AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Rosalind Elland-Goldsmith (Traducteur)
EAN : 9791023516272
288 pages
Seuil Jeunesse (11/03/2022)
4.26/5   92 notes
Résumé :
Depuis que sa famille a emménagé à Lost Lake, Fiona, 11 ans, se sent plus seule que jamais. Ses amis lui manquent et sa grande sœur l'ignore complètement… Alors, pour tuer le temps, la fillette se rend à la bibliothèque et se plonge dans un vieux roman captivant où il est question d’une petite ville, de deux sœurs et d’une disparition tragique.

Fiona découvre des similitudes troublantes entre son roman et Lost Lake. Et si cette histoire n’était pas un... >Voir plus
Que lire après Le secret de Lost LakeVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (47) Voir plus Ajouter une critique
4,26

sur 92 notes
5
24 avis
4
16 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
1 avis
Je remercie énormément les éditions Seuil Jeunesse pour l'envoi, via net galley du roman jeunesse le secret de Lost Lake de Jacqueline West.
Depuis que sa famille a emménagé à Lost Lake, Fiona, 11 ans, se sent plus seule que jamais. Ses amis lui manquent et sa grande soeur l'ignore complètement…
Alors, pour tuer le temps, la fillette se rend à la bibliothèque et se plonge dans un vieux roman captivant où il est question d'une petite ville, de deux soeurs et d'une disparition tragique.
Fiona découvre des similitudes troublantes entre son roman et Lost Lake. Et si cette histoire n'était pas une fiction ? Et si ces personnages avaient réellement existé ?
Plus bizarre encore, le livre se met à disparaître pour réapparaître ailleurs. Comme s'il refusait qu'on le lise.
Bien décidée à élucider ces mystères, Fiona va bientôt se rendre compte que de vieux fantômes hantent toujours la ville. Des fantômes qui, seuls, pourraient l'aider à comprendre !
Le secret de Lost Lake est un roman jeunesse fantastique captivant.
J'ai aimé découvrir la jeune Fiona, qui arrive à Lost Lake à contrecoeur. Avec sa famille, ils s'y installent pour se rapprocher de la patinoire car Arden, la soeur aînée, pratique le patinage à haut niveau.
Fiona est une jeune fille un peu spéciale au niveau de ses loisirs, elle aime l'Égypte, son écriture. Elle a enfin réussi à se faire des amies, aussi « bizarres » qu'elle (c'est elle même qui le dit :) Et alors qu'elle a une vie agréable, elle doit déménager ! Son arrivée à Lost Lake n'est donc pas une bonne nouvelle, elle en veut à ses parents de ce choix mais aussi à Arden et sa passion bien envahissante.
En allant à la bibliothèque, la jeune fille va découvrir un étrange livre racontant l'histoire de deux soeurs. Peu à peu, elle comprend que ce « roman » pourrait en fait être un fait divers.
Cet ouvrage est spécial, il manque la fin et surtout, il disparaît par moment ! Curieuse, Fiona décide d'enquêter. Et si les fantômes étaient bien présents dans cette ville très ancienne ??
J'ai apprécié le parallèle entre les soeurs Arden et Fiona, de nos jours, avec celles du roman : Perle et Astree.
Il est intéressant de découvrir le roman en même temps que Fiona. Nous avons ses impressions, mais surtout nous pouvons nous faire notre propre idée sur cette histoire en même temps qu'elle.
L'histoire est bien trouvée, les personnages intéressants.
Fiona est une jeune fille très attachante. Sa jalousie envers sa soeur est tout à fait compréhensible. Il n'est pas non plus étonnant qu'elle pense par moment que ses parents préfèrent Arden à elle. Évidemment, c'est faux, mais quand on a 11 ans on ne se rend pas toujours compte de la réalité.
Le dénouement est réussi et m'a beaucoup plu. Il clôt cette histoire en beauté.
Certains passages sont un peu angoissants mais ce n'est pas de l'horreur et ce roman est accessible à partir de 11 ans.
Le secret de Lost Lake est un bon roman, qui mérite quatre étoiles et demie.
Commenter  J’apprécie          300
Fionna, onze ans est très triste depuis que sa famille a déménagé à Lost Lake pour se rapprocher de la patinoire, car sa soeur ainée, Arden fait du patinage à un haut niveau, elle espère même aller un jour aux Jeux Olympiques et toute la famille est tendue dans ce but. Fionna a dû laisser derrière elle ses amis avec qui elle aimait visiter les musées, une drôle d'occupation pour son âge. Elle se sent désormais complètement seule, sentiment encore renforcé lorsqu'elle ne peut pas se rendre à l'anniversaire d'une amie, car Arden a une compétition et qu'il y a eu un cafouillage dans l'organisation. Elle se rend à la bibliothèque et y découvre un roman noir qui raconte l'histoire de deux soeurs dans une petite ville. Elle se prend de passion pour ce récit et se rend compte qu'il ne s'agit pas d'un roman, mais d'un fait divers qui s'est passé dans la ville au début du vingtième siècle, Astrée et Perle habitaient d'ailleurs dans la maison transformée aujourd'hui en bibliothèque. Mais le livre se déplace tout seul et un petit garçon blond semble mal accueillir Fionna, qui est bien décidée à résoudre le mystère et connaître la fin de l'histoire qui n'est pas écrite.

Ce roman est une grande réussite. Il est vraiment captivant et saura plaire aux lecteurs adultes autant qu'aux plus jeunes. C'est rare qu'on soit complètement pris dans un mystère jeunesse sans en deviner le dénouement, du moins quant on est habitué à ce type de mystère pour adulte. Mais l'auteur m'a complètement bluffée, la fin n'est pas cousue de fil blanc. La langue est aussi très riche et très belle, ce qui est important pour un livre jeunesse. Fionna échange avec ses amis des sms dans une langue parfaite, ponctuation comprise, ce qui n'est pas réaliste, mais vraiment bienvenu dans ce type de roman. le vocabulaire est aussi riche et varié, ce qui accroit les capacités des enfants.

L'ambiance est fantastique, avec des fantômes, mais jamais angoissante. Comme souvent dans les romans jeunesse, il n'y a pas de « méchant ». Les personnages sont attachants, en particulier Fionna et Arden. Les parents semblent délaisser la petite et la faire toujours passer après la grande, mais c'est surtout son ressenti. Toutefois ils sont souvent maladroits. le début du livre nous parle surtout du ressenti de la petite, mais à la fin, elle mûrira et comprendra que tout n'est pas aussi rose qu'elle le croit pour Arden, qui se sent responsable du déménagement et du malheur de sa soeur. Elles retrouveront leur complicité au dénouement. L'histoire d'Astrée et de Perle permet à Fionna de grandir et de dépasser son sentiment d'abandon. Elle comprend que la rivalité et les mensonges ne débouchent que sur la culpabilité.

Fionna désire devenir archéologue et elle s'appuiera sur ce projet pour se donner de la persévérance dans ses recherches. L'auteur veut montrer aux jeunes lecteurs que nos rêves et nos projets nous aident nous construire. Elle met aussi en garde les parents qui ont trop d'attente envers leurs enfants, ainsi Arden se sent absolument obligée de réussir et d'arriver au niveau olympique, perdant tout son plaisir à patiner.

Le roman ouvre également une fenêtre sur la vie des enfants privilégiés d'autrefois, aussi très seuls à leur manière.Il nous parle aussi de l'importance des livres et de la littérature dans la formation de la personnalité, ce dont ici, personne ne doute. Un magnifique roman qui m'aura fait vibrer tout au long de ses presque trois cent pages. Un grand merci aux Editions Seuil jeunesse et à Netgalley pour cette très belle découverte.

#LeSecretdeLostLake #NetGalleyFrance !
Lien : https://patpolar48361071.wor..
Commenter  J’apprécie          291
Incontournable Juin 2022


Je vais manquer d'originalité ici en mentionnant que ce roman se démarque avec sa couverture sensationnelle, il faut bien l'avouer. J'aimerais bien que les illustrateurs de ma province s'en inspire, on est pas très doués en couverture au Québec, il me semble. Restait à voir si le roman est aussi savoureux que son enrobage, et sur ce point, c'est assez réussi. Sorte de polar surnaturel, le récit nous mène dans une petite ville sinistre bordé par une forêt et sur le thème central de la sororité.


