AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2226137939
Éditeur : Albin Michel (01/10/2003)

Note moyenne : 3.21/5 (sur 797 notes)
Résumé :
Les humains sont-ils intelligents ? Sont-ils dangereux ? Sont-ils comestibles ? Sont-ils digestes ?
Peut-on en faire l'élevage ? Peut-on les apprivoiser ?
Peut-on discuter avec eux comme avec des égaux ?
Telles sont les questions que peuvent se poser les extra-terrestres à notre égard. Pour en avoir le cœur net, ils kidnappent deux Terriens, un mâle et une femelle, Raoul et Samantha. Ils les installent, pour les étudier tranquillement, dans une ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (59) Voir plus Ajouter une critique
greg320i
  07 juillet 2018
Un livre humain, , mais trop humain pour être vraiment humain ?
-...Hein ?
Notre cher Bernard Werber nous force-t-il la main à croire que tout-le-monde-il-est-bon , tout le monde il est gentil ?
-...Heu, ,peut-être bien oui.
Cette critique en faudra-t-elle la peine pour une histoire aussi 'facile' ?
-Plait-il ?
Voyons donc le topo à ce propos.
Ouverture, levez de rideau , et c'est parti Grégo !
Hééé, ,mais que dire , que dire franchement ?
Si les mots m'en manquent impétueusement, rapport à le lire (trop) rapidement,
c'est qu'il ne m'en a pas rapporter un bon investissement.
Comprenez donc : un véritable engouement, un éventuel soulèvement.
Tout au plus, un gentil soulagement ,celui de n'avoir pas perdu mon temps.
Toujours ça de gagner vous me direz ( ou non , si vous vous en ficher royalement ^^) .
Mais pour les intéressé(e)s , je tiens quand même à le préciser : Ce livre ne sera tout au plus qu'un roman dit 'de gare' .
Gardons donc à l'esprit de ne point chercher de profit : pas de potentielle découverte, rien d'innovant , pas grand chose à tirer ,,

Faut-il même en parler ?
En soit, le bouquin le fait déjà pour cela ( de parlotte) lui-même très bien ..
Car de ce duo de personnages mise en scène de façon théâtral , il n'en sort que de dialogue trivial .
Trivial poursuite ?
Trivial sans suite plutôt !
Aussitôt refermer, -vous l'aurez vite compris- , on l'aura de même aussi vite oublié que notre temps consacré à ce 'gentil petit bonhomme de chemin' avec nos sympathiques 'humain-trop-z'humain.

Quand au reste : une belle plume qui se lit bien, pas de prise de tête ,et un suspense qui ..
...rhhh...
HUM ? Ah, oui désolé , c'est déjà fini.
Que voulez-vous.. 189 pages ,c'est court pour du formatage de théorie que l'espèce humaine n'en faut ( ou pas ! ) le coup .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
mlseditions
  11 juillet 2015
Raoul et Samantha se retrouvent prisonniers dans une cage de verre. Après avoir émis plusieurs hypothèses, ils réalisent qu'ils sont à la merci d'extra-terrestres après que la terre ait été anéantie. Seuls survivants, se pose rapidement la question de la survie de l'espèce. Doit-on oui ou non sauver notre espèce, l'humanité ?
Werber, dans cette pièce de théâtre, met en scène un huis clos de deux personnages totalement opposés. Entre le scientifique et la dresseuse de tigres, rien ne les prédestinait à se rencontrer. A cela s'ajoute la question essentielle de l'humanité. Sous forme d'un procès, les deux personnages vont argués du mérite ou non de l'idée de sauver l'humanité.
Werber fait une référence à huis clos de JP Sartre : "l'enfer c'est le regard silencieux des autres"
Le sujet traité de l'humanité est fort intéressant car il y a tellement à dire et à développer. C'est pourquoi, j'ai été un peu déçue car on reste littéralement sur sa fin avec ce livre qui aborde trop superficiellement le sujet. Certains points sont relevés et nous permettent d'ouvrir une réflexion mais la chute de l'histoire est précipitée et, à mon goût, trop formatée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          142
Skarn-sha
  07 juin 2012
Bien que j'ai été moyennement convaincu par mes précédentes lecture de Weber, je me suis laissé tenté par cet étrange roman.
Les nombreux avis positifs à son sujet, et surtout son prix très réduit chez mon libraire d'occasion favori, ont fini de me convaincre.
Le style est assez curieux car à mi chemin entre le roman et la pièce de théâtre
Les grandes questions du quatrième de couverture laissaient présager de grandes réflexions sur l'humanité au travers des observations d'extra-terrestre ayant capturés deux spécimens pour les étudier.
Niveau histoire, rien de bien original. Deux personnes sont enlevés et placés dans une grande cage de verre par des être d'un autre monde. Peu après, un dictateur fait sauter la planète laissant les deux protagonistes deniers représentants de la race humaine (et même terrienne) et se mettent à discuter sur la continuité de l'espèce.
Mais toute les réflexions se font uniquement entre les deux protagonistes, artificiellement crées à deux antipodes du point de vue personnalité et qui se crêpent le chignon durant tout le livre.
De nos extraterrestres, à part leur présences suggérés, à cause de l'enlèvement du héros, et les dernières répliques qui leurs sont attribués, nous n'entendons pas parler d'eux.
De plus, les deux personnages, Raoul (le même nom que dans le cycle sur les dieux. Panne d'imagination ?) et Samantha sont deux caricatures crées pour justifier leurs disputes.
Mais à part dénoncer les méfaits des humains, ou les défendre selon qui parle, la réflexion ne monte pas très haut.
Le seul bon point, c'est que le texte est très court, seulement 190 pages et que c'est écrit assez gros, 18 lignes par page.
Au final, encore une belle déception signé Weber.
Lien : http://lombredeskarnsha.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Luniver
  03 juin 2012
Raoul, chercheur misanthrope, et Samantha, dompteuse de tigres, se réveillent dans une cage en verre. Ils apprennent rapidement qu'ils ont été capturés comme animaux de compagnie par des extra-terrestres, et que la terre a été entièrement détruite après une ultime guerre atomique. Quand se pose la question de la perpétuation de l'espèce, les deux survivants s'interrogent : l'humanité vaut-elle vraiment la peine d'être sauvée ? Ils simulent alors un procès de l'espèce humaine qui déterminera sa survie.
L'idée de base est plutôt intéressante, mais malheureusement le texte manque singulièrement de profondeur.
Commenter  J’apprécie          110
Kittyindk
  30 mai 2014
Entre 2 volumes du Trône de Fer, je me suis dit qu'il serait pas mal de faire une petite pause. Je suis allée voir ma bibliothèque et j'ai cherché un petit livre, tout court, juste pour la soirée et pour sortir de ce flot incessant d'intrigue et de mort qu'est l'oeuvre de GRR Martin. Et je suis tombée là dessus.
"Nos amis les humains" de Bernard Werber. J'aime l'auteur, j'ai adoré le premier tome des Fourmis, j'ai adoré les Thanatonautes, j'ai bien aimé le cycle des Dieux. Allez, on y va, on tente. 52 pages, ça va passer vite.
De quoi que ça peut bien causer? Connaissant Werber, ce sera de la science fiction un peu tirée par les cheveux, humoristique et cynique.
En effet, on se retrouve avec Raoul, un scientifique, enfermé dans une cage de verre. 30 secondes plus tard arrive Samantha, artiste de cirque. Ils sont prisonniers, mais de qui? Dieu? Des extra terrestres? Est ce une expérience tordue ou une émission de télé réalité? Si je vous en dis plus, ça s'appelle spoilers, donc je me tairais.
Ce petit livre m'a fait la soirée, mais ne m'a pas emballé outre mesure. C'est divertissant, le concept est pas mal, mais c'est tout. Raoul, tout comme Samantha, m'ont énervé dès le premier instant. Je les ai trouvés creux, sans grand intérêt. Et la fin, bah, c'est téléphoné. On s'y attend après avoir regardé la couverture. Un peu déçue je suis.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Citations et extraits (31) Voir plus Ajouter une citation
kenkurokenkuro   01 avril 2012
-Moi, Samantha, je dis : tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir. Ensemble, on peut sauver tout ce qui a été gâché.

-Encore faut-il en avoir envie.

-Même si on n'en a pas envie, on en a le devoir.

-Le devoir ? Quel devoir ? Celui de perpétuer le malheur de l'univers ?

-Le devoir d'entretenir la "petite étincelle" de l'humanité.

-Désolé. Sans moi.

-Tu laisserais l'aventure humaine s'arrêter ?

-Alors là, sans la moindre hésitation.

-Mais tu es un criminel !

-Qui va me juger ?

Samantha sur un ton de défi :
-Moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
ShannaAspirotShannaAspirot   22 avril 2015
-J'imagine très bien comment doit se dérouler votre parade amoureuse. Vous les séduisez durant votre spectacle de cirque avec votre tenue de sauvageonne. A
la sortie, ils roucoulent. Ils font le beau. Il se pavanent et vous faites votre choix.
-Non, en général, ça se passe en boîte.
-J'oubliais. Ce sont les nouveaux rituels de sélection des partenaires. Ça se passe dans l'obscurité pour qu'on ne puisse pas vraiment distinguer le physique de l'autre. Et dans le bruit pour éviter toute conversation.
-J'aime danser! Et alors? Il n'y a pas de mal.
-Et après, on s'étonne que l'espèce dégénère. Il faut voir comment les couples se choisissent. Dans l'obscurité et le vacarme. C'est le darwinisme a l'envers: ce sont les plus nuls qui s'accouplent et se reproduisent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
DexteretteDexterette   10 juin 2012
La télécommande de la télévision. Voilà le révélateur ultime de l'autorité conjugale. Détenir la "commande de la télévision", c'est décider du programme de toute la soirée. Quand l'homme renonce à ce dernier symbole, c'est qu'il a tout perdu.
Commenter  J’apprécie          140
EosMayonnaiseEosMayonnaise   12 mai 2014
- On n'est pas des bêtes, on a la pilule!
- Et on a une croissance démographique exponentielle! Six milliards aujourd'hui. Dix milliards dans une dizaine d'années. Alors que tous les autres animaux savent autoréguler leur population, nous on déborde de partout. Les lapins tuent leur progéniture quand il se savent en excédent. Nous, on crée des bidonvilles!
Commenter  J’apprécie          80
fanfan50fanfan50   10 août 2017
- Tous les hommes qui ont de grandes théories sur les femmes sont des hommes qui ont peur des femmes.
- C'est vrai. J'ai peur des femmes. Mais j'ai aussi peur des hommes. Je suis misanthrope et fier de l'être.
- Encore tes grands mots compliqués.
- Misanthrope, ça signifie qui n'aime pas les humains en général.
Raoul affiche un sourire désabusé :
- En fait, je n'aime pas les gens. Je n'aime pas la populace stressée des villes, je n'aime pas les bouseux des campagnes.
- Eh bien, tu dois être servi ici !
- J'essaie d'être cohérent dans mes actes. Je n'aime pas la politique, je ne vote pas. Je n'aime pas les enfants, je n'en fais pas. Je n'aime pas les chiens, je n'en prends pas. Je n'aime pas la télé, je n'en ai pas. Je n'aime pas le cirque, je n'y vais pas.
- T'aimes quoi exactement ?
- J'aime... ne pas aller skier en hiver. J'aime... ne pas aller m'entasser sur les plages en été. J'aime ne pas être dans les embouteillages aux heures de pointe. J'aime être indifférent aux résultats de l'équipe de foot de ma ville natale. J'aime ne pas acheter de cadeaux dans les magasins bondés à la Noël. J'aime échapper au devoir de se saouler la gueule au champagne le soir du Nouvel An.
- On doit pas rigoler tous les jours avec toi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Bernard Werber (101) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Bernard Werber
https://www.librairiedialogues.fr/livre/14477909-la-boite-de-pandore-bernard-werber-albin-michel Rencontre avec Bernard Werber, qui a eu lieu le 6 décembre 2018 à la librairie dialogues à Brest, à l'occasion de la parution de "La boîte de Pandore", (Éditions Albin Michel). Entretien mené par Laurence Bellon. Réalisation : Ronan Loup.
Retrouvez nous aussi sur : Facebook : https://www.facebook.com/librairie.dialogues Twitter : https://twitter.com/dialogues Instagram : https://www.instagram.com/librairiedialogues
Dans la catégorie : Littérature dramatiqueVoir plus
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature des langues romanes. Littéraure française>Littérature dramatique (842)
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox





.. ..