AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2824608978
Éditeur : City Editions (04/01/2017)

Note moyenne : 3.82/5 (sur 33 notes)
Résumé :
Suite au décès de sa maîtresse, Alfie devient chat errant. Il élit domicile dans Edgar Road au grand mécontentement des habitants. Mais le jour où le malheur frappe ce quartier de banlieue, Alfie devient pour eux un ami qui leur redonne espoir.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
book-en-stock
  26 mars 2017
Le jeune chat Alfie se retrouve seul à la mort de sa maîtresse âgée. Il n'a d'autre ressource que de fuir et trouver un meilleur endroit pour vivre, auprès de gens prêts à prendre soin de lui. Chat d'intérieur, il n'est pas fait pour devenir chat errant. C'est alors qu'un ami chat le conseille, son projet voit le jour :
« Un plan commençait aussi à prendre forme dans ma tête. Je ferai un excellent chat de pas-de-porte. »
Ce fut une lecture agréable, j'ai beaucoup aimé l'esprit de ce personnage chat auquel on s'attache. L'idée est bonne et correspond à ma façon de percevoir cet animal: il réconforte, procure du bien par sa simple présence, toujours là quand on en a besoin, mais toujours un brin mystérieux.
Par contre je suis déçue au niveau de l'écriture qui manque de crédibilité. Difficile de croire qu'un chat s'exprime typiquement comme un humain. le pari est certes malaisé cependant j'ai lu divers romans mettant en scène à la première personne des animaux (souvent des chiens) et j'appréciais le savant mélange de mots qui permettait de créer la pensée de ces animaux. Je n'ai pas retrouvé cela ici, et cela m'a plus d'une fois stoppé dans ma lecture.
Par ailleurs, le roman souffre à mon sens de nombreuses répétitions inutiles et gagnerait à être épuré. Il manque une évolution psychologique plus marquée entre le début et la suite des aventures afin d'éviter ce genre de répétitions sur le sort de ce chat. Tout est écrit sur la même note du début à la fin. C'est mon ressenti.
Si le style m'a déçu, je garde toutefois en mémoire le caractère de ce chat et ses actions. Une lecture détente qui donne du baume au coeur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
LisonsDesLivres
  20 mars 2018
Hier, j'ai passé un très bon moment à découvrir les aventures d'Alfie, ce petit chat abandonné qui raconte sa vie à la première personne du singulier.
Paradoxalement, je suis aussi contente d'avoir terminé ma lecture car à la longue, le texte est un peu répétitif même si certaines réflexions de ce petit futé m'ont amusée.

Commenter  J’apprécie          90
ciena
  03 décembre 2016
A lire absolument. C'est le genre de livre qui vous réconcilie avec la vie. Alfie, perd sa maîtresse. Se pose la question de garder ou non le chat. Question d'actualité s'il en est car au delà d'un chat c'est la question du changement qui est ici abordée et avec elle, l'envie humaine de s'accommoder de ce que l'on a pas soit même voulu et qui nous est imposé. Aux travers des yeux d'Alfie, nous revisitons un condensé des émotions humaines. de la colère à la peur, de la joie à la tristesse, ce livre se promène sur les cordes de nos sentiments en résumant l'ensemble possible d'une vie et de ses différentes situations.
Miroir de notre société, au travers de 4 familles, 4 parcours et, finalement, un même but, Alfie, empreint de bienveillance, reflète nos âmes lorsqu'elles décident d'être de bon conseil. le dialogue décalé entre le sentiment félin et la perception humaine traduit aussi la complexité de nos propres sentiments que nous n'analysons pas toujours de façon cohérente et simple.
Ce livre aborde également la noirceur que certains êtres peuvent développer de façon juste sans trop s'y appesantir.
Entraînant et sans fausse pause, il se lit d'une traite. Bien enlevé, il se quitte difficilement. La traduction est très bien réalisée. Il n'est donc pas compliqué de rentrer dans l'écriture.
Je le recommande à la fois pour se distraire, mais également pour se vider la tête ou bien se réconcilier avec la vie. Une belle parenthèse spirituelle. Attention pour les âmes très sensibles, le passage avant le dénouement final est un peu “dur”.
Je lui attribue 4 étoiles sans hésitation, le choix et l'amenée des personnages, la photo d'un chat bleu doux et pelucheux, le style fluide et entraînant, une histoire qui joue la corde sensible mais pas trop, juste ce qu'il faut pour être heureux et verser sa larme à la fin. J'ai adoré!
Lien : http://lesnouvellesplumes.ovh
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Milka2b
  10 mars 2018
Une histoire très touchante, d'un jeune chat qui perd tout avec la mort de sa maîtresse, et dont personne ne veut.
Pour fuir sa future demeure dans un refuge, il part alors à l'aventure, lui un chat d'intérieur qui n'a jamais mis une pâte dehors.
Après de nombreuses péripéties, et frôler plusieurs fois la mort, il trouvera enfin la rue qui va l'accueillir, et il va guetter les maisons vides pour se faire adopter par les nouveaux habitants.
Il va tout faire pour se faire aimer, et trouver les familles parfaites pour lui, et ne plus jamais être seul. Il va être persévérant et tenace, et en contrepartie il voudra sauver et aider à son tour ses nouvelles familles qui l'ont adopté.
Un chat adorable, plein d'amour à donner contre un peu de nourriture, un toit et quelques caresses.
Livre qu'on pose difficilement car on veut absolument savoir ce que va devenir Alfie, lu en une après midi, la météo s'y prêtait et le livre aussi, une lecture Feel-good pour moi, avec quelques passages tristes, mais une magnifique conclusion, et pleins de petits instants de bonheur au fil des pages.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
vertescollines
  29 septembre 2016
Un très bon moment passé avec Alfie. Ce chat est un "ange" avec sa présence il rassure et crée des amitiés avec les gens mais aussi entre les gens. Pourtant il a mal commencé au départ du livre. Il perd sa maîtresse, sa maison, devient "vagabond". Mais un conseil et il s'installe dans une rue aux maisons neuves où de nouveaux locataires, de nouvelles familles s'installent. Il y fait la connaissance De Claire, de Jonathan, d'une famille immigrée polonaise, d'une famille anglaise qui s'est exilé pour trouver un nouveau travail. Et là il commence à partager son temps entre les maisons et les personnages qui ont de petits soucis de tous les jours mais dont le point commun est la solitude. Et puis, il arrive à Alfie un accident et il est démasqué : il a quatre familles sur lesquel il veille. Alfie c'est le chat que l'on aimerait avoir tous et toutes. Et surtout résumé : celui qui n'aime pas les chats et les bêtes en général n'aime pas les hommes. Si vous avez un coup de blues, Alfie est votre remède.
Très belle histoire. Simple. Plaisante. Distrayante. Mais on se prend dans l'aventure d'Alfie et on veut savoir la suite. A conseiller aux amis des chats et des chiens bien sûr.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
vertescollinesvertescollines   29 septembre 2016
J' n'oublierais jamais non plus le jour où Francesca avait dit qu'elle avait trouvé les premiers temps très difficiles en Angleterre, mais que j'avais égayé sa vie. Quant à Claire, elle disait que je l'avais sauvée, et Polly affirmait la même chose. Jonathan prétendait en riant que j'avais fait de lui un amateur de chats et avait expliqué à Claire que je l'avais sauvé de l'horrible Philippa. Je n'oublieras jamais leurs paroles, ni le long périple qui m'avait amené jusqu'ici, et j'espérais que j'avais fait le plus dur et que je pouvais désormais me reposer.
En effet, j'étais le plus heureux des chats quand je pouvais m'asseoir sur les genoux de mes maîtres. J'avais désormais le nombre idéal de genoux à ma disposition. La nuit, je sortais parfois pour regarder les étoiles. Je scrutais le ciel, espérant qu'Agnès et Margaret étaient là quelque part, qu'elles me faisaient des clins d'œil, parce que, si j'avais apparemment accompli beaucoup de choses depuis que je els avais perdues, c'était grâce à l'amour qu'elles m'avaient donné et à tout ce qu'elles m'avaient appris. c'était grâce à elles et à tout ce que j'avais enduré que j'étais un chat meilleur aujourd'hui. Et c'est ainsi qu'on avançait dans la vie, avais-je appris.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
petitsoleilpetitsoleil   02 septembre 2017
Assis devant la maison, j'ai regardé deux hommes baraqués décharger les derniers meubles du camion de déménagement. Jusqu'à présent, j'étais plutôt content de ce que j'avais vu : un canapé bleu qui paraissait très confortable ; de gros coussins de sol et un fauteuil rembourré très chic qui m'avait tout l'air d'être une antiquité, mais j'étais loin d'être un expert en la matière. J'avais déjà vu des tas de meubles sortir du camion : des armoires, des commodes et plein de cartons fermés, mais je m'intéressais surtout au mobilier rembourré.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
petitsoleilpetitsoleil   02 septembre 2017
Enfin, je suis arrivé dans une jolie rue et (...) j'ai su immédiatement qu'elle me donnerait ce dont j'avais besoin. Je ne savais pas exactement pourquoi, mais je le savais. Je sentais que là était ma place. Je me suis assis devant un panneau indiquant EDGAR ROAD (...)
J'ai tout de suite aimé Edgar Road. C'était une rue plutôt longue avec différentes sortes de maisons : des mitoyennes de style victorien, des blocs modernes, de grandes villas et quelques bâtiments divisés en appartements.
Ce qui m'a beaucoup plu, c'était le nombre de panneaux A VENDRE et A LOUER. Bouton m'avait expliqué que ces écriteaux signifiaient que de nouveaux habitants allaient bientôt arriver.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Milka2bMilka2b   14 mars 2018
Refuge… Mon corps ne pouvait que frémir en entendant ce mot. Quel nom inapproprié pour ce que nous considérions, dans la communauté des chats, comme le « couloir de la mort » ! Il y avait certes quelques chats chanceux à qui on trouvait un nouveau foyer, mais qui sait ce qu’il advenait d’eux ensuite ? Qui pouvait dire que la famille qui les accueillerait les traiterait aussi bien que celle où ils avaient vécu jusqu’alors ? Tous les chats que je connaissais étaient d’accord sur ce point : les refuges étaient des endroits abominables. Et nous savions parfaitement que ceux qui ne trouvaient pas de nouveau foyer étaient condamnés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
petitsoleilpetitsoleil   02 septembre 2017
J'ai appris alors que la colère et la tristesse allaient souvent de pair.
Commenter  J’apprécie          201
autres livres classés : chatsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Londres et la littérature

Dans quelle rue de Londres vit Sherlock Holmes, le célèbre détective ?

Oxford Street
Baker Street
Margaret Street
Glasshouse Street

10 questions
659 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature anglaise , londresCréer un quiz sur ce livre
.. ..