AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2749927900
Éditeur : Michel Lafon (16/06/2016)

Note moyenne : 3.64/5 (sur 25 notes)
Résumé :
Je suis Madame X.
Je suis la meilleure dans mon domaine.
Engagée pour métamorphoser les fils incultes et superficiels de riches et puissants hommes d'affaires, Madame X est à la pointe du raffinement et de la culture. Elle les éduque et leur apprend à avoir confiance en eux, à s'exprimer correctement et à savoir se comporter dans le beau monde. C'est un professeur sévère et exigeant.
Mais derrière ce vernis sophistiqué, Madame X est une femme... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (19) Voir plus Ajouter une critique
Beliwei
  16 juin 2016
"Madame X", c'est d'abord une belle couverture avec un titre qui attirent, puis on découvre le résumé et là on se dit que le livre a l'air bien tentant mais on se demande aussi ce qu'il nous réserve, il intrigue et c'est avec plaisir que l'on découvre quelle est l'histoire de X.
Ma lecture fut fascinante, la narration du roman est particulière car c'est l'héroïne qui nous parle des personnes qui l'environnent en employant le tutoiement pour nous parler d'eux, comme si elle s'adressait à eux directement. Cela créé une certaine distance au départ, comme si on voyait les scènes défilées à travers son regard sans en apprendre plus que ça sur sa propre personnalité, ne pouvant la juger qu'à travers la réaction des autres. Et comme nous n'avons à faire que principalement à ses clients et qu'elle tient face à eux un rôle de femme qui domine et exerce son droit de les juger, elle nous apparait alors comme une femme glaciale et distante. Mais X est loin d'être cette femme et c'est progressivement en lisant le récit que l'on s'en rend compte.
C'est entouré par une aura de mystère que l'on découvre la personnalité de X. C'est un livre dont on pourrait parler pendant des heures tellement il étonne, tellement on y découvre des faces cachées auxquelles on ne s'attendait pas mais je pense aussi qu'il ne faut pas trop en dire, car cela serait dommage de vous en dévoiler tous les secrets. J'ai trouvé ça tellement agréable de lire cette histoire que je souhaite que vous la découvriez comme moi, sans indice, mais il faut toutefois que je réussisse à vous retranscrire ce que j'ai pu éprouver à la lecture et cela ne me rend pas la tâche facile.
X est une jeune femme qui exerce un métier dans lequel elle doit apprendre à des jeunes hommes de bonnes familles à bien se comporter en tout point de vue, ils croient que tout leur est du et ne savent pas respecter les autres. Elle a carte blanche pour qu'ils puissent ainsi prendre le relais de leur père dans la société ou encore atteindre un autre but selon les cas. C'est la première image que l'on se fait d'elle, celle qui régit ses journées, rythmées par les rdv avec ses clients.
Mais tout ceci est bien rodé et X vit selon un rituel journalier qui ne déroge jamais à la règle, c'est plutôt dans son intérêt de ne pas décevoir cet homme sous le joug duquel elle vit. Car son métier n'est qu'une facette infime de ce qu'elle est, on découvre au fil de notre lecture de quelle façon elle dépend totalement de cet homme qui régit sa vie, elle n'a pas son mot à dire.
Le livre aborde les thèmes récurrents à la Dark Romance, ou Dark Erotica : une jeune femme en captivité qui s'éprend de son ravisseur mais Jasinda Wilder va au delà en proposant un récit basé sur une histoire différente de ce que l'on a pu lire avant, car X n'a pas été kidnappée et elle dépend entièrement de cet homme : Caleb. X vit dans la crainte et la peur qu'il lui inspire ainsi qu'à bien d'autres car c'est un homme imposant mais elle ressent pourtant le besoin de sa présence qu'il lui accorde selon son bon vouloir. Elle n'a aucun contact avec l'extérieur, toute une partie du livre se passe en huit clos autour de quelques personnages qui vont nous permettre de découvrir sa situation particulière.
C'est un type de lecture qui ne s'adresse pas à tous, de mon côté c'est un genre que j'adore. Jusque là, mes lectures dans ce domaine ne m'ont pas déçue. L'auteure nous emmène ici dans un univers sulfureux, captivant qui nous offre bien de possibles rebondissements, dans ce premier tome, elle nous présente ses personnages, les amenant à se dévoiler petit à petit. L'emprise qu'a Caleb sur X va au delà d'une simple captivité, elle lui doit la vie et il est le seul rempart qu'elle est face aux dangers extérieurs, le seul point d'encrage. Alors on imagine bien la difficulté qu'elle peut avoir à faire la part des choses entre le bien qui lui procure et le mal omniprésent que représente cet homme. C'est fascinant d'étudier les retombées psychologiques que cela engendre et c'est ce qui rend cette lecture si prenante.
Tout tourne ainsi autour de X, cette jeune femme tantôt sur d'elle quand elle exerce son métier, dominant ainsi sa clientèle, tantôt si fragile : elle ne connait rien en dehors de l'univers que Caleb lui a créé, à l'abri de l'extérieur dans ce somptueux appartement où elle exerce son métier et où elle vit. Dans la dernière partie du livre, on commencera à appréhender la personnalité de cet homme, qui reste bien mystérieux, ce que l'on apprend alors de lui nous intrigue encore plus sur ce qu'il est et ce qu'il recherche de sa relation avec X. Il la domine et n'accepte pas un seul écart de sa part, elle n'exprime pas ce qu'elle pense face à lui et il est intransigeant avec les règles : elle n'est pas la seule à le craindre, il régit son monde en despote. X est sa propriété et personne n'a le droit de la toucher.
L'intervention de personnages extérieurs bousculera toutes les habitudes instaurées dans la vie de ces deux personnages. Sa rencontre avec Jonathan, l'un de ses clients, apportera bien du changement dans sa vie réglée et répétitive. C'est à ce moment-là que l'on commencera à aborder des secrets si bien cachés qui déstabiliseront X au point de la faire douter de tout.
Elle va se rendre compte qu'il y a autre chose aussi à l'extérieur de son donjon captif, autre chose que le type de relation distante que Caleb lui offre : sans implication, sans sentiment mais peut-elle parvenir à passer outre l'emprise qu'exerce Caleb depuis six ans, depuis ce moment où il l'a secouru ?
C'est un récit envoutant, très intriguant, le mystère qui entoure les personnages nous tient en haleine tout du long, l'attrait pour l'histoire et les personnalités nous rendent complètement accroc à ce type de récit. L'auteure arrive à nous surprendre en introduisant des personnages qui vont changer les choses et on ne sait pas ce qu'elle nous réserve. C'est une lecture avec un énorme coup de coeur, je ne suis absolument pas déçue et je suis ravie d'avoir découvert cette série ! La fin de ce premier tome nous pousse à vouloir à tout prix connaitre la suite de cette histoire. J'espère que l'on n'aura pas à attendre trop longtemps pour voir la suite publiée en VF.
Lien : http://www.livresavie.com/ma..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Marlene_lmedml
  07 mai 2018
Pour écrire cette chronique, j'ai presque eu le syndrome de la page blanche. J'ai indéniablement apprécié ma lecture, mais je ne sais pas vraiment mettre des mots sur ce que j'ai ressenti.
En lisant le résumé je ne m'étais pas imaginé la teneur de l'histoire. J'ai presque envie de parler de dark romance, car j'ai eu du mal à saisir la notion de « romance » et « d'amour » dans ce premier opus. Car oui, c'est bien le premier tome d'une trilogie et la suite n'est pas encore disponible en France.
Alors finalement qu'en ai-je pensé ?
Et bien, Jasinda Wilder nous revient avec un récit sulfureux et sombre qui surf sur la vague de la dark romance. Madame X, notre héroïne est une femme sans passé, elle a tout oublié et vit recluse dans un penthouse qui apparient à Caleb Indigo, son protecteur… Je dirais même son propriétaire, puisqu'il estime que Madame X lui appartient. Madame X est une femme qui paradoxalement a énormément de prestance. Elle a un job particulier, elle éduque et métamorphose les fils incultes et superficiels de riches hommes d'affaires. C'est un professeur attentif qui n'hésite pas à remettre à leur place les petits fils à papa… Elle excelle dans son domaine mais une fois ses activités terminées et bien… elle est seule dans son penthouse, jusqu'à ce que Caleb daigne venir la voir pour posséder son corps…
Mes sentiments envers cette histoire sont troubles, à l'image de l'intrigue. Je peux vous dire que Jasinda Wilder nous livre une histoire totalement surprenante, je ne savais vraiment pas où j'allais avec ce livre. Les révélations tombent au fil des pages et ce fut le choc, littéralement… Je suis coite face à certains rebondissements qui nous dévoilent la véritable teneur du récit.
Les personnages de ce premier opus ont eu le don de me mettre en déroute. Madame X est une femme qui en impose dans son rôle professionnel, mais dans sa vie intime c'est la désolation. Elle ne sait pas qui elle est… Elle ne sait pas mettre de mot sur sa relation avec Caleb… Mais quelle relation ? Que sont-ils l'un pour l'autre ? Madame X a attisé ma curiosité, je dois dire que je me suis focalisée sur elle car j'ai très vite détesté Caleb. Il ne m'a inspiré que du dégoût et je l'avoue de l'intérêt malsain. J'avais envie de tout savoir sur lui mais en gardant une certaine réserve car c'est clair je ne l'aime pas. Il m'a plongé dans une transe sombre et j'ai ressenti de la colère envers lui. Son personnage apporte une sorte de noirceur à l'histoire qui s'allie à un érotisme très malsain. Notre héroïne est déchiré entre les réactions de son corps et ce qu'elle ressent humainement parlant. Elle désire Caleb mais elle le déteste également. Elle n'aime pas ce qu'il fait d'elle. Et plus le temps pas et plus elle ne supporte plus cette situation.
Il y a pas mal de chose que j'ai aimé à la lecture de ce roman. Tout d'abord, la narration est qui est vraiment exceptionnelle. C'est difficile à expliquer et puis je ne souhaite pas vous gâcher la découverte, mais c'est tout aussi déroutant que le contenu de ce livre. Tout est étourdissant, je me suis laissée porter sans essayer de contrôler mes réactions, et ce fut vraiment étrange par moment. Je peux dire que j'ai aimé ce roman, parce que honnêtement, il nous sort de l'ordinaire. L'auteure met en place un scénario imprévisible avec des événements totalement ahurissants. Je peux vous dire que le scénario ne manquera pas de vous faire rendre folles. J'ai aimé l'évolution de l'histoire, plus j'avançais et plus j'étais captivée par les personnages et leur destin. L'entrée en scène de « l'autre homme », Logan m'a vraiment mise sur des charbons ardents. J'avais enfin la petite excitation que j'attendais depuis le début. C'est un personnage qui instille l'espoir dans la vie de Madame X et pourtant rien ne sera facile.
Je souhaite attirer votre attention sur le fait que ce n'est pas une romance a proprement parler. L'érotisme est assez malsain, tout comme la relation de Madame X avec Caleb. J'ai eu du mal à me sentir à l'aise avec l'ensemble de l'histoire, j'aime lorsque l'amour est de la partie, et ici, certes il y a beaucoup d'émotions mais à mes yeux aucune démonstration d'affection, tout reste stérile et comme formaté. Nos héros sont liés par un événement un peu flou et on ne peut pas dire qu'il forme un couple. Donc gardez bien à l'esprit que l'univers est assez sombre, le sexe est très présent et les scènes sont explicites et parfois un peu dénuée d'humanité. L'intrigue nous offre un suspense insoutenable, du sexe perturbant psychologiquement. C'est d'ailleurs ce que j'ai particulièrement aimé, l'aspect psychologique de ce roman. Une héroïne sans passé, ni réelle identité. Un héros froid et antipathique. Un scénario totalement surprenant.
Retrouver la plume de Jasinda Wilder avec ce roman m'a légèrement perturbée. Il faut dire que l'on est à des années lumières de sa précédente trilogie donc ne vous basez pas sur ce que vous avez déjà lu d'elle. Ici le registre est totalement différent et ce n'est pas un point négatif au contraire mais bon soyez sûres d'aimer sortir de votre zone de confort, car ce sera assurément le cas avec ce roman.
En bref, une lecture sombre et déroutante. Des personnages qui attisent la curiosité. Une intrigue des plus originale avec une narration en accord avec la singularité de l'histoire. [MADAME X] c'est sexuel, dérangeant, troublant et imprévisible. Jasinda Wilder nous offre un premier opus très psychologique avec un scénario qui m'a clairement captivée. La suite va se faire attendre c'est certain. Je recommande à toutes les amatrices de littérature érotique.
Lien : http://www.lmedml.fr/2018/05..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Sami33
  13 septembre 2018
Je ne sais pas vous mais j'aime beaucoup la première de couverture où dans le X se dévoile tant de choses et si peu à la fois.

Ma lecture de ce livre a été incroyable ! La narration du roman est assez particulière, je dois vous le dire, au début, j'ai eu un peu de mal car l'héroïne s'adresse à la lectrice, en la tutoyant, comme si nous étions son amie, qu'elle se confiait à nous. Elle va nous parler des personnes qui l'entourent en s'adressant directement à eux. Procédé étrange n'est-ce pas ? J'ai eu un peu de mal à entrer dans l'histoire pour vous dire, je me suis sentie spectatrice, comme si je regardais un film en cours de route alors que je n'aurai pas vu le début alors que j'étais bien présente. Il est difficile de se faire une opinion sur l'héroïne, on ne la voit qu'à travers le regard des autres, c'est assez déstabilisant, en tout cas pour moi. En plus, au début, elle ne voit que des clients, donc des personnes qui ne la connaissent pas, c'est d'autant plus difficile de pouvoir jauger Madame X car face à eux, elle tient un rôle de femme qui domine et exerce son droit de les juger... Elle va nous apparaître comme une femme glaciale et distante alors qu'en avançant dans le récit, on comprend que Madame X est loin d'être ce genre de femme, elle ne l'est que dans son job.

L'auteur fait tout pour que le mystère qui entoure Madame X reste bien flou, que ce soit dans ses sentiments, ses émotions, sa personnalité. On la découvre au fil des pages. Déstabilisant au début mais on s'y fait, surtout lorsque l'on comprend que Madame X est différente de l'image qu'elle renvoie à ses clients.

Ce livre n'est qu'étonnement ! Il faut dire que c'est la première fois que je lis un récit conté ainsi, cette originalité est un brin déstabilisante mais plaisante, ça change et j'aime ça ! Même si le risque pour l'auteur était gros, pari réussit ici !

Madame X est pleine de surprises, elle est un personnage haut en couleurs que vous prendrez plaisir à découvrir au fil des pages, elle se dévoile petit à petit mais c'est un très bon rythme que l'auteur nous impose finalement.
C'est une jeune femme qui exerce un métier assez particulier. Elle doit apprendre à des jeunes hommes de bonnes familles à bien se comporter en société, pas un pli ne doit dépasser, ils doivent être parfait en toute circonstance. Ces jeunes hommes pensent que tout leur est dû et ne respectent personnes. Pour les rendre digne de ce nom, elle a carte blanche pour les moudre afin qu'ils rentrent dans le moule qu'exige leur société. Ce sont des héritiers, ils ont un standing à respecter, ils prendront la relève de leur paternel, la première image qu'ils enverront d'eux sera déterminante pour le reste de leur vie, il ne faut surtout pas se louper !

Elle a une vie bien rythmée et bien ordonnée. Elle aime bien que les choses soient à leur place et que tout soit respectée comme elle l'entend. Tout est réglé au millimètre près... Ce n'est pas pour elle qu'elle est ainsi mais pour lui ; pour cet homme qui la sous sa dextre ! En effet, c'est lui qui a fait d'elle ce qu'elle est, tel un pantin, il a fait d'elle sienne, il dirige sa vie comme un marionnettiste, elle n'a pas son mot à dire sur sa propre existence, elle n'a aucune emprise sur sa vie, sur son corps, sur son coeur, sur son âme.

Jasinda Wilder casse les codes de la dark érotico-romance avec Madame X car contrairement au scénario habituel où l'héroïne se fait kidnapper, ici Madame X ne fait que de dépendre de cet homme, Caleb. Madame X vit dans la crainte en permanence mais elle sait aussi que sans lui, elle pourrait dépérir, elle a besoin de lui, il a une emprise totale sur elle. Elle n'a aucun contact avec l'extérieur hormis ses clients. On vit la première partie du récit dans un huis-clos où l'on va suivre le rituel de Madame X sous toutes les coutures...

