AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Antoine Béguin (Traducteur)
EAN : 9782070379118
256 pages
Gallimard (11/02/1988)
3.69/5   24 notes
Résumé :
Un si gentil petit gars! Timide. Naïf. Binoclard. Moralité irréprochable. Bonne éducation bourgeoise. Intelligence au-dessus de la moyenne.

Et le voici transplanté dans un sordide univers de flics véreux, de patrons de choc et de syndicats bidons. Tabassé, injurié, abîmé, berné, possédé sur toute la ligne, il y a gros à parier qu'il n'y résistera pas...

Mais c'est un gars qui comprend vite. Très, très vite !

Source : Gall... >Voir plus
Que lire après Un loup chasse l'autreVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Un vrai bijou du maestro. Avec un héros minable et miro, sans expérience mais aussi sans indulgence. C'est l'homme du ressentiment. Il va rendre les coups, mettre les pendules à l'heure et obtenir sa revanche. Westlake est éblouissant, il croque la face cachée de l'Amérique de la liberté : syndicats bidons, policiers marron et presse à sensation. Il enchaîne les versions des mêmes faits avec des coupables différents. Il dessine avec finesse le self-made-man, l'arriviste aux dents longues, le libéral roublard qui incarne ce pays dynamique, efficient, sans morale et sans pitié. Cruel et drôle.
Commenter  J’apprécie          110
L'intrigue est originale et le style limpide atteint parfaitement son but, même si l'humour est plus discret que dans d'autres ouvrages de Westlake.

Un sentiment d'angoisse impuissante est présent lors des interrogatoires car seule la violence semble à l'ordre du jour et la manière de "travailler" de la police est décrite comme vraiment accablante, pourtant l'impunité des forces de l'ordre reste totale.
De quoi éclairer certains aspects des problèmes encore actuels de l'autorité aux États-Unis.
Commenter  J’apprécie          30
Publié en 1964 pour la traduction française, je trouve encore une fois (cf. Pris dans la glu, 1966) que c'est un livre marqué par son époque. Étonnement je l'ai ressenti plus dans l' intrigue que dans l'écriture. Ceci dit, c'est un livre qui reste agréable à lire à l'écriture pleine d' allant avec une histoire qui avance à cent à l' heure.
Commenter  J’apprécie          20
Polar humoristique. Cette fois ce n'est pas John Dortmunder et sa bande de bras cassés. Donald Westlake nous emmène dans l'Amérique profonde avec un petit stagiaire confronté aux combines de potentats locaux. Histoire originale, pleine de rebondissements et jubilatoire.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
Je ne vis réellement Wittburg que le lendemain matin (…) ; la localité n’avait pas tout à fait neuf mille habitants, dont trois mille cinq cents étaient employés à l’usine de chaussures McIntyre. Les cinq mille cinq cents autres étaient utilisés par les premiers en qualité de plombiers, médecins, menuisiers, épiciers, épouses, instituteurs et livreurs. L’usine de chaussures était donc la seule raison d’être du patelin.
Commenter  J’apprécie          30
–Oui, monsieur, dis-je, je suis Paul Standish, bien connu pour ses sarcasmes et ses fanfaronnades, l’agitateur syndicaliste dont votre fille entretient ses lecteurs. Avez-vous lu son article ?
Commenter  J’apprécie          20
–Tu n’es qu’un blanc-bec de Washington qui se croit très malin et qui s’imagine pouvoir s’en tirer au baratin. Ton gangster de copain, on le tient toujours.
Commenter  J’apprécie          20
Je posai une main sur mes yeux et m'efforçai de penser. Bon Dieu ! J'arrivai à voir clair dans Hegel, alors pourquoi pas dans notre affaire ? (page 124)
Commenter  J’apprécie          20
Quand on commence ses études supérieures trop tard – après avoir traîné un an à la sortie du lycée, et tiré trois ans de service militaire, on entre à l’université à vingt et un ans – il se produit une sorte de régression. On se trouve en effet dans un milieu fait pour des gens de dix-sept ou dix-huit ans, on s’adapte petit à petit, et finalement la maturité vous vient avec deux ou trois ans de retard.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Donald E. Westlake (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Donald E. Westlake
En plein coeur du Haut-Jura, un tueur à gage prend la soutane comme couverture. Les locaux n'ont qu'à bien se tenir... Un pur polar dans les codes du genre, entre la série Fargo des frères Coen et les romans de Donald Westlake, mais à la sauce française avec Jacky Schwartzmann au scénario et Sylvain Vallée au dessin ! En librairie : https://www.dargaud.com/bd/habemus-bastard/habemus-bastard-letre-necessaire-bda5407350
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Les plus populaires : Littérature étrangère Voir plus


Lecteurs (57) Voir plus



Quiz Voir plus

Donald Westlake...for ever

Quand Parker m'a invité à passer chez lui, j'ignorais alors que c'était pour boire un petit coup de

blanc
vinaigre
cidre
gnôle

10 questions
9 lecteurs ont répondu
Thème : Donald E. WestlakeCréer un quiz sur ce livre

{* *}