AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782749924663
432 pages
Michel Lafon (23/10/2014)
4.01/5   156 notes
Résumé :
Rejeté par Nell, Jason, la star de l'équipe de football du lycée, se rabat sur la timide et bégayante Becca. Celle-ci a du mal à croire qu'elle va passer la soirée avec le garçon qui obsède ses pensées depuis toujours. Il est si populaire, et elle, si transparente...

Aucun d'eux ne se doute encore qu'ils s'apprêtent à vivre une romance des plus torrides. Mais les années d'insouciance sont bientôt rattrapées par l'alcoolisme du père de Jason et la schi... >Voir plus
Que lire après Nous succomber Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (46) Voir plus Ajouter une critique
4,01

sur 156 notes
5
15 avis
4
15 avis
3
6 avis
2
4 avis
1
0 avis
En découvrant ce second opus j'étais vraiment loin de penser que cela allait être un nouveau coup de coeur pour l'histoire de Jason & Becca, malgré le résumé qui me promettait une histoire riche en émotions et en rebondissements.

J'ai de suite été étonnée de découvrir que cette suite était étroitement liée avec le premier tome. On démarre en fait au même point qu'avec l'histoire de Nell et Kyle. On découvre nos personnages à l'âge de seize ans, avec ce que cela implique, le premier amour, les premiers émois, une relation sans réels obstacles si ce n'est les vies familiales de nos héros. Jason vit avec un père incontrôlable qui passe ses nerfs sur lui, et Becca est surprotégée par ses parents qui ne lui laissent que peu de liberté.

Le début du récit est sans véritable surprise je me suis laissée porter par la romance de Jason et Becca sans me dire que j'allais être totalement bouleversée par la suite des événements. Leur couple est plutôt solide, leur amour est magnifique, vrai, sincère et pur. J'ai eu des étoiles pleins les yeux et je n'ai pas pu m'empêcher de me revoir à mes seize ans. L'histoire de Jason et Becca est très proche de celle que j'ai pu vivre avec l'homme de ma vie, ce qui donne une dimension particulière à la lecture de ce roman.

Malgré leur environnement dysfonctionnel et les aléas de la vie, Jason et Becca, arriveront-ils à rester unis ?

Je dois dire qu'il est très difficile de vous parler de mon ressenti, j'ai été tellement émue à la lecture de ce roman que je ne sais pas si je vais trouver les mots justes pour vous dire à quel point cette histoire m'a possédée. A quelle point cette histoire m'a été parfois douloureuse à lire.

Jasinda Wilder nous plonge dans un récit très intense qui mêle finalement l'histoire de Jason et Becca avec celles de leur entourage. On découvre une toute autre facette de l'histoire de Nell à travers des scènes non répétitives. C'est un aspect de ce second tome que j'ai adoré, la complémentarité des deux histoires est limpide, j'ai perçue certains éléments différemment m'apportant une compréhension qui m'avait peut-être manqué à la lecture de [Te Succomber].

Becca, est une héroïne que j'ai adoré. C'est une jeune femme douce, qui manque de confiance en elle, à l'adolescence c'est un peu l'amie dont on rêverait toutes et même par la suite. Becca est loyale, elle est attachante et son léger bégaiement la rend irrésistible car c'est une lutte sans fin pour elle de surmonter cet handicap. J'ai été éblouie par sa double personnalité, celle qu'elle est aux yeux de tous, et celle qu'elle est dans l'intimité avec Jason. L'amour lui donne de l'assurance et de l'audace, l'amour la rend piquante et provocante et elle assume pleinement cette fougue qu'elle ne dévoile qu'à l'homme de sa vie. Jason, est un héros qui pourrait vous sembler commun, mais quand on commence à le voir se dévoiler, on ne peut que l'aimer. C'est un jeune homme qui encaisse beaucoup dans sa vie familial, avec un père violent, il arrive à faire bonne figure au lycée. Il ne montre jamais aucune faiblesse, il est déterminé à s'en sortir sans jamais s'appesantir sur ses souffrances. Son courage est tout simplement admirable. Sa façon d'être avec Becca m'a charmé tout au long du récit.

Les personnages secondaires sont finalement beaucoup plus sur le devant de la scène. Ben, le frère de Becca a retenu toute mon attention, et j'avoue que son personnage m'a touché. Ben a des soucis psychologiques, une bipolarité difficile à gérer au quotidien, une réputation qui le suit à cause de ses nombreuses frasques ont rendu son personnage plus réel qu'il n'est possible de l'être. L'auteure aborde la maladie avec beaucoup de réalisme, ce côté du récit m'a renvoyé à mes propres souvenirs et c'est toujours quelque chose lorsqu'un roman interagit avec son propre quotidien. Les parents de Becca, sont un peu rigides ne sachant comment aider Ben et ne sachant pas comment agir avec leur fille. Ce sont des personnages qui se fondent dans le décor tout en ayant un rôle prépondérant dans l'histoire. On retrouve Nell a plusieurs reprises, on découvre certaines périodes qui ne sont pas développer dans le premier opus, ce qui nous ouvre vraiment sur toute la phase de deuil après la mort de Kyle. Et on la retrouve tout au long du récit, avec et sans Colton.

Ce second tome est vraiment très riche, je ne m'attendais pas du tout à ce qu'il soit aussi émouvant. Car non seulement l'histoire de Becca et Jason est assez tumultueuse mais en plus de cela on retrouve la multitude d'émotions ressenti lors de la lecture du tome précédent. L'auteure s'est peut-être un peu attardée sur la phase de séduction lors de leur adolescence, le tome aurait pu être légèrement plus court mais avec toutes les émotions que j'ai ressenti ensuite j'ai totalement occulté ce fait dans ma notation.

[Nous succomber], c'est une histoire aux multiples intrigues. J'ai été submergée à plusieurs reprises, aux larmes, parfois je pleurais pour nos personnages mais j'ai aussi pleuré par rapport à mon propre vécu, impossible pour moi de ne pas faire le parallèle avec mes souvenirs. Et c'est là que je peux affirmer que l'auteure a traité certains thèmes avec beaucoup de justesse. C'est difficile de ne pas tomber dans le pathos quand on parle de la maladie, de la violence physique et psychologique, du deuil et de la reconstruction. Jasinda Wilder arrive à faire ressentir un large panel d'émotions, grâce à l'amour elle adoucit certaines parties du récit qui sont chargées émotionnellement parlant.

L'érotisme trouve toujours sa place ici. Sous diverses formes et les évolutions sont un véritable délice. On découvre l'amour timide, les premières caresses, la découverte du sexe et des plaisirs qui l'accompagne. L'auteure a encore une fois réussi à rendre ces scènes sexy indispensables à l'histoire. Elle ne nous inonde pas avec du sexe inutile, elle met l'accent sur le fait que c'est naturel. le sexe intervient aussi dans les phases de désespoir, l'auteure nous montre que cela fait aussi partie des choses que l'on veut ressentir pour oublier certaines souffrances.

En bref, ce tome m'a tellement retournée que je pourrais vous en parler sans m'en lasser. Il y a certains livres qui vous touchent de très près et celui-ci en fait partie. Jasinda Wilder sait comment me faire ressentir toutes sortes d'émotions. Elle m'a arraché des rires autant que des larmes. Ce tome est certainement encore plus intense que le premier, car je les ai vraiment trouvés complémentaires. Les sujets que l'auteure a choisi d'aborder ne sont pas faciles à exploiter et de par mon vécu j'ai pu adhérer totalement à la façon dont elle a mis en scène ses personnages pour imager ces thèmes. Jason et Becca ont fait battre mon petit coeur de romantique, le personnage de Ben m'a touché en plein coeur et j'ai été ravie de retrouver Nell et Colton pour approfondir certaines parties de leur histoire. Je souhaite féliciter Jasinda Wilder, car ce n'est pas chose aisée que de bouleverser totalement l'univers de ses héros, elle n'hésite pas une seconde à nous exposer des choses qui arrivent dans la vie réelle et qui sont déchirantes. La vie n'est pas un éternel « Happy End » et l'auteure a su exploiter cette variable dans ses romans. Je pense que je peux vous dire que je suis totalement fan de cette série.
Lien : https://lmedml.com/2017/03/1..
Commenter  J’apprécie          30
J'avais adoré le premier tome qui m'avait tiré quelques larmes et comme une idiote j'avais lu le troisième tome en partenariat, donc j'avait été "légèrement" spoiler sur le tome 2, mais j'ai essayé d'occulter ce que je savais pour me plonger dans cette histoire.

Nous suivons ici Becca, la meilleure amie de Nell, que nous apercevons lors du premier tome. Une jeune fille discrète, qui bégaye, qui excelle dans tous les domaines scolaires, la fille jolie qui ne le sait pas, qui passe totalement inaperçue. Lorsque Jason l'appelle pour lui proposer de sortir, elle ne sait pas trop quoi en penser, d'autant plus qu'il l'invite après avoir été rejeté par Nell... Elle craque pour lui depuis de nombreuses années et petit à petit va naître une jolie romance entre eux. Mais ils ont chacun des vies moins simples qu'il n'y parait: Becca a un frère aîné schizophrène, qui se drogue et semble partir à la dérive et Jason a un père alcoolique qui le bat à la première occasion...

Même si j'ai trouvé ce second tome un cran en dessous de Te succomber j'ai quand même passé un excellent moment, et celui ci aussi m'a fait pleuré à certains passages...
Ici les personnages sont bien moins torturés que dans le premier tome. Même si leurs vies familiales respectives sont loin d'être simples, leur romance est simple, douce et belle. J'ai aimé que l'auteure les mette dans leur "bulle", trop souvent dans les livres de ce genre, les histoires d'amour sont polluées par les à-côtés, là toutes les épreuves que Becca et Jason doivent affronter, ça ne fait que les rapprocher, ça les soude encore plus.

Les deux personnages sont très attachants, très mignons, séparément et ensemble. Tout semble les opposer et pourtant, leur romance semble tellement évidente. Dès leur premier rendez vous on se rend compte de tout ça.

Si vous aimez les histoires d'amour compliquées, avec des Je t'aime moi non plus incessants, passez votre chemin, vous ne trouverez pas ça dans ce roman. Par contre, si vous aimez les romances toutes mignonnes, les romances doudous qui font du bien, je ne peux que vous conseillez ce titre, ne serait ce que pour découvrir (ou retrouver) la plume si entraînante et agréable de Jasinda Wilder!
Commenter  J’apprécie          70
Je tiens tout d'abord à remercier Camille et les Editions Michel Lafon pour leur confiance et de m'avoir permis de découvrir ce roman.

Après le coup de coeur de Te Succomber, il m'était impossible de ne pas récidiver l'aventure avec celui-ci.

Cette fois, on découvre l'histoire de Becca, et de Jason, les meilleurs amis de Nell et de Kyle (découvert dans « Te succomber »). Tout commence lorsque Nell rejette Jason et qu'elle lui conseille d'inviter Becca à sa place. Dans ces conditions, cette relation était mal partie. Mais, Becca ayant depuis des années le béguin pour Jason décide de lui donner sa chance. Après ce début un peu embarrassant, ils vont apprendre à se connaitre et un lien entre eux va se créer et se renforcer au fil du temps pour devenir un amour véritable.

J'ai aimé que cette romance ne s'arrête pas qu'aux premiers émois amoureux mais plutôt, qu'elle s'étire sur plusieurs années. J'ai grandement apprécié d'être témoin de l'évolution constante de l'amour qu'ils se portent l'un envers l'autre. L'histoire commence tout doucement durant la première moitié, ce qui était paradoxalement plaisant et frustrant à la fois. Mais, la seconde partie est riche en rebondissements.

La conclusion m'a plus que satisfaite et apporte l'élément de surprise que je souhaitais.

Becca et Jason sont des protagonistes attachants. Lorsque l'on découvre Becca, elle est timide et a un problème de bégaiement qui ne l'aide pas. Mais, tout cela s'efface petit à petit lorsqu'elle se trouve au côté de Jason. J'ai aimé découvrir l'art dans lequel elle excellait, tout comme celui de Jason. Ce dernier, quant à lui a soif d'indépendance afin d'échapper à la pression quotidienne dont il doit faire face.

Bien qu'ils traversent les épreuves de la vie, leur couple m'a semblé trop lisse par rapport à celui de Nell et de Colton. Cependant, j'ai passé un très bon moment à leur côté.

Il y a également un autre personnage qui m'a fait beaucoup rire, il s'agit de Ben le frère de Becca. J'ai adoré son sens de l'humour et sa répartie.

Tout au long de ma lecture, j'espérais énormément retrouver Nell, Kyle et Colton et je dois bien avouer que les passages où ils sont présent m'ont plus qu'enchanté ! J'ai aimé découvrir davantage le personnage de Kyle sous un autre point de vue, tout comme pour Nell et Colton. Ici, le lecteur découvre exactement comment et par quoi Nell à dû traverser la pire épreuve de sa vie. le parallélisme avec « Te succomber » est pour moi, un véritable atout et est incontestablement l'un des points que j'ai le plus aimé car ces deux histoires se complètent.

Jasinda Wilder à réussi à nouveau à me transmettre sa palette d'émotions diverses et fortes. Je suis passée par de la joie, de la colère, de la frustration, de la peine, … En plus d'avoir réussi à ressentir toutes ces sensations, sa plume est toujours aussi fluide, addictive, juste et écrit avec intelligence.

J'ai aimé qu'elle garde également dans ce roman, l'alternance des points de vu. Cela rend l'histoire encore plus forte.

En conclusion :

Il s'agit une belle romance mais pas aussi intense que dans Te Succomber. le couple Becca/Jason a manqué de relief à mon goût. Leur relation ne m'a pas beaucoup surprise. Cependant, grâce à la plume de l'auteure, j'ai tout de même ressenti diverses émotions qui n'ont fait que s'intensifier au fil de la lecture.

La véritable force pour moi, a été le concept de complémentarité avec le premier livre compagnon. J'ai adoré retrouver Nell et Colton et connaitre un peu plus Kyle.

Maintenant, j'ai hâte de lire les prochains récits de Jasinda Wilder !

Note : 17/20
Commenter  J’apprécie          10
Juste... Waouh ; c'est le mot qui convient parfaitement pour ce roman. Tragique et époustouflant. Tristesse et espoir, bonheur et peur. Toutes sortent de sentiments se font face, les émotions m'ont traversé de toute part et c'est justement ça que j'aime dans la NA, le fait de ne pouvoir que ressentir l'histoire et de la vivre jusqu'au bout.

Becca –la meilleure amie de Nell- est une jeune fille intelligente, timide et plutôt sage. Pourtant à l'instant où Jason rentre vraiment dans sa vie, elle devient plus sûre d'elle-même, plus forte. J'ai apprécié sa personnalité parce qu'elle est toujours elle-même pendant tout le récit, elle ne change pas de caractère, ni rien. C'est Becca, courageuse et pleine de vie, celle qui s'inquiète pour tout le monde. Je me suis réellement attachée à elle.
Jason Dorsey est la star de l'équipe de football du lycée, c'est aussi le meilleur ami de Kyle. C'est un personnage vraiment intéressant, surtout avec les rapports qu'il a avec sa famille, son père en particulier. Sa vie n'est pas simple et pourtant il va réussir à en faire quelque chose de merveilleux. J'ai aimé chez lui l'attention qu'il porte à Becca mais aussi sa foi en elle, tout comme la peur de finir comme son père. Il a autant de blessures que Becca, il n'est pas parfait et elle non plus. Il est vraiment adorable et séduisant.
Mais ils se complètent tellement bien, leur relation est magnifique, surtout à la façon dont ils se sont mis ensemble, ce n'est pas naturel et pourtant l'amour sera plus fort que tout au fil du temps et c'est ça qui est beau ; le fait qu'il n'y ai aucun coup de foudre.

Et c'est une suite donc j'ai pu aussi apercevoir encore Nell, son abandon d'elle-même et sa résurrection. Tellement de douleur pour une si jeune femme, mais en sachant comment elle vivait sa douleur ; en essayant de l'oublier et en ne voulant aucune aide. Sauf qu'on sait avec le premier tome que quelqu'un réussira à percer sa carapace et à l'emmener là où il faut.
Et puis il y a un nouveau protagoniste qui m'a énormément marqué ; Ben, le frère de Becca. Sa souffrance d'être sur Terre, sa dépression, les jugements que les gens portent sur lui et pourtant c'est un bon garçon, il est gentil malgré la colère qu'il a envers le monde.

L'histoire est vraiment belle, ce n'est pas simplement de la romance c'est bien plus que ça, c'est sur le développement personnel des personnages, sur leur avenir ou leur passé, sur le présent qu'ils vivent ensemble ou encore les tragiques événements qu'ils leurs font face, ils se soutiennent jusqu'au bout et ils essayent de continuer à vivre avec les pertes qu'il y a eu. C'est aussi un roman sur la psychologie autant que la philosophie ; Becca bégaye et petit à petit ses progrès sont mis en avant, Jason n'a pas vraiment de parents mais au départ il fait tout pour avoir l'approbation de son père alors qu'ils ont une relation malsaine, Nell se coupe et boit mais ce n'est pas dans l'intention de ne plus vivre mais plutôt pour éloigner son mal. C'est tout ce qui a dans ce récit, de terrible chose certes mais avec toujours une ligne d'espoir.

Il y a du suspense, j'ai été de temps en temps surprise. De très bons rebondissements qui remettaient du rythme à la synopsis. Le mystère sur les protagonistes n'est pas présent par contre, en vérité je les ai cernés tout de suite.

Et ce second tome est un coup de cœur justement pour la raison que je vais citer maintenant : Sa plume qui est beaucoup moins crue et vulgaire que dans le premier opus et c'est un soulagement. Cette fois j'ai pu vraiment découvrir son écriture qui est magistrale, magique. En fait les sentiments que Jasinda Wilder y mets sont si profonds que ça touche réellement, cette fois-ci j'ai versé quelques larmes à travers cette histoire sûrement parce qu'il y a plusieurs épreuves de la vie qui sont émouvantes, il n'y a pas que la mort comme sujet mais la bipolarité, l'alcoolisme, la maltraitance qu'elle soit émotionnelle ou physique.

Le côté « musical » y est toujours, mais beaucoup moins. Toutefois j'ai pu découvrir encore des chansons et je suppose qu'elles ont toutes une signification particulière pour le récit.
La poésie est aussi mise en valeur, Becca écrit des poèmes en vers libres. Ce sont ses pensées les plus enfouis et la façon dont s'est écrit est tout simplement magnifique, c'est simple et beau, sa poésie n'est pas forcée.

Pour conclure ; je l'annonce une nouvelle fois : Cette suite est une perle, un coup de foudre que ce soit pour les personnages ; Becca, Jason, Nell ou encore Ben ils m'ont tous émus ou que ce soit pour les émotions justement. Un récit puissant et profond, parfois terrible même. Les surprises que j'ai pu avoir ont été mauvaises mais dans le bon sens, les rebondissements sont souvent dramatiques sauf un bien évidemment mais il ne compte pas puisque il n'est pas surprenant. C'est une lecture, une histoire d'amour qui s'installe avec le temps, c'est « normal » mais pas non plus « banal ». L'intensité des sentiments et le côté « musical » ainsi que la plume de l'auteur qui est moins crue dans ce tome ; font que « Nous succomber » est un coup de cœur.
Lien : https://lesfaceslitteraires...
Commenter  J’apprécie          20
J'avais découvert le premier tome de cette saga l'année dernière avec les personnages de Nell et Kyle (Te succomber), et j'en avais été très retournée, un vrai coup de coeur pour les personnages
Dans ce tome nous y rencontrions Becca la meilleure amie de Nell et Jason,celui de Kyle . Comme ils étaient des personnages secondaires et que l'auteur avait prévu de leur consacrer un opus , leur personnalité étaient juste assez survolée, juste un petit couple d'amis de Kyle et Nell. Ici nous nous retrouvons donc dans la première partie de l'histoire de Nell et Kyle, alors qu'ils ont 16 ans, nous les croisons avec plaisir au tout début de leur propre idylle. Puis l'histoire se centre sur Becca et Jason
Encore une fois l'auteur maitrise son sujet et sait jouer de notre corde sensible, en nous faisant partager les premiers émois amoureux de nos protagonistes. Jeunes gens, bien sous tout rapport , le tout est assez cliché, il faut l'admettre, juste ce qu'il faut pour séduire un jeune public, mais je l'avoue ,j'ai craqué , j'ai été très rapidement sous le charme de nos deux tourtereaux.
Dans cette littérature contemporaine, ou romance rime avec sexe et passé douloureux, bien évident la lecture est émaillée de nombreuses ébats sexuels , mais nos 2 héros découvrant ainsi leur sexualité, le tout est très soft et très romantique, empreint de beaucoup de douceur. Tout au moins dans la première partie
L'histoire nous est contée à travers les versions de Jason et Becca, et nous partageons ainsi les vies personnelles et les drames familiaux de ces deux jeunes gens:
la vie pas facile de Jason battu par son père qui exige toujours plus du jeune homme . Nous découvrirons au fil des pages ses rêves et passions , sa force de caractère , ses angoisses.
et celle de Becca , timide et brillante étudiante, à la famille assez particulière, envahissante et son frère Ben schizophrène.
la plume de l'auteur encore une fois est très belle, fluide et très addictive, j'ai du me faire violence pour ne pas terminer cette lecture en une traite, tellement j'étais curieuse et tellement j'étais impatience dans un premier temps de voir si , comme dans le précédent opus l'auteur, allait nous faire accompagner les personnages plus avant dans le temps
Et c'est le cas
l'auteur va nous faire suivre le couple sur plusieurs années et nous allons donc retrouver Nell et partager à nouveau le drame qu'est la mort de Kyle avec les répercussions sur ce petit groupe
Nous allons donc partager leurs sentiments et leurs émotions, face à la mort de Kyle, la chute lente et inexorable de Nell Puis l'auteur nous entrainera dans drames plus personnels que vont traverser Becca et Jase. Les répercussions sur leur couple
C'est sur la durée que j'ai trouvé que l'auteur faiblissait un peu dans la qualité de son écriture et des événements. Elle s'essouffle un peu, ces drames récurrents donnent certes, quelques rebondissements, mais c'est aussi un peu redondant,avec trop à mon sens de scènes de sexe trop détaillées , que j'aurais préféré plus sous entendues de fait le style perd de sa qualité.
Mais la romance est belle, les retrouvailles avec le couple Nell/ Colton dans des événements tragiques de leur propre vie, émouvantes
J'ai aussi énormément apprécié tous ces passages philosophiques, extraits poésies , et musique traduisant les modes de pensée de jeunes en cours de leur propre construction personnelle
Cette romance est donc très addictive, cliché mais avec des personnages charismatiques, pour lesquels j'ai eu un gros coup de coeur
Oui malgré tout l'auteure m'a scotchée , malgré toute cette littérature à la mode , elle trouve le bon tempo pour utiliser des ingrédients clichés , et susciter les émotions pour nous faire vibrer avec les personnages , bien que parfois un peu redondant , ce n'est pas ennuyeux et ni trop mélodramatique, Vraiment elle semble bien connaitre la psychologie des adolescents et la traduire en sentiments et émotions.

Lien : http://missneferlectures.ekl..
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
Comment résister au doux désir de tes yeux ?
Infaisable
Impossible
Pas quand ce même désespoir déchirant est ancré au fond de mon cœur,
Qu’une herbe folle et brûlante s’empare de mon âme,
Comme le lierre sur un mur de brique.
Mon Dieu, tes yeux
Plus verts que l’herbe d’été,
Plus verts que la mousse et le jade ensoleillé,
Plus tranchants que l’obsidienne,
Plus doux que les nuages et la caresse d’une plume…
Ils brulent en moi lorsqu’on s’embrasse
Ils m’écorchent quand je marque ta peau de mes ongles tremblants,
Et je sais, je sais, je sais
Je ne sais que trop bien
Où tout ça nous conduit.
Je l’ai vu dans mes rêves,
Je l’ai vu dans l’intimité de ma douche et des auréoles de vapeur,
Quand je touche ma chair chaude et frissonnante
Et que j’imagine que c’est toi,
Que je souhaite que ce soit toi,
Ca a déjà été toi,
Mais pas de la façon que nous voulions tous les deux.
Et c’est là qu’on se dirige,
Nous dansons sur le fil d’un couteau
Et je veux tomber par-dessus bord
Avec toi,
Mais je ne peux pas m’empêcher d’avoir un peu peur
De l’âge adulte qui nous attend de l’autre côté,
J’ai peur de ce qu’on ne pourra plus retrouver,
De donner la dernière pièce de mon enfance,
Même à toi.
Et ouais, je sais, je t’aime,
Et ouais, je sais, tu m’aimes,
Mais ouais, je sais, nous ne sommes encore que des gamins,
On est aussi près du collège que de l’université,
Aussi près de douze ans qu’on l’est de vingt,
Et je ne veux rien regretter.
Mon Dieu, je suis si perdue,
Et le seul moment où je suis sûre de ça, c’est quand tu m’embrasses
Et alors tout s’oublie trop facilement,
Tout sauf cette sensation,
Cette sensation que j’ai quand tu es près de moi.
Et je ne peux pas m’empêcher de me demander
Si c’est le meilleur moment pour prendre ce genre de décision,
Parce que justement je suis si perdue,
Parce que j’ai l’impression de succomber
A l’amour,
A toi et moi.
Etre amoureuse fait tellement peur,
C’est comme une chute,
Une descente terrifiante dans
La folie sublime.
Oui toi et moi
Nous nous
Succombons
Et je n’ose pas arrêter la chute
Parce que j’en ai bien trop besoin.
Commenter  J’apprécie          40
Oh ! mon Dieu, il était évident qu’elle pouvait sentir à quel point elle était en train de me rendre fou. Je ne savais pas où tout ça nous menait, mais ça me plaisait. Ça me faisait peur aussi, parce que c’était comme si elle me consumait, je me sentais submergé par mon envie d’elle.
Commenter  J’apprécie          60
LE CALCUL DE L’ENNUI
Une fonction variable
Semble définir mon axe de rotation.
L’aire d’une ellipse
Définit avec certitude le terme constant
De ma vie.
Mon modèle quotidien d’existence
Est la courbe finale de ma
fonction limitée.
Discontinuité essentielle,
Dégénérée, dérivée, différentielle,
Approximation affine,
Fonction usuelle :
Décroissance exponentielle.
Il n’y a pas de moi,
Il y a seulement
La convergence ponctuelle
Du terme constant
De la fonction continue
De la désapprobation.
Chaque décision semble faire
Partie d’une réaction en chaîne,
Une couronne, un espace euclidien
C’est-à-dire
La partie entre deux sphères concentriques aux radius différents,
Ou en d’autres mots…
Mes
Putains
De parents.


http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/
Commenter  J’apprécie          10
J'étais attirée par l'homme qu'il y avait à l’intérieur de l'esprit et du cœur de Jason, pas seulement son corps. J'étais amoureuse de ce qu'il était. J'avais tout le temps envie d’être avec lui. Je voulais l'aider, j'avais mal quand il avait mal, j'étais heureuse quand il était heureux.
N'était-ce pas ça, l'amour ?
Commenter  J’apprécie          30
Les mots étaient comme un plaisir murmuré. Ils exprimaient une partie de moi. J’avais quatre carnets remplies de poésies de ces dernières années, et celui du moment était déjà aux deux tiers. La poésie était mon seul plaisir dans la vie, la seule chose qui m’autorisait à avoir un tant soit peu de personnalité, ma seule forme d’expression.
Commenter  J’apprécie          10

Video de Jasinda Wilder (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jasinda Wilder

Jasinda Wilder - Te succomber
http://www.michel-lafon.fr/livre/1347-Te_succomber.html Jasinda Wilder - Te succomber « Je n'ai pas toujours été amoureuse de Colton Calloway ; j'ai d'abord ...
autres livres classés : roman d'amourVoir plus
Les plus populaires : Roman d'amour Voir plus


Lecteurs (465) Voir plus



Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
5116 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..