C'est un livre sulfureux qui m'a fait sortir de mes sentiers battus mais qui je dois dire m'a beaucoup plu. le récit est captivant, riche en rebondissements. Dans ce premier tome, l'auteur nous montre l'emprise que Caleb a sur Madame X. La partie psychologique que l'auteur exploite pour mon plus grand bonheur est géniale, j'ai adoré pouvoir découvrir comment cet homme peut avoir une telle emprise sur une femme comme elle.

Madame X est un personnage fascinant ! Dans sa vie active, elle est une domina sûre d'elle alors que dans sa vie "perso", elle est tellement fragile, elle ne connaît rien ni personne mis à part Caleb qui représente tout son univers, toute sa vie.

Dans la dernière partie du roman, on va commencer à apercevoir le danger que peut être Caleb, on s'en doute durant la lecture certes mais il est tellement énigmatique que l'on sait qu'on ne va pas ressortir indemne de notre lecture, que Madame X ne risquera pas de s'en sortir indemne non plus... Elle n'a pas le droit à l'erreur, il la domine à tous les niveaux. Elle n'a pas le droit de s'exprimer, elle doit toujours être en accord avec lui et respecter les règles. Il n'y a pas qu'à elle qu'il inspire la peur, tout le monde qui l'entoure le craint.

Madame X est à lui. Personne n'a le droit de la regarder, de la toucher. Elle est à lui et à lui seul !

Sauf que voilà, ce serait bien terne si un personnage ne venait pas mettre un coup de pied dans la fourmilière ! Jonathan viendra bouleverser la vie de nos deux protagonistes mais surtout la vie de Madame X qui se verra déstabiliser par cet homme qui la fera douter de toutes ses certitudes, de tout son univers, de toutes ses croyances, de son petit monde bien bâti.

Elle va comprendre qu'il existe autre chose après son travail et sa tour d'argent dans laquelle elle est prisonnière depuis toutes ces années. Elle va comprendre qu'il existe d'autres types de relations que celle qu'elle entretient avec Caleb sans amour, sans sentiments, sans implications. Caleb exerce sur elle une emprise depuis plus de six ans, une partie de sa vie. Comment se défaire d'une telle emprise ? Pensez-vous que cela soit possible ? Caleb est son sauveur, celui qui l'a secouru quand elle avait besoin d'aide. Ne serait-ce pas le trahir si elle décidait de voler de ses propres ailes et voir comment ça se passe ailleurs ? En aura-t-elle le courage ? L'envie est une chose, mettre à exécution, c'est autre chose.

Tout ça pour vous dire que c'est un récit autant envoûtant qu'intriguant, qui n'est pas à mettre entre toutes les mains ! le mystère qu'entoure les personnages vous tiendra en haleine durant votre lecture. Vous tournerez les pages parce que vous serez avide de connaissance.

