AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Aria tome 18 sur 40
EAN : 9782800122663
48 pages
Dupuis (31/03/1996)
3.89/5   27 notes
Résumé :
Attaquée puis capturée par des bandits de grand chemin, Aria devra affronter le plus terrible de ses ennemis : son propre passé...
Que lire après Aria, tome 18 : Vénus en colèreVoir plus
Marlysa, tome 0 : La jeunesse par Gaudin

Marlysa

Jean-Charles Gaudin

3.77★ (2386)

19 tomes

Tif et Tondu, tome 1 : La Villa

Tif et Tondu

Stephen Desberg

3.33★ (2122)

45 tomes

Le Scrameustache, tome 1 : L'Héritier de l'Inca par Gos

Le Scrameustache

Gos

3.43★ (5011)

44 tomes

Papyrus, tome 1 : La momie engloutie par Gieter

Papyrus

Lucien de Gieter

3.44★ (3473)

33 tomes

Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Dans ce tome 18 intitulé "Vénus en colère" nous quittons le présent pour découvrir de nouveaux pans du passé d'Aria (il était temps ^^). Enlevée à son oncle après la mort de ses parents, les Thénardier surnommé Truite et Cancrelat, nous suivons l'adolescence d'Aria qui partage la vie des dénommés Salamandre, Crotale, Furet, Cyclope, Renard, ainsi que sa première histoire d'amour avec le dénommé Tigron… Nous sommes dans le récit d'apprentissage de criminels enfants avec misère, esclavagisme, prostitution infantile et viol pédophile : rien ne nous est épargné, mais tout est traité au pas de course… Il aurait bien l'histoire de la rédemption d'Archigral qui veut se repentir de ses péchés passés pour être pardonné, mais Michel Weyland nous a bien montré dans les tomes précédents que la miséricorde ne faisait pas partie des qualités de son héroïne… Et puis on nous refait coup du dénouement à la Jack Vance où tout déboule de nulle part en même temps dans les deux dernières pages…
Un album plutôt pas mal dans la saga "Aria", mais ici je ne me suis pas pris au jeu et c'est bien dommage.
Commenter  J’apprécie          200
Avec ce dix-huitième album, la série Aria écrit sa première lettre de noblesse, et sa plus grande. Enfin, un enjeu personnel réel pour notre héroïne qui, jusqu'à maintenant, n'était jamais développée que de manière superficielle. Ici, Michel Weyland décrit ce drame passé qu'on pressent depuis le début dans le caractère d'Aria mais qui n'avait pas réellement été évoqué auparavant.

Cette histoire, très délicate à traiter, aurait pu être son pire fiasco et elle est pourtant sa plus grande réussite. La sensiblité et le tact dont l'auteur fait preuve n'ont d'égal que la justesse et la pertinence des personnages.
Le dessin également y est remarquable. La qualité graphique de M. Weyland n'est plus à démontrer et pourtant, ici, il réalise à nouveau une belle prouesse. En effet le récit nous promène dans différents lieux, nous fait faire des allers et retours dans le temps, nous fait rencontrer de nombreux personnages qu'on retrouve à différents âges... Malgré cela, grace à une cohérence graphique discrète mais ferme, le lecteur n'est pas perdu à un seul instant et n'a plus qu'à se laisser emporter dans l'histoire, ses atmosphère et les émotions qu'elle procure.

C'est pour moi, de loin, le meilleur album de la série Aria.
Commenter  J’apprécie          20
Que sait-on finalement du passé d'Aria après dix-sept tomes : pas grand-chose à part son sauvetage miraculeux des eaux de Tarvelborg vers l'âge de trois ans (tome 9) et quelques informations concernant l'origine de ses ancêtres (tome 14).

Le moins qu'on puisse dire c'est que ce tome-ci va y remédier en comblant les vides concernant la jeunesse d'Aria entre neuf et treize ans. Un tome qui va nous dévoiler sa vie au milieu d'un ramassis d'orphelins et d'enfants arrachés à leurs parents, comme elle.

Michel Weyland va donc ouvrir une fenêtre sur la jeunesse d'Aria et la rendre encore plus compréhensible et attachante. Ce tome va nous aider à mieux comprendre sa soif de liberté et sa difficulté à se lier à un homme.

En calculant un peu, on finit par déduire qu'Aria doit avoir plus ou moins vingt-trois ans actuellement.

Et si Michel Weyland ouvre ici une fenêtre sur son passé, Aria est bien décidée à la refermer avec violence car l'heure de la vengeance a sonné. Une vengeance et une haine qui découlent également de la couverture.
Commenter  J’apprécie          00
Une rencontre sur les chemins plonge Aria au coeur des souvenirs qu'elle avait occultés. Les années qui ont suivi le massacre de ses parents lui reviennent. Elle retrouve la bande d'enfants avec laquelle elle a été élevée, entre rapines et prostitution. Après des années d'errance et de traumatisme, elle peut enfin venger l'enfant qu'elle était. Et retrouvrer son premier amour, Tigron.

Cet album aborde avec finesse et beauté le thème difficile de la pédophilie. Aria apparaît fragile, mais courageuse. Un de mes albums favoris.
Commenter  J’apprécie          30
Aria est attaquée et emprisonnée par des brigands. Elle reconnaît en eux les membres de la bande à laquelle elle a appartenu à l'orée de son adolescence. Michel Weyland revient sur le douloureux passé d'Aria. La violence du viol contraste avec la fin de l'album.
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Le geste ne doit jamais être perturbé, ni par le mental, ni par les émotions. Quand le chat attrape la souris, il ne pense pas et ne tremble pas. Il a le geste pur. Moi, j’appelle cela le détachement.
Commenter  J’apprécie          110
Tu parles d'une famille! Un ramassis d'orphelins et d'enfants arrachés à leurs parents! Notre maître dressait les garçons à détrousser les voyageurs, et les filles à se prostituer! J'en ai encore des cauchemars!
Commenter  J’apprécie          10
Hé l'ami ! Elle est à toi cette charmante enfant ?
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Video de Michel Weyland (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michel Weyland
ACTU-tv reportage effectué dans sa demeure de Faimes, près de Huy, sur Michel Weyland, dessinateur belge de l'héroïne de bédé ARIA
autres livres classés : bande dessinéeVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (137) Voir plus



Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
5222 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..