AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : B00005RHOP
Éditeur : Le Livre de Poche (30/11/-1)

Note moyenne : 4.31/5 (sur 351 notes)
Résumé :
Nous ne sommes pas seuls sur Terre. A côté de nous, à nos pieds, entre nos maisons, vit une autre civilisation. Les fourmis. Elles étaient sur Terre bien avant nous. Il y a plus de 100 millions d'années, alors que nos plus lointains ancêtres ne sont apparus qu'il y a 3 millions d'années. Elles ont su, au cours des siècles, développer leur propre technologie, leur propre agriculture, leur propre architecture, leur propre politique. Mais nous les méprisons juste à cau... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
Hyelana
  02 janvier 2016
La trilogie des fourmis est le travail d'écriture majeur de Bernard Werber, et quel travail ! le premier tome est excellentissime, les deux suivants le sont un peu moins mais malgré tout on se laisse prendre dans le tourbillons de ces fourmis et c'est vraiment agréable. L'écriture est fluide, la lecture est aisée, bref un petit bijou incontournable, à mon sens, de la littérature française.
Commenter  J’apprécie          200
Alyxiel
  07 octobre 2013
"Le temps que vous lisiez ces lignes, sept cents millions de fourmis seront nées sur la planète. Sept cents millions d'individus dans une communauté estimée à un milliard de milliards, et qui a ses villes, sa hiérarchie, ses colonies, son langage, sa production industrielle, ses esclaves, ses mercenaires... Ses armes aussi. Terriblement destructrices.
Lorsqu'il entre dans la cave de la maison léguée par un vieil oncle entomologiste, Jonathan Wells est loin de se douter qu'il va à leur rencontre.
À sa suite, nous allons découvrir le monde fabuleusement riche, monstrueux et fascinant de ces « infra-terrestres », au fil d'un thriller unique en son genre, où le suspense et l'horreur reposent à chaque page sur les données scientifiques les plus rigoureuses.
Voici pour la première fois un roman dont les héros sont des... fourmis !"
Comme 7 terriens sur 10, j'avais tellement entendu parler du chef d'oeuvre de Werber que je ne pouvais pas passer devant sans l'acheter. Sauf qu'une fois rendue à la maison, l'envie de ma plonger dedans m'avais subitement quittée... cette envie n'est revenue que 5 ans plus tard!
C'est un peu sceptique que je me suis lancée dans la lecture du 1er tome. Et quelle bonne surprise! La petite fourmi nous fait découvrir son univers et les différents types de fourmis qui gravitent autour de elle.
Werber a réellement plancher le sujet. La fourmi y est humanisée, avec des sentiments et une capacité de réflexion. Tant que ça a changer mon regard sur ces petites bestioles!
J'ai été enchantée de ce 1er tome.
Par contre il n'en est pas de même pour le 2eme, que j'ai trouvé trop long. Heureusement qu'il y a un peu d'aventure, des guerres (assez sanglantes et très détaillées) pour mettre du rythme dans la langueur du récit.
Quant au 3e tome, je me suis tellement ennuyé que je dois reconnaître l'avoir lu en biais...
Un jour peut-être que je retenterais l'aventure...pour ne pas rester sur un échec.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
fichetoux
  12 août 2012
Petit historique s'impose :
Acte 1 Sortie en édition normale des fourmis, battage médiatique mais étant un peu ‘insectophobe »( tout ce qui a plus de 4 pattes n'entre pas dans mon cercle d'amis à part les coccinelles quand elles ne sont pas en gros plan), je me dis, vais pas investir le prix plein pour un truc que je ne lirais peut être pas jusqu'au bout.
Acte 2, un an plus tard, sortie du jour des fourmis édition normale et les fourmis en poche, re battage médiatique…me dis, pour le prix du livre de poche, vais faire l'effort
Acte 3, lecture des fourmis en une soirée et une nuit et achat de sa suite » gros format »le lendemain et lecture dans le même laps de temps…le tout sans overdose !!!
Tellement bien fait que j'ai fini par revoir ma position sur les fourmis. (Comme beaucoup j'imagine âpres cette lecture), me revois aussi en train de tenter de résoudre l'énigme comment faire avec 6 allumettes 3 triangles équilatéraux…et de le faire avant d'avoir eu la réponse, fier j'étais (voila que je parle comme Yoda)
Si il est un Werber à lire, c'est bien l'intégrale des fourmis
Fred-Fichetoux-Beg mode elle monte elle monte la petite bête activé
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Aelynah
  04 décembre 2013
Bernard Werber avec ses romans des fourmis a su nous faire découvrir un univers si proches en distance et pourtant si éloigné du notre de part sa complexité.
Vivre toute une histoire en tant que fourmi vous fait vous sentir petit mais aussi vous intègre à une communauté plus que vous ne l'êtes peut être déjà en tant qu'homme.
Le parallèle entre l'histoire des hommes et celle de notre petite fourmi avec ses énigmes, ses découvertes, ses espoirs ou craintes nous tient en haleine tout au long des 3 tomes.
Je me rappelle avoir pris du temps à chercher la solution de l'énigme des allumettes plus que pour les autres :)
Ce livre est interactif en lui-même et attractif de part son côté découverte des autres. On le lit comme un roman mais aussi comme un documentaire vécu de l'intérieur.
Ce que l'on y découvre nous fait entrevoir la Nature de façon différente et peut être qui sait pour certain changer nos méthodes de consommation ou de vie.
Merci en tout cas à cet auteur pour ces délicieux moments de lecture.
Je les relirai avec tout autant de plaisir et les ferai suivre à mes enfants pour leur propre découverte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          11
gorgospa
  28 juillet 2014
La trilogie a été très longue a terminée. Je conseillerais volontiers le premier tome mais les autres sont superflus et longs. le 1er tome était très intéressant, très richement documentée, avec du suspens et beaucoup d'imagination. On se laisse porter par les personnages fourmis et par la "cave". Les tomes 2 et 3 sont trop capillotractés... J'ai été perdue dans les allées et venues des fourmis, des êtres humains... Tout devient compliqué, même certains passages de l'Encyclopédie sont décevants. Je ne parle même pas de la fin du tome 3 qui laisse songeur et risible et qui décrédibilise tout le travail du tome 1 à mon sens.
Pour conclure, je conseil vivement le tome 1 pour l'inventivité et l'intelligence du texte.
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
gorgospagorgospa   29 mai 2014
Extrait du tome 3 : La Révolution des Fourmis :
L'AVENIR EST AUX ACTEURS : L'avenir est aux acteurs. Pour se faire respecter, les acteurs savent mimer la colère. Pour se faire aduler, les acteurs savent mimer l'amour. Pour se faire des envieux, les acteurs savent mimer la joie. Toutes les professions sont infiltrées par des acteurs.
L'élection de Ronald Reagan à la présidence des États-Unis en 1980 a définitivement consacré le règne des acteurs. Inutile d'avoir des idées ou de savoir gouverner, il suffit de s'entourer d'une équipe de spécialistes pour rédiger les discours et de bien interpréter ensuite son rôle sous l'objectif des caméras.
Dans la plupart des démocraties modernes, d'ailleurs, on ne choisit plus son candidat en fonction de son programme politique (tout le monde sait pertinemment que, n'importe comment, les promesses ne seront pas tenues, car le pays a une politique globale dont il ne peut dévier), mais selon son allure, son sourire, sa voix, sa manière de s'habiller, sa familiarité avec les interviewers, ses mots d'esprit.
Inexorablement, dans toutes les professions, les acteurs ont gagné du terrain. Un peintre bon acteur est capable de convaincre qu'une toile monochrome est une œuvre d'art. Un chanteur bon acteur n'a pas besoin d'avoir de la voix s'il interprète convenablement son clip. Les acteurs contrôlent le monde. Le problème, c'est qu'à force de mettre en avant des acteurs, la forme prend plus d'importance que le fond, le paraître prend le pas sur l'être. On n'écoute plus ce que les gens disent. On se contente de regarder comment ils le disent, quel regard ils ont en le disant, et si leur cravate est assortie à leur pochette. Ceux qui ont des idées mais ne savent pas les présenter sont, peu à peu, exclus des débats.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
VansonVanson   29 décembre 2016
L'ovule jette son dévolu sur celui qui présente les caractères génétiques les plus différentes des siens. Question de survie, l'ovule ignore qui sont les deux partenaires qui s'étreignent au dessus de lui, alors il cherche tout simplement à éviter les problèmes de consanguinité. La nature veut que nos chromosomes tendent à s'enrichir de ce qui leur est différent et non de ce qui leur est similaire
Commenter  J’apprécie          10
manonmasmanonmas   20 mai 2014
'Il y aura toujours une grande différence entre ceux qui se demandent pourquoi les choses ne fonctionnent pas et ceux qui se demandent comment faire pour qu'elles fonctionnent."
Commenter  J’apprécie          30
manonmasmanonmas   20 mai 2014
"Il faut penser différemment, si on réfléchit comme on n'a l'habitude de le faire, on n'arrive à rien."
Commenter  J’apprécie          30
manonmasmanonmas   20 mai 2014
" Rien de ce qui se passe dans le temps et dans l'espace n'est inutile"
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Bernard Werber (98) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Bernard Werber
Bernard Werber, parrain des Plumes francophones 2018, livre ses conseils pour progresser en tant qu'écrivain débutant, et mener à bien un projet d'écriture.
00:02 Ecrire régulièrement 00:52 Chercher l'originalité 01:21 Recommencer à zéro 02:40 Prendre du plaisir à écrire 03:59 Avoir de bons lecteurs
La page des Plumes francophones : https://www.amazon.fr/plumesfrancophones
Retrouvez-nous sur : F A C E B O O K : Babelio T W I T T E R : @Babelio I N S T A G R A M : @babelio_ P I N T E R E S T : Babelio S N A P C H A T : babelio_off
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





. .