C'est une très belle lecture qui m'a fait sortir de ma zone de confort. Je ne regrette pas de l'avoir lu et a hâte d'avoir la suite entre mes mains ! La fin de ce premier tome nous pousse à avoir la suite, j'espère qu'elle ne tardera pas trop à paraître !
Lien : https://leslecturesdeladiabl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Walkyrie29
  12 juillet 2016
« Madame X » ou l'histoire d'une jeune femme à l'apparence sûre d'elle, exigeante et cassante mais en profondeur nettement plus perdue, brisée et docile à un homme, Caleb Indigo.
Madame X reçoit chaque jour des fils à papa, des gosses de riches qui ont tout obtenu sans le moindre effort, qui charcute une grammaire basique et jure comme des charretiers à chaque phrase, des petits « trous du cul » sans le moindre charisme, peinant à se faire respecter de leur propre parent. Son rôle ? Les remodeler de façon à ce qu'ils deviennent des hommes respectables, qu'ils apprennent le sens des affaires et portent sur eux une prestance suffisante pour être acceptés dans cet univers sauvage et impitoyable afin qu'ils reprennent les affaires familiales quand leurs chers papas décideront de prendre leur retraite. Dans la lumière, Madame X est élégante, cultivée, d'une politesse sans égale, séduisante et joue de ses qualités pour réussir ses oeuvres. Dans l'ombre, Madame X est sensible, aussi faible qu'un chaton, tenue en laisse par un homme qu'elle voudrait repousser mais dont la sensualité attise le moindre désir en elle, un homme qui l'a sauvée, un homme qui lui a offert une vie, un nom, Madame X, un homme puissant, un homme de pouvoir qui semble bien tenir à ce qui lui appartient, un homme qui lui rend visite chaque nuit, la faisant jouir malgré la soumission qu'il lui demande. Si Madame X présente une apparence sophistiquée et sûre d'elle, Madame X est surtout privée de sa liberté.
En voilà un personnage intéressant, Madame X d'après le portrait de Madame X de John Singer Sargent, un nom à la consonance anonyme et sensuelle. Mais qui est vraiment Madame X ? Une jeune femme travaillant pour un homme charismatique et mystérieux, un personnage au passé perdu dans une grave amnésie depuis six années, une identité oubliée, qui ne connaît que les murs de son gigantesque appartement, les livres de sa bibliothèque et qui du monde extérieur ne connaît que ce qu'elle voit au travers de sa fenêtre située au 13ème étage. Madame X croise de nombreux jeunes hommes chaque jour, mais n'a aucun ami, personne à qui parlé vraiment, ses relations se limitent à Caleb, l'homme qui chaque nuit s'immisce dans sa chambre, pour lui infliger chaque fois orgasme et soumission, toujours la même position, jamais de baisers, aucun droit de le caresser, Madame X subit et prend malgré tout du plaisir. Pourtant, le tumulte est omniprésent dans sa tête, les pensées se percutent, les sentiments se contredisent, elle voudrait lui dire non, cesser cette mascarade, se sentir plus libre, pourtant chaque fois elle cède, chaque fois la magie noire de Caleb opère à travers ses doigts, sa langue, son sexe… Il veut, il prend, il désire, il obtient. Une dualité permanente entre le corps et l'esprit, le dernier condamné à suivre les désirs et réactions physiologiques du premier.
Et puis, une rencontre atypique, un moment déstabilisant et Madame X descend de son piédestal, un jeune homme un peu trop curieux et perspicace et Madame X découvre l'extérieur, une rencontre fortuite dans les toilettes des hommes et ce sont toutes ses certitudes, ses croyances qui volent en éclat. Madame X prend conscience de bien des choses, affronte et conteste comme elle peut la domination et le pouvoir.
C'est une psychologie complexe, intrigante, antagoniste, que nous présente là ce personnage qui parfois paraîtra aussi fort que faible avec des décisions contestables, mais rappelons que le personnage évolue dans une cage dorée depuis six ans et que l'accès au monde extérieur doit être bien difficile à celui qui ne le connaît pas, à celui qui le découvre tel un enfant, émerveillé et effrayé, Madame X c'est un peu tout ça, une femme fatale parfois venimeuse mais surtout une enfant perdue dans l'inconnue…
La plume de l'auteure est très visuelle, elle expose son récit à travers le point de vue et les sentiments de Madame X uniquement, on s'imprègne aisément des sentiments de ce personnage, on ressent tout, on voit tout, d'où un melting pot de sentiments contradictoires ; de l'incompréhension, du bonheur, de la peur, de la sécurité, de la douleur, de la soif d'amour surtout. Jasinda Wilder use d'un style très ouvert, très franc, Madame X ne ment jamais dans ses pensées. C'est assez particulier de vivre par omission certains actes, cela crée des moments dérangeants, notamment avec Caleb et pourtant si ce personnage inquiète, il reste avant tout énigmatique et une seule question nous vient : Pourquoi ? On lit les pages avec avidités pour avoir des réponses à nos questions, mais aussi avec une certaine forme de curiosité malsaine face à des scènes érotiques ambiguës mais bien abordées et dosées par l'auteur.
En bref, un roman surprenant de bien des façons, plutôt original dans sa thématique, on est loin du BDSM, même si une forme de soumission existe, il n'y a pas d'objets ou d'autres choses, seulement une femme à l'identité perdue, façonnée par un homme puissant et mystérieux et dont deux ou trois rencontres vont suffisamment la déboussoler pour la faire douter, lui faire sortir les griffes et tenter d'obtenir bien plus qu'elle n'a de cet homme. Bien évidemment, c'était sans compter sur le personnage de Logan qui offre une entrée fracassante dans l'univers de la jeune femme. Une affaire à suivre !
Je remercie les éditions Michel Lafon et plus particulièrement Camille pour cette bien intrigante et déconcertante découverte !
Lien : https://songesdunewalkyrie.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Ninis47
  22 août 2016
Je remercie les éditions Michel Lafon pour cet envoi.
Jasinda Wilder, je l'avais adoré avec sa trilogie New Adult Falling into avec laquelle elle m'avait fait vivre tellement d'émotions... J'étais donc impatiente de le découvrir avec ce nouvel ouvrage en VF. Et j'ai trouvé ça vraiment très différent, je ne m'attendais absolument pas à ça.
Madame X vit dans un magnifique appartement avec une superbe vue sur Manhattan. Elle y reçoit les clients de la société pour laquelle elle travaille, des jeunes fils de, à qui elle doit apprendre les bonnes manières, comment devenir des PDG respectés, etc... Elle a une vie de rêve, les derniers vêtements des plus grands couturiers, mais tout cela à un prix. Elle est à la merci de son patron Caleb, qui lui dicte absolument tout, son mode de vie, sa vie sexuelle. On comprends très vite qu'elle est plus ou moins sa prisonnière. Comme elle est amnésique, elle ne connaît ni son nom, ni son passé, il la contrôle assez facilement.
J'ai été vraiment très surprise par ce roman, et plusieurs jours après l'avoir terminé je ne sais toujours pas si je l'ai aimé ou pas... En fait je suis un peu comme l'héroïne principale, un peu perdue et déboussolée c'est pour ça que mon avis ne va pas être simple à écrire!
Première chose qui m'a perturbée c'est la narration. On voit tout avec les yeux de Madame X, c'est un récit à la première personne mais parfois, quand elle est avec des clients, elle emploie le tutoiement comme si on avait nous même la personne en face de nous... Au début, cela m'a beaucoup déstabilisée mais c'est clair que de cette façon, on a beaucoup plus d'empathie pour Madame X et pour ce qu'elle vit. A de nombreuses reprises, j'ai eu pitié d'elle à cause de tout ce qu'elle doit endurer. Car même si sa vie paraît toute rose, elle ne l'ai vraiment pas.
Caleb est un personnage que j'ai détesté. Il connaît toutes les faiblesses de Madame X et il en joue, il les utilise. ça m'a débecté le contrôle qu'il aime avoir sur elle, pour moi ça n'a rien à voir avec de l'amour.
Sinon c'est un roman avec un bon rythme de lecture. Il se passe beaucoup de choses, je ne me suis vraiment pas ennuyée, les pages défilent assez vite. L'auteure part sur plusieurs pistes, des choses auxquelles je ne m'attendais pas. Il y a d'autres choses derrière le simple roman érotique. Car oui il faut le souligner, l'érotisme a la part belle dans cette histoire. C'est très cru, parfois très dur, ce roman n'est pas à mettre entre toutes les mains et je le déconseille au plus jeunes.
A la fin, nous n'avons pas toutes les réponses à nos questions. Bien que je ne suis absolument pas en accord avec les choix fais par notre héroïne à la fin, je lirai certainement la suite car il y a des choses que je veux savoir! Et j'ai tout le même beaucoup aimé, encore, la plume de l'auteure simple mais envoûtante.
Donc vous l'aurez compris, je ne sais pas trop si j'ai aimé ou pas, j'ai trouvé que ce livre était vraiment à part, un peu comme un OVNI dans la littérature érotique!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (29) Voir plus Ajouter une citation
Marlene_lmedmlMarlene_lmedml   07 mai 2018
-Si douée, X. Si belle. Est-ce que cela t’a plu ?

-Oui.

Ce n’est pas un mensonge. Pas entièrement, en tout cas.

Physiquement, je suis tellement ébranlée que je tremble. Physiquement, des répliques me secouent encore et le moindre contact me fait frissonner. Physiquement, oui, cela m’a plu. Je ne peux pas empêcher que cela me plaise.

Pourtant… il y a un endroit en moi, un puits plus profond qu’aucun autre, où les vérités auxquelles je n’ose même pas penser vivent cachées, enterrées pour toujours. C’est là, tout au fond, là où ces vérités résident, qu’une part de moi rêve… d’absolution, de liberté, de pouvoir faire un geste sans que personne le sache, de prononcer un mot sans la moindre arrière-pensée.

Mais je ne peux pas laisser tout ça remonter à la surface. Je suis passée maître dans le contrôle de soi, après tout. Je peux repousser un orgasme indéfiniment. Je pourrais vivre sans respirer jusqu’à ce que l’on me dise de respirer ou de m’évanouir. Je peux rester assise, immobile, pendant des heures, jusqu’à ce que l’on me dise de bouger. Je sais que je suis capable de toutes ces choses. J’ai appris le contrôle total à la plus dure des écoles.

Et donc à cet instant, c’est un jeu d’enfant pour moi que de blottir mon corps contre ce corps dur, tendu et musclé, feignant l’intimité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   17 juin 2016
Notre baiser est celui de deux affamés, comme s’il nous avait manqué tout au long de notre vie, comme si l’on avait su au fond de nous que c’était ce qu’il nous fallait sans savoir quel nom ni quelle définition lui donner. Mais voilà, ce baiser est arrivé et nous ne pouvons plus vivre sans une minute de plus. Un baiser de désir absolu.
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaouirkhettaoui   17 juin 2016
Sa femme l’a épousé parce qu’elle croyait que la fortune leur sourirait avec le temps, qu’une promotion viendrait leur faciliter la vie. Elle avait peut-être aussi besoin d’une carte verte. Il y a de l’affection, mais pas d’amour véritable. Il est bien trop occupé pour l’amour, occupé à travailler entre soixante et quatre-vingts heures par semaine pour payer leur exorbitant loyer new-yorkais. Ils vivent peut-être dans le Bronx, pour qu’elle soit plus près de sa famille, afin d’avoir un peu d’aide. Elle a peut-être un travail à mi-temps, quand son fils est à l’école, et elle met de l’argent de côté à l’insu de son mari parce qu’elle perd confiance dans sa capacité à prendre soin d’eux. Suffisamment pour qu’elle puisse déménager et assumer la charge de son fils si le pire arrivait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LaChroniquedesPassionsLaChroniquedesPassions   30 août 2016
– C’était l’expression de son visage. De prime abord, elle semble vide. Elle se tient de profil, donc on se dit qu’il est difficile de savoir ce qu’elle pense. Mais si l’on regarde attentivement, on distingue quelque chose. Sous la surface, peut-être. Et la courbe de son bras. Il semblait fort. Elle est si délicate et pourtant… ce bras, celui qui touche la table, il est… il a l’air fort. Et je me sentais si faible, si impuissante. Alors de voir une femme à l’allure si délicate avec quelque chose qui ressemblait à de la force ? Cela m’a parlé. Rassurée. Dit que peut-être je pouvais être forte, moi aussi.
– Et tu l’es.
– Parfois.
– Quand c’est nécessaire.

http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   17 juin 2016
Des pères me paient pour enseigner à leurs fils comment se présenter sous leur meilleur jour. Je ne fais pas de miracle. Je ne peux pas forcer un tigre à se défaire de ses rayures, ce qui veut dire que je ne peux pas changer la nature fondamentale des enfants de mes clients. Mais je peux leur montrer comment la déguiser. Une certaine malhonnêteté, mais pour laquelle je suis extrêmement bien payée.
Commenter  J’apprécie          20
Video de Jasinda Wilder (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jasinda Wilder

Jasinda Wilder - Te succomber
http://www.michel-lafon.fr/livre/1347-Te_succomber.html Jasinda Wilder - Te succomber « Je n'ai pas toujours été amoureuse de Colton Calloway ; j'ai d'abord ...
autres livres classés : amnésieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3063 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre
.. ..