AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782851817914
96 pages
L'Arche (03/12/2012)
4.31/5   8 notes
Résumé :
Grover's Corner pourrait être n'importe quelle petite ville du monde, à n'importe quelle époque. La vie quotidienne qui s'y déroule peut paraître monotone, pourtant elle est différente chaque jour. Au-delà d'un tout petit monde qui s'affaire, au-delà des jeux et des répétitions de la chorale, des mariages, des naissances, des funérailles, l'auteur Thornton Wilder y développe un grand thème : celui de l'appartenance. Appartenance à la famille, à la communauté, à la n... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
5Arabella
  23 mars 2019
Nous sommes dans une petite ville imaginaire de New Hampshire, prototypique en quelque sorte d'une multitude de petites villes américaines. le décor est censé être minimaliste, et un régisseur est le personnage le plus présent sur la scène : il nous présente les personnages, le contexte, comble les vides.
Dans le premier acte, nous sommes en 1902. le régisseur nous présente deux familles, dont les membres seront les protagonistes principaux de la pièce. Il y a la famille du docteur Webb, sa femme et ses deux enfants, ainsi que la famille Gibbs, le père est rédacteur en chef du journal local, et là aussi il y a deux enfants, un garçon et une fille. le docteur rentre au petit matin après un accouchement, les enfants se préparent pour aller à l'école. Les personnalités commencent à se dessiner, les liens entre les uns et les autres se nouent.
Au deuxième acte, nous en sommes au mariage du jeune George Webb et d'Emily Gibbs. Il choisit d'être fermier, d'abandonner le base-ball et de fonder une famille. le grand jour donne lieu à beaucoup de larmes et de joie en même temps, comme il se doit.
Au dernier acte, nous voilà au cimetière quelques années plus tard, certains personnages nous parlent déjà de leur tombe, un enterrement va avoir lieu ce jour. C'est le moment des bilans, des regrets et des satisfactions.
La pièce a obtenu en 1938 le prix Pulitzer, ce qui n'est pas étonnant. Elle est d'une grande efficacité, il y a des effets de théâtre dans le théâtre, du méta-théâtre, enfin quelque chose qui semble moins classique au niveau de la forme, sans pour autant bouleverser les habitudes des spectateurs. Elle célèbre les valeurs traditionnelles, de la famille, de la communauté, d'appartenance à une nation. Il y a de l'émotion, des personnages auxquelles on peut s'identifier.
Ce côté traditionnel fait qu'on peut la trouver vieillie sur certains aspects, en particulier dans la répartition des rôles féminins et masculins, des rôles sociaux également. La présentation insiste sur le côté universel, le fait que cette communauté puisse exister n'importe où et à n'importe quel moment, pour ma part j'ai eu du mal à la voir ailleurs qu'aux USA, et d'une certaine façon comme une idéalisation, une communauté qui n'a jamais existé autrement que dans une représentation collective fantasmée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
pascaleluscherbloch
  27 janvier 2017
A l occasion de l exposition des peintres Americains a Paris j ai decouvert ce petit fascicule qui traduisait en mots toute la simplicite des personnages des fermiers du grand ouest Americain au debut du siecle un joli voyage dans le temps
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
5Arabella5Arabella   22 mars 2019
Il est certaines vérités que nous connaissons tous, mais que nous sortons rarement de nos tiroirs pour les regarder en face. Nous savons tous que quelque chose d'éternel existe. Et que ce ne sont ni les noms, ni les maisons, ni la terre, ni même les étoiles... nous sentons dans notre colonne vertébrale qu'il y a quelque chose d'éternel, et que ce quelque chose est humain. Nos grands esprits nous le répètent depuis cinq mille ans, et pourtant les gens perdent cela de vue à chaque instant. Au plus profond de chaque être humain se trouve une part d'éternité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
AlexandreFAlexandreF   08 janvier 2014
Donc, vous qui vivez mille ans après nous, voici ce que nous étions, dans les provinces au nord de New York, au début du vingtième siècle.
Commenter  J’apprécie          30
5Arabella5Arabella   22 mars 2019
Donc, vous qui vivez mille ans après nous, voici ce que nous étions, dans les provinces au nord de New York, au début du vingtième siècle. Nous voici : dans notre adolescences, nos mariages, notre vie quotidienne et notre mort.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : décèsVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Titres d'oeuvres célèbres à compléter

Ce conte philosophique de Voltaire, paru à Genève en 1759, s'intitule : "Candide ou --------"

L'Ardeur
L'Optimisme

10 questions
955 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature française , roman , culture générale , théâtre , littérature , livresCréer un quiz sur ce livre