AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Citations sur Franz et François (45)

cicou45
cicou45   01 septembre 2012
_"Qu'est ce que tenter l'aventure ? [...] C'est accepter ce qui arrive, et en faire son profit pour aller au-devant d'une aventure nouvelle."
Commenter  J’apprécie          170
carre
carre   09 avril 2012
Pendant toute mon enfance et mon adolescence j’avais une confiance aveugle en mon père, doublée d’une confiance inébranlable en moi. Il était mon seul père et j’étais son seul fils. Nous formions un couple.
Commenter  J’apprécie          121
carre
carre   01 février 2012
Il en va des librairies comme du whisky : ce sont des passions auxquelles il vaut mieux s'adonner seul. Pendant qu'on boit un single malt de quarante ans d'âge, ce serait dommage de se déconcentrer en bavardant avec quelqu'un.
Commenter  J’apprécie          90
cicou45
cicou45   08 septembre 2012
"Il n'y a que l'amour qui compte vraiment, peu importe comment il se manifeste."
Commenter  J’apprécie          80

cicou45
cicou45   30 août 2012
"Dites-vous bien que tout ce qui a vraiment de l'intérêt se situe de façon quasi nécessaire en dehors de tout projet préétabli."
Commenter  J’apprécie          80
carre
carre   01 février 2012
le pire service qu'on puisse rendre à quelqu'un, c'est de l'approuver quand on n'est pas d'accord avec lui, une approbation qu'on donne par paresse ou par peur, par indifférence ou même par mépris.
Commenter  J’apprécie          80
cicou45
cicou45   08 septembre 2012
"De même que Shakespeare est l'intraduisible des intraduisibles, l'amour est l'indéfinissable des indéfinissables."
Commenter  J’apprécie          70
luis1952
luis1952   21 août 2014
J'étais arrivé à Genève la veille en compagnie de Jennifer, une jeune Américaine que je connaissais depuis huit jours. Jennifer est la seule femme que j'aie jamais abordée dans la rue. J'étais dans un café des Champs-Elysées après avoir vu un film à la scéance de minuit, et elle était entrée, pieds nus dans des sandalettes, portant un vieux manteau, des jeans et un chemisier en soie.
Commenter  J’apprécie          60
carre
carre   01 février 2012
Les parents sont distillateurs d'angoisse, mais ceux qui n'hériteraient d'aucune angoisse seraient bien démunis.
Commenter  J’apprécie          60
luis1952
luis1952   25 août 2014
Cette journée fut un supplice. J'avais prévu de la passer avec Maryse, et la présence de ma mère me contraignit à filmer cette maudire rotonde sous tous les angles. J'entendis les rires de Maryse qui aidait les responsables de l'excursion à préparer le pique-nique. Ma mère expliquait à qui voulait l'entendre que son fils allait entrer dans une école de cinéma à Paris.Maryse, dès qu'elle le pouvait, elle enlevait ses ballerines et marchait pieds nus. Je n'étais pas encore le grand perturbé sexuel que les femmes me repprocheront plus tard d'être devenu, et j'avais regardé les orteils de Maryse comme je regardais la courbe des collines avec le ,regard pur d'un jeune chrétien.
Commenter  J’apprécie          50




    Acheter ce livre sur

    LirekaFnacAmazonRakutenCultura





    Quiz Voir plus

    François Weyergans (1941-2019)

    Au-revoir, j'ai commencé ma vie littéraire en 1973, et je ne le regrette pas, en faisant le .......?.........

    Clown
    Pitre

    10 questions
    35 lecteurs ont répondu
    Thème : François WeyergansCréer un quiz sur ce livre