AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Six versions tome 1 sur 4
EAN : 9791041415700
312 pages
Points (05/04/2024)
3.67/5   307 notes
Résumé :
Avec Six Versions , Matt Wesolowski renouvelle le genre du thriller par un dispositif génial. Entre hyper réalisme et fantastique, il joue avec nos nerfs. Chacun se prend pour un détective jusqu'au dénouement final, époustouflant.

Un soir d'août, sur les pentes sauvages de la montagne écossaise, Tom Jeffries, quinze ans, disparaît. L'été suivant, son corps est retrouvé dans les marécages. Accident ou crime ? Le doute subsiste.
Vingt ans plus ta... >Voir plus
Que lire après Six versions, tome 1 : Les orphelins du Mont ScarclawVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (88) Voir plus Ajouter une critique
3,67

sur 307 notes
5
22 avis
4
45 avis
3
15 avis
2
2 avis
1
0 avis
Au coeur des contrées les plus majestueuses de la Grande-Bretagne, au pied du mont Scarclaw, le Centre Woodlands accueillait, à longueur d'année, des Scouts, des Éclaireurs, des clubs d'escalade, de kayak, d'alpinisme... Racheté par Lord Ramsay, peu avant les événements de 1996, le mont et tous ses environs appartiennent aujourd'hui au groupe immobilier Scarclaw.
En 1996, Tom Jeffries, avec les autres Coureurs, vient passer quelques jours au Centre, sous la responsabilité de deux adultes, Sally et et Derek. Un matin, le jeune garçon, âgé de 15 ans, reste introuvable. Malgré de nombreux recherches et interrogatoires, il n'est jamais retrouvé. Son corps ne sera découvert qu'un an plus tard, par Harry Saint Clement-Ramsay et ses deux amis, dans les marécages...
Dans son dorénavant célèbre podcast, Scott King va interviewer six personnes, tous témoins plus ou moins directement, pour tenter de comprendre, résoudre la tragédie du mont Scarclaw, 20 ans plus tard. Six versions, six points de vue qui vont, peu à peu, apporter un éclairage nouveau sur la tragédie du mont Scarclaw...

Six versions n'est autre que le titre du podcast de Scott King, un ancien journaliste, qui, via son émission, donne la parole à six personnes ayant trait avec une affaire jamais résolue. Sans porter de jugement, il tient juste à éclairer les ombres du passé en déterrant de vieilles affaires classées. Aussi s'intéresse-t-il cette fois à celle qui fut appelée la tragédie du mont Scarclaw. le corps de Tom Jeffries, mystérieusement disparu en 1996 lors d'un séjour, ne sera découvert qu'un an plus tard, par le fils du propriétaire. Grâce à ses nombreuses recherches, Scott King a pu entrer en contact, directement ou via Skype, avec différents protagonistes de l'époque : Derek, le responsable du groupe d'ados, Harry Saint Clement-Ramsay, un habitant du village voisin mais aussi certains amis de Tom. Ces six versions vont, peu à peu, dessiner un tout autre portrait du jeune garçon fait alors à l'époque des faits mais aussi, immanquablement, des autres Coureurs. Chacun avec ses propres souvenirs (déformés ou arrangés ?) et sentiments va faire éclater une toute autre vérité, chacun ayant sa propre vision des choses, sa propre singularité. Ces six interviews, analysées en voix-off par Scott King, sont également entrecoupées de passages pour le moins troublants et inquiétants. Si la forme de ce roman s'avère fort originale, le lecteur ayant l'impression d'écouter un podcast, le fond est particulièrement bien analysé, avec ces personnages et leurs relations entre eux finement dépeints. Une affaire passionnante et captivante, mêlant suspense et fantastique, d'autant que la sixième version apporte son lot de surprises.
Commenter  J’apprécie          540
Proposer du neuf en matière de thriller est devenu presque inimaginable. Tout est dans le « presque », Matt Wesolowski est du genre à tenter le challenge.

Et franchement, ce Six versions, sous-titré Les orphelins du Mont Scarclaw,est un roman qui sort du lot par son originalité et son côté hybride. Au point que je ne sais même pas si on peut le qualifier de thriller, dans le sens habituel du terme.

C'est principalement dans sa forme que ce livre se démarque, même si le fond s'avère également singulier au fil des pages.

Le récit est en grande partie la retranscription d'un podcast autour d'un cold case, une affaire étrange jamais élucidée, un adolescent disparu dans la montagne écossaise, dont le corps a été retrouvé un an après.

Scott King anime ce podcast, connu et reconnu. Il ne se présente pas comme un enquêteur, ni même un journaliste. Son objectif est de donner la parole et d'entendre plusieurs protagonistes liés à cette affaire, vingt ans après. Six personnes, pour six points de vue.

Le roman se compose donc des dialogues Scott King / témoins, entrecoupés d'interventions de sa part pour les replacer dans le contexte et apporter des précisions. Parfois pour donner son sentiment sur ce qui lui est dit.

Mais pas seulement. Ces six versions sont entrecoupées de passages de narration qui rajoutent du mystère et accentuent l'ambiance pesante et étrange.

Si vous attendez une histoire bourrée d'action et de retournements de situation en cascade, passez votre chemin. Elle vous surprendra, à coup sûr, mais par fines touches subtiles, jusqu'à un final digne de ce qui le précède : inimaginable (et pourtant, je suis devenu très difficile à étonner). le facteur + qu'il fallait pour bien finir ce qui avait été (bien) commencé.

Le roman est assez court, 310 pages, mais dense dans son contenu. Avec l'aspect psychologique au centre. le podcasteur fouille, creuse les caractères des protagonistes. Principalement les copains du mort, présents avec lui dans les montagnes.

Les échanges tournent donc autour des relations adolescentes, leurs excès, leur mal-être, leurs places dans la meute, leurs émois. Leurs ressentis personnels sont sacrément bien détaillés et développés. Un vrai travail d'orfèvre, originalement développé grâce à cette brillante idée de podcast.

Six versions, six personnalités bien différentes, et des souvenirs plus ou moins déformés par le temps (mais pas que ?).

Du coup, l'ambiance évolue au fil des témoignages, flirtant avec différents genres du thriller, pour proposer une approche psychologique riche. Et qui vous rappellera combien les réunions d'adolescents, au milieu de la nature, peuvent déraper.

Matt Wesolowski joue habilement avec les codes du roman à suspense et arrive à proposer une forme originale, innovante, avec un fond soigné. Ce n'est pas le moindre des exploits.

Six versions : Les orphelins du Mont Scarclaw, est le premier tome d'une série qui mettra à chaque fois en avant un cold case indépendant. Vu la qualité et l'originalité du premier épisode, on attendra la suite avec intérêt (trois romans sont prévus en 2023).
Commenter  J’apprécie          421
Roulement de tambour: voici qu'advient une nouvelle série policière furieusement innovante et adoubée par Télérama (oui, je suis pathétiquement prévisible et je lis Télérama).
Il s'agit de cold cases dont six protagonistes viennent témoigner: de leur récit choral doit advenir la vérité.
Alors pour ce qui est de l'innovation c'est raté puisqu'il s'agit du principe déjà testé par la reine Christie avec ses Cinq petits cochons: cinq personnages racontent une même journée -celle où un peintre fameux fut tué chez lui au milieu de ses proches- et les variations infimes relevées par le Belge moustachu lui permettent de découvrir le coupable.
Or, comme il s'agit justement de mon Poirot préféré, je me suis dit qu'il valait sans doute la peine d'ouvrir le premier tome de la série de Wesolowski.
Incontestablement, le monsieur sait y faire. Il imagine que le cold case est évoqué à l'occasion d'un podcast et il parvient à créer six voix clairement différenciées, auxquelles s'ajoute une septième individualité, celle de l'interviewer qui, par ses interventions, met en évidence les points saillants des témoignages. Ce podcaster s'appelle King, en un hommage appuyé à Stephen: l'histoire est celle d'un groupe d'adolescents dont le psychisme perturbé fait naître des monstres, à la matérialité discutable mais tout à fait horrifiques.
Sauf que Wesolowski fait si peu confiance à son dispositif qu'il le flingue avant même de l'installer. Aux témoignages policés il ajoute une voix narrative supplémentaire, parfaitement poncifiante (ça n'existe pas? Eh ben, ça devrait) et stylistiquement discutable ("Je compris alors que la situation nous dépassait. Sans que nous nous en rendions compte, la forêt dans l'ombre du mont Scarclaw s'était refermée sur nous"). Vous m'en direz tant.
Et puis, hein, forcément, y'a un twist. Alors on croyait que et en fait eh ben pas du tout c'est dingue.
Et pour faire bonne mesure y'a des explications psychologisantes parce que, si un jeune de 15 ans force un peu trop sur la picole et la fumette, c'est qu'il a un lourd secret et une soeur de 3 ans qui a disparu de la maison familiale sans que quiconque en sache rien (Fortiche). Mais non, je ne spoile rien du tout, ça n'a absolument aucune incidence sur l'histoire.
Voilà, voilà, voilà.
Je m'en voudrais d'être totalement négative: en bus, dans une salle d'attente, ou pour la pause sandwich, c'est un roman qui fera le job, et je le dis sans ironie.
Et il a eu l'avantage de me faire comprendre pourquoi ce sont les cinq cochons et non les six versions que j'aime: parce que Poirot a toutes les vertus d'un formidable psychanalyste. Comme il le répète à longueur d'enquête avec toute la fatuité dont il est capable, toutes les réponses sont sous nos yeux. Pas d'informations cachées au lecteur, pas de trémolos stylistiques, mais une vérité que nous ne voulons pas voir et qui surgit enfin, effarante et pourtant totalement logique. C'était là, depuis le début, et je ne le voyais pas.
Je ne suis pas sûre que lire des romans d'énigme (les bons, en tout cas) suffise à économiser une cure, mais on pourra commencer à épargner pour se l'offrir en évitant d'acheter la nouvelle série policière furieusement innovante adoubée par Télérama.
Commenter  J’apprécie          407
« Six versions » est une nouvelle série, hyper originale, créée et écrite par Matt Wesolowski. Cette trilogie débute avec le tome : « Les orphelins du Mont Scarlaw ».

Pourquoi hyper originale me direz-vous avec les nombreuses séries de livres qui paraissent chaque année ?! Parce que ces livres sont écrits sous la forme de podcasts menés par un certain Scott King. Les trois tomes sont chacun consacrés à des affaires criminelles fictives où l'animateur interviewe les protagonistes principaux afin de faire la lumière sur ces mystérieux décès et pourquoi pas débusquer au final le ou les coupables.

Dans ce premier opus, c'est la mort du jeune Tom Jeffries qui est le sujet principal. Faisant partie d'un groupe d'enfants et d'adolescents que les parents emmenaient dans une sorte de colonies de vacances dans les bois, Tom Jeffries a disparu en 1995. Son corps est finalement retrouvé près d'un an plus tard dans les marécages du Mont Scarlaw.

Le bouquin est divisé en 6 principales parties, chacune d'elles consacrées à l'un des personnages principaux de l'affaire. Comme le titre l'indique, six versions et une qui révèlera la vérité.

J'ai trouvé que la démarche choisie par l'auteur pour présenter son histoire était à la fois originale et surprenante mais ne laissait pas de côté la construction de l'intrigue, qui tient le lecteur en haleine !

Si, au départ, j'ai éprouvé un peu de difficultés à vraiment m'immerger dans le livre de par sa singularité, une fois bien installée dans l'histoire, je me suis prise au jeu. Les secrets que les protagonistes pensaient enterrés refont surface et les masques tombent.

Le tome 2 est déjà paru, sous le titre « La tuerie Mc Leod », début mars de cette année. Je vous en parle bientôt. Quant au troisième tome, sa parution est prévue pour le mois d'octobre.
Lien : https://www.musemaniasbooks...
Commenter  J’apprécie          360
Connaissez vous le célèbre podcast « Six Versions » de Scott King? Non, évidemment à moins que vous n'ayez lu Six versions, le roman de Matt Wesolowski centré autour de ce programme audio qui parle d' un fait divers qui s'est déroulé il y a 20 ans.

La disparition et la mort d'un adolescent de 15 ans dans une forêt, l'affaire étant restée irrésolue.

Six versions parce que six épisodes de podcast avec les adolescents présents le jour de la disparition.

Scott King y invite et y fait intervenir les témoins et/ou suspects d'affaires ayant eu lieu des années plus tôt et que la police et la justice n'ont pas su élucider.

Reconnaissons que l'idée qui pourrait paraitre un peu conceptuelle et vaine fonctionne très bien : grâce à son découpage particulier et son alternance de point de vue, le thriller de Matt Wesolowski nous fait douter assez longtemps pour qu'on oublie de questionner les ficelles du récit.

Un livre difficile à lâcher, qui nous tient en haleine juste ce qu'il faut pour un thriller des plus efficaces !
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
Commenter  J’apprécie          220


critiques presse (2)
Telerama
07 mars 2023
À travers un personnage qui crée des podcasts autour de cold cases, le jeune auteur britannique, ancien éducateur, dépoussière brillamment le roman à suspense.
Lire la critique sur le site : Telerama
Actualitte
06 janvier 2023
2017, un ancien journaliste, créateur d'un podcast très populaire et enquêtant sur les affaires non résolues, s'attaque à une affaire vieille de 20 ans : en 1996, un jeune randonneur disparaît dans les montagnes écossaises. Un an plus tard, son corps est retrouvé.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
Le mal existe, et il existe ici, parmi nous. Nous érigeons des monuments en l'honneur des disparus, nous y gravons les noms de ceux qui ont donné leur vie pour endiguer le mal.
Nous n'oublions pas.
Commenter  J’apprécie          130
D'une façon étrange la forêt commence à me plaire, quoique cette pensée me contrarie: lui trouver du charme est bien la dernière chose à éprouver. Ce n'est pas convenable. Toutefois les toiles d'araignées festonnées de rosée et les ajoncs sur les contreforts, décorés de fleurs jaunes, plaident en sa faveur.
Il y a de la féerie entre ces arbres.
A ma manière, je commence à comprendre les lieux et l'indifférence suprême avec laquelle ils traitent ceux qui y vivent. La forêt, à l'image de ses habitants, demeure tapie dans l'ombre de la montagne qui se dresse en surplomb, éminence de rocailles noires couronnée de nuages.
Le mont Scarclaw semble sortir d'un épisode de Game of Thrones. (P.11)
Commenter  J’apprécie          10
𝑶𝒏 𝒅𝒊𝒕 𝒒𝒖𝒆 𝒍𝒆𝒔 𝒄𝒓𝒆́𝒂𝒕𝒖𝒓𝒆𝒔 𝒉𝒊𝒅𝒆𝒖𝒔𝒆𝒔 𝒑𝒓𝒐𝒍𝒊𝒇𝒆̀𝒓𝒆𝒏𝒕 𝒅𝒆̀𝒔 𝒒𝒖’𝒐𝒏 𝒍𝒆𝒔 𝒒𝒖𝒊𝒕𝒕𝒆 𝒅𝒖 𝒓𝒆𝒈𝒂𝒓𝒅. 𝑫’𝒂𝒃𝒐𝒓𝒅, 𝒆𝒍𝒍𝒆𝒔 𝒗𝒐𝒖𝒔 𝒐𝒃𝒔𝒆𝒓𝒗𝒆𝒏𝒕 𝒅’𝒖𝒏 œ𝒊𝒍, 𝒆𝒕 𝒍’𝒊𝒏𝒔𝒕𝒂𝒏𝒕 𝒅’𝒂𝒑𝒓𝒆̀𝒔 𝒄𝒆 𝒔𝒐𝒏𝒕 𝒅𝒆𝒔 𝒎𝒖𝒍𝒕𝒊𝒕𝒖𝒅𝒆𝒔 𝒒𝒖𝒊 𝒗𝒐𝒖𝒔 𝒆́𝒑𝒊𝒆𝒏𝒕.
Commenter  J’apprécie          00
Seul le résultat importe. Les acteurs de cette sinistre comédie agissaient pour des motifs égoïstes- désir de pouvoir pour l’un, besoin d’intégration pour l’autre-, et non par pure malveillance. Harris Novak, à ce qu’il semble, n’était qu’un prétexte, un pion sur l’échiquier. Ceux qui n’ont jamais parlé aux protagonistes de cette histoire verront dans l’acte de ces adolescents une plaisanterie cruelle, méchante et irréfléchie.
Commenter  J’apprécie          20
Pas de chance, j'ai commencé la série de « six versions » par le tome 3 (allez, je reconnais que c'est parce que c'était le mieux coté sur Babelio :-), que j'ai commenté par ailleurs et que j'ai plutôt apprécié. J'ai donc attaqué le tome 1 quelques temps plus tard. Même concept, même type d'intrigue. Normal. Mais voilà, l'effet de surprise sur l'originalité de la démarche littéraire n'étant plus là, il reste fondamentalement l'intrigue et son traitement et malheureusement, cela ne suffit pas à en faire un bon roman. Comme dans l'autre tome, l'auteur frise avec le fantastique, multiplie les points de vue, les angles et les temps de narration, mais rien n'y fait : l'intrigue sonne creux et on patauge un peu dans l'histoire comme dans ces fameux marais qui y sont évoqués.
Commenter  J’apprécie          00

Video de Matt Wesolowski (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Matt Wesolowski
À l'occasion de la 19ème édition des quais du polar à Lyon, Matt Wesolowski vous présente son ouvrage "Six versions. La tuerie Macleod" aux éditions Les Arènes.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2703484/matt-wesolowski-six-versions-la-tuerie-macleod
Note de musique : © mollat Sous-titres générés automatiquement en français par YouTube.
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Linkedin : https://www.linkedin.com/in/votre-libraire-mollat/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Vimeo : https://vimeo.com/mollat
+ Lire la suite
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus


Lecteurs (804) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2855 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

{* *}