AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782823822694
456 pages
Éditeur : 12-21 (03/11/2016)

Note moyenne : 3.46/5 (sur 45 notes)
Résumé :
Vous pensiez l'univers de la mode impitoyable... Découvrez la comédie (in)humaine du tennis professionnel féminin !À 24 ans, Charlotte Silver, dite " Charlie ", a tout pour elle. Dotée d'une plastique parfaite, elle figure parmi les meilleures joueuses du monde, les médias et les fans l'adorent. Seule ombre au tableau : elle n'a jamais remporté une victoire en Grand Chelem. Lorsqu'une blessure l'oblige à abandonner Wimbledon, Charlie prend une mesure drastique. Elle... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
iris29
  30 décembre 2016
Quand le Diable ne s'habille plus en Prada ... il s'habille en Nike et il hante les cours de tennis professionnels à travers le monde !
Charlotte Silver 24 ans, américaine ,est la 23° joueuse mondiale . Le jour où sa coatch qui officie aussi comme meilleure amie/soeur et mère de substitution, fait une grosse boulette à un grand chelem et cause la défaite de Charlie, cette dernière la vire .
Bye bye Marcy , bonjour Todd Feltner ! Mais ce dernier n'a pas une réputation d'humaniste dans le milieu ...
Il embauche styliste , sparring-partner, publicitaire et l'ambiance autour de Charlie se professionnalise , pour le meilleur ou pour le pire ?
Charlotte devient une It-girl, officialise sa relation avec un autre joueur de tennis aussi parfaitement beau que connard parfait ...
Cela ne vous rappelle rien ?
On enlève le milieu de la mode qu'on remplace par le tennis et on a presque du copié/collé du Diable s'habille en Prada , à quelques nuances prés ... Cela m'a gênée après coup, sur le moment c'est les relations entre les personnages qui m'ont agacée (ou Agassi , je ne sais plus !) . Un chouïa caricatural : la gentille fille dans un monde de brutes , je n'ai pas adhéré . Dans le monde de la compétition sportive , on se doute bien que si elle est arrivée à ce niveau , ce n'était pas grâce à une ultra- sensibilité artistique ...)
Sinon, service (documentation ) impeccable !
Le monde du tennis est ultra bien rendu , chambres d'hôtels qui changent tout le temps , courts , tournois , importance de l'image , relations éphémères , immense solitude, pression , régime . J'étais en totale immersion sur mon canapé . Cela bouge beaucoup dans ce milieu , de quoi vous donner le tournis ...
Comme les romans ayant le tennis comme sujet principal sont assez rares , cela fait de ce livre une" curiosité "'originale et sympa .
Il manque LE petit truc qui aurait fait un ace !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          475
cicou45
  09 août 2017
Ce n'est pas parce que je suis particulièrement fan de tennis que j'ai acheté cet ouvrage mais surtout parce que j'y ai vu l'inscription suivante : Par l'auteur du Diable s'habille en Prada. Ayant adoré celui-ci, j'étais quasiment certaine de ne pas me tromper et en effet en faisant cet achat et je peux maintenant affirmer, une fois le livre terminé, que je ne regrette pas mon choix.
Ici, le lecteur découvre une jeune joueuse de tennis, Charlotte Silver âgée de 24 ans. Bien que ce soit son père qui l'ait initié à ce sport dès son plus jeune âge, ce dernier n'avait pas envie qu'elle se lance dans une carrière professionnelle mais c'est pourtant ce qu'elle décida. Au début de l'ouvrage, Charlotte, que tout le monde appelle Charlie se retrouve en mauvaise posture car après une rupture du talon d'Achille sur un court, son entraîneuse et amie de toujours, Marcy, ne voit pas comment elle pourrait se remettre dans le bain. Pourtant, après une opération et des séances interminables de kiné, Charlie est bien décidée à poursuivre sa carrière et à reprendre sa raquette à la main. Cependant, elle ne pourra le faire qu'en faisant appel à l'un des meilleurs entraîneurs au monde, Todd Feltner. Bien que celui-ci n'ait jamais entraîné de femme à ce jour et soit réputé pour être un sale type, Charlie n'en démord pas : ce sera lui et personne d'autre qui l'aidera à accomplir des miracles en remportant des prix prestigieux. Épaulé par son manager et frère Jake, Charlie va tout faire pour remporté le tournoi de sa vie mais dans ce milieu de requins, il faut cependant faire attention à qui l'on côtoie et particulièrement à ses adversaires qui sont prêts (prêtes dans ce cas-là car nous parlons de tennis féminin) à tout pour vous déstabiliser, quitte à vous piquer votre petit copain...
Je n'entre pas trop dans les détails mais sachez que si dans cet ouvrage, on parle essentiellement de tennis, il y a aussi de nombreuses histoires d'amour, d'amitié, de relations père / fille tout cela agrémenté avec une bonne dose d'humour et de tolérance voire de philosophie par moments. Une écriture fluide et légère que j'apprécie chez l'auteure qui arrive à vous faire "lâcher-prise" le temps de cette lecture même si vous n'y entendez rien en ce qui concerne le monde du tennis professionnel. A découvrir sans plus attendre !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
TheOtter
  08 juillet 2018
L'Art et la manière de conclure en beauté est une oeuvre de Lauren Weisberger, l'autrice du fameux Diable s'habille en Prada, que j'ai lu au collège (c'est dire si ça remonte). Je m'y étais plongé confiante, me doutant que je n'aurai pas un coup de coeur, mais je que je passerai au moins un bon moment.
Alors, moment il y a eu, mais sur l'échelle du bon, on n'est pas vraiment en haut. Après comparaison expresse avec le livre qui a fait son succès, il apparaît évident que le thème préféré de l'autrice, derrière le clinquant, est celui de l'ambition, au féminin (oui, je dit ça après avoir lu seulement deux livres d'une autrice à la bibliographie bien remplie, deal with it). Vaste sujet, qui mérite qu'on s'y attarde et qu'on en parle. Les sacrifices qu'il faut parfois faire, valent-ils le coup ?
Dans ce livre ci, on suit Charlie, tenniswomen en passe de devenir une vraie championne. Malheureusement, elle est abonné aux deuxièmes places, et pour enfin apparaître dans les feux de la rampes, la femme de 24 ans décide de changer d'entraîneur et de méthode de jeu, tout en adoptant une stratégie médiatique au moins aussi agressive que son nouveau service. Ce faisant, la gloire l'auréole enfin, mais à quel prix ?
Ça partait bien, mais même en passant outre les relents d'homophobie des personnages principaux (on les aime bien, hein, on n'est pas homophobe, mais quand même, c'est pas trop la norme, alors n'en parlons pas trop, ou alors, juste pour une petite boutade), le livre ne m'a pas convaincu. Parce que beaucoup trop manichéen, sans aucune nuance. Pourtant, avec un thème tel que celui choisi, il y avait moyen de développer une vraie complexité dans les choix fait par les personnages et dans leurs enjeux, mais non. Il y a véritablement des méchants (qui sont au sommet de la gloire, mais comme en vrai ils sont super superficiels et méchants, l'héroïne va apprendre à ne pas les suivre), et les gentils (ils font des erreurs, mais surtout ils jouent fair-play, et ils sont honnêtes, et avec des désirs finalement simples, alors ça va). C'était décevant. Alors certes, ça offre un point de vue parfois un peu drôle et émouvant sur les choix qu'on peut parfois faire, mais franchement, ce n'est pas transcendant. J'aurais préféré l'histoire d'une femme qui ne fait aucune concession pour arriver au sommet de son art, et oui, à la gloire, parce qu'il y a des gens qui aiment ça et ce ne sont pas forcément des monstres, ou alors justement au contraire une héroïne qui nage complètement à contre courant dans un univers ultra-compétitif. J'ai eu une histoire sans saveur, sans parti pris original sinon celui qui va dans le sens global (c'est bien l'ambition, mais surtout soit gentilLE, d'accord ?).
Voilà. Je me souviens qu'après avoir refermé le livre, à moitié convaincue seulement, j'avais essayé de n'en garder que le positif, d'oublier l'homophobie ambiante et la fadeur qui suintait des pages. Me souvenir de...et bien, si, enfin, que, ça parlait d'ambition quand même, et c'est déjà bien, ok, non ?
Force est de constater que le positif est vite parti, et que ce qui en ressort en y repensant, c'est seulement moi qui fait une moue ennuyée.
Lien : https://lessenslivresques.we..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Elanoraev
  16 mars 2018
Exit les défilés de mode (ou presque...) et bonjour les courts de tennis. Lauren Weisberger nous entraîne ici dans le monde impitoyable du circuit féminin de tennis. Et on sent bien que l'auteure a bossé son sujet tant les informations tennistiques très précises et détaillées foisonnent tout au long du roman.

Pour l'histoire en elle-même, ça se lit bien, on passe plutôt un bon moment... mais sans plus. Charlie, qui est quand même le personnage principal, m'a plus agacée qu'autre chose par sa naïveté et son inconscience de ce qui se passe autour d'elle. J'ai aussi été un peu dérangé par les gros écarts de temps entre deux chapitres avec l'impression persistante qu'il manquait des choses. Et puis surtout, c'est le trait poussé parfois à la caricature qui m'a empêché de pleinement rentrer dans l'histoire (visiblement pour réussir dans le tennis féminin il faut être une garce et occuper la première page des magazines et tous les tennismans sont grands et beaux comme des dieux !!!).

Bref, un roman sympathique dans la pure tradition chick-lit, qui m'a certes diverti le temps de la lecture mais dont je ne garderais pas un souvenir grandiose pour autant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Sabinerose
  04 juin 2017
Y a-t-il un meilleur moment pour lire un roman sur une joueuse de tennis que durant le tournoi de Roland-Garros ? Non, bien sûr !
Cette success story typiquement américaine (visiblement, pour devenir championne de tennis, il faut s'habiller sexy et faire la première page des magazines people) ne m'a pas emballée outre mesure. Ca se laisse lire sans déplaisir, mais sans plus. L'histoire étant entièrement centrée sur la carrière de l'héroïne (très belle, gentille, sympa, d'une naïveté crasse pour quelqu'un qui pratiquerait du sport de haut niveau depuis l'enfance), on n'évite malheureusement pas le côté très didactique où l'auteure, qui a visiblement bossé son sujet, nous ressert tout ce qu'elle a appris sur le tennis professionnel. Intéressant ? Pas vraiment, sauf pour ceux qui ne jouent pas au tennis ou ne le regardent jamais à la télé : les commentateurs expliquent généralement tout ce qui se trouve dans le roman au cours d'un seul match.
Pour le reste, il n'y a pas grand chose d'autre. Les personnages sont caricaturaux, au mieux, et sans grande profondeur. L'héroïne tombe des nues toutes les deux pages faces aux réalités de son propre sport, et semble se ficher complètement des personnes qui l'entourent, famille, amis ou amoureux. L'histoire de sa remontée au classement WTA en perd de son intérêt, surtout qu'il n'y a pas une once d'humour pour alléger le tout.
L'auteure, quant à elle, ne nous épargne pas les phrases du style "tous les joueurs de tennis sont très grands et divinement beaux"... Et ce n'est même pas du second degré.
Je vais me consoler devant un match à Roland-Garros, tiens.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (1)
LeJournaldeQuebec   30 janvier 2017
Une délicieuse intrigue dans le merveilleux monde du tennis
Lire la critique sur le site : LeJournaldeQuebec
Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
iris29iris29   29 décembre 2016
Les rides , c'était inévitable - le calendrier du circuit semblait littéralement suivre le soleil autour du globe pendant onze mois sur douze -, mais Charlie avait aussi lu quelque part que soixante-dix pour cent des athlètes professionnels s'entrainant en extérieur développaient un cancer de la peau passé la cinquantaine .
Commenter  J’apprécie          212
cicou45cicou45   08 août 2017
"_[...]Tout ça, c'est toi qui l'a choisi. Alors je crois que c'est à toi de décider si tu veux encore de cette vie. On peut toujours changer le cours des choses, tu sais. Au risque de jouer les psychologues de comptoir - un discours que pourrait d'ailleurs entendre la nouvelle Charlie fumeuse de pétards -, on n'a qu'une vie."
Commenter  J’apprécie          170
cicou45cicou45   09 août 2017
"Quoi de plus difficile que renoncer à l'identité qui a été la vôtre durant toute votre vie ? A l'instar de la majorité des athlètes professionnels, Gretchen n'avait sans doute pas eu le temps, ni le désir de préparer la suite. Le jour où elle mettrait un terme à sa carrière, il lui faudrait se réinventer de A à Z."
Commenter  J’apprécie          140
iris29iris29   30 décembre 2016
(...) à cause de l'aisance matérielle de leur famille : ils donnaient l'impression d'avoir assimilé leurs privilèges de naissance et de traverser la vie avec insouciance , assurance et grâce . Comme si le monde leur appartenait , et qu'ils n'avaient qu'à se servir .
Commenter  J’apprécie          110
cicou45cicou45   07 août 2017
"Il est bien plus simple de pimenter une biographie en la saupoudrant de quelques anecdotes intéressantes que d'en expurger des années de décisions regrettables."
Commenter  J’apprécie          140
Videos de Lauren Weisberger (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lauren Weisberger
Retrouvez votre livre dans notre librairie en ligne ! :
Le Diable s'habille en Prada de Lauren Weisberger et Christine Barbaste aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/21559-poche-le-diable-s-habille-en-prada.html
L'Enfer est pavé de bonnes intentions de Lauren Weisberger et Christine Barbaste aux éditions Fleuve 9782265099074
La culture décontractée !!!!! ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com
#soutenezpartagezcommentezlgn Merci pour votre soutien et votre amitié qui nous sont inestimables. @Gérard Collard @Jean-Edgar Casel
+ Lire la suite
autres livres classés : tennisVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le diable s'habille en Prada

Qui a écrit "Le diable s'habille en Prada"?

Isabel Wolff
Lauren Weisberger
Sarah Mlynowski
Helen Fielding

10 questions
151 lecteurs ont répondu
Thème : Le Diable s'habille en Prada de Lauren WeisbergerCréer un quiz sur ce livre