AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
La maison des secrets tome 1 sur 5
EAN : 9782021047141
240 pages
Seuil (14/04/2011)
3.76/5   84 notes
Résumé :
Pour les fans de Roald Dahl
et les Orphelins Baudelaire.

Olive, 11 ans, emménage dans la vieille maison
de Lindon Street et constate rapidement
d'étranges phénomènes...
Des chats rôdent et parlent entre eux.
Les murs, couverts de tableaux, semblent l'observer.
Une paire de lunettes, trouvée par hasard, va lui permettre
de faire une découverte extraordinaire :
elle peut voyager à l'intéri... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (27) Voir plus Ajouter une critique
3,76

sur 84 notes
5
7 avis
4
10 avis
3
9 avis
2
0 avis
1
0 avis

coquinnette1974
  04 juillet 2022
Voici mon retour de lecture sur La maison des secrets, Tome 1 : Les lunettes magiques de Jacqueline West.
Olive, 11 ans, emménage dans la vieille maison de Lindon Street et constate rapidement d'étranges phénomènes...
Des chats rôdent et parlent entre eux.
Les murs, couverts de tableaux, semblent l'observer.
Une paire de lunettes, trouvée par hasard, va lui permettre de faire une découverte extraordinaire : elle peut voyager à l'intérieur des peintures.
Les aventures ne font que commencer :)
Les lunettes magiques est le premier tome des aventures de la jeune Olive, une petite fille très vive que j'ai aimé découvrir.
En emménageant dans sa nouvelle maison, elle n'imaginait pas un seul instant pouvoir voyager dans les tableaux et avoir affaire à.. des chats qui parlent, ce qui avouons le, n'est pas banal ! A l'aide de lunettes magiques elle va donc avoir accès à un autre monde.
J'ai bien aimé ce roman jeunesse accessible pour les enfants dès 8 ans.
Le début est un tout petit peu long, le temps que tout se mette en place. Heureusement, ensuite, il y a de l'action et le jeune lecteur ne risque pas de s'ennuyer.
J'ai aimé l'ambiance de ce roman, la jeune Olive et cette maison où des choses épatantes se déroulent.
Les lunettes magiques est un bon premier tome pour une série fort prometteuse.
Pas de coup de coeur mais un joli quatre étoiles bien mérité :)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
Coeur2livres
  20 juillet 2016
Qui n'a pas rêvé de s'installer dans une vieille maison craquante chargée d'histoire et pouvant cacher bien des secrets du passé?
C'est ce qui arrive à la jeune Olive Dunwoody qui déménage une fois de plus avec ses parents, deux originaux mathématiciens, heureux de trouver cette maison pour pas cher. Bien qu'impressionnée par les tableaux accrochés aux murs, Olive supporte sa solitude en fouinant dans les diverses pièces de la grande maison où tous les meubles et objets ont été vendus avec la maison. Une belle opportunité pour une petite fille qui trouve des colliers, des gants, des foulards… Jusqu'au jour où elle découvre une paire de lunettes et qu'elle les essaie. Début d'une aventure fantastique où les chats se mettent à parler, les tableaux s'animent et elle entre dans une autre dimension… mais je n'en dévoilerai pas davantage!
Ce tome 1 est écrit dans un rythme plutôt soutenu avec de nombreuses surprises pour le lecteur, jusqu'au dénouement auquel je ne m'attendais pas. J'aime les descriptions des tableaux, du ressenti et des émotions. Les personnages sont bien caractérisés et l'humour au fil des lignes est agréable. On entre dans la dimension fantastique presque par hasard, en délicatesse. La présence des chats est un bonheur car ils sont bien décrits et j'aime ces personnages à part entière, chacun ayant son « style ».
Un roman jeunesse réussi est très agréable à lire, avec d'autres tomes à parcourir.
Challenge ABC
Challenge 1 mot- 1 livre
Challenge en Choeur
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          162
FabtheFab
  19 juillet 2022
Alec et Alice Dunwoody, un couple de mathématiciens, emménagent avec leur fille, Olive, onze ans, dans la vieille maison en pierres de Miss McMartin mystérieusement décédée. Olive est une jeune fille solitaire et elle s'amuse à fouiner dans toute la maison qui a gardé tout le mobilier des McMartin. Les tableaux sont particulièrement énigmatiques et semblent cacher des secrets. Olive découvre alors la paire de lunettes de Miss McMartin, or ce sont des lunettes magiques qui permettent de plonger dans l'univers des oeuvres d'art de la maison. Olive va alors découvrir la véritable histoire de la maison bâtie par Aldous McMartin mais aussi celle de son fils Albert et de sa petite-fille, Annabelle. Elle est heureusement accompagnée dans cette périlleuse aventure par les trois chats de la maison, Horatio, qui protège l'étage, Léopold au sous-sol et Harvey au grenier.
Jacqueline West est l'autrice du Secret de Lost Lake. Seuil réédite les deux premiers tomes en 2022 de sa grande saga La maison des secrets.
C'est tout d'abord effectivement magique car nous retrouvons totalement l'atmosphère du Secret de Lost Lake avec tous les ingrédients du roman fantastique et du roman d'horreur. Dans le Secret de Lost Lake, il y avait un livre magique, une vieille maison hantée, un mystère avec la mort d'une enfant, un spectre. Dans La maison des secrets, la jeune héroïne emménage avec ses parents dans une vieille maison hantée aussi et cette fois, ce sont les tableaux de la maison qui sont magiques et grâce à des lunettes magiques, il est possible de plonger dans l'univers de chacune des oeuvres : la jeune héroïne va alors rencontrer de nombreux personnages emprisonnés dans les différents univers et résoudre l'énigme de la malédiction de la maison construite par un puissant sorcier. La construction est efficace et il y a une belle montée en puissance du suspense lorsque toutes les pièces du puzzle s'assemblent et que l'héroïne a libéré par inadvertance les forces du mal. Un petit roman horrifique envoûtant. Nous pensons évidemment à Coraline de Neil Gaiman et l'autrice ajoute quelques références à des titres emblématiques du roman de fantasy pour la jeunesse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          122
Sharon
  11 juillet 2022
Au fur et à mesure que je lisais ce livre, j'ai pensé à Coraline de Neil Gaiman, et j'étais presque à deux doigts de jouer aux jeux des sept différences. Comme Coraline, Olive, onze ans, aménage dans une nouvelle maison, si ce n'est que ce n'est pas son premier déménagement. Olive suit ses parents, de brillants scientifiques qui déménagent au gré de leurs affectations. Ils regardent tous les deux leur fille unique avec étonnement : ces deux scientifiques ont mis au monde une enfant qui n'a aucun sens des mathématiques. Mr et Mrs Dunwoody vivent dans leur monde, rempli de chiffre, de nombre et de problèmes à résoudre, des artistes des mathématiques en quelques sortes.
Comme Coraline, Olive explore seule la maison et rencontre bientôt un chat qui parle, Horatio, puis un second et enfin un troisième. Tous les trois gardent une partie de la maison, et ne peuvent pas trop en dire à Olive. Pourquoi ? Olive le découvrira au fur et à mesure, à ses dépends ai-je envie de dire. Elle ne peut rien dire à ses parents sur les secrets qui hantent la maison, et eux-mêmes sont bien trop occupés pour explorer totalement la maison qu'ils viennent d'acquérir ni même pour en changer la décoration. Les voisins eux, savent bien des choses, soit qu'ils les aient observés, soit qu'ils se souviennent de toutes les légendes qui couraient sur ce lieu, et le peu qu'Olive apprend ne fait qu'attiser sa curiosité.
Nous sautons à pieds joints dans le fantastique et nous savons qu'une fin heureuse n'est pas forcément envisageable. Ce qui nous est raconté sur la vie des personnes qui ont habité cette maison (oui, il faut bien à un moment du récit que les secrets soient révélés) est proprement effrayant si on prend le temps de réfléchir à ce qu'ils ont vécu, à ce qu'ils n'ont pas vécu, aux sorts aussi qui leur ont été réservés, par des proches ou des moins proches. Non, je ne dirai pas que cette saga n'est pas à mettre entre toutes les mains (elle comporte cinq tomes), je dis simplement qu'il est bon qu'un jeune lecteur puisse échanger autour de ce livre, que je trouve assez effrayant – ce qui n'est pas une raison pour le déconseiller ! Les enfants aiment avoir peur, il ne faut pas l'oublier. Il ne faut pas oublier non plus la qualité de ce livre, qui est bien écrit, bien traduit, livre dont l'intrigue tient la route, chaque révélation prenant place et faisant sens dans l'ensemble de récit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
missmolko1
  10 juillet 2013
Je dois avouer que je m'attendais a mieux avec ce premier tome de la maison des secrets.
Je n'ai pas réussi a rentrer dans ce roman que j'ai trouvé très enfantin.
L'héroïne a 11 ans mais je ne l'ai pas trouvé très mature, ni très débrouillarde pour son age. Il faut dire qu'en même temps je lisais Harry Potter alors j'ai vraiment vu un contraste entre les deux personnages.
La première partie est assez longue et l'intrigue peine un peu alors il faut s'armer de patience pour qu'enfin un peu d'action arrive. Après cela c'est frissons garantis.
L'écriture de Jacqueline West est vraiment agréable et pleine d'humour mais je ne suis pas convaincu et je ne pense pas poursuivre ma lecture avec les prochains tome de la saga.
Commenter  J’apprécie          170

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
missmolko1missmolko1   07 juillet 2013
Ms. McMartin had not close family. Her nearest relative was a distant cousin who had recently died in Shanghai, after a severe allergic reaction to a bowl of turtle and arsenic soup.
Commenter  J’apprécie          120
missmolko1missmolko1   28 janvier 2016
Les ombres, soudain, frissonnèrent, se contractèrent, et une tache pâle jaillit du sous-bois à toute vitesse. Olive se figea. Elle se frotta les paupières, cligna des yeux, les rouvrit. Oui-incontestablement, quelque chose bougeait dans le tableau: une minuscule silhouette blanche apparaissait et disparaissait parmi celles, noueuses, de arbres.
Commenter  J’apprécie          40
Coeur2livresCoeur2livres   20 juillet 2016
Elle se creusa les méninges si fort que les neurones se mirent à exploser dans sa tête comme un feu d'artifice.

p.82
Commenter  J’apprécie          110
orbeorbe   19 novembre 2012
ne dis à personne ce que tu ne sais pas. Et évite les ennuis. Tu devrais te trouver un hobby inoffensif. Sans danger pour personne. Une collection de timbres? ça, c'est rarement mortel.
Commenter  J’apprécie          52
SharonSharon   11 juillet 2022
Mr Dunwoody hocha la tête, pensif :
- J'ai toujours trouvé injuste que les animaux n'aient pas le droit de choisir leur lieu de résidence.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Jacqueline West (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jacqueline West
Fermez les yeux et faites un voeux... Noël plusieurs fois par an ? de la glace à tous les repas ? Des week-ends qui durent toute la semaine ? Tous vos voeux se réaliseraient si les Collectionneurs ne les volaient pas ! Van, 11 ans, est bien décidé à mettre fin aux agissements de cette mystérieuse société secrète. Après tout, un voeu, ça ne peut pas faire de mal...
Découvrez Les voleurs de voeux par son auteure Jacqueline West !
------------------------------------------ Abonnez-vous à notre chaîne Youtube : https://tinyurl.com/ya2scuvg
autres livres classés : chatsVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1372 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre