AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Marie-Lise Marlière (Traducteur)
EAN : 9782070314423
368 pages
Éditeur : Gallimard (08/04/2004)
Résumé :
Le narrateur de ce livre s'appelle Nombres. Il est né dans une bibliothèque de New York et appartient à. l'espèce des dictyoptères, famille des blattellae germanicae, en français, les cafards. Nombres et ses compagnons vivent heureux dans l'appartement d'Ira et de la Gitane, quand celle-ci, excellente cuisinière mais souillon de première, décide de quitter le domicile conjugal. Elle est remplacée par Ruth, qui fait de l'ordre une religion et qui laisse subitement af... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
carnet-de-voyage
  21 février 2016
Daniel Evan Weiss n'est pas Anglais.
Visiblement.
Il est New-Yorkais, de confession judaïque. Mais son humour est digne de celui de la perfide Albion....
Avouons que l'humour n'est pas "chasse gardée" seulement des Anglais, car nous savons que la communauté juive a de l'humour, surtout sur elle même : elle ira à dire des choses que beaucoup n'oseront jamais avancer ou dire... Seul un écrivain bercé par la Tora et la culture hébraïque peut se permettre de faire un parallèle avec la communauté des cafards et celle du peuple élu....
Nombres est né dans les Saintes Écritures, plus précisément dans le livre qui lui donnera le nom... Il aurait plus mal tombé... Chaque frère et soeur porte le nom de l'oeuvre dans lequel il ou elle ont vu le jour... Ce qui donne à réfléchir sur la richesse de notre bibliothèque....
Nombres coule des jours heureux dans l'appartement new-yorkais d'Ira, juif citadin, pas trop porté sur la religion de ses ancêtres et aux rîtes judaïques... Il vit avec une goy (une non-juive) ce qui ne plait pas à Nombres, qui lui est très à cheval sur la Loi de Moïse.... Mais "La Gitane" est un cordon bleu.....et pas regardante sur la propreté de quoi que ce soi...Ce qui fait le délice de nos cafards.... Et Nombres est de ce nombre....
Mais un jour "La Gitane" claque la porte et est remplacée par Ruth.. Quel joli prénom biblique....Oui mais Ruth est une adepte de la propreté..... et c'est le drame pour la communauté... La faim se fait sentir et quand la traque est lancée la fin se fait sentir....D'autant plus, que affamés, certains perdent leur bon sens du camouflage et se font repérer....ce qui entraînera des "génocides" à grands coups de gaz anti-cafards...
Nombres, conscient de son ministère devra entendre les plaintes de son peuple et porter par son devoir, prendre en charge leur destin....
Connaîtront-ils une nouvelle terre promise ?
C'est une fable qui, à première vue, peut faire rire ou sourire, mais en regardant bien on y voit un parallèle avec des communautés qui vivent dans le même espace, sous les mêmes cieux, mais qui ne sont jamais ensembles, ne se connaissent pas ce qui entraîne la peur de l'autre ; irrémédiablement....
L'isolement est une prison où la conscience étouffe, lentement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
VALENTYNE
  03 novembre 2019
Le narrateur est un cafard (oui vous avez bien lu). Il s'appelle "Nombres" et vit avec sa famille (tribu? ) dans un petit appartement new-yorkais.
Sa colonie et lui ont élu domicile dans une bibliothèque. Chaque cafard a le nom de l'homme ou de la femme qui a écrit le livre dans lequel la nymphe-cafard passe son enfance (mention spéciale à Reud qui est né dans Malaise dans la civilisation et qui a mange le F de son auteur, mention également à Bismark, Rosa Luxembourg et Maïté). Un jour Ira, l'habitant de cet appartement, rencontre Ruth.
Le couple se décide de changer de cuisine : branle-bas de combat chez les cafards. La vieille cuisine, où ils pouvaient rentrer comme ils voulaient tellement elle était pleine de trous, est remplacée par une cuisine moderne : la famine guette les cafards ; les placards ferment bien et Ruth est adepte des Tupperware...)
Le texte est jubilatoire, ironique, irrévérencieux, défouloir.
C'est mal mais j'ai éclaté de rire à la mort de Rosa Luxembourg (l'amoureuse cafarde de Nombres qui finit mangée dans un bol de céréales d'Ira :-))
J'ai aussi ri de tous les stratagèmes qu'utilisent les cafards pour semer la zizanie dans le couple Ira-Ruth et reconquérir leur territoire. J'ai ri en entendant l'explication de Nombres sur la cause de disparition des dinosaures. J'ai ri de son périple dans les égouts de New-York...Bref, j'ai ri..
Ira , Ruth et leur deux voisins, Oliver et Elisabeth, en voient de toutes les couleurs mais ils sont tellement « bêtes » que l'on ne peut que rire (un rire qui peut ne pas plaire à tout le monde car c'est aussi de l'humour scatologique et parfois obscène; une scène en particulier m'a fait penser à Charles Bukowski et sa nouvelle "le petit ramoneur" de "Contes de la folie ordinaire")
Au delà de l'histoire loufoque, il y a une critique acerbe : des religions (chrétienne - Nombres, le cafard, est né dans une bible) et juive...mais pas que, une critique de l'humanité dans son ensemble...racisme, misogynie, justice corrompue aux USA  : tout y passe...
A réserver donc à un public qui ne se choque pas facilement (parce que certains passages sont vraiment peu ra(t)goutants)...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
bagus35
  07 septembre 2019
Une colonie de cafards vit heureuse dans la bibliothèque d'un avocat juif new-yorkais ,Ira,quand la compagne gitane de celui-ci décide de le quitter.Sa cuisine abondante et invasive ravissait la colonie.Ruth,la nouvelle compagne d'Ira va contrarier la colonie en proposant de refaire toute la cuisine et ainsi rendre hermétiques les placards et tous les accès qui permettait à la colonie de se sustenter.Minée par la faim,la colonie va se mettre en ordre de bataille pour évincer l'intruse.
Commenter  J’apprécie          20
mikaelunvoas
  20 avril 2018
Je me souviens du succès de ce livre lors de sa parution en 1997. L'idée originale de se glisser dans la carapace d'un cafard avait défrayé la chronique et créé un succès littéraire mérité.
Commenter  J’apprécie          20
vavarnerot
  19 avril 2013
La judaité aussi sociologique mais beaucoup plus tordante que chez Roth
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (24) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   28 avril 2013
L’Homo sapiens s’imagine être le seigneur et maître, mais il n’a posé qu’un bref instant sa main tremblante sur une petite partie de la planète. Les dinosaures, ces animaux fabuleusement grands, dominaient. À côté des plus rapides, le guépard n’aurait été qu’une limace ; à côté des plus forts, l’éléphant n’aurait été qu’une puce.
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaouirkhettaoui   28 avril 2013
Les seins sont des organes pleins de traîtrise destinés à nourrir les petits alors qu’il est dans l’intérêt de l’espèce qu’ils se débrouillent le plus tôt possible. Comme ils ne servent que quelques mois, disons une année ou deux dans la vie d’une femme, ces sacs de graisse entament une longue et irréversible descente, véritable martyre pour ces dames, jusqu’à ce qu’ils finissent par pendre, pitoyables et inutiles, comme deux nids de loriots abandonnés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
aimeryjoesselaimeryjoessel   13 novembre 2018
— Les humains aiment l'aspect physique des humains. Ils prennent des photos, dit Reud.
— Et les limaces aiment l'aspect physique des limaces intervint Columbo. Mais elles, elles ont une excuse, elles ne voient pas clair.
— Voilà exactement ce qu'est la sélection naturelle, observa Bismarck.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   28 avril 2013
 Ce n’est pas un crime, et il n’y a pas de victime ; même chose pour la pornographie et la prostitution. Les politiciens comptent dessus pour se faire réélire pendant que la pauvreté et la discrimination ravagent le pays. Ces lois sont immondes.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   28 avril 2013
Elle s’assit et repoussa les couvertures, le défiant des énormes appendices installés sur sa poitrine comme deux torpilles sur un lance-missiles sexuel.
Commenter  J’apprécie          20
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Daniel Evan Weiss (2) Voir plus




Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
15949 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre