est la norme, et où toute trace de technologie a été oubliée et chassée des mémoires car considérée comme maudite. On suit les traces de personnages attachants, comme le fascinant et insaisissable Simkin que croisera sur sa route le taciturne et mystérieux Joram. Celui-ci verra son destin également lié à celui de Saryon ainsi qu'à celui d'une étrange épée... Un premier volume très convaincant et passionnant de bout en bout.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
basilic92
  01 mai 2014
Ayant beaucoup apprécié Les portes de la mort des mêmes auteurs, je me suis décidée à lire La légende de l'épée noire (livre qui n'est pas facile à trouver d'ailleurs, tout comme Les portes de la mors...).
Le monde magique est très bien décrit et l'on s'y plonge très rapidement. La psychologie des personnages est bien présente, peut être même trop... : Anja la mère torturée protégeant son fils Joram, taciturne et solitaire à l'esprit vindicatif et Saryon le catalyste un peu à l'écart du monde passionné par les mathématiques. Reste également Simkin dont on ne sait que penser dans ce premier tome mais qui amène pas mal d'humour à ce tome assez noir.
Toutefois, je dois dire que j'ai nettement moins savouré ce tome si je le compare aux Portes de la mort... Peut-être le manque d'humour, de fantaisie. Ce monde, beaucoup plus noir, marqué par les rapports de force entre ceux qui ont la Vie et les Morts, manque d'énergie et d'imagination car les situations sont parfois assez prévisibles.
Néanmoins, il semble qu'Hickman et Weis soient plutôt des valeurs sûres et cela reste un bon tome de fantasy; mais moins que Les portes de la mort, vous l'aurez compris!


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
erniko
  16 novembre 2014
Grand fan des auteurs, dont j'avais apprécié le cycle des portes de la morts et dans une moindre mesure la trilogie de la rose du prophète, j'ai attaqué ce roman avec beaucoup d'attente.
Quelle déception. Peut-être est-ce parce que c'est une oeuvre de jeunesse, mais j'ai trouvé ce livre d'un ennui profond et assez mal construit.
On sent clairement qu'il s'agit du premier tome d'une trilogie, son défaut étant d'être quasi incompréhensible en tant que roman isolé, l'histoire n'a aucun souffle. le monde est assez intéressant mais très mal décrit, je me suis posé mille questions au début et m'en suis désintéressé à mesure que j'ai compris que mes questions resteraient sans réponse. Découpé en trois parties, elles sont inégales et de moins en moins intéressantes, voire presque sans relation les unes avec les autres.
Amateurs de fantasy, passez votre chemin. Il faut peut être profiter de la trilogie dans son ensemble pour y trouver de l'attrait. Ce sera sans moi, j'arrête là.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
meygisanmeygisan   16 janvier 2019
Maintenant, il comprenait enfin la souffrance et la haine de sa mère et il la partageait.
Durant le jour, il continuait à regarder jouer les autres enfants, mais ce n'était plus avec envie. Comme sa mère, il les regardait avec mépris. Seul jour après jour dans la chaumière silencieuse, Joram se mit à jouer à un jeu de son invention. Il était la lune, suspendue dans le ciel noir, qui regardait au dessous de lui les mortels petits comme des insectes, qui parfois levaient les yeux sur sa froide et brillante majesté, mais ne pouvaient pas la toucher.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
meygisanmeygisan   16 janvier 2019
- Ne laisse personne t'approcher, mon fils, lui disait Anja. Ils ne te comprendraient pas. Et ce qu'ils ne comprennent pas, ils le craignent. Et ce qu'ils craignent, ils le détruisent.
Commenter  J’apprécie          00
kila09kila09   14 mai 2018
Sur le visage barbu de Simkim, l'ennui fit soudain place à une expression si pénétrante et astucieuse que Saryon aurait pu jurer qu'un étranger avait pris sa place;
Commenter  J’apprécie          00
Video de Margaret Weis (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Margaret Weis
Ten Wing Media Interviews Margaret Weis (2015). The Con Men interview New York Times best selling author, Margaret Weis about her career, her animals and what it's like to think like a kender...
autres livres classés : destinéesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1368 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre