AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782266280686
408 pages
Pocket Jeunesse (17/10/2019)
3.15/5   17 notes
Résumé :
Un hymne à l'amour de deux soeurs prêtes à tout l'une pour l'autre. Un roman fantastique dans la lignée du Monde de Narnia. Une nuit, alors qu'Evelyn donnerait tout pour échapper aux bombardements qui touchent Londres, sa soeur Lena et elle sont transportées dans la Grande Forêt, fabuleux royaume peuplé de créatures fantastiques. Quand elles sont de retour quelques décennies plus tard (l'équivalent de quelques minutes terrestres), Evelyn a une idée fixe : retrouver ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Bookooning
  18 décembre 2019
Je remercie Babelio et les éditions Pocket Jeunesse pour cette opportunité et leur confiance. J'étais très intriguée par le résumé qui m'a fait penser au Monde de Narnia et même si j'avais très peur de ce allait donner, j'avais aussi hâte de m'évader dans ce nouveau univers. Certaines personnes verront cette histoire comme un hommage à l'oeuvre de C.S. Lewis, avec des éléments similaires facilement identifiés, notamment la fratrie Evelyn, Lena, et Jamie, et Cervus le cerf majestueux, et les autres créatures des natifs de la Grande Forêt. D'autres verront ce roman comme une arnaque ou une pure fanfiction de Narnia. Je vais essayer de vous expliquer au mieux mon ressenti face à ce récit.
Le roman alterne entre le passé durant leur séjour dans la Grande Forêt et le présent cinq après leur retour à Londres. Ainsi on fait la connaissance d'Evelyn, une jeune lycéenne, qui tente de se sortir de sa dépression et de tourner la page sur sa vie dans la Grande Forêt qu'elle considère comme son monde. En effet, durant un bombardement à Londres en 1945, la fratrie a été appelée par Cervus un cerf puissant et charismatique pour sauver son royaume. Ils découvrent alors un monde inconnu en pleine guerre également, peuplés de créatures fantastiques et ses ennemis. Cinq après leur retour, Jamie, l'ainé est à l'université d'Oxford, la cadette Lena continue ses études aux États-Unis et Evelyn est désormais seule avec sa douleur au pensionnat.
Je dois avouer que je n'ai pas réussi à m'attacher aux personnages. Malgré que la première partie soit du point de vue interne d'Evelyn et la deuxième partie celle de Lena. La souffrance d'Evelyn ne m'a pas touchée, j'en suis restée indifférente. de plus, j'ai trouvé bizarre que personne ne s'est soucié de sa dépression. Ils l'ont traité comme si elle a subi une grande perte, mais personne n'en parle, on la laisse juste se morfondre et faire ce qu'elle veut. le comportement de sa soeur dans la deuxième partie m'a encore plus fait tiquer. Quand Evelyn disparait, elle décide de rentrer à Londres, et j'espérais vraiment les choses allaient bouger un peu, que Lena fasse quelque chose. Malheureusement pour moi, elle ne fait véritablement rien pour retrouver sa soeur, pas de questionnements, et pas d'enquêtes non plus ou de recherches. En fait, j'ai ressenti une telle distance face à ce que je lisais, que j'ai eu du mal comprendre les réactions de la plupart des personnages.
Laura E. Weymouth a une belle écriture fluide, poétique avec des descriptions réalistes. On a des chapitres très courts et les passages dans la Grande Forêt sont très dépaysant. Cependant, de mon point de vue, l'auteure a mis de la distance entre son récit, ses personnages, et le lecteur, qui m'ont empêché de rentrer dans l'histoire et de m'attacher aux protagonistes. de plus, je trouve que ça manquait d'actions, surtout les passages dans le monde réel, c'étaient un peu ennuyeux. Les chapitres consacrés au monde de la Grande Forêt n'étaient pas palpitants non plus, pas suffisamment développés à mon goût pour que je m'investisse émotionnellement. En passant par Cervus le cervidé qu'on comparerait à Aslan, les gardiens de pierre, les esprits de la forêt ou les autres créatures fantastiques comme les mi-hommes/ mi animaux… Il y'avait trop de similitude avec le Monde de Narnia, pour ne pas comparer avec l'oeuvre de C.S. Lewis.
Pourtant, l'idée de base était intéressante, cette alternance entre le passé dans la Grand Forêt et le présent des années après leur retour de ce monde imaginaire, ainsi que la disparition mystérieuse d'Evelyn… Mais l'intrigue était mal menée, pas assez approfondie avec quelques incohérences qui m'ont fait tiquer. de ce fait, tout au long de ma lecture, j'ai eu l'impression de ne pas être investie dans l'histoire, et d'être détachée. Au final, ce roman n'était fait pour moi, j'en ressort frustrée et très déçue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ReveursEtMangeursDePapier
  28 décembre 2019
Londres, 1944. En plein bombardement. Jamie, Len et Evelyn se sont réfugiés dans leur jardin, dans l'abri antiaérien. Sous les prières de la plus jeune de la fratrie, ils sont tous les trois tout à coup propulsés dans les bois, dans un lieu inconnu, bien loin de leur pays en guerre...

Les circonstances de ce voyage entre les mondes sont tout à fait mystérieuses et l'aventure des trois enfants durera cinq années avant qu'ils ne retournent chez eux à Londres. Nous découvrons alors le récit d'Evelyn, la plus jeune, et chaque chapitre est un bond dans le temps. Elle nous raconte comment, guidés par un cerf, ils sont tous les trois partis à la rencontre des âmes de la Forêt, des créatures de toutes espèces, et comment ils ont tous les trois plongés au coeur d'une grande bataille.

Evelyn nous raconte aussi et surtout à quoi ressemble sa vie depuis leur retour. Evelyn ne semble pas à sa place dans le monde où elle est née et on découvre peu à peu qu'une partie d'elle est restée dans la Grande Forêt. Cette période de sa vie l'a marqué à tout jamais. Peut être même plus que son frère et sa soeur. Evelyn a bien du mal à sourire, à profiter de la vie et on ne peut que s'inquiéter pour elle.

Ce roman est bien différent de ce à quoi je m'attendais. La part de fantastique est bien moins développée que je ne l'imaginais et le récit est clairement plus porté sur l'état d'esprit de son héroïne qui s'assombrit au fil de la lecture. Son aventure dans les bois a laissé des traces et c'est ce qui retient réellement notre attention. Si on alterne entre les deux mondes, il ne s'y passe pas grand chose et il nous manque des éléments pour s'impliquer veritablement. On sent simplement qu'un événement terrible pourrait bien survenir dans les prochaines pages ...

C'est la seconde moitié du récit qui permet de mieux cerner l'héroïne et de comprendre où veut réellement nous emmener l'auteure. Ce récit est alors conté par Léna, cette grande soeur profondément inquiète. J'ai trouvé cette deuxième partie plus profonde, plus claire et aussi plus bouleversante. C'est juste un peu dommage que je n'ai pas été totalement convaincue par Evelyn au début du récit, ni touchée par ce qu'elle traversait ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LeManegeDePsylook
  12 décembre 2019
Je remercie Babelio ainsi que PKJ pour la confiance qu'ils m'ont accordée avec ce partenariat.
Ma chronique ne sera pas difficile à écrire, je sais depuis des jours ce qu'elle va contenir, mais par où commencer ? Peut-être par le plus simple…
Le roman se divise en deux parties : le récit d'Evelyn sur 211 pages se passe en 1949, suivi par celui de Lena en 1950. Autant j'ai détesté la première histoire, du moins jusqu'à la page 170 environ – j'ai mis une semaine pour lire si peu -, autant j'ai adoré la seconde qui a été dévorée en trois jours.
Si le début a déplu, c'est pour plusieurs raisons :
– je n'aime pas le personnage d'Evelyn qui m'a totalement laissée indifférente, par contre, je me suis attachée à Tom, c'est lui qui a sauvé la fin de la première partie.
– les passages trop abrupts entre le présent d'Evelyn et son passé dans la Grande Forêt. Y a aucune transition de l'un à l'autre puisqu'on alterne à chaque chapitre. C'est assez désagréable parce que cela interrompt régulièrement des moments captivants et ça casse le rythme.
– les passages qui se passent dans la Grande Forêt sont inintéressants et pas suffisamment développés pour que j'ai pu m'investir émotionnellement dans ce monde. Cervus est fade et je n'ai pas compris ce qui attachait tellement Evelyn à cet autre univers ou au cervidé, gardien de la forêt. Un récit pour moi aussi vide que l'est Narnia, la ressemblance est trop présente pour ne pas comparer avec l'oeuvre de C.S. Lewis.
Par contre, dès qu'on arrive à la période des fêtes de Noël, tout change : les souvenirs sont mieux intégrés au sein du récit, le ton est plus sombre, et l'histoire devient captivante. Et je ne parlerai même pas de la partie avec Lena. L'auteure prend le temps de développer son personnage. La soeur aînée des Hapwel s'ouvre au lecteur et en devient d'autant plus attachante.
L'ambiance instaurée est spéciale, j'ai particulièrement aimé les moments au sein du musée de la National Gallery. J'ai adoré découvrir les coulisses de la restauration de tableaux. Et jusqu'à ce que Lena y travaille, je me demandais si l'auteure avait fait des recherches sur les années 50. Certains détails sont trop vagues et bien trop intemporels pour être passés sous silence sans que cela passe pour de l'ignorance : genre, le voyage en avion de Lena qui se fait en une nuit alors qu'à cette époque, c'était pas loin de 24h (même avec le décalage horaire, on en est loin). Sans compter qu'elle rentre quasiment tout de suite, il ne devait pas y avoir de trajet outre-atlantique tous les jours à cette époque… Quant à l'argent, un vol New-York Londres, c'était quasiment 400 dollars, une fortune ! Comment elle l'a obtenue ? Ça m'a fait grincer des dents et ce n'est pas la seule chose qui m'a fait cet effet.
Mais à partir du moment où Lena est embauché, je n'ai plus rien trouvé à redire à l'histoire. L'héroïne a réussi à m'incorporer dans sa vie, à me faire vibrer à ses côtés.
Je suis quand même contente d'avoir persévéré dans cette lecture parce que, malgré un début laborieux, j'ai finalement bien aimé et c'était pas gagné d'avance.
Lien : https://psylook.kimengumi.fr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Aurelia7801
  08 juillet 2020
LE ROYAUME EVANOUI - LAURA E. WEYMOUTH - POCKET JEUNESSE
Un hymne à l'amour de deux soeurs prêtes à tout l'une pour l'autre. Un roman fantastique dans la lignée du Monde de Narnia.
Une nuit, alors qu'Evelyn donnerait tout pour échapper aux bombardements qui touchent Londres, sa soeur Lena et elle sont transportées dans la Grande Forêt, fabuleux royaume peuplé de créatures fantastiques. Quand elles sont de retour quelques décennies plus tard (l'équivalent de quelques minutes terrestres), Evelyn a une idée fixe : retrouver le paradis perdu de la Forêt. Après quelques vaines tentatives, elle sombre dans la dépression... et disparaît. Lena, partie étudier outre-Atlantique, renoncera-t-elle à sa vie moderne et à son amoureux, Jack, pour sauver sa soeur bien-aimée ?
Ce roman est diffèrent de ce à quoi je m'attendais. La part fantastique est beaucoup moins développée que je ne m'y attendais et le récit est clairement plus porté sur l'état d'esprit de l'héroïne. J'aurais tant aimé découvrir l'histoire de nos protagonistes dans la Grande Forêt, même si on alterne entre les deux mondes, nous avons qu'un bref résumé des faits.
C'est le seul bémol que je pourrais trouver a ce roman, malgré tout j'ai dévoré ce livres en quelques jours et j'ai été emue par la fin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
EloBooks54
  05 octobre 2020
Dans ce roman, nous suivons deux soeurs et un frère, qui lors de la 2ème guerre mondiale vont se retrouver emmenés dans une forêt magique, dans un autre monde, où Cervus, un cerf va les accueillir et leur expliquer pourquoi il les a fait venir. Et alors que des années vont se dérouler pour eux dans ce monde, ils vont retourner à Londres à peine quelques secondes après avoir été partis.
Nous les découvrons quelques années plus tard, alors qu'ils ont repris le cours normal de leur vie, même si leurs pensées les ramènent très souvent vers ce qu'ils ont vécu dans la forêt. La plus jeune soeur, Evelyn, vit très mal son retour, elle déprime et n'a envie que d'une seule chose, retourner dans cette forêt.
Tout d'abord, je dois dire que j'ai été un peu déçue par le résumé, car il résume quasiment la moitié du livre ce qui est dommage…
Au niveau du récit, il alterne entre leurs vies dans les années 50 avec leurs expériences dans le monde magique pendant la 2ème guerre mondiale. Et la 1ère partie du livre nous montre le point de vue d'Evelyne alors que la 2ème montre celui de la grande soeur, Lena.
Je dois avouer que je n'ai pas réussi à accrocher aux personnages, ni Evelyn ni Lena, malgré un récit de leurs points de vue. le seul personnage que j'ai trouvé sympa est Tom, mais il n'est pas très présent.
Il y a également pas mal de ressemblances et de références au Monde de Narnia, ce qui fait que même si les passages dans le monde fantastique sont les plus intéressants, car assez rythmés, il n'y avait rien de spécial non plus, avec des impressions de déjà-vu...
Au final, j'ai trouvé le récit long, j'ai dû me forcer à continuer ma lecture par moment… avec des personnages auxquels je n'ai pas accroché du tout, heureusement que l'auteure a une écriture fluide et poétique qui relève l'ensemble. Malgré une bonne idée, j'ai trouvé l'intrigue mal faite et le rythme de l'histoire trop mou. Une lecture qui m'a donc déçue, pas faite pour moi…
Lien : https://www.instagram.com/p/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
LeManegeDePsylookLeManegeDePsylook   02 décembre 2019
Alors, d'un pas lourd, le dos voûté, il regagne la maison.
Ce qu'il ne voit pas, ce qui leur échappe toujours, à Lena et à lui, ce sont les cendres que laissent sur mes lèvres ces mots incandescents.
L'espoir ne rend pas les séparations moins amères.
Il n'atténue pas la peine qu'on éprouve devant ce qu'on a perdu.
C'est, en soi, une sorte de douleur, mais sans laquelle je ne tiendrais pas le coup.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ReveursEtMangeursDePapierReveursEtMangeursDePapier   28 décembre 2019
Pour la première fois aujourd’hui, je suis moi-même – Evelyn Hapwell, une fille coincée entre deux mondes. Pourtant ici, en Angleterre, la lune est la même que dans la Grande Forêt. De même que les moutons et les collines. La vue de cette campagne assoupie et muette referme la cicatrice à l’intérieur de moi.
Commenter  J’apprécie          10
ReveursEtMangeursDePapierReveursEtMangeursDePapier   28 décembre 2019
On a tous perdu quelque chose qu’on aimait. Mais baisser les bras n’y change rien. Je crois que tu es suffisamment courageuse pour vivre avec ta peine, Evelyn Hapwell. J’en suis même convaincu.
Commenter  J’apprécie          10
ReveursEtMangeursDePapierReveursEtMangeursDePapier   28 décembre 2019
Je suis une fille à la dérive, qui a coupé les dernières attaches qui la retenaient.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : mondeVoir plus
Notre sélection Jeune Adulte Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Autres livres de Laura E. Weymouth (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1293 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre