AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782264062734
312 pages
Éditeur : 10-18 (03/07/2014)
3.52/5   25 notes
Résumé :
Flossie Palmer travaille dans les cuisines du 16 Valley Street. C'est sa responsabilité de veiller à ce que les plateaux soient montés chez Mlle Rowland en suivant un emploi du temps bien précis. Mais son travail n'a duré que quelques heures avant qu'elle se retrouve à courir dans la rue brumeuse, son cœur battant la chamade, n'osant s'arrêter de peur d'entendre les bruits de pas qui peut-être la suivent

Alors qu'elle explorait le salon de la grande... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Souri7
  23 septembre 2016
Mon auteure préférée c'est complètement lâchée dans ce livre
Je l'ai lu en format papier et cela a été un vrai plaisir de plonger dans cette aventure rocambolesque
L'histoire est vraiment atypique : un homme arrive en Angleterre afin de retrouver l'enfant née il y a près de 20 ans. Seules informations en sa possession : le nom de la mère de l'enfant décédée peu après la naissance, le nom de la logeuse et le lieu où résidait celle-ci.
Et là, c'est le pompom avec révélations à la clef... fausse joie, coup de théâtre (
Franchement, un livre passionnant du début à la fin (c'est simple, vous ne saurez pas qui est l'héritière avant la fin !! ( )
Commenter  J’apprécie          210
Syl
  19 juin 2018
Pour rendre service à son amie Ivy Hodge, Flossie Palmer accepte de se faire passer pour elle durant un mois chez Miss Rowland, où elle travaillera comme domestique. Dès le premier jour, la cuisinière l'informe des us draconiens de la maison, car toutes les tâches sont orchestrées à heures fixes et les rituels sont immuables. Miss Rowland étant malade et alitée, rien ne doit venir la perturber. Seule son infirmière personnelle fera le lien entre elle et la domesticité.
Le soir même, après avoir apporté le chocolat chaud, Flossie s'aventure dans un salon où elle admire tout le décorum. Les tentures en velours, les objets, le piano et l'immense miroir à l'encadrement surchargé de dorure. Mais en poussant sa visite dans les profondeurs de la pièce, elle s'aperçoit que le miroir a fait place à un trou béant et que de cette bouche noire en sort un homme à la tête ensanglantée et au regard cruel. L'épouvante est telle que Flossie s'enfuie de la maison en courant…
Miles Clayton se retrouve sans argent après s'être fait voler juste avant d'arriver à Londres. Secrétaire particulier et homme de confiance d'un riche homme d'affaire New-yorkais, Mr. Macintyre, il a été mandaté pour rechercher une jeune fille de dix-neuf ans dont il ne connaît ni le nom, ni le prénom. Nièce et future héritière de son employeur, il n'a pour s'orienter qu'un vieux courrier, une adresse et le nom de la personne qui les hébergeait, elle et sa mère, vingt ans auparavant.
En pleine nuit, Flossie et Miles se retrouvent prisonniers d'un épais brouillard, incapables de faire un pas de plus. A l'abri dans l'embrasure d'une stèle, tous deux vont lier connaissance ; Flossie racontant le pourquoi de sa fugue et Miles expliquant sa mission. Miles la sermonnant d'être partie sans chercher une explication sur la fantasque apparition et Flossie se moquant de son impossible affaire qui s'annonce pire que de chercher une aiguille dans une meule de foin.
Rapprochement éphémère, au lendemain matin chacun s'en retourne à sa vie sans songer qu'un jour ils se reverront. Et c'est lors d'un dîner que tous deux auront la surprise de se rencontrer à nouveau ; l'un en tant que convive, l'autre en tant que serveuse…
Pris en charge par un vieil ami, Ian Gilmore, agent au ministère des Affaires étrangères, Miles commence son enquête en mettant des annonces dans les journaux et Flossie qui a réintégré la maison de sa tante qui l'a élevée, apprend que son amie Ivy est entre la vie et la mort depuis qu'on a repêché son corps dans la Tamise. En retrouvant Miles, Flossie n'hésite pas à lui en parler...
Chez Miss Rowland, une nouvelle domestique a pris la place. Kay Moore, une jeune orpheline, semble tout aussi aventureuse et émotive que Flossie car en voyant la vieille dame pour la première fois, un malaise s'empare d'elle, et lorsque la nuit d'étranges bruits la réveillent, elle ne manque pas d'aller fureter dans les couloirs. Elle découvre alors que les communs où logent les domestiques sont fermés à clef et qu'il lui est impossible de circuler ailleurs.
Flossie, Kay, Miles et une pléthore d'autres personnages sont pris dans une toile qui les mène tous vers une même histoire et un collier de perles noires. Des chassés-croisés providentiels, telles des synapses, les mettent en relation dès les premiers paragraphes et donnent un rythme impétueux, mais aussi théâtral et alambiqué. Ce n'est que dans la dernière partie que les intrigues prennent du sens, lorsque les mystères se dévoilent.
Qui est Miss Rowland ? Qui est l'homme passe-miroir ? Où est l'héritière ? et tant d'autres questions que l'on se ressasse…
Pour ce roman, Patricia Wentworth a été publiée en 1935. Elle plonge le lecteur dans une ambiance très anglaise du début du XXè siècle et décrit une classe ouvrière qui se montre moins timorée avec la bourgeoisie, plus impertinente. Un peu de romance et de noirceur gothique étoffent une intrigue policière assez plaisante. Il me plairait donc bien de lire d'autres livres de l'auteur…
A suivre !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Elisane
  01 septembre 2014
Domestique depuis peu au 16 Varley Street, Mlle Flossie Palmer est chargée d'être aux petits soins d'une vieille dame, Mme Rowland. L'histoire aurait pu s'arrêter là s'il n'y avait pas dans cette demeure une atmosphère si troublante. La jeune fille va d'ailleurs y faire une bien étrange découverte. Un miroir au trou béant, la tête d'un homme gisant sur le sol... C'est ainsi que l'histoire commence. le mystère est omniprésent et le brouillard se mêle aux incertitudes de l'enquête principale. Qui est cette fameuse Mlle Macintyre? C'est ce que le détective Miles Clayton, envoyé spécialement à Londres pour l'occasion, va tenter de découvrir. Un mélange savoureux de mystère, d'amour et de renversements de situation ! Une très belle découverte de Wentworth , l'aîné d'Agatha Christie. Je la relirais sans nul doute avec sa plus grande détective, Miss maud Silver.



Commenter  J’apprécie          40
diablounette
  16 juin 2019
Flossie Palmer accepte un travail pour rendre service à une amie. Cependant, elle s'enfuit précipitamment de la maison du 16 Valley Street après avoir assisté à une scène cauchemardesque : un homme à la tête ensanglantée a surgi d'un miroir du salon.
Effrayée par cette vision, Flossie est totalement désorientée. A-t-elle rêvé ? Mais, si c'était vraiment la réalité, doit-elle se taire ou en parler ?
Une chose est sûre : cette journée va bouleverser son destin.
 
L'action se passe en Angleterre au début du XXème siècle et l'on sent bien tout le poids des conventions de l'époque. Les classes sociales sont très marquées, et chacun doit rester à sa place.
Après Flossie, nous faisons rapidement la connaissance de Miles Clayton, engagé par un homme fortuné pour retrouver une héritière. Malheureusement, il n'a que de maigres indices pour la localiser.
Les personnages sont bien décrits, mais il est vrai que l'intrigue progresse plutôt lentement et que certains caractères féminins peuvent être très agaçants. Les moments les plus intéressants concernent l'héritière. A chaque fois que Miles croit détenir la vérité, un élément vient contredire les faits.
Mais franchement, il y a une somme de coïncidences hautement improbable dans cette intrigue et la conclusion, bien que surprenante, est vraiment tirée par les cheveux.
Les "méchants" ne sont finalement pas si horribles et personnellement, je n'ai pas bien compris tout ce qui motivait leurs actions (leur plan est également très tordu).
Cette lecture n'a pas été désagréable, mais on est loin du coup de coeur.
 
Pourquoi lire A l'aveuglette ?
 
Si vous avez envie d'une intrigue un peu désuète avec une ambiance anglaise marquée, c'est le bon livre.
Pas de cadavres à la pelle, pas de descriptions sanglantes... mais pas non plus de suspens à couper le souffle.
Si en plus, vous n'avez rien contre le romantisme "à l'ancienne", vous en aurez aussi.
Et si vous avez une enquête de Maud Silver à me recommander, je suis preneuse !
Lien : http://racontemoilalecture.o..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
getlucky
  27 septembre 2014
Un petit roman à l'Anglaise, dans le Londres du début du XXe siècle.
Un petit régal rien que pour l'ambiance et le décor, car l'intrigue par elle-même est plutôt simple et sans grande surprise.
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
ElisaneElisane   31 août 2014
Compte tenu de son état d'esprit, dormir n'aurait été qu'une perte de temps. La nuit serait bien trop courte pour contenir tous ses rêves.
Commenter  J’apprécie          70

autres livres classés : héritageVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2143 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre