AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782253107200
480 pages
Le Livre de Poche (01/09/2021)
3.74/5   195 notes
Résumé :
Affronter des hordes de rats impitoyables
Faire alliance avec de stupides humains
Circuler sur un fil entre les buildings de New York
Désamorcer une bombe atomique...

Franchement, si j’avais su, parole de CHAT, je n’aurais pas traversé l’océan.

Après l’effondrement de la civilisation humaine, Bastet, reine autoproclamée des chats, et sa
petite communauté hétéroclite composée notamment de Champollion, le perr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (41) Voir plus Ajouter une critique
3,74

sur 195 notes

Brooklyn_by_the_sea
  02 février 2021
Parce que j'aime les chats et que j'aime les romans, on m'a offert ce livre. Et parce que c'est un cadeau et que je suis gentille, je l'ai lu.
Honnêtement, j'étais abasourdie au début, avec cette histoire de chats, chiens, et quelques humains, qui atteignent les USA en bateau pour fuir les hordes de rats qui ont pris le pouvoir en Europe, après le grand Effondrement. Il faut dire que ce roman est le 3e tome d'une saga dont j'ignorais l'existence, mais un chapitre récapitule tout ce qui s'est précédemment passé. Toutefois, j'étais encore plus abasourdie en poursuivant ma lecture et en découvrant les aventures de la chatte Bastet, fan de Bach, capable de parler avec des humains, de piloter un drone, de recadrer Hillary Clinton, et de combattre des armées de rats. Sur quelle planète étais-je donc ?
Mais...
Alors que ce roman m'est d'abord apparu comme plutôt nul (gloups), je me suis surprise à tourner les pages avec avidité, pour connaître au plus vite la suite de l'histoire. Je me suis même surprise à partager certaines des pensées des chats et des rats, et j'ai apprécié la résonance gentiment écologique du livre. Mais je n'ai toujours pas compris s'il s'adresse à des enfants ou à des adultes -certains passages m'ont semblé effrontément violents.
Au final, je dois bien admettre que j'ai passé un bon moment. Même si c'est Bernard Werber et que ce n'est pas de la grande littérature, même si c'est totalement extravagant et que je ne suis pas habituée à ce genre de... "fantaisie", je ne regrette pas cette lecture.
Mais elle reste dispensable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          348
gruz
  30 septembre 2020
Chatperlipopette ! Les USA sont envahis de rats !
Troisième épisode du monde vu par Bernard Werber à travers les yeux d'un chat. Plus particulièrement ceux de la femelle Bastet, sacré caractère, haute opinion d'elle. Ingénieuse au point d'être passée de chatte d'intérieur à déesse rassembleuse de toute l'animalerie terrestre (et pourtant toujours un brin égoïste), humains compris. Bon, sauf les rats…
L'auteur avait commencé « petit » en 2016, depuis un appartement parisien, à un moment où le monde que nous connaissions s'effondrait. Depuis, de chapitres en chapitres, il voit toujours plus grand, au point d'avoir imaginé débuter la confrontation finale à New York City. Bastet, en bonne Chatman, et grâce à son troisième oeil qui lui permet de se plonger dans toute la connaissance humaine (sa prise USB greffée sur son crâne), se débat, débat (et s'ébat). le sort du monde est entre ses griffes, et l'imagination de Werber.
Ah, l'imagination ! La plus puissante des armes mentales. L'écrivain fait preuve de facétie et d'invention pour raconter cette histoire. Il semble d'ailleurs s'amuser de plus en plus, et c'est contagieux.
Cette troisième aventure est toujours ludique, parfois d'une naïveté assumée (parce qu'elle est sans l'ignorance), et aussi joliment instructive.
L'enrichissement du lecteur passe toujours par des extraits de l'Encyclopédie du Savoir Relatif et Absolu, outil cher à Bernard Werber, et que Bastet s'est approprié. Moins d'extraits toutefois cette fois-ci, le malicieux et spirituel écrivain ayant décidé de privilégier l'action. La réflexion est toujours présente, cette confrontation entre chats / chiens / humains (perroquets, etc.) et les rats méritait un rythme soutenu.
La fantaisie est bien au rendez-vous, aidé par un mélange de félinité et d'anthropomorphisme. le type même de livre accessible à tous, qu'on pense sans prétention, mais qui s'avère nous faire gentiment réfléchir à nombre de sujets (et sur nous-même).
L'intrigue est ancrée dans notre monde, mais s'appuie sur les leçons du passé pour mieux regarder l'avenir. du moins, pour les rares survivants, en dehors de ces hordes de rats gras et hargneux…
Les lecteurs qui ont aimé les deux précédents épisodes seront heureux de voir un auteur s'amuser à les divertir. Les autres pourront entrer par cette porte dans ce monde vu par un chat et ses yeux verticaux.
Bernard Werber clôt sa trilogie chatesque avec un plaisir évident et communicatif. Oui, la communication est au centre de tout, et c'est ce qui sauvera le monde.
Si même les chats le pensent… Il serait peut-être temps de leur donner la « parole », vu que nos démocraties sont malades de ne plus se comprendre.
La planète des chats est un divertissement qui dit des choses sur nous et amuse. de quoi passer, quelques heures de détente assumée (en enrichissant ses pensées au passage).
Lien : https://gruznamur.com/2020/0..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          221
Tinaju
  15 novembre 2021
Dernier tome de la trilogie sur les chats.
J'ai bien aimé les 2 1ers mais celui ci était malheureusement de trop pour moi.
J'ai trouvé que les aventures étaient très répétitives (toujours la même chose avec juste quelques détails qui changent) et Bastet a énormément perdu de son charme, sans savoir vraiment à quoi ça tient. J'ai ressenti une certaine lassitude au cours de ma lecture car en fait, je n'ai jamais été surprise.
Bref, une lecture moyenne, mais j'aime toujours autant les chats !
Commenter  J’apprécie          270
moussk12
  30 décembre 2021
Paris et ses environs envahis par la horde de rats menée par leur chef Tamerlan, la chatte Bastet et ses amis décident de prendre le large au Havre. New York est, paraît-il, en possession d'un raticide très efficace. Pas de temps à perdre pour sauver les quelques centaines d'humains et d'animaux. Mais l'espoir est de courte durée lorsqu'ils aperçoivent les gratte-ciels posés sur un tapis mouvant de couleur brune. Les rats américains sont bien plus gros… et bien plus nombreux !
Soudain, un signal en morse provient d'un des building et une nacelle est envoyée sur le bateau. Ils sont sauvés ! Enfin, après une sanglante bataille, il n'en reste que quelques uns qui seront intégrés parmi les quarante mille humains regroupés sur les plus hautes tours. Mais lorsqu'une fumée apparaît à l'horizon de l'océan, Bastet comprend que Tamerlan et les rats gris les ont suivis. La lutte se joue désormais contre des millions de rats et leurs deux chefs et la victoire semble bien illusoire.
C'est sans compter sur l'intelligence de Bastet et le soutien de ses amis. Ayant accès aux connaissances universelles par son Troisième Oeil, Bastet monte en sagesse, en prudence, en philosophie. Dans ce troisième tome, Bastet doit se battre non seulement contre l'envahisseur à poils mais également contre la bêtise humaine et leur inextinguible sentiment de supériorité. En bref, les propositions de la chatte pour un monde équilibrée ne sont pas du goût des humains qui ne sont pas prêts à vouloir partager.
La Planète des chats clôture une trilogie qui monte en puissance, qui offre de bons moments de lecture avec beaucoup de belles surprises.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          188
stokely
  24 juillet 2021
Je ne savais pas trop a quoi m'attendre avec ce troisième tome de cette saga, j'ai en effet détesté le premier tome mais beaucoup aimé le second.
Le troisième étant disponible en emprunt à ma bibliothèque je n'ai pas hésité plus longtemps et je dis avouer au début de ma lecture que j'ai été ravie de retrouver tous ces personnages le clan des chats, celui des rats que nous allons également retrouver et les humains qui les accompagnent
La plume de l'auteur est toujours aussi fluide et agréable à lire, cependant ce récit se déroulant aux Etats-Unis j'ai eu l'impression de lire un blockbuster américain à gros budget et niveau crédibilité du récit cela en prend un coup
J'ai cependant lu ce troisième tome rapidement et j'aime toujours lire les parties de L'encyclopédie du Savoir relatif et absolu qui nous apprend toujours de nombreuses
anecdotes.
J'avoue cependant que les personnages de cette saga ne sont pas ceux auxquels je me suis le plus attachés, Bastet n'est pas le personnage le plus sympathique à suivre malgré qu'elle ai des qualités.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180


critiques presse (2)
LeJournaldeQuebec   07 décembre 2020
Après l'effondrement de la civilisation humaine, les chats ont pris le contrôle, mais n'ont pu résister aux rats qui ont envahi l'Europe.
Lire la critique sur le site : LeJournaldeQuebec
LaProvence   03 novembre 2020
Bernard Werber continue sa série post-apocalyptique avec un troisième volet d'aventures des félins et de leur reine.
Lire la critique sur le site : LaProvence
Citations et extraits (52) Voir plus Ajouter une citation
AdriLaLectureAdriLaLecture   24 mai 2022
À cet instant, je comprends le problème des humains : leur imagination est plus souvent utilisée à faire leur malheur que leur bonheur.
Ils imaginent Dieu, alors ils tuent ceux qui n'y croient pas.
ils imaginent que l'être qu'ils aiment les trompe, alors ils les quittent.
Commenter  J’apprécie          00
MARUPMARUP   19 mai 2022
Quand on prend soudain conscient qu'on a fait une énorme erreur , on se dit en général qu'il faut ralentir, stopper ou faire demi-tour. Ce serait pourtant la pire chose à faire. Il faut aller au bout de son erreur pour être certain qu'il s'agit bien d'une erreur.
Commenter  J’apprécie          20
MARUPMARUP   19 mai 2022
Après le doute vient la remise en question. Après la remise en question vient la possibilité d'envisager que l'on s'est trompé. Et après l'éventualité de s'être trompé, toutes les certitudes passées s'effondrent et on peut considérer autrement ce qu'on combattait pour de mauvaises raisons.
Commenter  J’apprécie          00
MARUPMARUP   17 mai 2022
Celui qui maîtrise l'objet livre maîtrise le temps et l'espace. Un livre permet à la pensée de se diffuser sans limite. Seul un livre peut rendre la pensée immortelle.
Commenter  J’apprécie          10
Lilou08Lilou08   27 décembre 2020
Que se passerait-il si l’humanité disparaissait soudainement ?
Au bout de dix jours : les animaux d’élevage, n’étant plus nourris, mourraient.
Après un mois : le système de refroidissement des centrales nucléaires ne fonctionnant plus, le cœur des réacteurs chaufferait jusqu’à exploser, ce qui entraînerait des Tchernobyl en chaîne. Les radiations tueraient les espèces les plus fragiles.
Après six mois : les satellites sortiraient de leur orbite et commenceraient à chuter.
Au bout d’un an : dans les zones tempérées, les plantes recouvriraient les constructions humaines, routes, immeubles, maisons, champs, jardins. Les forêts se remettraient à pousser et le CO2 serait absorbé plus rapidement.
Au bout de cinq ans : la température baisserait et les hivers redeviendraient plus froids. Les espèces chassées, comme les sangliers, les renards, les lapins, les cerfs, les loups, les ours, se remettraient à proliférer en Europe. Dans le reste des écosystèmes, la biodiversité reprendrait ses droits.
Au bout de trente ans : tous les immeubles en béton finiraient par s’écrouler. Les ruines deviendraient des niches pour les animaux. Dans les océans, les barrières de corail se reconstitueraient. Les poissons, dont certaines espèces ont été affectées par la surpêche, pourraient de nouveau se reproduire. Notamment les thons, les requins, les dauphins, les baleines. Les méduses par contre deviendraient moins nombreuses.
Au bout de deux cents ans : l’air serait entièrement exempt de tout le CO2 produit par l’homme. Les barrages céderaient, permettant aux rivières et aux fleuves de retrouver leur lit naturel.
Au bout de trois cents ans : les constructions métalliques, comme les ponts suspendus ou la tour Eiffel, s’effondreraient du fait de la corrosion par la rouille.
Au bout de cinq cents ans : toutes les forêts retrouveraient leur faune d’il y a dix mille ans.
Vingt-cinq mille ans plus tard : les déchets nucléaires commenceraient à devenir inactifs.
Cinquante millions d’années plus tard : les monuments en pierre auraient tous disparu depuis très longtemps, cependant resteraient encore les objets en plastique.
Cent millions d’années plus tard : même les objets plastique disparaîtraient et il n’y aurait plus aucune trace du passage des hommes sur terre.
Encyclopédie du Savoir Relatif et Absolu. Volume XIV.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Bernard Werber (122) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Bernard Werber
Depuis Les Fourmis : 30 romans, 30 ans, 30 traductions, 30 millions de lecteurs… Bernard Werber, c'est une vie à part et une oeuvre mondialement reconnue où se croisent des anges, des dieux, des chats, des templiers, des fourmis et des abeilles…, où la science nous initie au « savoir relatif et absolu » du professeur Wells. Sous la forme de 22 chapitres correspondants aux 22 arcanes d'un jeu de tarot, Bernard Werber nous révèle dans ce livre les secrets de ses romans, les surprenantes aventures et expériences qui les inspirent, comme la pratique du rêve lucide et l'hypnose régressive. Entre art du suspense et puissance de l'imaginaire, c'est un véritable atelier d'écriture dont il ouvre les portes pour la première fois. Intime et captivant, Mémoires d'une fourmi nous renvoie aux mystères de nos propres vies.
Découvrir le livre : https://www.albin-michel.fr/memoires-dune-fourmi-9782226463371
Activez la cloche pour être informé des nouvelles vidéos et abonnez vous : https://fanlink.to/AlbinMichel-YT
Nous suivre sur les réseaux sociaux : Instagram : https://www.instagram.com/editionsalb... Facebook : https://www.facebook.com/editionsAlbi... Twitter : https://twitter.com/AlbinMichel Linkedin : https://www.linkedin.com/company/albi...
#roman #lecture #reading #editionsalbinmichel
+ Lire la suite
autres livres classés : ratVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura