AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur Xingu ou l'Art subtil de l'ignorance (10)

Musardise
Musardise   07 octobre 2019
Un sens du devoir un peu flou et parfois dicté par les circonstances, voilà, selon elle, tout ce que la Providence exigeait des gens ordinaires ; alors que les forces qui avaient prédestiné Mrs Plinth à entretenir un valet de pied s'attendaient visiblement à ce qu'elle maintint ses responsabilités au même niveau et elle regrettait d'autant plus l'entêtement de Mrs Ballinger - dont les obligations envers la société se limitaient aux étroits critères de deux femmes de chambre.
Commenter  J’apprécie          80
Musardise
Musardise   10 octobre 2019
Mrs Van Vluyck rajusta ses lunettes, comme le bourreau sa cagoule. "Je ne vois vraiment pas, trancha-t-elle, comment on peut dire d'un livre, à ce point imprégné du pessimisme le plus noir, qu'il élève... Qu'il instruise, je veux bien, et au plus haut degré...
- Je voulais dire instruire, bien sûr", dit Mrs Leveret, inquiète d'une distinction entre deux termes qu'elle avait cru synonymes et à laquelle elle ne s'attendait pas. Le plaisir que prenait Mrs Leveret à participer au Lunch Club était souvent gâché par des surprises de ce genre. Comme elle ignorait que sa seule valeur, aux yeux de ces dames, se bornait à celle d'un miroir leur renvoyant l'image de leur fatuité intellectuelle, elle s'inquiétait parfois jusqu'à se demander si elle était vraiment à la hauteur de leurs débats. Seule une sœur qui la croyait intelligente la gardait contre le sentiment de son irrémédiable infériorité.
Commenter  J’apprécie          70
BMR
BMR   27 janvier 2008
[...] - Cela m'a fait tellement de bien, intervint Mrs. Leveret, et il lui sembla se rappeler que, soit elle en avait pris l'hiver dernier, soit elle l'avait lu.
Commenter  J’apprécie          50
BMR
BMR   27 janvier 2008
[...] Accepter une femme recommandée par un homme ... c'était à prévoir. [...] Elle avait été recommandée par l'éminent bilogiste, le professeur Foreland, qui l'avait décrite comme la femme la plus agréable qu'il eût jamais rencontrée. Les membres du Lunch Club, impressionnées par un compliment qui valait bien un diplôme, avaient inconsidérément pensé que les affinités sociales du professeur étaient du niveau de ses aptitudes professionnelles. [...] La déception fut complète. [...] « Elle l'a flatté sans doute. Ou bien c'est la façon dont elle se coiffe ».
Commenter  J’apprécie          30
BMR
BMR   27 janvier 2008
[...] C'est faire montre de mauvais goût que de ne pas porter du noir pour une visite de condoléances ou une robe de l'année précédente quand le bruit court à la Bourse que votre mari est sur la mauvaise pente.
Commenter  J’apprécie          30
itzamna
itzamna   17 mai 2012
Même son exemplaire des Citations classées, avec son contact familier et rigide lorsqu'elle s'assit, ne réussit pas à lui rendre sa confiance. C'était un admirable petit volume de références, rassemblées pour parer à toute éventualités de la vie en société (...)
Commenter  J’apprécie          00
itzamna
itzamna   17 mai 2012
Je voulais dire instruire, bien sûr, dit Mrs Leveret, inquiète d'une distinction entre deux termes qu'elle avait cru synonymes et à laquelle elle ne s'attendait pas. Le plaisir que prenait Mrs Leveret à participer au Lunch Club était souvent gâché par des surprises de ce genre. Comme elle ignorait que sa seule valeur, aux yeux de ces dames, se bornait à celle d'un miroir leur renvoyant l'image de leur fatuité intellectuelle, elle s'inquiétait parfois jusqu'à se demander si elle était vraiment à la hauteur de leurs débats. Seule une soeur idiote qui la croyait intelligente la gardait contre le sentiment de son irrémédiable infériorité.
Commenter  J’apprécie          00
itzamna
itzamna   17 mai 2012
Le but de notre petit club, continua Mrs Ballinger est de regrouper, au plus haut niveau, tout ce que Hillbridge compte de courants de pensées ; de rassembler, de canaliser toute cette énergie intellectuelle.
Commenter  J’apprécie          00
Sand94
Sand94   20 octobre 2011
Pour ma part, je me demande comment, alors qu’il y a tant de livres auxquels on ne peut échapper, certaines personnes trouvent encore le temps de lire pour s’amuser. (p.13)
Commenter  J’apprécie          00
Sand94
Sand94   20 octobre 2011
Comme elle ignorait que sa valeur, aux yeux de ces dames, se bornait à celle d’un miroir leur renvoyant l’image de leur fatuité intellectuelle, elle s’inquiétait parfois jusqu’à se demander si elle était vraiment à la hauteur de leurs débats. (pp.12/13)
Commenter  J’apprécie          00


    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonRakutenCulturaMomox





    Quiz Voir plus

    Dead or Alive ?

    Harlan Coben

    Alive (vivant)
    Dead (mort)

    20 questions
    1293 lecteurs ont répondu
    Thèmes : auteur américain , littérature américaine , états-unisCréer un quiz sur ce livre