AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782352944843
840 pages
Bragelonne (24/06/2011)
3.67/5   18 notes
Résumé :
Les morts vont envahir le monde d’Elamia. Une armée de conquête lancée depuis l’au-delà par Golan Tark, le plus puissant sorcier de l’Histoire. La guerre sera terrible et désespérée, et les vivants sont condamnés.
Qui pourrait unifier la résistance : Adrian, l’empereur légendaire, qui chevauchait naguère à travers le chaos et le feu ? Jocquinius, le vieux mage dont l’ordre religieux s’accroche au pouvoir ? Hélas, le premier a disparu dans la défaite brutale q... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Alfaric
  19 septembre 2013
De la fantasy épique classique mais solide, bien balisée mais bien carrée. Je regretterais presque de ne pas l'avoir découvert avec moins de kilomètres fantasy au compteur.
Cela commençait bien avec un quinquagénaire amnésique, un mage septuagénaire en pleine crise existentielle et une prêtresse entre 2 âges qui ne peut plus vraiment compter sur ses charmes.
Les sempiternels héros adolescents sont toujours là, mais fort heureusement ils sont loin de tenir le haut du pavé (ouf on a échappé aux Mary-Sue et Gary-Stu !).
C'est entre Gemmell et Feist : cela n'atteint pas les Gemmell haut de gamme, mais cela n'atteint pas non plus les Feist bas de gamme. En fait c'est assez inégal en fonction des chapitres et des personnages mis en avant (comme chez Feist d'ailleurs). Ainsi j'ai bien aimé :
- les intrigues politiques de Corall-Medding
(suivies de l'opposition occupants/résistants qui aurait gagnée à être développée)
- la méharée de Kordac ponctuée par quelques bonnes scènes d'action avec des dragons violents et vicieux
- le final du 1er tome, vraiment excellent
Las, j'ai difficilement retrouvé par la suite tout ce qui m'avait plus dans le 1er tome… Il s'installe « un faux rythme », mais le mal est plus profond qu'un problème de rythme :
- moment de flottement dans les chapitres galaméhéens avec une Irina en mode Silence
- passé un cap, l'avancée de l'intrigue ne se traduit pas vraiment pas une montée en puissance
- l'humanisation des forces surnaturelles nuit à l'intensité et la dramaturgie du récit
- l'univers se dévoile petit à petit, mais avec des éléments très (trop ?) traditionnels pour le genre
- un style souvent trop neutre pour parvenir à sublimer les événements, très souvent amenés trop rapidement, leur enlevant ainsi une part de mystère, de suspens et de tension dramatique.
- un affreux tic d'écriture qui consiste à annoncer les choses à l'avance (surtout au début)
- la disparition d'une foultitude de personnages secondaires intéressants
L'intrigue est bien mise en place, cela se lit bien et cela avance vite grâce à un bon dynamisme là où dans la même veine certains auteurs radotent sur des pages et des pages de machinlogies en multipliant les longueurs inutiles. Restent aussi les clans Ol qui vont vraiment me laisser un bon souvenir.
Bref, Erik Wietzel n'a pas démérité par rapport aux nombreux cycles anglo-saxons de high fantasy ou d'heroic fantasy. Il y a pas mal de choses qui m'ont bien plu dans le 1er tome, j'aimerais donc bien me lancer dans "Les Dragons de la cité rouge"… juste pour voir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Ejos
  09 février 2012
Une bonne trilogie dans l'ensemble. L'écriture est de bonne facture; on ne s'ennuie pas et les événement sont tantôt convenus tantôt surprenant ce qui donne un agréable mélange. Je le conseille à ceux qui ne connaissent pas et qui cherchent un pavé à consommer d'urgence. Je préviens tout de même que la trilogie d'Elamia ne figurera pas dans le panthéon de mes oeuvres de fantasy préférées.
Le résumé du mieux que je le peux, dans la mesure ou raconter l'histoire d'une trilogie sans gacher le plaisir de ceux qui ne sont qu'au premier tome est un exercice difficile. Golan Tark est un sorcier puissant, ancien membre d'un ordre de sorcier commerçant avec le royaume des morts qui pourrait s'apparenter l'enfer (un enfer et un paradis) . Au début du récit il est aussi l'un de habitant de ce royaume, mais ces pouvoir et son ambitions lui permettent de s'élever au dessus du système régissant cet enfer et d'y projeter l'invasion du monde vivant. Inutil de dire qu'il est extrèmement cruel, intelligent et puissant. Il rassemblera autour de lui tous les morts pouvant servir son projet. On retrouvera en face de lui un ancien empeureur déchu et partiellement amnésique à la tête d'un groupe de résistant.
Jusqu'ici que du relativement classique pour une histoire de fantasy et d'ailleur le premier tome l'est un peu trop. S'il jette assez bien les base de l'histoire je l'ai trouvé un peu creux. Pas de réelles lignes directrices, ce qui passe pour normal étant donné que la menace de Golan Tark est encore masquée dans l'ombre, cependant le fait est là : je n'ai pas accroché au premier tome. j'ai bien fait de perséver car le deuxième et le troisième tome sont autrement plus intéressants et plus réussis.
Le plus enthousiasmant étant les incursions dans ce monde de personnes bien vivantes et cette manière qu'a l'auteur de nous faire comprendre que nul personnage n'est immortel. Qu'il s'agisse de l'empeureur ou de Golan Tark on ne peut être sur de la survie de personne dans cette histoire et cela tend à lui donner un côté authentique. Cela fait aussi plaisir de constater que les personnage secondaires ne sont pas toujours insignifiant pour autant, et que si en laisser certain de côté ne change rien, il en va très différemment pour d'autres. Et les plus insignifiant peuvent devenir d'une très grande importance . Aucun plan, si brillant soit-il, ne prend vraiment en compte tout les évenements pouvant survenir. Finalement les revers que subissent les deux côtés opposés sont des véritable tuiles, car on ne peut pas connaître le plan de l'autre. On ne sait pas quelle carte l'adversaire garde dans sa manche. et même si nous lecteurs en savant un peu plus, on ne sait pas tout pour autant et on parvient encore à être surpris. On s'attend à trouver quelque page plus loin les explication d'un miracle qui aurait sauver la mise de tel ou tel personnage au dernier moment. tellement conventionnel, sauf qu'ici il n'y aura pas de cela. et ça fonctionne !

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Elamia
  14 avril 2012
Vous l'aurez certainement compris en voyant mon pseudo mais Elamia est pour moi un énorme coup de coeur.
Je ne l'ai pas choisi, on me l'a offert et j'ai immédiatement été interpellée par cette couverture, ce résumé bien intriguant et ce nombre incroyable de pages. Il faut dire que j'adore les gros pavés, d'autant plus lorsqu'ils sont porteurs d'une histoire sombre comme celle-ci ! Si je devais décrire cet ouvrage en un mot je dirais original. Oui original, car l'auteur a su se démarquer de tout ce que j'ai pu lire jusqu'à présent en Fantasy.
Je n'ai pas eu l'impression que son univers, son histoire ou ses personnages étaient calqués sur d'autres. Au contraire, ils relèvent d'une vraie création personnelle.
Au fil des pages on navigue entre de nombreux personnages, plusieurs contrées ce qui permet de ne pas s'ennuyer une seule seconde. Alors oui, quelques fois c'est un peu difficile de suivre le fil conducteur, mais l'univers est tellement dense et bien travaillé, l'histoire se devait d'être un minimum complexe.
J'ai beaucoup aimé les différentes versions de l'au-delà. Galameh est d'ailleurs superbement bien décrit.

Erik Wietzel insuffle un vent de renouveau sur la Fantasy et elle en avait grandement besoin !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Akajou
  21 juillet 2011
Pour la première fois, me voici devant un « pavé » rassemblant une trilogie et je m'embarque pour un monde fantastique troublant et déroutant. Dés le début, il faut s'accrocher à l'histoire, ou plutôt aux histoires parallèles qui finiront par se rejoindre vers la fin du troisième livre. Les morceaux d'histoires paraissent décousus et on a du mal à retenir tout ce qui se passe. On navigue entre les vivants, les morts anciens, les juste-morts, les démons, les sorciers, les revenants….sans oublier les dragons. Les fils de l'histoire se déroulent tels ceux d'une toile d'araignées (tiens, d'ailleurs il y a aussi des monstres ressemblant à des arachnides !). En tous cas, nous avons là une faune bien garnie !
Les descriptions sont très bien faites, très complètes avec tellement de précisions qu'on imagine bien les lieux et les personnes. On s'attache aux personnages et il y en a beaucoup ! Quand on croit suivre un héros ou une héroïne, qu'on participe à leurs aventures avec intérêt, il ou elle meurt. C'est vraiment dommage : j'étais déçue et je trouve que ça perturbe le lecteur qui ne sait plus où va l'histoire. Jusqu'à la fin du troisième livre, il y a des surprises de ce type et les derniers à « rester vivants » ne sont pas ceux que l'on imaginait en commençant ce roman.
L'auteur a créé des mondes et des lieux très sombres et on trouve beaucoup de cruauté, de meurtres et de malheurs. Il nous décrit un monde très dur, sans pitié, avec des guerres latentes, de la magie et une religion peu conciliante.
Il est évident que je ne vous dirai pas qui sont les deux véritables héros de cette trilogie. Il va falloir vous plonger dans ce roman dense et original, qui envoute surtout à partir du deuxième livre, livre dans lequel on comprend de mieux en mieux les enjeux de ces guerres et de ces quêtes pour le pouvoir. Je reprocherai simplement à l'auteur l'absence de scènes avec un peu d'humour qui permettrait de détendre parfois l'atmosphère continuellement pesante. En conclusion, c'est une bonne trilogie, prenez donc le temps qu'il faudra pour livres les 950 pages ! Evidemment, je conseille ce gros livre aux amateurs de fantasy. Je suppose que ce n'est pas avec ce livre qu'il faut commencer le style fantasy …
Note : 13/20
Lien : http://akashew.wordpress.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
breizhjoker
  06 novembre 2011
Voici une oeuvre hautement recommandable à ceux qui en ont assez de ces auteurs de fantasy incapable de sortir de l'univers de Tolkien.
E Wietzel a créé un univers très cohérent avec sa mythologie et un bestiaire original, mais par dessus tout il a rendu ses personnages extrêmement vivants et attachants.
les aventures des différents personnages nous entraines dans des environnements extrêmement variés et des situations qui ne le sont pas moins. Il faut ajouter que l'auteur a vraiment du style ce qui est pour moi essentiel car il ne suffit pas d'avoir une bonne histoire à raconter, encore faut il être capable de le faire avec élégance.
Il faut noter la qualité de cette édition intégrale (couverture, reliure etc)
Cette trilogie ne se lit pas elle se dévore et on ne peut qu'encourager Erik Wiestel à persévérer dans ce genre de littérature.
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
ElwoodBluesElwoodBlues   06 juin 2017
- Ces voyages ne m ont pas apporté que du bonheur. Et utiliser le Talaris provoque des effets indésirables. De toute façon, j'aurais été plus heureux ignorant.
Otum secoua la tête et tira un trait avec son bras en un geste théâtral.
- Comment peut on dire une chose pareille ?! Le savoir est tout, l humain ! Sans la connaissance, point de salut ! Envies-tu l aveugle ? Certes, il ne voit pas le bandit se balancer sur le gibet, le corps en charpie ; mais il ne voit pas non plus le brigand qui arrive au bout du chemin pour le détrousser ! Il ne voit pas mourir la femme qui accouche, mais il ne voit pas celle dont la poitrine palpite à chaque respiration !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Erik Wietzel (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Erik Wietzel
Vidéo de Erik Wietzel
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Elamia l'intégrale

Lequel de ces personnages n'apparaît pas dans l'histoire ?

Yonastelli
Julipen
Kilarn
Ol-Vito

22 questions
2 lecteurs ont répondu
Thème : Elamia - Intégrale de Erik WietzelCréer un quiz sur ce livre