AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Aria tome 26 sur 40
EAN : 9782800135229
48 pages
Dupuis (02/06/2004)
3.61/5   23 notes
Résumé :
Alors qu'Aria longe une vallée encaissée, le sol se dérobe sous sa monture. Aria se retrouve au beau milieu d'un champ de bataille... ou du charnier qu'il en reste. Si elle s'en sort indemne, Furia, son fidèle cheval, est blessé à une patte par la pointe d'une lance. Bientôt, il se comporte bizarrement, il n'obéit plus. Un vieil ermite qu'elle croise sur la route lui annonce que son cheval est condamné : les armes des guerriers en contrebas étaient imbibées d'un poi... >Voir plus
Que lire après Aria, tome 26 : Le Jardin de BaohmVoir plus
Le Scrameustache, tome 1 : L'Héritier de l'Inca par Gos

Le Scrameustache

Gos

3.38★ (5004)

44 tomes

Thorgal, tome 1 : La magicienne trahie par Yann

Thorgal

Yann

3.49★ (35683)

41 tomes

Marlysa, tome 0 : La jeunesse par Gaudin

Marlysa

Jean-Charles Gaudin

3.77★ (2374)

19 tomes

Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
J'ai eu quelques espoirs pour ce tome 26 intitulé "Le Jardin de Baohm"... Oui mais non, les lacunes scénaristiques de Michel Weyland se font encore sentir !
L'auteur belge veut dénoncer le phénomène sectaire, et la dianétique et la scientologie de L. Ron Hubbard sont très clairement pointées du doigt. Sauf que c'est fait avec pas mal de balourdise. Aria est triste parce que suite à un accident elle a été obligée d'euthanasier son cheval Furia (absent de puis pas mal de tome et qui réapparaît ici comme par magie), et en plus elle l'a raté... Elle tombe sur la rabatteuse Valsifia qui l'introduit dans la secte des Enfants de Baohm. Une dose de drogue, une séance d'hypnotisme et elle est embrigadée dans le but d'infiltrer des amazones qui sortent d'on ne sait où et qui veulent on ne sait quoi avant d'oeuvrer à l'attentat devant causer leur perte. Mais Valsifia est un agent double qui a prévenu le botaniste trompé par le chef de la secte et désormais conseiller de ses opposant (botaniste spécialiste en Améronne qui n'est même pas nommé ! ^^), donc une séance de désintox et de psychothérapie et c'est fini ! Amazones et Enfants de Baohm refont la nuit des longs couteaux, et les unes ne semblent guère plus recommandables que les autres. Aria fait de grand discours moralisateurs avant d'humilier, torturer et tuer le Grand Tordu, et difficile de dire si la cheftaine des Amazones plaisante ou ne plaisante pas quand elle déclare reprendre les bonne vieilles recettes de la secte... Soupirs !
Et pourquoi on enlaidit les personnages en résumant leurs yeux à un un rond blanc et un point noir ? Re-Soupirs !
Commenter  J’apprécie          270
Michel Weyland a voulu traiter le sujet des sectes dans cet album d'une cinquantaine de planches. Inutile de dire que le sujet est à peine survolé et que les stéréotypes sont au rendez-vous. Ce scénario éternellement répété de Michel Weyland (un tyran, des opprimés, Aria en est d'abord la victime puis se rebelle et sauve la mise de toute le monde) présente tout de même quelques subtilités un peu plus intéressantes que d'habitude. Ne fut-ce que par la présence de quelques personnages secondaires qui tiennent un peu la route.

Je regrette vraiment que ce sujet passionnant soit balayé avec autant de naïveté, de candeur presque. ça semble facile, si vite fait de tomber sous le joug d'une secte et puis d'en sortir. le "gourou" est si simplement un "tordu", un "grand fou", qui manipule, drogue et utilise les gens pour servir ses dessins de frustré humilié et qui, pas un seul instant, ne croit en ce qu'il raconte lui-même. Même la foi est réduite à la simple hallucination suite à la consommation de diverses plantes ou champignons dont il suffira de se désintoxiquer pour que tout redevienne clair. C'est trop facile et décevant.

Néanmoins, le dessin de Weyland est toujours extraordinaire. Toujours décidé à jouer avec la lumière, on observe durant une partie de l'histoire un crépuscule magnifiquement rendu au niveau des couleurs et des ombres. J'apprécie également la présence de quelques moments très touchants et très bien mis en scène, comme celui de la mise à mort et la recherche de Furia ou le sevrage express d'Aria.
Mais en ce qui me concerne, ces quelques points positifs ne parviennent malheureusement pas à relever le niveau général de l'histoire et du traitement des thèmes choisis. Une fois de plus, je regrette que M. Weyland, illustrateur d'un très grand talent, n'ai pas eu l'humilité suffisante de reconnaître son incompétence en tant que scénariste pour confier son héroïne à quelqu'un dont écrire de bonnes histoires est le métier.
Commenter  J’apprécie          22
Furia, fidèle cheval d'Aria, est blessé par la pointe d'une lance empoisonnée et la folie s'empare de lui, le poussant à disparaître, emportant les quelques biens et les armes de sa maîtresse. Aria part à sa recherche et rencontre une communauté, le jardin de Baohm, qui obéit à un gourou charlatan qui abuse du scalista-flocart, un champignon d'Améronne aux propriétés dangereuses.

Le fidèle compagnon d'Aria prend une place plus importante dans cet album. On parle ici de secte, mais avec un certain humour si on en juge le nom du champignon. Aria est toujours déterminée, farouche et intrépide. Un très bel album.
Commenter  J’apprécie          40
Ce vingt-sixième tome va plonger Aria dans une nouvelle aventure qui cette fois-ci nous mènera dans le monde de la drogue et des sectes ... et qui ne résistera évidemment pas à nous délivrer une petite morale à ce sujet.

Toujours accompagnée des Krylfes (ils n'ont certainement rien d'autre à faire ?) et de son cheval Furia, entre réalité et hallucinations, Aria va retrouver de vieilles connaissances telles que ses parents ou la petite Arcane.

Un tome où Aria va de nouveau être confrontée aux Amazones, mais celles-ci n'ont pas grand-chose à voir avec leurs versions plus colorées du dix-neuvième tome.

Tout comme dans le tome précédent, Aria va également délaisser sa tunique blanche pour une autre tenue rouge qui lui ira de nouveau à ravir.
Commenter  J’apprécie          10
Aria se retrouve embrigadée dans une secte dangereuse, le centre de Baohm. Michel Weyland ne s'éloigne guère de son intrigue favorite dans cet épisode mais la lecture reste plaisante.
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
L'homme et la nature ne font pas souvent bon ménager. En voulant s'imposer, l'homme déséquilibre l'ordre des choses.
Commenter  J’apprécie          90
Que dois-je faire maintenant? Tu as une idée? Te pardonner? Jamais, j'en ferais une maladie chronique, et puis, tu continuerais à sévir!

Te traduire en justice? Trop risqué, les pourritures de ton espèce s'en sortent toujours. Te trucider? ça manque d'élégance.

Je préfère laisser la nature décider. Je te présente mes amis les krylfes.
Commenter  J’apprécie          20
- Tu insultes ma religion, celle qui va sauver le monde de sa misère, de la turpitude et de la décadence ?
- Nos vues divergent. J'ai aussi un religion, figure-toi. Entre elle et moi, c'est une histoire d'amour. Elle fait partie de mon intimité. Et mon intimité, je ne la brandis pas comme un étendard ou une arme de conquête.
Commenter  J’apprécie          10
- Mais il faut se bouger ; la population doit se soulever !
- Inutile, elle se laisse influence par le flot d'informations officielles, lesquelles sont contrôlées par des « adeptes éclairés hyperactifs ». Un bourrage de crâne permanent.
Commenter  J’apprécie          10
Je ne vous demande pas de penser, mais de croire, croire en la parole de Baohm !
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Video de Michel Weyland (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michel Weyland
ACTU-tv reportage effectué dans sa demeure de Faimes, près de Huy, sur Michel Weyland, dessinateur belge de l'héroïne de bédé ARIA
autres livres classés : bande dessinéeVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (73) Voir plus



Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
5212 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

{* *}