AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Oliphant


Oliphant
  30 avril 2013
Premier roman de la trilogie des Fourmis paru en 1991, Les Fourmis me semble être le livre le plus abouti et approfondi de Bernard Werber. Outre l'histoire : la découverte, par Jonathan Wells, d'une entrée secrète permettant d'accéder au monde des fourmis dans la cave de son oncle ; ce livre nous propose surtout de découvrir les fourmis, leurs développements, leurs morphologies, leurs reproductions. Mais aussi leurs univers et leurs modes de fonctionnement : communication entre les insectes, organisation des cités, manière de vivre, leurs atouts, leurs points faibles, la vie au sein d'une colonie…

Bref, on est presque plongé dans le quotidien de ces insectes. Puisque ces fourmis s'expriment et nous livrent leurs pensées. Certaines dirigent et organisent les batailles et la défense de la super-colonie ; d'autres obéissent et suivent la direction du « système politique » et passent leur temps à construire une cité toujours plus puissante et toujours plus grande pour la gloire de leur reine, et il y a celles qui s'assurent de la pérennité des nouvelles générations.

Là où s'est intéressant, c'est que Bernard Werber n'a pas hésité à montrer, au fur et à mesure de l'histoire, les similitudes entre sociétés humaines et sociétés fourmilières.

Une excellente façon de les découvrir et d'en apprendre plus… Je ne les ai plus jamais regardés de la même façon après m'être plongé dans Les Fourmis, ni elles, ni les autres insectes d'ailleurs.
Commenter  J’apprécie          971



Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Ont apprécié cette critique (71)voir plus