AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Patrick Grilli (Traducteur)
ISBN : 2070421163
Éditeur : Gallimard (30/11/-1)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 8 notes)
Résumé :

À la charnière de deux siècles, entre 1880 et 1914, s'est produit l'un des événements majeurs de l'histoire des temps modernes le partage de l'Afrique. Sept puissances européennes ont participé à ce que l'on a appelé « la course au clocher », menée jusqu'au coeur d'un continent alors très mal connu : avec la France qui y établit une grande part de son empire colonial, l'Allemagne, la Be... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Fifrildi
  28 août 2018
Après avoir lu le livre L'Afrique des Grands Lacs de Jean-Pierre Chrétien, j'ai eu envie de lire ce livre pour en apprendre davantage sur le partage de l'Afrique. Il faut dire que ce n'est pas un sujet abordé à l'école et je me posais beaucoup de questions.
Ce livre a été publié en 1991 et a été qualifié d'«oeuvre monumentale » par la critique. En regardant sur Wikipédia, j'ai aussi vu que l'auteur était mort il y a dix jours. RIP Monsieur Wesseling !
L'auteur nous propose ici de se pencher sur cette partie peu glorieuse de l'histoire européenne et – pour moi qui suis Belge – sur quel homme était le roi Léopold II.
Sont évoqués :
- l'occupation de la Tunisie et de l'Egypte ;
- la création de l'État indépendant du Congo et les atrocités commises lors de la « chasse acharnée au caoutchouc » ;
- l'Afrique orientale ;
- l'Afrique occidentale ;
- Fachoda (Egypte) ;
- l'Afrique du Sud et les Boers ;
- et enfin le partage du Maroc.
Portugal, Belgique, France, Angleterre, Allemagne et l'Italie (pour ce dernier pays j'étais étonnée, j'ignorais totalement que les Italiens avaient annexé la Lybie et l'Ethiopie) étaient dans la course.
Difficile de résumer ce livre en quelques lignes. Perso, je me demandais : pourquoi ? Mais il semblerait qu'il existe différentes théories. Les plus évidentes sont la recherche du profit (exploitation des richesses naturelles) et la politique expansionniste. D'après ce que j'ai lu, il n'était pas vraiment question d'autre chose.
La citation de Joseph Conrad (citée dans le livre) résume très bien le sujet :
« La conquête de la terre, qui signifie principalement la prendre à des hommes d'une autre couleur que nous, ou dont le nez est un peu plus plat, n'est pas une jolie chose quand on la regarde de trop près. »
Un ouvrage fort bien structuré avec des introductions/conclusions pour chaque chapitre, une conclusion générale, des cartes, notes, une riche bibliographie comme je les aime, des tableaux, un index et une table des matières. Bref, tout ce qu'il faut là où il faut.
Je n'ai cependant pas encore terminé mon exploration de l'histoire africaine. J'ai d'autres livres sous le coude.


Challenge pavés 2018
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
Walktapus
  22 avril 2012
A la fin du 19e siècle, en l'espace d'une génération, les puissances européennes s'arrachent la quasi totalité de l'Afrique. Une compétition effrénée, absurde souvent, pour prendre le contrôle de territoires immenses encore en grande partie inexplorés (par les Européens), tantôt par des conquêtes voulues politiquement, tantôt par des aventuriers qui mettaient après coup leur gouvernement devant le fait accompli, où des compagnies privées administraient des pays entiers pour en retirer des bénéfices, et où un Leopold II de Belgique réussit à titre personnel à se constituer un empire immense au Congo. Des événements marqués par de grandes figures : Stanley, Gordon, Samory, Lamy, Marchand, Kitchener ou Rhodes, des hauts faits, des résistances acharnées, des atrocités, et qui vont culminer dans les événements de Fachoda, quand la France et la Grande-Bretagne manquent entrer en guerre pour une bourgade perdue du Soudan à l'intersection de leurs empires. Seule l'Ethiopie échappera à la colonisation en anéantissant l'armée qui devait la conquérir à Adoua.
Ce livre présente tous ces événements dans leur déroulement, leurs tenants et leurs aboutissants, et en présente une synthèse très claire et complète. La nationalité néerlandaise de l'auteur, neutre dans toute cette affaire, garantit l'indépendance du point de vue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
tristantristan
  23 novembre 2017
Ouvrage passionnant et de lecture facile malgré sa longueur où l'on apprend ce qui a été omis par l'éducation délivrée à l'école et au lycée notamment quant à la faible durée de la colonisation effective, sa genèse et une brève histoire de l'esclavage où l'homme blanc, avant de l'abolir, n'a nullement été le premier à le pratiquer.
Sans parler de l'animisme des africains qui ont été obligés de se convertir de force...
C'est un peu comme l'histoire d'Héliogabale.
Certains faits historiques passent complétement à la trappe...
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
FifrildiFifrildi   26 août 2018
Le tableau que Charles Dickens brossa des orphelinats du XIXe siècle est aussi remarquable que l'enfer dépeint par Dante, et ces deux thèmes présentent effectivement des similitudes surprenantes.
Commenter  J’apprécie          190
FifrildiFifrildi   27 août 2018
Installer le Portugal dans la région du Congo pour empêcher que la France n'y pénètre, cela revenait, sur le plan commercial, à invoquer Belzébuth pour exorciser le diable. Mais la France était un diable redoutable et le Portugal un minuscule Belzébuth et cela faisait toute la différence.
Commenter  J’apprécie          110
FifrildiFifrildi   28 août 2018
L'expansion européenne en Afrique occidentale avait été précédée par une autre expansion : celle de l'islamisme. Au Soudan, le XIXe siècle avait été un siècle de djihads, de guerres saintes menées pour propager l'islam et contribuer à la formation d'Etats islamiques.
Commenter  J’apprécie          120
FifrildiFifrildi   24 août 2018
Ce qui choque le plus dans le partage de l'Afrique n'est peut-être pas ce que l'on fit, mais la légèreté avec laquelle on le fit.
Commenter  J’apprécie          170
FifrildiFifrildi   28 août 2018
Après l'abolition de la traite des esclaves, l'Afrique occidentale entra elle aussi dans l'ère du legitimate trade. La révolution industrielle avait engendré une nouvelle forme d'esclavage et une nouvelle génération d'esclaves : les esclaves du salaire.
Commenter  J’apprécie          80
>Histoire, géographie, sciences auxiliaires de l'histoire>Histoire de l'Afrique>Histoire générale de l'Afrique (11)
autres livres classés : afriqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Hendrik Lodewijk Wesseling (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1722 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre