AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782266170680
442 pages
Éditeur : Pocket (21/12/2006)
4.02/5   103 notes
Résumé :
Sur le Trône du Dragon siège le Souverain des nations humaines. Le Roi de l'Orage évincé n'est plus qu'un mort vivant qui attend sa revanche. Quelques humains savent que celui qui réunira les Trois Épées régnera sur le monde ; ils forment la Ligue du Parchemin clandestine. Elias, le nouveau Souverain, est sous l'emprise de son conseiller Pryrates, qui lui fait remettre Peine, l'épée grise. Aussitôt le royaume est frappé par la sécheresse et la peste. Josua, frère d'... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
boudicca
  25 mai 2012
Sans surprise on retrouve avec ce quatrième tome de « L'arcane des épées » tout ce qui avait déjà fait le charme des précédents volumes : le rythme s'accélère à mesure que l'intrigue se complexifie et que les enjeux montent tandis que les personnages demeurent toujours aussi fascinants. C'est un réel plaisir de se replonger dans l'univers de Tad Williams qui ne cesse de nous émerveiller et de nous surprendre au fil du récit. Certains éléments extrêmement originaux font en effet leur apparition dans ce volume et participent à rendre le monde d'Osten Ard plus attractif encore (par exemple la rencontre avec le peuple marin des Niskiequi qui possèdent la remarquable capacité de repousser les créatures marines les plus dangereuses par la puissance de leur chant).
On en apprend également davantage dans ce tome sur les Sithis (équivalents des Elfes) et sur leur précieuse cité Jao é-Tinukai'i, dont on découvre avec Simon les secrets et les merveilles. C'est aussi l'occasion pour nous de retrouver Jiriki qui s'était fait discret dans le tome précédent et de faire la rencontre de sa troublante soeur, Aditu. le roman met aussi en avant certains personnages jusque là restés quelque peu en retrait, notamment ceux de Rachel, plus attachante que jamais, et du marquis Guthwulf qui va se révéler bien différent de celui que l'on a coutume de voir. Ce quatrième volume s'inscrit donc dans la directe lignée des précédents et ne manquera pas de tenir le lecteur en haleine du début à la fin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Pandorra
  22 avril 2020
Nos héros se libèrent d'une menace pour en subir une autre. Nous les suivons encore par petits groupes isolés, ils vont vivre des moments difficiles mais aussi des moments de joies profondes, enfin !
Suites aux horreurs qui se sont produites avec la sorcière Skodi, Simon erre tant bien que mal dans la neige, le froid, seul et affamé. C'est ainsi que nous allons découvrir l'une des merveilleuses cité Sithie, Jao é-Tinukai'i, encore habité et quelle splendeur ! Il y a un profond respect pour le lieu, les arbres, les animaux. C'est beau, serein, envoûtant et déroutant, surtout pour le jeune Simon qui, perdu et séparé de ses compagnons (Binabik et Sludig) utilise en dernier recours, pour survivre, le miroir que lui avait donné le prince Sithi, Jiriki. Ce dernier lui envoi de l'aide et le fait venir dans cette cité mais, les parents de Jiriki décrètent qu'un mortel en ce lieu est une faute grave, en conséquence il ne pourra pas repartir, il est condamné à vivre et à mourir ici, parmi les Sithis.
J'ai pris bien du plaisir à lire ces passages dans lesquels ont fait réellement connaissance avec les Sithis, leurs règles, leurs dons, leurs croyances et leur passé glorieux et tragique.
Ce sont des créatures étonnantes, anciennes pleines de sagesse mais aussi un peu trop hors du monde, à l'écart... Comment leur en vouloir ? Les hommes les ont massacrés, se sont emparés de leurs terres et appropriés leurs palais...
Mais cela, c'était il y a bien longtemps, doit-on tenir pour responsable les descendants pour les actes de leurs ancêtres ? Je ne crois pas, non.
Il faudra un drame sanglant pour que les Sithis prennent enfin position dans la grande guerre qui se prépare, car le Roi de l'Orage, un prince sithis déchu et dévoré par la folie et la haine, s'est allié à la reine des Norns, la femme au masque d'argent, elle-même très ancienne et rongée par la colère, la rancoeur et la soif de vengeance.
Puis, il y a Josua qui reprend du poil de la bête et parvient enfin dans un endroit où il va pouvoir mettre en place la résistance, grâce à ses nouveaux alliés, des hommes des Thrithings qui sont de farouches guerriers et des hommes d'honneurs.
Et le Duc Isgrimnur qui poursuit sa quête à la recherche de la princesse Miriamélé, va à la rencontre du jeune Tiamak et sur place, il découvre un homme important que tout le monde croyait mort. Énorme surprise, pour moi ! J'ai hâte d'en savoir plus !
Puis, il y a tous ces petits éléments originaux et merveilleux que l'on on découvre au fils des pages, comme les étranges Niskie, dont le chant apaise les créatures dangereuses qui peuples les eaux, les pouvoirs et la sagesse de Géléo, la force cachée de Rachel, l'intendante du Hay et mère adoptive de Simon qui ne l'oublie pas, les doutes toujours plus profonds de la Main du Roi, Guthwulf dont le destin est tragique...

Oh et la confirmation de mes doutes concernant l'épée Clou-Radieux, qui lance le bon Eolair à la recherche du prince Josua. On sent que tout commence à s'assembler, nos différents personnages vont se retrouver pour la plupart, je suppose, à la Pierre de l'Adieu pour prendre les décisions importantes.
La quête des épées est loin d'être achevée puisque, ne l'oublions pas l'une d'elle est en possession du cruel roi Élias et l'autre est enterrée avec son père défunt, le Roi Jean.
Comment nos héros vont ils parvenir à récupérer ces épées ? Quels difficultés vont-ils encore croiser sur leur chemin ? Et, quelle est le véritable pouvoir des épées ? Encore beaucoup de questions, beaucoup de suspense, les enjeux sont énormes, nos héros ne sont jamais à l'abri du danger et la suite de l'aventure se poursuit.
Je suis une fois encore ravie de cette lecture ! Pas de déception, pas d'ennui juste un manque d'attachement de ma part envers les mêmes personnages que dans les tomes précédents, avec en plus de l'agacement pour Miriamélé... J'ai envie de lui mettre des baffes... tout comme à Maegwin qui a un comportement très étrange vis-à-vis du Comte Eolair !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
CasusBelli
  21 septembre 2017
Dans ce quatrième tome nous suivons les errances des différents protagonistes et il est assez facile de ne pas perdre le fil bien que ce soit de sept ou huit histoires en parallèle dont il est ici question.
L'hiver s'est installé en plein été en Osten Ard et au-delà, des créatures maléfiques issues de légendes redeviennent réalités. La confusion et le désespoir se conjuguent désormais au quotidien pour le plus grand nombre. On fait plus ample connaissance avec les Sithis et la famille de Jiriki en particulier (ce qui continue furieusement à m'évoquer le seigneur des anneaux, ici les Elfes), mais aussi avec les Dwarrows et les Niskies, soit les habitants les plus anciens d'Osten Ard.
Le pic de l'orage a des petit airs de montagne du destin et Ineluki fait un Sauron très crédible, ça y ressemble un peu mais rassurez-vous, c'est quand même suffisamment différent pour être passionnant, le récit est vraiment de qualité.
La résistance tente de s'organiser tant bien que mal et c'est tout le mal qu'on lui souhaite, les révélations se font à un rythme régulier et la flamme de mon intérêt est constamment entretenue.
Je passe au tome cinq, à bientôt.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
lehibook
  16 mars 2021
Quatrième tome de cette très classique saga de fantasy . Comme souvent dans ce type de texte , les personnages se séparent puis se retrouvent (Diastole/Systole) pour en arriver au coeur de l'action matérialisée par la Pierre de l'Adieu. On découvre un nouveau peuple (les Niskies) et un nouveau lieu Jao é-Tinukai'i , dont la description est très réussie .A noter que Miriamélé et Simon sont symétriquement confrontés aux tentations de la chair ,autre forme d'initiation. Agréable lecture.
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
tgranductgranduc   14 octobre 2012
Le père Dinivan jouait avec sa nourriture, les yeux plongés dans le fond de son bol comme si quelque message utile pouvait y être inscrit en noyaux d'olives et miettes de pain. Des chandelles éclairaient violemment toute la table. La voix de Pryrates était aussi tonitruante et sévère qu'un gong de cuivre.
"... Ainsi, voyez-vous, Votre Sainteté, tout ce que désire le Roi Elias n'est que votre reconnaissance d'un simple fait : la sainte Eglise est peut-être la providence des âmes humaines, mais elle n'est pas fondée à intervenir dans la disposition de l'enveloppe corporelle des hommes, qui appartient à leur monarque légitime."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
lehibooklehibook   16 mars 2021
"L'œil rêveur du Serpent est vert
et son sillage est argent-de-lune
Seule la Femme-au-filet peut voir
Les endroits secrets où il se rend.."
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Tad Williams (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tad Williams
Cette semaine, la librairie Point Virgule se penche sur un sujet qui ne manque pas de chien : la place laissée aux animaux dans les littératures de l'imaginaire.
- Masques et Monstres, R. Oncedor, 23€ - La légende du noble chat Piste Fouet, Tad Williams, Mnemos, 21€ - La communauté des esprits, tome 2 de la Trilogie de la Poussière, Philip Pullman, Gallimard Jeunesse, 22€
Musique du générique d'intro par Timo Vollbrecht.
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1884 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre