AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782375790441
500 pages
Critic (15/03/2018)
3.82/5   14 notes
Résumé :
L'apocalypse a eu lieu. La politique, la finance et l'avidité des hommes ont transformé la planète bleue en un dépotoir puant et délétère. Quelques foyers humains tentent d'y arracher une existence précaire, menacés par des hordes de chiens sauvages et de vagabonds, rendus fous par la famine. Chaque jour, la dégradation de l'air, de l'eau et l'augmentation des radiations changent la vie en un baroud perdu d'avance. Mais nul n'a l'intention de périr sans combattre.À ... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique

Une épopée post-apocalyptique

Merci aux éditions Critic, Babelio et Laurent Whale pour cette lecture offerte via une "Masse critique"

Commençons par les sujets d'inquiétude ....

Oui c'est un roman, parmi plusieurs, basé sur le même univers.

Vous remarquerez que je n'ai pas utilisé le terme tome d'une série.

Pour moi, ce roman se suffit à lui même.

Mais et l'univers du roman ?

Et bien l'univers se suffit à lui-même. On comprend comment on en est arrivé là.La société s'est effondrée. Les structures ont disparu. Seules subsistent des communautés sédentaires ou nomades (les hors-murs).

On comprend que les ressources sont rares.

La nourriture est un combat. Les médicaments ne sont plus fabriqués.

Mais surtout les centrales nucléaires tombées à l'abandon ont rendu invivables de grands territoires.

Le roman commence en Europe. Et cette Europe dévastée est crédible et immédiatement compréhensible.

Mais et les personnages ?

Je vous avouerais qu'au commencement du roman, j'ai pris peur : il y a trois pages de "personnages-clés".

J'ai eu peur d'être largué par un trop grand nombre de personnages.

J'ai eu peur de ne par comprendre leurs motivations et relations

Pour finir n'ayant pas lu les romans précédents, j'ai sauté ces trois pages pour plonger au coeur de l'action.

Les personnages sont nombreux, certes, mais sans m'avoir perdu.

Leurs motivations et leurs histoires sont compréhensibles

En fait ne pas avoir lu les romans précédents est peut-être un avantage.

Je n'ai pas attendu entre ce roman et le précédent.

Et je n'ai pas cherché à rattraper leur histoire.

C'est un roman post-apocalyptique

Je vais, avant d'aller plus loin vous rassurer : non ce n'est pas "Waterworld" (post-apocalyptique sur la mer vous suivez).

Il n'y a pas un (sur)homme, mais des êtres humains avec leurs forces et leurs faiblesses, leurs doutes qui vivent, survivent en essayant de trouver un ailleurs plus sain, plus sûr ...

Maintenant, venons-en au roman

C'est l'épopée de communautés et groupes divers qui s'unissent pour tenter la traversée de l'Atlantique depuis l'Europe.

Pourquoi ? L'Europe se meurt. La contamination, les maladies, la famine guettent.

L'Amérique du Sud ayant abandonné la folie de destruction environnementale offre peut-être une vie meilleure ou possible.

Grande épopée. L'histoire se concentre sur l'action. Ce n'est pas une épopée homérique, onirique, mais une épopée post-apocalyptique proche de l'action.

N'y voyez pas un chemin initiatique au sens propre même si certains personnages vont se révéler.

C'est surtout une aventure humaine de survie sur 500 pages.

Les rebondissements sont nombreux.

Les épreuves terribles.

Les faiblesses humaines sont multiples.

C'est en fin de compte une aventure terriblement humaine et réelle.

Elle est très bien ancrée dans notre présent et offre une perspective de fin de civilisation intéressante.

En conclusion

Je ne vous dirais pas quel est le dénouement.

Lisez-le si vous cherchez une grande épopée pleine d'action.

Vous n'y trouverez pas de long moment de crise existentielle telle que l'on peut en "subir" dans les séries américaines post-apocalyptiques.

Mon seul regret : un peu moins d'action et un peu plus de contemplation aurait été agréable pour moi.

PS1: le roman fait plus de 500 pages

PS2: j'aime les romans qui durent


Lien : https://travels-notes.blogsp..
Commenter  J’apprécie          90

Voici donc un troisième volet qui nous fait voyager et réfléchir, je suis fan de cette série. Pourquoi je vous raconte cela ? Pour répondre à la question : « puis-je lire cet épisode sans avoir lu les autres ? » Ma réponse est donc oui, car ils sont construits de façon à vivre une aventure, il y en début de volume un « récapitulatif des personnages clés ». Bien sûr dans l'idéal il vaudrait mieux lire les trois volumes dans l'ordre, car de toute façon si vous aimez celui-ci il vous faudra les autres.

Laurent Whale à une façon de raconter le quotidien et les aspirations des membres de ces communautés à la façon des écrivains de roman d'aventure. On est au coeur des événements. On est dans des zones hostiles, il faut savoir se défendre, prendre les armes quelques quelles soient. Moi qui ne suis pas adeptes des armes et des batailles j'ai vibré en même temps que les protagonistes. On y est on voit, on sent, on ressent.

Lorsque je parle de roman d'aventure, je pense aussi à l'aspect technique. Comment nourrir un groupe ? Comment le faire dormir ? Comment se défendre ? Comment explorer ? Comment se déplacer ? Toutes les descriptions sont utiles, s'il nous décrit comment sont les lieux ou de quoi se composent les armes c'est parce qu'on va les voir en action.

On est dans une France post-apo , alors il faut être inventif et ingénieux. Ce qui m'intéresse ce n'est pas tant de savoir que telle ou telle pièce va permettre de créer un nouvel engin adapté à ce nouveau mode de vie, c'est de savoir qu'il faudra compter sur la mémoire de certains, de voir comment les vieux documents vont pouvoir servir. La famille Costa a su récupérer et se constituer une bibliothèque utile. Lorsque je vois que dans nos petites bibliothèques de village on ne garde que le récents et peu de livres techniques, je m'inquiète. Aujourd'hui on compte trop sur les serveurs informatiques et les données stockées… mais que ce passera t-il lorsque l'énergie sera rationnée.

L'auteur a fait un remarquable travail de recherche, c'est très documenté comme dans chacun de ses romans.

C'est un véritable roman d'aventure qui nous fera voler dans un dirigeable (en autre) nous fera naviguer sur des catamarans modifiés, etc. comme le titre l'indique « Par la mer et les nuages »

On retrouve la communauté de Pontault, de Port Leucate, du delta de l'Ebro… on découvrira au fil du voyage les stocks d'Hélium en Algérie avant de partir plus loin encore…

La pollution est telle que pour tenter de survivre, il faut refaire le voyage vers « le nouveau monde ». L'Histoire se répète ?

Ce qui est intéressant, c'est de reconstruire des communautés sans commettre les mêmes erreurs du passé. le partage du pouvoir et faire primer les valeurs humaines dans les prises de décision, ce n'est pas toujours évident. le facteur humain dans la reconstruction d'une société ce n'est pas comme créer un engin à partir de pièces détachées hétéroclites.

Ce que j'ai aimé dans la construction narrative c'est qu'en début de chapitre nous avons la date, le lieu et l'heure de ce qui va se produire. Il ya aussi des extraits de documents du style articles de journaux d'une autre époque. Cela débute par le mois de septembre 2107 Jour 1… Et là il y une sonnette d'alarme qui s'allume dans ma tête de lectrice, mon fils aura 100 ans ! Oui, Laurent Whale nous parle de demain… on reconnaît encore des éléments de notre époque, cela donne au récit quelque chose de plus fort encore.

Ce que j'aime aussi dans cette série c'est que l'on n'est pas dans le jugement, mais dans le constat. Il n'est pas dit clairement c'est de notre fautes gens de 2017 si on en est là, il nous laisse tirer nos propres conclusions. A chacun sa prise de conscience ou pas. Ce n'est pas un roman moralisateur, c'est un roman de l'action, il faut agir pour survivre à la pollution, aux pénuries en groupe. On voit d'autres modes de survie différents plus tournés vers la violence. Certains personnages on un côté visionnaire et idéaliste tout en étant pragmatiques.

Ne vous y trompez pas il y a l'aspect technique, l'aspect politique (vie de la cité) mais ce sont les relations humaines qui sont au coeur de tous ces efforts. La vie, la mort, l'amour et l'amitié, les émotions restent des sujets primordiaux pour ne pas retomber dans la bestialité. La réflexion, les dialogues, les discussions, la communication et le partage sont là pour faire avancer les choses chez l'être de parole.

Vous l'aurez compris une nouvelle fois j'ai été conquise.

coup de coeur


Lien : https://latelierderamettes.w..
Commenter  J’apprécie          20

J'attendais avec impatience la suite des aventures du clan Costa.

Ce roman est la suite des étoiles s'en balancent et des damnés de l'asphalte et comme pour ses prédécesseurs je ne suis pas déçu.

Nous retrouvons les membres de la famille Costa 15 ans après le précédent tome. Erwan, Tom, Miki, Cheyenne ont bien vieillis et la relève est assurée avec leurs enfants Vince, Toni & Ciel.

Pour l'histoire. La vie devient très difficile à Port leuc et Pontault. Entre les raids des pillards, le manque de nourriture et les mutations engendré par les réacteurs nucléaire dégradés. Les habitants des deux villes décide donc de se regroupé pour formé une expédition qui partira pour l'Amérique du sud ou les choses sont apparemment plutôt calme. Grâce à deux bateaux et un aéronef ils vont devoir traverser la mer et ses dangers.

Les personnages sont toujours aussi attachant. Pas de cliché comme on en retrouve souvent dans le genre post-apo et c'est toujours un bonheur de suivre leurs aventures.

Une saga que je conseille très fortement en attendant la sortie du prochain tome.

Commenter  J’apprécie          40

Troisième volet de la trilogie des Costa, Par la mer et les nuages de Laurent Whale nous emporte mécaniquement 15 ans plus tard. Pas vraiment une trilogie, plutôt une fresque Post A en 3 temps. Je me suis fait un devoir d'avancer mes séries en cours et terminer ce qui pouvait l'être. Après coup, je dois avouer que ce dernier tome est dispensable.

Certes, l'aventure est palpitante et captivante et même après avoir lu les deux tomes précédents, j'étais un peu perdu avec la quantité de personnages qu'on retrouve dans cet exode. Cela ne nuit pas à la lecture mais n'aide pas à l'empathie. D'autant, et c'est un gros reproche général, Par la mer et les nuages, plus que les 2 autres, fait ressortir le basique de la toile de fond. On est du côté des gentils, les autres, ce sont les méchants. Malgré la violence et l'âpreté de ce monde imaginé par Laurent Whale, les morts sont très, trop, systématiquement pour le camp opposé. Pas très crédible si vous voulez mon avis.

L'histoire aussi est quelque peu exagéré et cela sonne comme de l'incohérence. Des aides providentielles, des alliés extraordinaires, une technologie qu'il est difficilement associable à cet univers, non, je ne suis pas convaincu par le mon de de Laurent Whale, que je trouve trop manichéen.

Mon ressenti est conforté par le fait que ce 3e tome n'est pas sorti en poche, peut-être trouvé trop faible par les éditeurs. Peut-être est-ce juste un problème de droit.


Lien : http://livrepoche.fr/par-la-..
Commenter  J’apprécie          30

Je remercie Babelio et les Edition Critic pour la lecture de ce livre.

Juste un bémol pour le livre, il aurait été plus utile de préciser que ca faisait parti d une série et non d un one shot .

Au final j ai lu les deux autres tomes pour mieux comprendre l histoire.

Dans ce troisième tome on retrouve le clan Costa.

Ce qui me plait dans les romans de Laurent Whale c est le développement de l intrigue et des personnages et c est toujours plaisant a lire.

Que ce soit cette saga ou "Les rats de poussières" à chaque fois c est un réel plaisir de lecture.

Pour résume cette saga est prenante si on prend le temps de lire les deux autres tomes avant.

Encore Merci pour cette belle lecture.

Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (2) Ajouter une citation

Il y a trois sortes d'hommes : les vivants, les morts et ceux qui vont sur la mer

Aristote

Commenter  J’apprécie          50

La mer réunit ce que la terre sépare

Alexander Pope

Commenter  J’apprécie          30

Videos de Laurent Whale (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Laurent Whale
Aujourd'hui, je vous parle des 4 romans qui m'ont accompagné pendant le mois de juin.
Retrouvez toutes mes vidéos ici : http://goo.gl/hCnYmr . Déroulez pour plus d'infos :)
? Livres cités -Les étoiles s'en balancent de Laurent Whale - Les outrepasseurs 1 : les héritiers de Cindy van Wilder - Autre monde 1 : l'alliance des Trois, de Maxime Chattam -Les arcanes du chaos, de Maxime Chattam
? Chaînes / blogs cités Vidéo de LinieBookAddict sur les étoiles s'en balancent : https://www.youtube.com/watch?v=PHv81Zru6CY
__
? Me contacter contact@leblogdeptitelfe.fr Blog : www.leblogdeptitelfe.fr Facebook :http://goo.gl/huya0v Twitter : @ptitelfe1982 Instagram : @ptitelfe1982
Merci à tous d'avoir regardé cette vidéo ! Aimez, partagez, ou abonnez vous ;) ca fait toujours plaisir !
+ Lire la suite
autres livres classés : EldoradoVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
4271 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre