AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2360133373
Éditeur : Riveneuve éditions (24/09/2015)

Note moyenne : 4/5 (sur 2 notes)
Résumé :
La Tunisie est aujourd'hui citée en exemple par les chancelleries et les institutions internationales comme l'un des rares pays de la région où règne une situation politique apaisée. Mais quel chemin parcouru ! Ca n'a pas été de tout repos et les défis restent nombreux pour la nation de dix millions d'habitants qui a ouvert la marche des révolutions arabes. Assassinats politiques, crise institutionnelle, crispations identitaires, violences djihadistes et dérives séc... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Bookinista
  09 novembre 2015
le titre ("Jours tranquilles...") ne manque pas de surprendre pour qui ne connaît pas cette collection, car de quiétude il est rarement question.
J'ai de suite été intéressée par le regard que la journaliste portait sur la société tunisienne, un regard influencé, comme elle le souligne, par ses dix années de vie et de reportages en Egypte et en Syrie qui ont précédé.
La construction du livre est linéaire, suivant l'ordre chronologique et entrecoupant les chroniques ou « instantanés » du quotidien d'entrefilets de presse portant sur l'actualité du moment (procès, incidents, assassinats, campagne électorale etc.). Cette alternance de sujets légers et d'informations tragiques surprend, mais montre aussi que la vie suit son cours.
L'ouvrage (re)plonge le lecteur dans l'histoire agitée et exceptionnelle de ces trois dernières années. La journaliste évoque bien entendu les événements qui ont précédé son arrivée en Tunisie. La mort du marchand de légumes de Sidi Bouzid en décembre 2010, à qui l'on avait confisqué sa charrette. La fuite de Ben Ali en janvier 2011…
Dans ses chroniques, Stéphanie Wenger nous fait part de ses découvertes des spécificités de ce petit pays de 10 millions d'habitants appelé à devenir « l'exception tunisienne ».
Au quotidien, elle nous fait partager la cuisine (le pain bagnat, le lableli qui fait l'objet d'une chronique savoureuse…), le dialecte et ses adaptations de mots français, la séance chez le coiffeur habitué à couper les nonnes « à l'italienne », le mauvais oeil qu'une amie lui a ôté et qui la faisait bailler à n'en plus finir. Elle décrit la tristesse des cinémas d'aujourd'hui (j'ai repensé au récit de Joël Alessandra évoquant l'ancien cinéma municipal de Constantine) et nous emmène dans « l'empire de la fripe ». S'agissant du foot, S. Wenger s'arrête aussi sur le soutien de la Tunisie à l'équipe d'Algérie en lice contre l'Allemagne pendant la coupe du monde, et commente la rivalité des deux clubs de foot, l'Espérance de Tunis et le Club africain.
Ces "instantanés" aident à connaître la société tunisienne bien mieux qu'un guide touristique ne le ferait.
Tout au long de son récit, l'auteur aborde aussi les sujets politiques, commentant les assassinats d'opposants, l'emprisonnement d'un rappeur, le viol d'une jeune femme, les manifestations, la campagne électorale, la menace terroriste qui a frappé au musée du Bardo, et sur la plage de Sousse. quelques jours avant son départ de Tunisie. On y sent une Tunisie déchirée sur certains sujets et désemparée des suites de la révolution de jasmin, mais qui envers et contre tout met en place un "dialogue national" orchestré par quatre syndicats (des travailleurs, du patronat, des avocats, et la ligue des droits de l'homme) qui ont eu à coeur de relancer le processus démocratique et de parvenir à des élections libres.
Le récit du vote de la nouvelle Constitution tunisienne en janvier 2014, résultat d'un compromis historique, est passionnant.
Le 9 octobre 2015, le Prix Nobel de la paix est décerné à ce quartet du "dialogue national" tunisien. le livre de Stéphanie Wenger, publié un mois avant, en septembre 2015, aide à comprendre le cheminement de la Tunisie et des Tunisiens jusqu'à ce résultat. Puisse ce printemps tunisien durer durer durer. Merci aux éditions Riveneuve et à Babelio.




Lien : http://coquelicoquillages.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Alexsia
  19 novembre 2015
On n'entend plus parler de la Tunisie dans les journaux français que lorsqu'un événement tragique se passe. A travers les yeux d'une journaliste, il est bon de se plonger dans la révolution tunisienne et ses suites, on prend le temps de vivre au rythme des tunisiens et de comprendre ce qui se passe au jour le jour. En refermant ce livre, je me dis que les jours ne sont pas si tranquilles à Tunis, mais on ne peut qu'espérer qu'ils finissent par le devenir.
Commenter  J’apprécie          50
valcar40
  09 novembre 2015
Dans Jours tranquilles à Tunis, Stéphanie Wenger relate, dans de courtes chroniques, les petits et grands faits de la société tunisienne post-révolution. Nul besoin d'être un expert en politique : un lexique en fin de volume nous éclaire fort à propos sur les principaux « acteurs » de la vie sociale et politique cités, sur les différents (et nombreux) partis politiques et sur certains termes arabes.
Tantôt graves (attentats, manifestations, …), tantôt légers (faits de la vie quotidienne, sport, alimentation, …), ces textes donnent une image nuancée de cette société en pleine mutation, bien loin de l'image manichéenne souvent véhiculée par les médias occidentaux. Certains faits sont « connus », d'autres beaucoup moins (lorsqu'on parle de coutumes par exemple).
L'actualité qui y est décrite est récente (le livre a été achevé en juillet 2015, la première chronique ayant été rédigée en septembre 2012).
Une lecture vraiment plaisante qui donne envie de se plonger dans d'autres titres de la collection.
Merci aux éditions Riveneuve (via l'opération Masse critique) pour cette belle découverte.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : footballVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Coupe du monde de rugby : une bd à gagner !

Quel célèbre écrivain a écrit un livre intitulé Rugby Blues ?

Patrick Modiano
Denis Tillinac
Mathias Enard
Philippe Djian

10 questions
840 lecteurs ont répondu
Thèmes : rugby , sport , Coupe du mondeCréer un quiz sur ce livre