AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2845634617
Éditeur : My major company books (04/11/2010)

Note moyenne : 3.52/5 (sur 25 notes)
Résumé :
Anne, jeune journaliste française, renverse un inconnu dans les rues du vieux Naples. L'homme se réveille amnésique et n'a ni papiers ni téléphone.
Bouleversée, Anne recueille cet étranger chez elle avant de comprendre qu'il n'a pas croisé son chemin par hasard. Mais est-il venu à Naples pour la tuer ou pour la sauver ?
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
SMadJ
  13 août 2014
Ce bouquin est mauvais.
C'est triste. C'est vraiment une grosse déception car Erik Wietzel fait partie de la ligue de l'Imaginaire donc forcément on en attend beaucoup. Et on n'a rien. du cliché du cliché et du Marc Levy (en encore moins bien). Une construction de l'intrigue lente, sans beaucoup de suspens et cousue de fil blanc. Et des dialogue au ras des pâquerettes.
Je n'ai pas lu ses romans Fantasy, du coup je suis curieux d'en lire un, mais en matière de Thriller, c'est pas ça.
Une histoire d'une mièvrerie et d'une simplicité ahurissante. Des personnages sans corps et sans âme. Factices. On sent l'auteur fragile et engoncé dans un univers qui il ne maîtrise pas.
Le seul point positif du bouquin est l'ahurissante description de Naples, de ses us et coutumes maffieuses, de ses personnages atypiques et de sa vie quotidienne. Flippant même.
Pour le reste, ennui, effets de manche, facilités et clichés parsèment le bouquin du début à la fin. Fin qui culmine sur du gros n'importe quoi. On dirait du "Spy Kids" pas un roman pour adultes.
Et ça finit vraiment comme du Marc Lévy.
C'est quand même vendu comme un thriller ! Où sont les frissons ? Déception...
1/5 (pour Naples)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          334
ladesiderienne
  10 janvier 2014
CHALLENGE ABC 2013/2014 (14/26)
Je ressors un peu déçue par cette lecture car, si l'histoire démarre comme dans un véritable thriller, très rapidement on se retrouve avec à la main un cocktail de roman d'espionnage, saupoudré d'un soupçon d'amour et sur lequel flotte un zeste de "camorra". Évidemment, me direz-vous, nous sommes à Naples.
Il me semble que l'auteur, habitué à écrire de la fantasy, a voulu séduire un nouveau public et que pour cela, il a ratissé large. A l'image de la trépidante ville italienne, l'intrigue part un peu dans tous les sens et une multitude de personnages de nationalité différente : française, américaine, britannique, bosniaque vont surgir dans la vie d'Anne, certains pour l'aider, d'autres pour l'empêcher de faire la lumière sur son passé. Dommage car le début était prometteur mais la fin est digne d'un roman "Harlequin".
J'ai découvert par hasard que Erik Wietzel faisait partie de la Ligue de l'Imaginaire comme Chattam ou Thilliez que j'admire particulièrement. Personnellement, je trouve que "Ne cherche pas à savoir" me fait plus penser à un roman de Musso ou de Lévy, ce qui reste quand même un compliment à mes yeux. Ma note, entre deux et trois étoiles, c'est-à-dire un 11/20.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
emi13
  13 octobre 2013
Le papa d'Anne vient de se faire assassiner devant sa maman et elle. Comment comprendre un acte aussi grave à 6 ans. 20 ans plus tard la jeune fille habitant à Naples pour son métier de journaliste, perdue dans ses pensées, pas mal énervée, renverse un piéton avec sa vespa. le blessé est transporté à l'hôpital, pas de blessure, mais il a perdu la mémoire suite au choc. Se sentant mal à l'aise vis-à-vis de cet homme elle va lui proposer de l'héberger, sans savoir que cet homme et là pour la protéger .Sa vie va changer, elle apprend que son père est toujours en vie et, qu'il y a 20 ans, sa disparition était voulue. Une période difficile entre la Camorra et les démêlés avec la maffia. Elle voit surgir un passé pas très beau, que des mensonges. Tout bascule pour notre jeune journaliste Anne.
Commenter  J’apprécie          100
BlackKat
  20 février 2017
Je cherchais à découvrir des auteurs de la ligue de l'Imaginaire que je n'avais pas encore lu. Erik Wietzel en fait partie et brille dans le milieu de la fantasy. Ce roman est le seul thriller à son actif.
Quand j'ai vu un de mes collègues blogueurs débuter sa chronique avec « Ce bouquin est mauvais. », j'aurais dû écouter mon neurone me souffler « Ne cherche pas à savoir »! (Oui, je sais, elle était super facile celle-là!)
Mais voilà, j'ai fait ma tête de mûle.
J'ai voulu savoir!
Nous sommes à Naples: deux roues sans casque à foison, ça parle fort, la mafia à tous les coins de rues, tout le monde sait tout sur tout le monde, pickpocket à l'affût du touriste naïf… On est dans le sud, ça part dans tous les sens et c'est bruyant!
Le lecteur étouffe sous les poncifs, se tape la migraine sous le poids de dialogues inutiles et beaucoup trop nombreux. On est dans le sud, ok, on le sait, ça blablatte sévère mais la diarrhée verbale dans un roman ne sert qu'à noircir des lignes et pas l'intrigue.
Trop d'invraisemblances et de clichés dans le déroulement de l'histoire pour ressentir un quelconque suspens.
La présence de la Cammora en est presque risible et caricaturale.
Le final est totalement farfelu et la dernière touche est le happy end d'une amourette digne d'un roman à l'eau de rose.
Les personnages sont superficiels et Anne, en premier lieu. Elle est censée avoir assisté à l'assassinat de son père à l'âge de six ans et cette jeune femme n'affiche aucune séquelle, aucune angoisse ni peur! Journaliste de surcroît (bon ok, davantage pigiste pour revues féminines que journaliste d'investigation), elle accueille comme une fleur un inconnu chez elle, monte en voiture avec un inconnu et j'en passe… Elle est mature la nana ou totalement inconsciente?
Heureusement ce thriller se lit très vite car il manque cruellement de matière!
Le seul point positif de ce roman est la visite guidée de Naples et la description de certains lieux! En cela, l'auteur a su créer une ambiance très sympa!
En conclusion, il est des titres de romans très importants et il faut parfois savoir bien les écouter: Ne cherche pas à savoir!
Lien : http://livrenvieblackkatsblo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          72
Phooka
  27 octobre 2010
Ben me voilà bien embêtée. C'est rare mais je ne sais pas comment attaquer ma chronique!
J'ai dévoré le roman en 24h. Vous allez me dire que c'est un coup de coeur alors! Et ben non, justement! C'est ça qui me tarabuste! Je l'ai dévoré, je n'ai pas pu le reposer une fois commencé et pourtant ce n'est pas un coup de coeur et je n'arrive pas à analyser ça!
En fait si, j'ai bien une idée mais j'ai un peu honte...Je crois que c'est simplement parce que je préfère Erik quand il écrit de la fantasy comme dans son sublime Les dragons de la cité rouge que j'avais adoré. Par goût je suis un peu moins thriller alors du coup mon ressenti est différent.
Bon mais quand même hein, lu en 24h c'est pas si mal ! :)
L'histoire est classique, l'accroche de l'amnésie a bien dû être utilisée un milliard de fois. Mais ce qui est très réussi dans ce roman, c'est qu'il tourne autour de deux personnages principaux , Anne et John cet amnésique dont on ne sait rien et dont on soupçonne beaucoup.
Anne dont le passé est lourd et qui essaye de vivre avec.
John qui par définition n'a plus de passé du tout puisque sa mémoire est vide.
Et là l'auteur nous mène en bâteau en lui accordant une importance qu'il ne mérite finalement pas. du moins, pas en terme de thriller ! le lecteur est bluffé jusqu'au bout, limite roulé dans la farine.
Parce que la vérité est ailleurs c'est bien connu .
Et la vérité est là où on ne l'attend pas. Enfin si, on s'y attend, on s'en doute un peu mais pas comme ça!
Rhaaaa je sens que je ne suis pas claire, mais je ne vais quand même pas vous dévoiler le roman non? Sinon ça n'a plus d'interêt!
Par contre il y a un personnage dont je tiens absolument à vous parler, parce qu'il est pour moi le personnage le plus important du roman. Celui par qui tout arrive et qui est l'essence même du roman: Naples.
Naples, qui est décrite et écrite de telle façon qu'on a l'impression d'y être. Elle est belle, elle est violente, elle est secrète, elle est attirante, elle fait peur mais on a envie de la découvrir!
Je ne sais pas si Erik y a passé du temps, si il est amoureux de cette ville ou si il la déteste, ou peut-être les deux, mais la façon dont il en parle est sublime. Pour moi c'est LA grande réussite de ce roman et rien que pour elle il faut le lire!
Je ne dirais pas que le reste est accessoire car ce serait faux mais vraiment cette ville a une vie propre et franchement fabuleuse et pour moi c'est vraiment Naples l'héroïne de ce roman.
J'ai aussi un faible pour Arturo, ce gamin des rues, un peu caricatural mais tellement attachant...
Alors je suis fière d'en être co-éditrice du coup! :))
Par contre je maintiens mon avis en ce qui concerne la couverture. Elle est moche, désolée mais je l'ai déjà dit. Elle ressemble trop à un autre thriller, mais les autres couvertures proposées étaient pires...franchement c'est dommage ! Même une simple photo de Naples aurait été 1000 fois mieux....
Il faut juste que le lecteur ne se fie pas à la couverture, l'intérieur, lui, est à la hauteur et franchement vous passerez un très agréable moment de lecture. Alors même si je persiste à dire que je préfère Erik-Fantasy, Erik-Thriller s'en sort plutôt bien et pour un premier essai dans le genre, c'est un essai réussi.
Lien : http://bookenstock.blogspot...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
ladesiderienneladesiderienne   09 janvier 2014
La CIA ni aucune agence de renseignement n'avaient su anticiper la catastrophe : l'effondrement des Twin Towers était un coup de pied dans la fourmilière et tout un tas d'informations et d’agents "dormants" allaient sortir au grand jour...
Ma mère avait eu cette phrase : " L'histoire somnolait depuis la chute du mur. Cet attentat, c'est un électrochoc qui va propulser tout le monde hors de son lit."
J'avais essayé de lui dire que l'électrochoc s'appelait kamikazes, milliers de morts et angoisses en chaîne mais elle était trop dans son trip pour m'entendre. Au point qu'elle avait ajouté : "Toi qui es journaliste, tu devrais être aux anges !" La remarque m'avait choquée. Des anges issus de l'enfer, alors...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
ladesiderienneladesiderienne   08 janvier 2014
Puis il s'est redressé et m'a demandé, un CD à la main :
- On peut passer celui-là ?
- Je ne vois pas bien, d'ici.
- Beach Boys...
- Ah ! oui. Vous aimez ?
- Oui, je crois.
- Brian Wilson était un sacré mélodiste. Sans même parler de ses harmonies vocales.
- Et vous ? C'est le côté "surfer" qui vous plaît ?
- Vous voulez réellement savoir ce que j'en pense ?
- Je vous écoute.
- Je ne connais pas beaucoup de femmes pour résister à un homme que la mer a musclé et que le soleil a tanné.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          61
ladesiderienneladesiderienne   08 janvier 2014
- Je suis sortie avec un surfeur, un été, sur la côte atlantique. Vous savez quoi ? Il me parlait sans arrêt de Kerouac en fumant des pétards.
- Vous n'aimez pas Kerouac ?
- Comme écrivain pourquoi pas, mais comme héros.... Il a terminé sa vie auprès de sa mère, vous savez ? Alcoolique et fils à maman.... Beurk !
Commenter  J’apprécie          100
SMadJSMadJ   12 août 2014
Elle ressemble à une promesse, une belle promesse. Il espéra qu'il saurait ne pas la gâcher : son cauchemar récurrent racontait le genre d'histoire qu'il fallait, sinon oublier, du moins dissimuler.
Commenter  J’apprécie          140
ladesiderienneladesiderienne   06 janvier 2014
- "Pour examiner la vérité, il est besoin, une fois en sa vie, de mettre toutes choses en doute autant qu'il se peut."
- Quoi ?
- Descartes. La citation accompagnait le film. J'ai reçu les deux ce matin, le film et le message ; un envoi anonyme.
- Drôle de message.
- Oui, c'est le moins qu'on puisse dire. Destiné à un journaliste, il peut prendre son sens.
Commenter  J’apprécie          60
Videos de Erik Wietzel (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Erik Wietzel
Vidéo de Erik Wietzel
autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Elamia l'intégrale

Lequel de ces personnages n'apparaît pas dans l'histoire ?

Yonastelli
Julipen
Kilarn
Ol-Vito

22 questions
2 lecteurs ont répondu
Thème : Elamia : Intégrale de Erik WietzelCréer un quiz sur ce livre