AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2940517843
Éditeur : Héros-limite (19/04/2018)

Note moyenne : 3.53/5 (sur 19 notes)
Résumé :
Le trajet High Street-Westminster durait une demi-heure environ. Jamais, dans les cinquante-quatre années de son existence, Mme Searwood n'avait trouvé une demi-heure aussi longue. Pour tout dire, cet Indien nu assis à côté d'elle la gênait horriblement.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Achillevi
  08 mai 2019
Un livre fantasque, caractéristique d'un humour britannique pur jus. Un bon moment de détente, où l'on suit les aventures rocambolesques d'une veuve londonienne qui s'exile dans un petit village pour échapper autant à sa fille qu'à Hiltler, dont elle est persuadée qu'il lui en veut personnellement. Elle en devient la coqueluche, puis le bouc émissaire, victimes de ragots malveillants. Heureusement, un esprit veille sur elle : un Indien, presque tout nu, mort depuis plus de 300 ans, compagnon de Pocahontas.
Commenter  J’apprécie          120
Kikili
  11 juillet 2018
Mrs Searwood rencontre un beau matin, un indien, mais pas n'importe quel indien, il est arrivé en Angleterre avec Pocahontas. Il est bien sûr décédé depuis trois siècles. Elle accepte sa présence et aussi qu'il la suive. Nous sommes en 1944, son appartement et son garde meubles de Londres ont été bombardés. (Elle est persuadée que Hitler en personne lui en veut). Elle s'installe, selon les désirs de sa fille, dans la campagne anglaise avec Big Chief et y rencontre des habitants hauts en couleurs. Personne bien sûr ne voit ni n'entend l'Indien.Quand le pub du village est bombardé à son tour et que Mrs Searwood est accusée d'espionnage, elle décide de laver son honneur...
Un vrai bonbon so british que ce roman drôle et loufoque, un vrai bon moment de lecture !
Ecrit en 1954, réédité cette année : merci aux éditions Héros-Limite et aux libraires qui font passer ce type de texte.
Commenter  J’apprécie          80
Chabe37
  27 février 2019
Un peu perplexe au début de ma lecture, je me suis ensuite régalée des situations toutes plus loufoques les unes que les autres avec en toile de fond cet humour so british. Je me suis attachée au fur et à mesure à Mme Searwood qui est d'un naturel parfois déconcertant.
Une écriture agréable malgré quelques longueurs et quelques coquilles.
Une lecture légère, je recommande.
Commenter  J’apprécie          70
VeroClaire
  15 mars 2019
Livre hyper attachant avec des personnages succulents.
Une vielle dame (pas si vieille d'ailleurs : 54 ans) se retrouve avec la compagnie d'un indien peau rouge, ou plutôt de son esprit, âgé de 350 ans. de bonne compagnie, elle décide de le garder auprès d'elle.
L'histoire se déroule à la fin de la seconde guerre mondiale en Angleterre.
La dame est persuadée que Hitler lui en veut personnellement : cela va être le fil rouge de cette histoire rocambolesque.
C'est drôle, loufoque, hors du temps, ca fait du bien : à lire absolument avec une tasse de thé sous son plaid dans le vieux fauteuil déglingué du salon !
Commenter  J’apprécie          30
cdezingues
  23 avril 2019
C'est drôle, léger, plein d'esprit, et ça se lit rapidement, avec grand plaisir. Un excellent roman de détente, qui donne le sourire!
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
AchilleviAchillevi   04 mai 2019
C’était ce qu’on appelle une personne exubérante : exubérance de la gorge et des épaules, qui remplissait son corsage à le faire craquer... exubérance de paroles, les mots et les idées se bousculant dans sa bouche comme la foule de six heures du soir aux portillons des métros.
Commenter  J’apprécie          110
AchilleviAchillevi   05 mai 2019
Piloter est la chose la plus simple du monde, à condition de ne pas y penser. C’est une émotion, ce n’est pas un effort mental.
Commenter  J’apprécie          50
Chabe37Chabe37   23 février 2019
Aucune erreur n'était possible : cet individu avait au moins six pieds de haut, son teint était basané ; et si l'on excepte une vague draperie qui lui servait de caleçon, il était tout nu.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Leonard Wibberley (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Leonard Wibberley
La souris qui rugissait
autres livres classés : espritVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
15544 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre