AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 0141182563
Éditeur : Penguin Classics (01/01/2000)

Note moyenne : 4.14/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Tennessee Williams's sensuous, atmospheric plays transformed the American stage with their passion, exoticism and vibrant characters who rage against their personal demons and the modern world. In A Streetcar Named Desire fading southern belle Blanche Dubois finds her romantic illusions brutally shattered; The Glass Menagerie portrays an introverted girl trapped in a fantasy world; and Sweet Bird of Youth shows how we are unable to escape 'the enemy,time'.
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Under_The_Moon
  19 juillet 2018
Un receuil de trois pièces de Tennessee Williams.
S'il est peu connu en France, c'est l'adaptation d'une de ses pièces au cinéma qui a permis de lancer la carrière fulgurante de Marlon Brando (avec sa fameuse interprétation dans Un Tramway nommé Désir) - petite anecdote qui mérite d'être relevée !
Ces trois pièces ( Doux Oiseau de la Jeunesse, Un Tramway Nommé Désir et La Ménagerie de Verre ) résument bien les grandes lignes et grandes obsessions du dramaturge.
Dans chacune des pièce, on voit revenir de façon lancinante les thèmes de la névrose, de la solitude, du désir et des illusions. Ces pièces sont toutes trois étouffées par les non-dits et les sous-entendus qui constituent une ombre de cette réalité qu'on veut fuir mais qui nous rattrape sans cesse.
Si je connaissais les deux dernières, en revanche j'ai été surprise par Sweet Bird of Youth ( "Doux Oiseau de la Jeunesse"), une pièce que l'auteur a commencé à écrire alors qu'il n'avait que 16 ans ! Une pièce dans laquelle deux solitudes (une vieille actrice has been et malade et un gigolo) se rencontrent et tentent de tromper leurs coeurs meurtis par l'amour et la beauté de la jeunesse qui n'est plus ; avec le temps qui passe comme de l'acide sur leurs plaies.
Ce n'est certes pas la plus abouties des trois pièces, et pas la plus saisissante non plus, mais la justesse des fêlures de ces deux personnages (au demeurant antipathiques !) est remarquable quand on sait qu'elle a été écrite par une si jeune personne.
Pour revenir à leurs points communs, je soulignerai que dans chacune l'évocation du vieux Sud et de ses valeurs avec des personnages qui s'y accrochent comme des noyés à la mer donne un charme un peu désuet aux pièces, autant qu'elle permette de mettre en scène la névrose de ces personnages qui refusent de vivre avec leur temps ( Boss Finley, Princess, Blanche, Amanda Wingfield..). Là aussi, on voit que les lieux ou espaces mis en scène ou évoqués jouent un rôle important autant que les morceaux de musique qui accompagnent beaucoup de scènes.
Des pièces à l'atmosphère souvent malsaines mais néamoins enivrantes grâce à cette manière si particulière de mettre en scène et de parler de notre part d'ombre (sans en parler réellement!) !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
Under_The_MoonUnder_The_Moon   01 juillet 2018
[...] funerals are pretty compared to deaths. Funerals are quiet, but deaths - not always. Sometimes their breathing is hoarse, and sometimes it rattles, and sometimes they even cry out to you, ' Don't let me go!' Evuen the old, sometimes, say, 'Don't let me go.' As if you were able to stop them ! But funerals are quiet, with pretty flowers. And, oh, what gorgeous boxes they pack them away in ! Unless you were there at the bed when they cried out, 'Hold me!' you'd never suspect there was the struggle for breath and bleeding.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Under_The_MoonUnder_The_Moon   26 juillet 2018
Blanche : [...] Physical beauty is passing. A transitory possession. But beauty of the mind and richness of the spirit and tenderness of the heart - [...] - aren't taken away, but grow ! Increase with years ! How strange that I should be called a destitute woman ! When I have all these treasures locked in my heart.

(A Streetcar Named Desire, scene 10)
Commenter  J’apprécie          40
Under_The_MoonUnder_The_Moon   18 juillet 2018
CHANCE : Each time I came back to St Cloud I had her love to come back to ...
PRINCESS : Something permanent in a world of change ?
CHANCE : Yes, after each disappointment, each failure at something, I'd come back to her like going to a hospital.

( "Sweet Bird of Youth" , Act I, scene 1)
Commenter  J’apprécie          40
Under_The_MoonUnder_The_Moon   13 juillet 2018
[...] men don't want anything they get too easy. But on the other hand men lose interest quickly. Especially when the girl is over - thirty.

( Blanche, scene 5)
Commenter  J’apprécie          40
Under_The_MoonUnder_The_Moon   28 juillet 2018
Eunice : Life has got to go on. No matter what happens, you've got to keep on going.

(" A Streetcar Named Desire", scene eleven)
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Tennessee Williams (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tennessee Williams
Micha Lescot lit 'Matin sur Bourbon Street' de Tennessee WILLIAMS.
autres livres classés : désirVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Tennessee Williams, en VO !

Un tramway nommé désir

A Streetcar Named Desire
A Tramway Named Desire

5 questions
46 lecteurs ont répondu
Thème : Tennessee WilliamsCréer un quiz sur ce livre