AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
>

Critique de Alfaric


Alfaric
  22 octobre 2017
Après un tome 19 bien médiocre je n'attendais plus rien de la série, pourtant ce tome 20 intitulé "La Fleur au ventre" aurait pu être très bien...
Malgré des semaines de galipettes avec Tigron son ami d'enfance retrouvé, Aria s'étonne de tomber enceinte (je passe sur la vieille voyante qui fait du foreshadowing au lieu d'avertir les intéressés que le ciel va leur tomber sur la tête). Aria veut que son enfant naisse en Arnolide (pays qu'elle cherche à retrouver depuis le tome 15 : et bien elle n'avait qu'à y rester dès le départ au lieu de constamment regretter son choix de l'avoir quitté !), et elle décide d'y aller seule en attendant que Tigron malade guérisse et la rejoigne...
Pour la guider, elle engage la troupe de Rexane la guerrière ersatz de Xéna la guerrière (on retrouve même les larbins qui vont crever salement sans qu'ils n'aient servi à rien, comme dans tous les ersatz de la série Xéna, la guerrière), et la compagnie est rejointe par le BG Arobate. Je passe sur les crêpages de chignon entre Rexane et Aria, digne d'une cour de récré, et sur l'héroîne qui après savoir défendu depuis le début de la série des valeurs féministe se fait ici la porte-parole d'un bon paquet de clichés sexistes (Soupirs !). On a un survival pas trop mal mais trop rapidement mené avec le loup solitaire surnommé le Poinçon qui s'attaque à la troupe, et Arobate seul survivant de la cavale en territoire marécageux invite Aria à se reposer chez lui...

Tout est bien qui finit bien dans un sosie d'Eilean Donan, mais avec le même scénario il y avait mieux à faire ("Misery", "Rosemary's Baby" et cie). Par contre le tome est graphiquement assez abouti, et si précédemment j'ai quelques fois râlé sur les couleurs de Nadine Weyland ici elle réalise un fort joli travail, marié à un papier de qualité ce qui ne gâche rien.
Commenter  J’apprécie          270



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Ont apprécié cette critique (26)voir plus