AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Audrey Simon (Traducteur)
EAN : 978B087MBP3J3
Éditeur : MxM Bookmark (13/05/2020)

Note moyenne : 4/5 (sur 9 notes)
Résumé :
La campagne anglaise, un château en ruine et deux hommes que tout oppose...

Lord Thornby est pris au piège sur la propriété isolée de son père depuis plus d’un an. Il n'y a ni cellule ni chaînes, mais il est incapable de quitter la demeure familiale. Au fil des jours, sa santé mentale commence à s’effriter.

Lorsque le magicien industriel John Blake arrive pour enquêter sur un cas de sorcellerie, il trouve Thornby assez particulier. Arro... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
florencem
  01 juin 2020
J'avais lu une chronique sur un blog concernant le Lord, le Magicien et la Malédiction et le résumé comme l'avis m'avaient donné envie de lire le roman de Lee Welch. Je connaissais la maison d'édition grâce à une saga que j'avais adoré : Ivy Wilde, donc je partais plutôt confiante.
Première chose : attention à mettre entre les mains d'un public averti ! J'ai déjà lu des romans que je classerai dans la catégorie érotique, donc rien de dérangeant, pour moi, mais comme je m'attendais à une romance à la Ivy Wilde (plutôt chaste question sexe), j'ai été un peu surprise ! D'ailleurs, cela fait partie des points que je reprocherai au roman. Pas les descriptions en elles-mêmes des scènes de sexe, mais je les ai trouvées trop « crues », voire vulgaires via le vocabulaire choisi. Comme l'histoire se déroule à l'époque victorienne, j'aurais aimé que l'auteur pousse plus loin et se serve des mots de l'époque. Cela aurait donné un tout autre charme à l'ensemble.
Question histoire, j'ai plutôt bien accroché. le début de ma lecture a été un peu difficile, car j'ai trouvé qu'il y avait une alternance de lenteurs puis de passages qui allaient trop vite en besogne, et le tout était assez déstabilisant. le monde dans lequel on plonge est étrange et nouveau, et j'ai perdu un peu pied. Ensuite, les choses se mettent en place, et j'ai commencé à vraiment apprécier l'histoire.
Outre le côté érotique qui ne prend au final pas trop de place, Lee Welch a choisi de nous emporter dans une époque victorienne où la magie existe. J'aime généralement beaucoup ce mélange et je n'ai pas été déçue. Il y a vraiment un univers solide, et on en apprend petit à petit. C'est un choix original, et aussi terrifiant car faisant appel aux fées, et pas les toutes mignonnes qui butinent dans les fleurs. En plus de la malédiction dont souffre Soren, cela donne une ambiance oppressante et glaçante. On se prend au jeu.
Autre point fort, les relations entre les personnages. le père de Soren est parfait dans son rôle de méchant et plus on s'enfonce dans l'histoire plus on voit combien il est fou. La romance qui se crée entre John et Soren est adorable, et joue sur les points faibles des deux gentlemen. Rien à redire. On y voit une jolie évolution qui suit l'avancée des découvertes que l'on fait. Lady Dalton a aussi été une révélation. J'en suis venue à vouloir la voir plus souvent. Bien que l'histoire fait la part belle aux hommes, elle arrive à sortir son épingle du jeu, et elle devient une femme de son époque qui sait ce qu'elle veut. Un très bon personnage qui aurait mérité plus de place dans cette histoire.
La trame se poursuit allant de découvertes en découvertes, et l'on arrive au point culminant avec LA révélation. Je ne m'y attendais pas, et je dois avouer que c'était très bien trouvé. Nous obtenons toutes les réponses à nos questions et la fin est plus que satisfaisante. Donc une romance fantaisie plutôt chouette au final, malgré ses petits défauts. Il faut que je pioche plus souvent dans la catalogue de MXM BOOKMARK.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          214
Sharon
  23 mai 2020
Après des lectures difficiles, pour ne pas dire douloureuses, j'ai eu envie de me tourner vers un genre plus léger : la fantasy et la romance. J'ai choisi ce livre aussi à cause de la couverture, magnifique – le contenu est à l'image du contenant.
Prenons d'abord les personnages, lord Thornby tout d'abord. Son père ne peut plus le supporter, et pourtant, il est loin d'être insupportable. Oui, il n'aime pas sa belle-mère, qu'il soupçonne d'avoir épousé son père uniquement pour son titre, et il est venu au mariage avec un perroquet. Oui, ces toiles ne plaisent pas à tout le monde, et provoquent même, parfois, un beau scandale. Oui, il ne veut pas se marier, et il a raison : il sait très bien que ce ne serait pas rendre service à la jeune femme qui serait son épouse et dont il ne serait pas vraiment l'époux. Ses goûts le poussent vers les hommes, et il le vit très bien – ce que sa femme vivrait plutôt très mal. de plus, il sait très bien que ce n'est pas pour son bien que son père veut qu'il se marie, mais plutôt pour renflouer les finances de la famille : il a déjà largement dépensé la dot de sa seconde épouse dans des investissements en Ecosse. Son père, qui ne s'est jamais vraiment intéressé à lui depuis la mort de sa mère quand il avait huit ans – si tant est qu'il se soit intéressé à lui avant – lance une malédiction pour empêcher son fils de quitter le domaine. Et cela fonctionne. Plus d'un an plus tard, Soren (le prénom de lord Thornby) ne peut toujours partir. Pire : sa belle-mère lady Dalton ressent elle aussi des manifestations étranges, constate l'absence d'entente entre elle et son mari, et, par le jeu des amitiés, parvient à faire venir John Blake, un jeune magicien très doué, dans le domaine : elle est persuadée que son beau-fils est la cause de tout.
John Blake est un magicien doué, je l'ai dit, et pourtant lui non plus ne comprendra pas de prime abord d'où viennent toutes ses bizarreries. Avec lui et lord Thornby, nous découvrirons ce qui ce cache, et ce que cache réellement le domaine. J'ai aimé la construction de ce récit, dans ce qui est d'abord un huis-clos, même dans le parc qui peut être source de bien des dangers. J'ai aimé aussi que ce titre de fantasy emprunte certaines de ses péripéties au conte, à la mythologie aussi – et je n'avais pas vu venir certains éléments, ce qui est plutôt une bonne chose. Parmi les personnages, j'ai aussi aimé celui de la tante Amélia Dalton, aussi excentrique ou presque que son neveu, qui a mené sa vie comme elle l'entendait, et elle ne manque pas de cran face à l'irascibilité de son frère – alors que d'autres n'osent pas vraiment lui tenir tête. Ah, si, son fils, John Blake aussi : les enjeux ne sont pas les mêmes pour l'un ou pour l'autre, les conséquences non plus. Plus le récit avance, plus l'on se rend compte que lord Dalton est véritablement prêt à tout, en comptant pour rien les souffrances qu'il afflige aux autres. Fantasy, oui, romance, oui, mais avec aussi des scènes relativement douloureuses.
Et la romance, me direz-vous ? Elle se noue entre le lord et le magicien, deux adultes consentants, sachant parfaitement ce qu'ils aiment, et surtout qui ils aiment. Que demander de plus ? En tout cas, j'ai passé un très bon moment de lecture avec ce livre, qui m'a apporté ce que je voulais.
Lien : https://deslivresetsharon.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Kochka94
  27 mai 2020
19e Siècle, Angleterre... Château de Raskelf, propriété du neuvième marquis de Dalton...
Lord Thornby est confiné (j'ai pas pu m'en empêcher ...) sur les terres familiales par son père. Il ne peut sortir du domaine, une force inconnue le pousse à regagner aussitôt le château dès qu'il veut quitter les limites du domaine. Son père le maintient prisonnier afin de le marier et récupérer ainsi la fortune de sa future épouse.
Lady Dalton, la seconde épouse de son père, se pensant victime de mauvais sortilèges de la part de Lord Thornby, son beau-fils, fait venir John Blake, un magicien, pour l'aider.
John Blake se rend assez vite compte que Lord Thornby est la victime et pas l'instigateur et que tout tourne autour du domaine et de Lord Dalton. Et à l'aide de ses aiguilles, son sel, ses sortilèges, il va tout faire pour l'aider... d'autant qu'il n'est pas tout à fait insensible au charme du jeune Lord... et que ça parait réciproque.
Je vais d'abord pousser un coup de gueule contre les maisons d'éditions... Arrêtez de changer les titres des romans étrangers ! Je trouve que le titre français fait penser à une bande-dessinée pour enfants, alors que le titre original, "Magie de Sel, Magie Charnelle", indiqué dans les mentions légales du roman, est bien meilleur et colle beaucoup plus à l'ambiance.
Sinon, j'ai eu un gros coup de coeur pour ce roman : j'ai plongé à fond dans cette ambiance de vieux château anglais délabré, je sentais l'humidité des couloirs, je me triturais les neurones pour essayer de comprendre ce qui pouvait empêcher le jeune Lord de quitter le domaine. La romance est bien dosée avec l'avancée de l'enquête et j'ai été surprise de la fin.
Bravo à l'auteur pour son imagination et son ingéniosité et bravo à la traductrice pour avoir su nous offrir un langage délicieusement suranné.
Un grand merci à NetGalley France et à MxM Bookmark pour ce Service Presse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
HeleneEtLesBouquins
  17 mai 2020
[SERVICE PRESSE].



Le Lord, le magicien et la malediction de Lee Welch.



Je remercie chaleureusement Mxm Bookmark pour ce premier service-presse.



Mon résumé :.

Soren Thornby est un jeune homme passionné d'art. En conflit perpétuel avec son père, ce dernier l'oblige à revenir vivre au château de son enfance et à épouser une femme de bonne condition. Soren, qui en a toujours fait qu'à sa tête, tente une première fois de s'enfuir. Immédiatement, le voici retenu par un puissant sortilège. Lady Dalton, la deuxième femme de Lord Dalton, le père de Soren, est persuadée que son beau-fils lui joue des tours et persuade John Blake, magicien, de renom, de déjouer ce maléfice.


Soren Thornby est un jeune Lord de 27 ans. Passionné d'art, il est orphelin de mère depuis ses neuf ans. C'est également à cet âge que l'attitude de son père envers lui a changée du tout au tout. Retenu dans le château de son enfance, aujourd'hui délabré, Soren est dans l'incapacité de s'en éloigner. Sa rencontre avec Blake va lui ouvrir des perspectives que lui-même pensait impossibles.

John Blake est un magicien renommé. Pur produit d'une école de magie, il est appelé par Lady Dalton pour enrayer ce qu'elle pense être un sort jeté par Soren. Habitué à utiliser sa magie sur les métaux et objets, le voici obligé de s'adapter et d'intervenir sur les humains. Il se rend rapidement compte que Soren n'y est pour rien et que Lord Dalton est un être immonde et horrible.



Mon ressenti final :.

C'est la première fois que je lis un roman publié chez Mxm Bookmark et je suis conquise. Ce titre me faisait de l'oeil depuis un moment, sa couverture est juste sublime et le résumé était intriguant.

Dès le début de ma lecture, une sorte de frénésie m'a possédée. Je me suis complètement approprié l'histoire, imaginant la suite de ce que je lisais sans réussir à deviner si j'étais dans le vrai. L'univers de l'auteur est magnétique, mystique et envoûtant.

J'ai tout de suite adoré Soren. Sa repartie, son flegme et son arrogance m'ont conquise dès les premières lignes. J'ai également beaucoup apprécié l'attitude plus mesurée de John Blake. Il est gentleman, avenant et vraiment plaisant.

J'ai été soufflée par le réalisme des scènes décrites dans ce roman. Un réel travail de reconstitution et d'histoire a été réalisé par son auteur, si bien que j'ai été propulsée au château en compagnie des deux protagonistes. Leur rapprochement m'a subjugué tant il était doux et passionné. La romance MM est extrêmement bien décrite et très poétique, malgré les quelques gros mots qui ont ponctué les ébats.

L'écriture de l'auteur est mature, d'époque et très travaillée. J'ai eu plusieurs fois l'impression de lire une phrase sans pour autant en comprendre réellement le sens puis tout à coup, les mots s'emboitaient d'eux même et la compréhension se faisait. J'ai apprécié également le travail de fond entrepris sur les personnages comme par exemple, le fait que John a besoin de se défaire de la magie pour faire l'amour. Ces petits moments étaient vraiment autant de points importants pour la suite de l'histoire.

Le dénouement de ce roman m'a complètement bluffée et j'ai été comblée par la finalité de l'histoire entre John et Soren, même si j'ai frôlé la crise cardiaque à un certain moment.

Ce roman est d'une excellence rare et l'histoire d'amour, naissante puis consommée, des deux hommes est d'une douceur exquise.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
levri
  14 mai 2020
Lord Thornby, gentilhomme flamboyant à la réputation sulfureuse de 25 ans est enlevé de sa maison de Londres par Lord Dalton son père pour être séquestré, isolé de tout, dans l'ancien et immense château familial de Raskelf en décrépitude. Point de liens, il lui est juste impossible de franchir les limites de la propriété, hypnose, magie, difficile de déterminer, depuis plus d'un an qu'il est là à arpenter la domaine il commence à devenir fou, sans plus d'espoir de s'échapper, même si son père lui promet d'être libéré s'il se marie avec une riche héritière, il ne se fait pas d'illusion, son père veut juste trouver l'occasion de le spolier afin de se renflouer.
John Blake, magicien de la matière arrive au château, mandaté par la famille de la jeune Madame Dalton, belle-mère de Thornby qu'on pense ensorcelée, il suffit à John de suggérer magiquement au Lord de l'inviter et il est sur place pour officier, si Thornby est originellement soupçonné, très vite John s'aperçoit qu'en fait il est victime et que sa magie ne fonctionne pas avec lui, de plus il ne saurait résister à ce superbe homme, ce qui semble réciproque et il se consacre pleinement à la recherche d'un moyen de le libérer, les deux hommes vont devoir affronter les dangers d'une magie étrangère que des humains ne sauraient maîtriser …

Le livre débute sans que nous disposions d'informations sur les personnages et les lieux, ce qui serait un défaut généralement semble ici voulu afin de déstabiliser le lecteur comme les sont les personnages et de créer une ambiance qui met mal à l'aise. Petit à petit le château imprégné de magie ancienne et qui a perdu de sa splendeur se révèle et les personnages s'étoffent, puis nous découvrons les principes assez originaux de la magie particulière employée, et la romance entre nos deux héros prend de l'importance, il faut attendre la dernière partie du livre pour que se révèlent les mystères qui ont générés la malédiction qui pèse sur Lord Dalton et comment il se fait que Lord Thornby puisse être emprisonné et mutilé sans qu'aucune magie ne soit détectée …

De la magie, des malédictions et ensorcellements, de la romance, une visite dans le monde des fées, une ambiance sombre et déstabilisante, un livre qui m'a parfois laissé un moment dubitatif, mais une fois immergé dans l'atmosphère particulière du récit, le brouillard se lève et la lecture devient plutôt agréable, un livre sur lequel je vous laisse vous faire votre propre opinion …
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
florencemflorencem   02 juin 2020
- Pouvons-nous… partir ?
- Oui, allez, répondit Soren en ouvrant la voie. Apparemment, tu m’as assassiné, mais comme je me promène en jurant sur tout le monde, je pense que cette accusation est abandonnée.
Commenter  J’apprécie          90
Kochka94Kochka94   27 mai 2020
- Ce n'est pas parce que les choses sont différentes que nous devons les craindre.
Commenter  J’apprécie          00
levrilevri   14 mai 2020
Père prétendait avoir le pouvoir de le laisser partir – s’il épousait l’argent comme Père le souhaitait. Mais Thornby méprisait son père et lui faisait moins confiance qu’à un voleur dans une ruelle sombre. Et s’il ravalait son orgueil et faisait ce qu’on lui disait, Père pouvait-il vraiment le libérer ? Ou Thornby aurait-il simplement impliqué une fille innocente dans son horrible situation ?

Père avait assez souvent laissé entendre que c’était sa faiblesse de caractère qui retenait Thornby. Père lui avait interdit de partir, et au fond de lui, si profondément que Thornby ne pouvait l’admettre, il devait vouloir obéir et il l’avait donc fait. Mais cela ne pouvait assurément pas être cela ? Thornby n’avait aucun mal à lui désobéir dans tous les autres aspects de sa vie. En fait, cela lui procurait une sinistre satisfaction. Il avait vingt-sept ans ; il n’était plus un enfant pour croire que la parole de son père faisait loi.

Alors, pourquoi ? Pourquoi ne pouvait-il pas traverser le champ et s’échapper ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
levrilevri   14 mai 2020
— « Inhabituel » est vraiment très civilisé.

— « Contre nature », hein ? Et êtes-vous vraiment contre nature, Monsieur Blake ?

Les yeux de Thornby brillèrent. Il souriait encore à moitié.

Ceux de John se rétrécirent, une fois de plus extrêmement nerveux.

— Certains appellent cela comme ça. Qu’en pensez-vous ?

— Je ne saurais le dire. J’espère que je vais le découvrir.

Thornby se pencha plus près.

— Que voulez-vous dire ? John pouvait à peine énoncer ces mots. Les yeux de Thornby avaient un air malicieux. Ses lèvres étaient écartées ; ces mêmes lèvres qui étaient faites pour embrasser. Thornby était-il sur le point de l’embrasser ?

— Bien, vous me dites que vous pouvez faire de la magie. Vous me dites que vous pouvez la détecter, ou sentir son absence. Je vous ai vu avec votre œil de verre et votre tas de sable. Je vous ai vu apparemment manipuler Père pour qu’il vous laisse rester. Mais, en vérité, je n’ai vu aucune preuve.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
levrilevri   14 mai 2020
— Il n’y a pas de magie, assura John les dents serrées.

Toutefois, alors qu’il prononçait ces mots, il sentit de nouveau ce quelque chose de faible et d’à peine détectable. Séduction ? Il ne le pensait pas, même s’il était difficile de se concentrer avec Thornby qui se débattait. Ils firent un pas de plus et ce dernier tomba à genoux, gémissant, replié comme s’il souffrait.

— Allez, un petit effort. Levez-vous.

Il se pencha pour remettre Thornby sur ses pieds et vit que la peau de son front se déchirait, baignant son visage de sang. Du sang ruisselait de son nez ; du sang recouvrait ses mains et suintait de sous ses ongles.

— Mais que diable !

John recula, lâchant prise. Le choc et la honte le traversèrent à parts égales. Il voulait seulement prouver qu’il n’y avait pas de magie, mais au lieu de cela…

Il regarda avec horreur Thornby ramper à l’intérieur des limites de Raskelf et s’effondrer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Notre sélection Roman d'amour Voir plus
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

L'érotisme en littérature

Lequel de ces romans de Diderot, publié anonymement, est un roman libertin ?

Le Neveu de Rameau
Les Bijoux indiscrets
Le Rêve de D'Alembert
La Religieuse

6 questions
293 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature libertine , érotisme , érotiqueCréer un quiz sur ce livre