Ce n'est pas toujours facile d'être la cadette d'un duo de soeurs, surtout quand ladite soeur est un prospect athlétique de haut niveau en patinage artistique et qu'il faut, pour amenuiser le transport, déménager plus près des installations sportives. C'est le cas d'une jeune fille états-unienne, Fiona Crane, qui se serait bien passée de tout ce barda dans sa vie, d'être éloignée de ses ami.e.s et de sa maison, troqués pour une petite ville de la Nouvelle-Angleterre, au Massachusetts, qui a l'air sinistre et qui ne semble cultiver un certain dédain pour les nouveaux venus, hier comme aujourd'hui. Heureusement, en dépit d'une maison grinçante et un réseau d'amis éloignés, Fiona découvre que la petite municipalité a au moins une superbe bibliothèque, une grande demeure léguée par la dernière de la famille Chisholm, Margaret. Quand elle pénètre dans la section des romans noirs, elle découvre un livre sans son code, sans couverture de protection, relié, à la couverture en tissu vert, intitulé "La disparue". le récit d'un duo de soeurs, dont l'une est portée disparue. Cet intrigant roman lui vaudra quelques temps d'attente à la maison, puisqu'elle ne peut le ramener, mais quand elle décide de le ramener chez elle subtilement, elle découvre que ce roman est incomplet. En investiguant davantage, elle comprend que cette histoire de soeurs prend place dans la petite ville et que ces protagonistes ont existé. Reste à savoir pourquoi le roman semble se déplacer de lui-même, qu'une chambre d'enfant reste intact au troisième étage de la bibliothèque et que des personnes supposés être défuntes semble croiser sa route.


C'est sans doute en raison de mes nombreuses lectures, mais à un certain point, je voyais les choses venir. Reste que c'est bien amené et très intriguant. Et pour mes jeunes lecteurs, ça risque d'être inédit.


Le cadre me rappelle les romans d'épouvante, avec sa petite ville qui n'aime pas les étrangers, sa forêt peuplée d'ombres et cette famille riche qui cultive le secret loin des fouineurs. Mais c'est surtout un roman d'investigation avec un axe surnaturel, la faute aux fantômes. Ils sont d'ailleurs très consistants pour des fantômes!


Mon intérêt premier revient au livre dans le livre, qui me rappelle le journal de Jedusor du second opus des Harry Potter. Quand on dit qu'un petit objet peut avoir autant d'importance...Le principal élément qu'on peut souhaiter savoir est "qui est son auteur"? Et comment se déplace t-il donc ce livre? Pourquoi est-il non répertorié dans la bibliothèque? Pourquoi la bibliothécaire semble-t-elle si déterminée à faire cesser sa lecture par la jeune lectrice? Bref, il est intriguant ce petit roman.


Le thème de la sororité est central. Il se fait écho grâce aux deux groupes de soeurs: Astrée et Perle, Arden et Fiona. Les deux dyades ont leurs enjeux, mais dans les deux cas, la cadette se sent abandonnée par l'ainée, pour des motifs différents. Il était donc assez aisé pour le personnage de Fiona d'adhérer à cette histoire dans le roman où une cadette se faisait mettre de côté par son aînée, puisque qu'elle ressent des émotions similaires. L'impression d'être moins importante est l'impression générale, comme si la plus vieille avait un statut privilégié. Fiona comme Perle perçoivent que leur soeur plus vieille est prise davantage au sérieux et ont cette façon d'avoir plus de considération de la part des autres personnages, surtout les adultes. Mais au final, le lien sororal est parfois plus fort que tout. C'est une forme d'amour, il ne faudrait pas l'oublier, et comme les autres formes, elle transcende parfois les limites du raisonnable et de l'égocentrisme.


Le thème de la pression de performance juvénile est assez actuel. Arden est une athlète, elle a donc des entrainements intensifs, beaucoup de pression sur les épaules et elle a conscience que sa famille fait des sacrifices pour lui permettre de réaliser son rêve. Néanmoins, c'est aux parents que revient le soucis de veiller au bien être de leur cadette, qui se sent négligée. C'était intéressant d'ailleurs de voir l'"esprit" de Fiona s'obscurcir contre sa soeur, lui faisant des mauvais coups ou souhaitant la déstabiliser mentalement.


Le thème du deuil est un peu moins évident, mais il est bien là. On le comprend vers la fin. Attention, je divulgâche un peu ici. On apprend à la fin que la vie de Margaret ( Alias "Perle") est profondément lié à la disparition de son aînée, Esther ( Alias "Astrée") N'ayant pas vu sa soeur périr à proprement parlé, sa psychée s'est attelée à consolider un mensonge, aussi bien pour se défaire de l'impression d'être la cause du décès possible de sa soeur que pour survivre à l'éventualité qu'elle ait réellement disparu pour toujours. Parfois, les mensonges deviennent vérité pour la personne traumatisée. Parfois, la culpabilité est moins pire a supporter que le deuil d'un être qu'on aime profondément. Cette dimension du roman est sincèrement touchante, quand on réalise que cette petite fille a vécu toute sa vie avec l'idée qu'elle a peut-être été la cause du décès de sa soeur, tout en songeant en même temps que le ravisseur l'a peut-être vraiment eue? Un flou jamais résolu qui a gardé l'une et l'autre entre deux états. C'est en outre ce double narratif qui cré l'ambiguïté dans l'intrigue. Toutes les questions y sont liées.

Entre autres thèmes secondaire, nous avons l'intégration dans les petits villages parfois difficiles, avec la famille Chisholm, mais également la bibliothécaire aux accessoires funkys. On mentionne en outre quelques petits éléments des univers archéologiques, historiques et bibliothéconomiques.

D'ailleurs, le livre est dédié aux bibliothécaires.

Concernant les personnages, je dois dire dans un premier temps que Fiona n'est pas "gentille", elle déplace mal ses émotions négatives et se déresponsabilise de ses mauvaises actions. J'apprécie de voir que même des héros et héroïnes ne sont pas tous des modèles de vertu, mais peuvent apprendre de leurs erreurs. Fiona devra bien se rendre compte de la charge mentale que subit Arden et de la puérilité de ses actions contre elle. Arden, pour sa part, devra bien se rendre compte qu'en ne laissant pas de place à Fiona, cela risque de lui couter sa relation. Tout cela, en fait, est le résultat d'un manque de communication. Bref, les deux soeurs ont leurs nuances, tout comme les soeurs Chisholm. Un bon point pour ces personnages.

J'ai trouvé les parents molasses pour leur part, un peu trop "suiveux" et un peu bénets pour des intellectuels. C'est hélas une tare souvent présente dans les polars jeunesse, autrement les jeunes personnages ne pourraient pas faire toutes les investigations folles et les actions dangereuses dans le récit.

Ah ,le personnage de Charlie m'aura bien fait rire. "Monsieur-je-sais-tout-et-je-l'assume, rare personnage intellectuel qui n'a pas de lunettes, mais qui a vraiment du progrès à faire sur les habiletés sociales. J'apprécie qu'il n'ait jamais été un potentiel prospect de petit copain, une composante à craindre quand le personnage principal est féminin.


Sur la structure, j'ai apprécié la façon de l'autrice de détourner certaine pistes sans toutefois les rendre caducs. Tous les indices ont une part de vérité, mais il faut juste les tourner un peu pour qu'elles s'emboitent dans la vérité finale. La seule chose qui m'a semblé facile est le moment vers la fin où un certain personnage s'en prend à Fiona. Ça sentait un peu trop l'excuse à trouver une façon de faire sauver Fiona par sa soeur.


En conclusion, est un bon petit roman, qui a une plume bien menée et une intrigue bien calibrée. Était-ce novateur? Non, ce genre de contexte et de décor, j'ai déjà vu, et le "secret" aussi. Reste que dans son genre, il est tout-à-fait recevable et constitue un bon point de départ pour ceux et celles qui voudraient s'initier au genre. Une fois lancé, ça se lit aisément et cultive son mystère tout du long. Je pense que mes jeunes amateurs d'histoire de fantômes en librairie font en raffoler.


Pour un lectorat du troisième cycle primaire, 10-12 ans.
Commenter  J’apprécie          30
Nous avions bien aimé " La maison des secrets" de la même auteure, Jacqueline West, une série fantastique. Peut-être à proposer à un public un poil plus jeune de peu.

Pour ce roman-ci, " le secret de Lost Lake", il sera au début difficile de définir un genre, récit de vie ou fantastique ou thriller?
Mais la première de couverture à l'atmosphère de conte sinistre donnera envie d'en savoir plus.
Une qualité de l'accroche de départ.
Elle devrait faire peser la curiosité des jeunes lecteurs du bon côté dans la balance, cela fera parti du tour de main de l'auteure, de nous intéresser parce que nous nous attacherons à ses personnages sans savoir où nous allons.
Ce roman est-il un peu étrange?
Une petite astuce littéraire qui devrait en lisant faire des merveilles: une mise en abime.
L'histoire dans l'histoire.
Elle fera planer un jeu intéressant de hasard et de destinés.

L'étrange fera t-il aussi irruption dans le quotidien de cette lectrice en 1ère de couverture?
De quoi parle le livre de Lost Lake?

D'un ouvrage perdu.
C'est l'histoire d'un livre de bibliothèque intitulé " La disparue" et qui va... disparaitre sans que l'héroïne est pu en lire la fin. Flûte.
Attendez, ne posez pas le livre, c'est bien plus que ça.
On vous raconte.

La petite de la couverture, Fiona, sera fraichement arrivée avec sa famille à Lost Lake (usa), une petite bourgade.
Elle se sentira un peu délaissée au profit des entrainements sportifs de sa soeur aînée, Arden.
Ce qui n'arrangera rien, elle aura quitté sa bande de copains geeks, ses seuls copains, ils s'était bien trouvés et ne s'étaient plus quittés.
Internet et les forums pour se parler, ça ne sera pas pareil.

Sa soeur aînée Arden est une vraie pimbèche, l'auteure Jacqueline West l'aura imaginé comme cela.
Fiona se réfugiera alors à la bibliothèque municipale pour passer le temps, pour retrouver des repères familiers: la lecture.
Un livre sans côte de rangement lui tombera entre les mains, sur "la disparue" de Lost Lake.
Appartient-il à la bibliothèque?
Plouf, Fiona plongera, glissera dans ce livre captivant et secret qui parlera aussi de deux soeurs.
Quel hasard!
Et coïncidance, les héroïnes du livre donneront l'impression de vivre la même relation compliquée que celle de Fiona, 11 ans, et Arden, 12-13 ans.

Dans ce roman-refuge de "La disparue" qui n'aura pas encore disparu.
On y trouvera Perle et Astrée, des soeurs très complices.
Pourtant un jour, une année de décalage fera finalement la différence dans cette complicité.
Astrée ne fera plus attention à sa jeune soeur comme avant, se trouvant d'autres copains de son âge comme si un gouffre les séparait désormais.
Perle se sentira dans la peau de la gamine que la grande soeur ne voudra pas traîner derrière elle.
D'un jour à un autre, Perle se trouvera collée le statut " Trop petite".

Pas même époque mais même lieu: Lost Lake.
Dans le roman "La disparue" que Fiona ne voudra plus lâcher, on y parlera aussi d'un ravisseur.
Un détail inattendu et frissonnant.
On comprendra bien que la jeune Fiona s'attachera désormais au livre pour cette intrigue de kidnappeur, s'attendant à lire jusqu'au bout un passionnant thriller interdit.
Bonne pioche.
Sauf que le roman le jour où elle décidera de s'inscrire à la bibliothèque pour l'emprunter va disparaitre.
Rageant.
Rendez-lui ce livre qu'on en voit la fin!

Quel drôle de jeu cruel: le livre va apparaitre ici et disparaitre là régulièrement.
Qui pourrait avoir de mauvaises intentions à son égard tandis qu'elle vient à peine d'arriver dans la ville de Lost Lake?
Sûr que nous serions intéressés de savoir, si ce livre aurait été déposé au début par hasard ou ... pour se lier au personnage, la lancer dans un jeu à son insu.
Un roman qui se dévore et des pages qui filent avec plaisir.
Commenter  J’apprécie          40
La famille de Fiona Crane, onze ans, déménage dans une petite ville « Lost Lake », pour que sa soeur ainée Arden, une sportive professionelle, puisse être plus proche de la patinoire pour ses entrainements. Fiona est énervée contre sa famille parce qu'elle a dû laisser ses amis dans l'ancienne ville. Il lui parait que ses parents ne pensent qu'à la carrière professionelle d'Arden et ses besoins. Fiona se sent seule et insignifiante.
Un jour Fiona a décidé de se rendre à la bibliothèque de Lost Lake, autrefois le manoir de Margaret Chisholm, une femme noble de la région, où elle trouve un vieux livre intitulé « La Disparue ». Dès le début, Fiona est captivée puisqu'il s'agit de deux soeurs qui semble d'être proches, par contre, l'une d'entre elles disparaît. Il s'avère que le livre n'est pas ordinaire, il disparaît et réapparaît mystérieusement en revenant toujours à la bibliothèque. Au long de la lecture Fiona a l'impression qu'une silhouette, décrit dans ce livre, la suit partout et se rend compte que « La Disparue » est une vraie histoire. Cependant, il manque la fin de l'histoire. Fiona doit élucider le mystère de la disparition d'une soeur avant qu'une nouvelle tragédie ne se produise.
J'ai été captivée dès le début de ce roman. le language du livre est très simple et fluide. Chaque chapitre finit en suspense ce qui m'a donné envie de commener tout de suite le prochain chapitre afin de connaitre la suite de l'histoire. Je vous conseille fortement de le lire !

Liremanga


Fiona Crane, onze ans, se voit obligée de déménager pour que sa soeur Arden, la parfaite, que tout le monde admire. Ses parents ne pensent qu'à l'avenir sur patins de glace et aux besoins de sa soeur. Arden, Arden, Arden... Fiona se sent seule, insignifiante... et oubliée. Fiona tombe alors sur un mystérieux livre, qui se nomme "La Disparue". "La Disparue", raconte l'histoire de Perle et Astrée, deux soeurs inséparables. Un jour, l'ainée, Astrée, disparu. Fiona va enquêter sur les secrets d'une famille riche et venue d'ailleurs.
J'ai beaucoup aimé "Le Secret du Lost Lake" car cette histoire est pleine de rebondissements et mélange toutes les émotions. Joie, tristesse, culpabilité, peur et colère. Chaque fin de chapitre donne envie de continuer à lire. Je recommande !

Sophia Chocolat

Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
CONTINUE DE CREUSER
Commenter  J’apprécie          00
Ce n'était pas l'ancienneté de la bâtisse qui dérangeait Fiona. C'était le fait qu'elle soit complètement différente de la maison de Pittsfield. Ici, on ne se sentait pas chez soi. Sans compter qu'il flottait dans l'air quelque chose d'étouffant, de pesant... pas seulement dans la maison, mais dans toute la ville. Comme si Lost Lake débordait déjà tellement de vieux souvenirs qu'il ne restait aucune place pour accueillir la famille Crane.
Commenter  J’apprécie          20
La chambre d’Esther était dans le même état que quand ils l’avaient quittée, comme si elle attendait éternellement le retour de son occupante : La Disparue et le canif reposaient toujours sur le lit
Commenter  J’apprécie          30
Les histoires ont besoin d'une fin, et leur fin ne peut exister que grâce aux lecteurs qui les lisent.
Commenter  J’apprécie          50
Une fois de plus, elles assumeraient ensemble leur mensonge. Elles garderaient ensemble un secret. L'une en serait le verrou, l'autre la clé.
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Jacqueline West (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jacqueline West
Fermez les yeux et faites un voeux... Noël plusieurs fois par an ? de la glace à tous les repas ? Des week-ends qui durent toute la semaine ? Tous vos voeux se réaliseraient si les Collectionneurs ne les volaient pas ! Van, 11 ans, est bien décidé à mettre fin aux agissements de cette mystérieuse société secrète. Après tout, un voeu, ça ne peut pas faire de mal...
Découvrez Les voleurs de voeux par son auteure Jacqueline West !
------------------------------------------ Abonnez-vous à notre chaîne Youtube : https://tinyurl.com/ya2scuvg
autres livres classés : fantômesVoir plus
Les plus populaires : Jeunesse Voir plus


Lecteurs (286) Voir plus



Quiz Voir plus

Le secret de Lost Lake

Quel est le nom du personnage principal ?

Jaquie
Mamadou
Fiona

5 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Le secret de Lost Lake de Jacqueline WestCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..