AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Anne-Marie Carrière (Traducteur)
ISBN : 2264025557
Éditeur : 10-18 (30/06/2004)

Note moyenne : 3.4/5 (sur 51 notes)
Résumé :
Digne représentante de l'ex-Empire britannique, fille d'un colonel anglais aux Indes, Patricia Wentworth a inventé l'une des plus célèbres célibataires endurcies : Miss Maud Silver. Ancienne gouvernante, ce personnage fait son miel du bavardage d'autrui et résout les énigmes entre deux tasses de thé. Le charme suranné de la tradition anglaise. Incontournable !
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
Souri7
  20 janvier 2017
Vingt-deuxième aventure de la série Miss Silver.

Ione Muir, jeune femme anglaise rentrée des États-Unis est ravie : elle va enfin pouvoir revoir sa soeur, Allegra qui, depuis son mariage deux ans auparavant n'a cessé de trouver des excuses pour annuler les précédentes rencontres. La voilà donc arrivée au Manoir des Dames où réside sa soeur, son époux Geoffrey, Margot Trent la pupille de son mari légèrement handicapée mentale et Miss Delauny, la gouvernante de cette dernière. Les retrouvailles ne sont pas ce qu'elle imaginait… sa soeur Allegra semble s'adonner à la drogue, la pupille de Geoffrey est une gamine méchante et capricieuse totalement incontrôlable. Très peu de temps après son arrivée, Margot fait une chute mortelle … Geoffrey hérite de sa fortune…et, Ione est victime d'un accident qui aurait pu lui coûter la vie. Sachant que si elle venait à mourir avant sa soeur, celle-ci hériterait de tout… les indices semblent tous indiquer le même suspect…

Avec la série Miss Silver, les enquêtes varient en qualité. Celle-ci fait partie du haut du panier. Nous avons ici une intrigue où Patricia Wentworth reprend ces thèmes de prédictions l'héritage, les secrets de famille, les villages anglais, les jalousies afin de nous proposer un roman policier assez sympathique. Il est à noter pour une fois le côté décalé du récit : dans ce roman, lorsque Margot, la jeune handicapée est retrouvée morte, le lecteur n'en éprouve aucun regret.. Au contraire étant donné le portrait de cette victime brossé par Patricia Wentworth au préalable. le second mort est assassiné de manière « classique » mais dans des circonstances atypiques.
Les personnages par contre manquent cruellement de contour…Tous les personnages sont stéréotypés pour paraître ce qu'ils sont. le lecteur n'est pas surpris ni n'a besoin de faire travailler ses neurones pour chercher des éléments cachés. Vous trouverez en conséquence rapidement le coupable.

Seul regret dans ce livre et dans la série en général vient du côté répétitif de l'ossature du récit. Nous avons toujours la même intrigue de base : une jeune fille (ou jeune homme) plongée dans une histoire de famille et d'héritage, des meurtres, Miss Silver en arrière-plan qui analyse et apporte la solution aux policiers… et notre jeune fille ou homme trouve l'amour à la fin…Seul conseil : ne les lisez pas les uns derrière les autres, cela deviendrait vite indigeste. Cette trame de base permet de lire les livres indépendamment les uns des autres sans pour autant que le lecteur se sente dépayser.

Pour conclure : une bonne enquête policière qui permet un moment de détente sans trop en demander à nos neurones. C'est écrit de manière plaisante avec une bonne rythmique mais c'est répétitif.

PS : N'étant pas chez moi, j'espère que ma critique passera aisément via la connexion de mon smartphone...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          530
Aline1102
  19 juillet 2013
Ione Muir est de passage à Londres lorsqu'elle se perd dans le brouillard. Bien involontairement, elle est alors témoin d'une curieuse conversation : un homme au fort accent écossais s'engage à commettre quelque méfait pour la somme de 2.000 £.
Quelques jours plus tard, Ione se rend à Bleake, où elle rend visite à sa soeur et à son beau-frère. Ce dernier est pris d'une véritable passion pour la maison qu'il loue, le Manoir des Dames, et souhaiterait l'acquérir. Malheureusement pour lui, ses fonds personnels sont insuffisants.
Allegra, la soeur de Ione, semble avoir beaucoup changé. Indifférente à tout, y compris à la visite de sa soeur, qu'elle n'a pourtant pas vue depuis longtemps, Allegra n'est plus que l'ombre d'elle-même.
Ione s'inquiète déjà pour sa soeur lorsque, dans la ville voisine, elle croise l'homme à l'accent écossais. Que fait-il là ? Sa présence est-elle due au hasard ? Ou est-ce sa promesse qui l'amène dans le voisinage d'Allegra ?

Ce Manoir des Dames est réellement passionnant. L'héroïne de Patricia Wentworth, Ione Muir, était vraiment attachante. Intelligente, indépendante et foncièrement honnête, n'hésitant pas à dire ce qu'elle pense, Ione semble n'avoir que des qualités. Au contraire de sa soeur... Il faut dire, à la décharge de cette dernière, que le Manoir des Dames est une demeure à l'ambiance particulière qui ne convient pas à tous les tempéraments et certainement pas aux nerfs fatigués d'Allegra.
Deux chapitres entiers sont consacrés à la description du Manoir et de ses jardins, et pourtant ce n'est pas désagréable. Lieu principal de l'intrigue, auréolé de mystère et plein de cachettes imprévues, le Manoir devient presque un personnage à part entière et donne le ton du roman.
Mais loin d'être agréable, cette habitation m'a paru aussi sinistre qu'à Ione. Toutefois, la description des jardins du Manoir par Wentworth était tout à fait délicieuse et compensait plus que largement le malaise ressenti lors de la visite de la bâtisse.
Miss Silver se fait assez discrète dans cette enquête, travaillant dans l'ombre mais avec son efficacité coutumière.
Bien vite, le coupable des drames qui frappent le Manoir est facilement identifiable, car Wentworth nous donne pas mal d'indices permettant de le démasquer. Mais le mobile des différents incidents reste flou et ce n'est qu'à la fin du roman que l'on comprend ce qui s'est vraiment déroulé sous nos yeux.
L'action est lente à se mettre en route et pourtant, on ne s'ennuie jamais. Les personnages, le charmant village de Bleake, tout contribue à nous divertir. A tel point qu'on en oublierait presque qu'on lit un polar...Mais les meurtres sont très vite là pour nous le rappeler.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
cmpf
  05 novembre 2017

Il est souvent question de belles demeures dans les livres de Patricia Wentworth, et d'héritage. Évidemment l'argent est un bon mobile pour tuer.
Ce volume ne déroge pas.
Un manoir dont un homme est devenu littéralement amoureux et qu'il désire acheter, une épouse et une nièce riches. Un bout de conversation entendu dans le brouillard par une jeune femme, et sa soeur qui a complètement changé depuis son mariage. Voilà les ingrédients pour un double meurtre que miss Silver résout tout en tricotant des chaussettes pour ses neveux.
Était il indispensable que miss Silver allie une telle acuité intellectuelle et une apparence à la limite du ridicule ?
Une lecture pas désagréable mais pas envoûtante. Dans ce style rien ne vaut Agatha Christie.
Challenge ABC 2017-2018
Commenter  J’apprécie          180
Taraxacum
  14 juillet 2015
Un très classique polar du modèle whodunit, Le manoir des dames a cette petite particularité que pendant un certain temps,le lecteur n'a aucune certitude que quelqu'un l'a fait, justement, provoquer le cadavre en question... Des suspicions, des idées, tout cela ne forme pas une accusation et c'est l'occasion d'aller creuser un peu les mobiles de tous les suspects!
Dans un Manoir avec son incontournable légende de malédiction, Ione a retrouvé sa soeur droguée et soupçonne maintenant qu'on en veut à leur vie....peut-être. Allez voir la police avec ça!
Si c'est un polar agréable, ce n'est pas non plus révolutionnaire, et j'avoue que je me demande un peu ce que vient faire l'enquêtrice, la fameuse Miss Silver là dedans, car elle n'intervient quasiment pas, sauf pour aider à innocenter un suspect, et j'avoue que l'intrigue une ou deux fois m'a semblé quelque peu rocambolesque!
Cela reste un roman policier anglais agréable, une lecture de vacances sympathique dont on dévore la fin pour enfin savoir mais qui n'est pas non plus un roman inoubliable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
TableRonde
  05 juin 2016
Un Londres sous un fog à couper au couteau, un vieux manoir du Moyen-Âge (et son lot d'histoires sombres et de secrets) dans un village reculé de la campagne anglaise, tels sont les scènes de ce policier so british du début du siècle dernier.
Il se lit non sans plaisir. Une certaine tension monte, le danger est parfois là où ne l'attend pas, tandis que l'auteur ouvre des portes derrière lesquelles le lecteur imagine des rebondissements qui finalement ne viendront pas.
Miss Silver, sans pour autant mener véritablement l'enquête, use de sa clairvoyance pour identifier des points-clés.
Distrayant, agréable à lire, prenant d'emblée, telles sont les indéniables qualités de ce bon roman.
Commenter  J’apprécie          60
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
Souri7Souri7   18 janvier 2017
[...] lorsqu’ils sont heureux et occupés, les gens ne prennent pas la peine de donner de leurs nouvelles. C’est quand tout va mal que l’on entend parler d’eux.
Commenter  J’apprécie          651
Souri7Souri7   20 janvier 2017
Il n’y a que les scélérats qui éprouvent le besoin de parler et d’agir en secret. Les gens respectables qui disent la vérité n’ont rien à cacher.
Commenter  J’apprécie          410
sagesse66sagesse66   23 septembre 2017
Chacun avait été tenté de chercher à connaitre l'autre, un peu comme lorsque vous pénétrez dans une maison inconnue et que vous essayez de découvrir la personnalité et les goûts du propriétaire.
Est-ce un toit chaleureux, accueillant, sous lequel on aurait envie de vivre, ou bien un espace clos, étriqué, où l'occupant vit replié sur lui-même, sans amis ?
On touche, on regarde, on devine, on explore....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
SedelinaSedelina   17 novembre 2012
-Je suis venue vous voir sur un... Bon, je ne sais pas m'exprimer avec tact et j'ai horreur de tourner autour du pot. Il s'agit... comment dirais-je? d'une affaire délicate.
Combien d'affaires délicates avaient-elles été ainsi présentées à Maud Silver dans cette même pièce, par des hommes et des femmes plongés dans le doute, la perplexité, l'angoisse et même la terreur...
Commenter  J’apprécie          30
emi13emi13   04 janvier 2016
- Pardon , je..... A vrai dire , je n'était pas au courant de votre venue ! Voyez - vous , c'est plutôt un sérieux choc pour moi de vous voir ici !
Commenter  J’apprécie          60
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Londres et la littérature

Dans quelle rue de Londres vit Sherlock Holmes, le célèbre détective ?

Oxford Street
Baker Street
Margaret Street
Glasshouse Street

10 questions
671 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature anglaise , londresCréer un quiz sur ce livre