AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791091416160
Éditeur : La Grande Ourse (10/06/2014)

Note moyenne : 4.13/5 (sur 15 notes)
Résumé :
C’est à l’occasion d’un déménagement que Loubna tombe sur « le cahier ». Celui qu’elle veut tout d’abord jeter à la poubelle mais qu’elle récupère in extremis, juste avant qu’il ne disparaisse à jamais dans la benne à ordures.

Mais on ne jette pas une histoire d’amour. Surtout celle-là. Loubna se rappelle alors cette période fiévreuse de son adolescence : flash-back sur les circonstances peu banales de leur rencontre. Zoom sur un fabuleux coup de fou... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
marina53
  31 juillet 2017
Un geste déplacé de la part de son père et c'est toute la vie de famille qui s'en trouve chamboulée. Parce qu'il a touché la petite amie de son fils, Youssef, le papa de Loubna est sommé de quitter la maison. Nour, la maman, furieuse et bouleversée, n'aura pas pardonné cet écart de conduite. Youssef, lui, sur le conseil d'un psy, va quitter également le foyer familial et s'en aller étudier aux États-Unis, là où une famille d'accueil l'attend pour une année entière. Ainsi, Loubna, sa petite soeur, Sarah, et sa maman ne vivent-elles plus que toutes les trois dans l'appartement. C'est sans compter sur l'intrusion du nouveau petit ami de sa maman, Paul. Une relation amoureuse qui, au fil des jours, s'intensifie. Une rencontre a lieu alors avec Paul et ses deux enfants. Deux garçons, dont Charles qui a juste un an de plus que Loubna. Dès le premier regard, cette dernière en tombe amoureuse. Une situation difficile à vivre d'autant que Paul ne tarde pas à s'installer dans l'appartement familial avec ses deux garçons...

Comment vivre sous le même toit avec un garçon qui s'avère devenir presque un demi-frère ? Comment Loubna et Charles, secrètement amoureux l'un de l'autre, vont-ils surmonter cette promiscuité inévitable et pourtant redoutable ? Loubna n'aura de cesse de s'interroger sur cette situation et sur les bonnes décisions à prendre. Ellen Willer, dès les premières pages, annonce la couleur : Loubna, aujourd'hui adulte, tombe sur son cahier et se remémore cette période si particulière alors qu'elle n'avait que 16 ans. Charles l'a longtemps obsédée et la femme qu'elle est devenue peine à trouver les mots, des explications et à accepter que des questions restent sans réponse. Dans ce roman, l'auteure met en avant la famille moderne d'aujourd'hui, c'est à dire la famille recomposée et traite habilement des difficultés que rencontrent parfois les enfants/adolescents face à cette nouvelle situation. Elle aborde également les notions de divorce, de sexualité, de relations mère/fille... le personnage de Loubna est très attachant et approfondi, l'on suit sans cesse ses questionnements. Trop peu peut-être ceux de Charles qui semble se tenir éloigné. Un roman actuel bien pensé et servi par une écriture sensible.
Merci pour le prêt, Cécile..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          560
Ziliz
  16 mai 2014
Le père de Loubna a dérapé avec une jeune fille de dix-sept ans. Ce geste est d'autant plus répréhensible que la 'victime' était la petite amie de son fils. Forcément, la mère est bouleversée, furieuse, et ne pardonne pas cet écart à son mari, qui considère, lui, que l'incident est clos. Le fils, quant à lui, déserte la maison et part à l'autre bout du monde. Le père est rapidement invité à débarrasser le plancher.
Loubna, seize ans, vivra désormais avec sa petite soeur et leur mère. La famille passe de cinq personnes à trois. Pas pour longtemps : la maman tombe amoureuse, l'élu vient s'installer avec ses deux fils. L'aîné a l'âge de Loubna, la cohabitation s'annonce délicate.
Ce roman pour grands adolescents m'a éblouie par son intelligence et sa finesse.
Les personnages sont particulièrement bien vus. Loubna en particulier, malheureuse et amoureuse. Adolescente, donc par définition entre enfance et âge adulte, tantôt de mauvaise foi et injuste, tantôt mûre et honnête - notamment lorsqu'elle perçoit certaines des raisons de sa colère envers sa mère.
Charles peut sembler un peu trop raisonnable pour son âge - et eu égard aux hormones en ébullition de sa jeune et fougueuse masculinité. Mais peu importe, sa voix permet à l'auteur de faire passer des idées pertinentes et sages sur des sujets liés à l'adolescence et sur des thématiques plus universelles : la fratrie, les relations mères-filles, les premières amours, le divorce, la famille recomposée, la sexualité parentale, l'interdit. Et l'inceste, dont les frontières sont délicates à établir lorsque la notion de famille devient floue (promiscuité entre ados sans liens de parenté 'biologiques', en l'occurrence).
Une grande subtilité dans les questions que se posent les protagonistes, dans leurs échanges sur ces difficultés, et dans les réflexions que tout cela suscite chez le lecteur.
Cette pépite donne envie de découvrir les autres ouvrages de l'auteur et de cette maison d'édition.
--- Un grand merci à La Grande Ourse (éditeur) et aux petits Ours (Babelio).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          340
Palmyre
  30 mai 2014
A la suite d'un incident entre le père de Youssef et sa petite amie, la famille de Loubna se désunit. Les parents divorcent et Youssef part étudier à l'étranger.
Quelques temps après, Nour, la mère rencontre un nouveau compagnon, et chemin faisant ils décident de s'installer ensemble.
Seulement qui aurait pu prévoir que Loubna tomberait amoureuse de Charles, le fils du nouveau compagnon de sa mère. Pour Loubna, cette situation ne sera pas facile à vivre. Comment aimer un garçon qui vit sous le même toit qu'elle et qui va devenir son demi-frère. Loubna n'est encore qu'une adolescente et se retrouve propulser dans les méandres de sentiments inavouables. Elle n'aura de cesse de s'interroger sur la situation et les choix qui s'offrent à elle pour son avenir.
J'ai apprécié ce court roman. Il met en évidence des faits, dévoile des sentiments parfois cachés qui pourraient arriver à n'importe quelle famille recomposée.
J'ai apprécié le personnage de la grand-mère de Charles. C'est tout à fait le genre de grand-mère à qui on peut confier ses secrets et qui reste à l'écoute.
Merci aux éditions de la Grande Ourse et à l'opération masse critique pour cette découverte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
murielan
  05 août 2014
La famille de Loubna vole en éclats lorsque son père a un geste plus que déplacé envers la petite amie de son fils. Son frère part alors aux Etats-Unis et sa mère divorce, refaisant sa vie avec Paul, qui a deux garçons, dont Charles. Mais Loubna et Charles ont un coup de foudre, un amour pourtant interdit contre lequel ils doivent lutter...
Un roman ados tout en émotions et qui aborde beaucoup de thèmes forts comme les familles recomposées, les secrets de famille, les relations amoureuses, la moralité, le racisme et les préjugés.
J'avais beaucoup apprécié "La lettre d'Argentine" d'Ellen Willer et j'ai retrouvé ici son écriture pleine de sensibilité.
A partir de 15/16 ans.
Commenter  J’apprécie          250
Yorick_CDI
  14 décembre 2014
Un livre sensible et émouvant, qui aborde un sujet rarement traité en littérature jeunesse (dans une famille recomposée, l'amour de deux adolescents, qui, même sans aucun lien de parenté, se trouvent à vivre sous le même toit et deviennent, de fait, "demi-soeur" et "demi-frère"). L'écriture est très convaincante et les problématiques abordées ainsi que la façon d'y répondre m'ont semblé très justes : non seulement l'amour et la question de l'interdit, de l'identité et la famille, la jalousie pour les parents qui eux, vivent pleinement leur histoire d'amour, mais aussi le racisme.
L'auteur nous entraîne vraiment dans cette histoire qui avance par petites touches, et nous invite à réfléchir sur ce qu'est le sens de la vie, les rencontres qui marquent, celles qui sont ratées, et ce qui donne, parfois malgré nous, une "torsion" à nos existences.
C'est un livre qui nous montre une réalité sous un angle nouveau, et qui par là nous fait un peu grandir.
Il est conseillé, sur la 4ème de couverture, "à partir de 15 ans", mais je le mettrais avec enthousiasme dans le CDI de mon collège, et le proposerais chaleureusement dès la 4ème...Je pense que beaucoup d'élèves tentent aussi de se débrouiller avec ces interdits nouveaux, ces choses informulées dans leurs familles défaites et refaites à la guise de leurs parents. Et j'espère qu'ils trouveront dans ce livre, un peu de réconfort, ou tout au moins quelques réponses (même s'ils en trouvent d'autres pour eux-mêmes), et un petit degré de moindre solitude.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
JcequejelisJcequejelis   13 mai 2014
Charles serait resté ce garçon anonyme dont j'aurais croisé le regard d'une façon si intense que ma mémoire l'aurait enregistré, gravé, puis archivé. L'intensité de ce regard aurait fini par se dissiper peu à peu, jusqu'à plus rien. Je sais à présent qu'on échange des regards de ce genre avec des inconnus plusieurs fois dans une vie. On reste quelque temps dans l'impression qu'ils nous ont faite. Et puis on les oublie. Ces infimes expériences s'empilent en une sorte de mille-feuille, qui finit par dresser un portrait-robot impalpable de l'homme qu'on rêve de rencontrer, sans réaliser qu'on l'a construit soi-même, couche après couche, oubli après oubli.

1734 - [p. 45]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
ZilizZiliz   15 mai 2014
Quand Charles a expliqué [à sa grand-mère] qu'il espérait faire une partie de ses études en Inde, elle l'a mis en garde contre ces gens hypocrites et sournois. Sans perdre son calme, Charles lui a demandé au nom de quoi elle s'autorisait à dire une chose pareille.
- J'ai passé un an à Londres avec ton grand-père et, des Indiens, j'en ai beaucoup côtoyé.
- Ah, et ils sont tous comme ça ?
- Evidemment non. Mais beaucoup.
- Mon prof de maths m'a appris que si, dans un sac qui contient des milliers de jetons rouges, un seul est jaune, la logique interdit de parler d'un sac de jetons rouges.
(p. 127)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
ZilizZiliz   14 mai 2014
Ma mère a éclaté en sanglots et n'a plus arrêté.
Je ne sais pas ce qui l'a le plus horrifiée : que son mari lève les yeux sur une autre femme, que cette femme soit une jeune fille, ou que cette jeune fille soit depuis près de huit mois la petite amie de son propre fils.
(p. 17)
Commenter  J’apprécie          160
PalmyrePalmyre   25 mai 2014
Avant, pour un enfant, l'expérience interdite, c'était de surprendre ses parents à faire des choses dans un lit. Maintenant, c'est de voir l'un de ses parents embrasser un parfait inconnu dans la rue.
Commenter  J’apprécie          210
PalmyrePalmyre   19 mai 2014
Après tout, je n'ai rien demandé. Ce n'est pas ma faute si ma mère a décidé d'amener ce type à la maison. Pas ma faute non plus s'il a débarqué chez nous avec ses deux enfants parce que leur mère à eux a préféré suivre son nouveau mari à Hong Kong, plutôt que rester en France et s'en occuper.
Commenter  J’apprécie          120
Videos de Ellen Willer (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ellen Willer
FrenchO en folie avec Ellen Willer et le prince charmant met de l'autobronzant!
autres livres classés : famille recomposéeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3307 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre
.. ..