AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782266276108
576 pages
Éditeur : Pocket (22/06/2017)

Note moyenne : 3.88/5 (sur 45 notes)
Résumé :
New York, 1964.
Vivian Schuyler, petite fille fortunée de la Ve Avenue, a décidé de rompre avec les conventions familiales pour prendre son indépendance et tenter de se faire un nom dans le journalisme. Mais comment trouver le matériau du scoop qui lui vaudra la consécration dans ce sérail dominé par les hommes ?
Alors qu'elle végète à un poste de pigiste, Vivian reçoit un colis qui va radicalement changer sa vie : une valise, égarée depuis cinquante... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (24) Voir plus Ajouter une critique
Selvegem
  26 mai 2017
Nous commençons l'histoire en 1964, à Manhattan. Vivian est une jeune femme qui travaille en tant que pigiste et rêve de devenir journaliste. Un jour, elle reçoit une valisé, égarée depuis 50 ans, et qui aurait appartenu à sa grande-tante Violet. Une tante dont elle n'a jamais entendu parler dans la famille... D'après les premières informations qu'elle découvre, Violet était une brillante scientifique, une physicienne dont les travaux promettent de grandes découvertes. Mais l'aspect sulfureux de son histoire tient à sa vie personnelle : en compagnie de son amant, Violet aurait tué son époux avant de s'enfuir. A la fois dans l'espoir de raconter une histoire qui lancerait sa carrière journalistique mais aussi pour connaître davantage sa tante, Vivian se lance sur les traces de Violet.
La vie secrète de Violet Grant est un livre que j'ai dévoré en très peu de temps : sans être exceptionnel, il est néanmoins très addictif et très bien écrit. Beatriz Williams nous emporte dans deux époques : dans les années 60 avec Vivian, et dans les années 1914 aux côtés de Violet. Deux femmes, très différentes, mais aussi très similaires. Elles ont toutes les deux la volonté de suivre leur propre chemin sans se cantonner au « rôle habituel » de la femme, de pouvoir vivre leurs rêves et leur amour, et de ne pas être freiner par ce qu'on attend d'elles. Ils est souvent difficile de se libérer des carcans de la société, d'aller contre l'opinion public... mais elles trouveront toujours la force de faire ce qui est juste pour elles !
La vie secrète de Violet Grant m'attirait énormément, pour plusieurs raisons : le fait d'avoir cette alternance entre plusieurs époques, de suivre la vie de deux fortes femmes, l'aspect historique, une saga familiale... Les romans de ce genre sont une valeur sûre, en général ! Et je dois avouer que j'ai passé un très bon moment avec ce livre.
(Mon avis complet sur mon blog.)
Lien : http://chezlechatducheshire...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Autantenemportentleslivres
  19 septembre 2017
Mon avis:
J'avais découvert Beatriz Williamns avec son premier roman L'été du cyclone qui avait été un vrai coup de coeur l'année dernière. J'étais donc ravie de retrouver la plume de l'auteure avec son deuxième roman La vie secrète de Violet Grant. Je remercie donc les Editions Belfond pour m'avoir envoyé ce titre ainsi que la suite Les lumières de Cape Cod qui est paru le 1 juin 2017 dans leur nouvelle collection le Cercle Belfond.
Il est vrai que j'avais beaucoup d'attente concernant ce livre car j'avais tellement aimé le premier que je m'attendais ou du moins j'espérais apprécier celui-ci tout autant. Avec La vie secrète de Violet GrantBeatriz Williams part dans un registre totalement différent en terme de genre et d'époque puisqu'il s'agit plutôt ici d'un roman historique qui se déroule à la fois avant la première guerre mondiale puis de nos jours, mais aussi en terme de narration. Je ne sais pas très bien comment expliquer mon propos mais je n'ai pas reconnu la plume de l'auteure que j'avais tant apprécié dans son roman précédant. La narratrice est Vivian elle-même et on peut dire qu'elle a une façon très particulière de s'exprimer, d'autant plus qu'elle s'adresse parfois directement au lecteur. Cela m'a quelque peu déstabilisé car j'ai mis du temps à me familiariser avec ce choix narratif.
Le deuxième gros regret que j'ai concernant ce roman est qu'il est à mon sens beaucoup trop long et lent. Javais l'impression que l'intrigue n'avançait pas alors que cette fameuse valise est découverte par Vivian dès les toutes premières pages. Malheureusement Beatriz Williams a fait le choix de consacrer une partie des passages concernant Vivian à son histoire d'amour avec un médecin qu'elle rencontre dans une poste plutôt que de les consacrer aux recherches qu'elle entreprend pour savoir ce qu'est devenue sa grande tante Violet. J'ai trouvé qu'il n'y avait pas assez de passages sur l'enquête qu'elle mène alors que c'est le sujet même du livre. J'avais envie de découvrir plus de secrets, j'avais envie de voir l'évolution de ses recherches et non pas son idylle compliquée avec cet homme qui pour ma part n'a en aucun cas servi l'histoire. du côté des retours dans le passé si j'ai au contraire adoré ici la romance qui s'installe entre Violet et Lionel que j'ai énormément apprécié, en revanche j'ai trouvé que là encore il n'y avait pas beaucoup de rebondissements et de péripéties qui faisaient avancer l'intrigue. Pour cela il faut attendre la toute fin du livre qui m'a assez surprise par contre, si bien que parfois je me demandais où voulait en venir l'auteure.
En y réfléchissant par la suite j'ai pensé que peut-être la relation qu'entretient Vivian avec le docteur Paul n'était en réalité présente que pour nous montrer les similitudes qu'il y avait entre Vivian et Violet. Toutes deux ont en effet fait de mauvais choix en terme de relation amoureuse. L'une s'est entichée d'un coureur de jupons et l'autre d'un homme déjà engagé ailleurs. J'ai trouvé intéressant de retrouver un peu de Violet en Vivian et vice versa, car on ne sait pas ce que Violet est devenue. On ne sait pas si elle est toujours vivante à l'époque dans laquelle vit Vivian, et ainsi j'ai eu l'impression que Violet était en quelque sorte encore présente, que cela rendait encore plus vivant ce personnage intriguant et énigmatique.
Outre les ressemblances dans leurs relations affetcives, elles ont également des caractères très similaires. Elles sont toutes deux des femmes très modernes qui veulent réussir dans leur métier et qui veulent s'imposer en tant que femme dans un monde d'hommes. Elles sont également très franches, très audacieuses, très impétueuses, surtout Vivian qui m'a parfois exaspéré par son sans-gêne et sa franchise parfois grossière. Violet est un peu plus dans la retenue, sans doute parce qu'elle vit au tout début du XXeme siècle, même si à la fin elle sait aussi s'affirmer et prendre les décisions qui s'imposent. J'ai en revanche regretté sa naïveté et sa capacité à se laisser dicter sa vie par son mari le professeur Grant. Dans tous les cas ce sont deux personnages féminins très proches dans leur attitude, qui ont eu des relations basées sur le mensonge et les tromperies et qui sont très en avance sur leur temps. Il est vrai qu'elles ne m'ont pas toujours plu mais elles ont le mérite d'être différentes des personnages que l'on retrouve habituellement dans ce genre de roman.
L'ambiance générale du livre est assez particulière. Je ne l'ai pas particulièrement apprécié du fait des quelques passages sur la physique et la chimie qui donnent parfois au roman un caractère un peu trop intellectuel. Heureusement ils sont très peu présents, surtout au début du livre car cet aspect de l'histoire ne m'intéressait pas du tout. J'ai nettement préféré les passages sur la montée progressive des conflits à l'origine de la première guerre mondiale. J'ai trouvé qu'ils apportaient vraiment un climat de tension croissant tout au long du roman qui m'a tenu en haleine. J'avais constamment peur pour Violet et j'avais d'autant plus envie de savoir ce qui était caché à l'intérieur de sa valise, car on se doute bien que son contenu est en rapport avec l'entrée imminente en guerre. Enfin, j'ai regretté parfois la présence de mots ou de passages à caractère sexuel. Lorsque l'on découvre les loisirs d'un des personnage du passé on comprend mieux pourquoi ils sont là, mais là encore selon moi cette ambiance un peu "libertine" n'était pas indispensable à mon sens.
Pour conclure:
Un roman palpitant du fait du mystère entretenu autour de cette valise datant de plus de cinquante ans, mais qui est malheureusement très lent. Si l'aspect historique m'a beaucoup plu, j'ai eu en revanche des difficultés à véritablement apprécier Violet et Vivian, et je regrette que Beatriz Williams ait délaissé l'enquête menée par Vivian au profit de sa romance. Un livre assez bon dans l'ensemble mais qui ne fait pas partie selon moi des meilleurs du genre.
Ma note: 14/20.
Lien : https://autantenemportelesli..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          11
Eroblin
  30 juillet 2017
Nous sommes en 1964 à New York et la vie de la belle et fantasque Vivian Schuyler va changer du tout au tout le jour où elle récupère un colis qui ne lui était pas destiné. Dans le colis se trouve une valise appartenant à une certaine Violet Grant qui s'avère être, après quelques vérifications auprès de sa tante Julie, une grand-tante partie peu avant la Première Guerre mondiale vivre en Angleterre puis en Allemagne avec son mari, mari qu'elle aurait trompé et assassiné avant de disparaître. Vivian travaille dans un journal mais son supérieur hiérarchique ne lui reconnaît d'autre talent que de celui de relire les articles écrits par des journalistes hommes. Persuadée que sa grand-tante représente un sujet journalistique passionnant, elle obtient la possibilité d'enquêter sur cette Violet Grant. le roman est écrit en focalisation interne et, selon le chapitre, adopte le point de vue de Vivian ou celui de Violet. Selon le chapitre, le ton n'est pas le même : léger et drôle pour Vivian ; grave et mélancolique pour Violet. de plus, l'enquête de Vivian se double d'une histoire d'amour compliquée puisqu'elle tombe amoureuse d'un interne en médecine, un bel homme blond, qui , hélas, a le grand tort d'être le fiancé secret de sa meilleure amie Margaux Lightfoot, elle-même la fille du propriétaire du journal pour lequel Vivian travaille ! La belle Vivian va passer par des hauts et des bas avant de pouvoir se réfugier dans les bras de son médecin. Et c'est là que l'emploi du seul point de vue de Vivian et la légèreté de ton ont leurs limites car le lecteur (ou la lectrice) ne prend pas au sérieux l'idylle qui naît entre elle et le « Dr Paul » comme elle l'appelle ; on ne parvient pas à « vivre » la trahison et la douleur de Vivian quand elle assiste à leurs fiançailles. Et, surtout, comme on n'a pas le point de vue du « Dr Paul », ce personnage nous apparaît comme un être assez falot finalement qui apparaît et disparaît des pages pour resurgir comme un diable de sa boîte à la toute fin du roman. C'est dommage car Vivian est une jeune femme attachante, elle aurait mérité un amant mieux dessiné. Sa grand-tante est mieux traitée par contre : les chapitres qui lui sont consacrés reviennent sur sa décision d'étudier à Oxford sous la responsabilité d'un professeur émérite – Walter Grant - , son mariage malheureux avec lui car le fameux Grant est un gros pervers (du moins à mes yeux), sa rencontre avec un compatriote Lionel Richardson dont elle va tomber amoureuse et enfin les circonstances qui ont valu à Violet le « titre » de meurtrière et sa disparition. L'écriture est plus classique certes mais du coup, elle permet à l'émotion de s'installer. J'ai préféré le couple Violet/Lionel à celui de Vivian/Dr Paul. Ceci dit, j'ai passé un bon moment de lecture car les deux intrigues sont bien menées.
15/20
Lien : https://wordpress.com/posts/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          52
Marlene_lmedml
  18 juillet 2016
Deux femmes, deux époques, deux histoires. Voilà comment pourrait se résumer ce roman.
Vivian rêve d'être une grande journaliste, elle végète dans son poste de pigiste dans l'attente du scoop qui la propulsera dans une carrière de journaliste. C'est une jeune femme indépendante qui a tout fait pour se libérer des conventions que lui imposait sa famille. Puis un jour Vivian reçoit une valise qui l'intrigue au plus haut point et qui va la mener sur les traces de sa tante Violet, disparue depuis 1914.
Vivian y voit là un signe du destin, elle va partir sur les traces de cette tante dont elle n'avait jamais entendue parler. Violet Grant, une brillante scientifique avec une grande force de caractère pour affronter un milieu peuplé d'homme. C'est d'ailleurs le point commun que les deux femmes ont, elles n'ont pas voulu se laisser diriger et ont pris les devant pour vivre leur vie comme elle l'entendent.
Vivian le sait, elle tient là un sujet qui pourrait faire d'elle une grande journaliste. Elle a de nombreux points d'ombre à éclaircir dans cette histoire. Elle va devoir trouver des indices pour savoir si sa tante Violet est bien coupable de l'assassinat de son mari et si elle a réellement fui avec son amant.
Vivian va remonter le temps et découvrir le destin d'une grande femme qu'était sa tante Violet.
Après lecture de ce roman je suis vraiment ravie de l'avoir reçu par surprise. Récemment j'ai lu quelques romans comme celui-ci qui nous entraîne sur des chemins plein de mystère et qui explorent les destins de femmes hors du commun.
Ici, nos héroïnes, Vivian et Violet, sont deux femmes avec un caractère affirmé, des rêves plein la tête elles ont pris leur destin en main pour faire ce qu'elles avaient envie. Vivian rêve d'être une grande journaliste, son personnage est passionnant, j'ai admiré cette femme du début à la fin. Quant à Violet j'ai aimé tout le mystère qu'il y a eu autour d'elle et ce que j'ai découvert au fil des pages.
L'auteur alterne les chapitres entre Vivian et Violet, ce qui nous plonge dans les deux époques tout au long de l'histoire. Ce que j'ai trouvé particulièrement intéressant pour nous faire progresser dans l'intrigue.
La romance n'est pas en reste dans ce roman. Ce fut d'ailleurs très agréable de découvrir ce côté de l'histoire. Vous savez que je suis une inconditionnelle de la romance ^^ Et ici entremêlée entre les secrets et la quête de Vivian j'ai adoré que les émotions amoureuses apparaissent.
Je ne connaissais pas la plume de Beatriz Williams et j'ai vraiment été captivée par son histoire. Elle a réussi à nous raconter les histoires de ces deux femmes liées à jamais. Dans un même roman nous suivons deux époques différentes.
Dès le début j'ai été intriguée par tout ce mystère, une fois lancée impossible de s'arrêter, j'ai fais une pause dans ma lecture à regrets pour mieux retrouver nos héroïnes et je dois vous dire que ce roman est plein de surprises.
En bref, deux héroïnes hors du commun, le destin de ces deux femmes qui se retrouvent confronté. Un rythme haletant où s'enchaînent les révélations pour notre plus grand plaisir. Un roman qui ravira les lecteurs qui aiment les héroïnes indépendantes et déterminées, des femmes de caractère qui ne se laissent pas faire et qui vivent pour réaliser leurs rêves.
Lien : http://chroniqueslivres.cana..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Latetedansleslivres
  24 août 2017
Entre 1964 et 1914, tout semble séparer les deux jeunes femmes qui ont pas mal de ressemblances mais aussi des caractères et des situations assez différentes. C'est avant tout le portrait de deux jeunes femmes qui veulent être indépendantes et qui veulent s'émanciper mais chacune à sa manière. Violet est une scientifique, Vivian veut être journaliste.
Je me suis attachée aux deux jeunes femmes et on peut dire qu'elles ne manquent pas de qualités. Elles sont toutes les deux très belles et intelligentes. Je reprocherai d'ailleurs au roman d'avoir un peu trop de superlatifs! Les deux femmes sont un peu trop parfaites à mon goût et les hommes ne sont pas en reste.Quant aux histoires d'amour, elles sont aussi très romanesques voire théâtralisées, tout le monde est tout de suite très amoureux mais il y a tout un tas de rebondissements pour ne pas faciliter la tâche à nos tourtereaux!
Côté intrigue, on sombre parfois dans le mélodramatique. Certaines situations m'ont même paru tiré par les cheveux mais toujours avec cette volonté d'avoir de belles histoires d'amour qui sortent de nos rêves les plus fous. Puis il y a ce mélange des genres que j'ai trouvé un peu trop poussé par moment. Entre histoires d'amour, investigation, fond de guerre et secrets de famille, j'ai eu parfois l'impression que l'auteure en faisait trop. Il faut pourtant lui reconnaître qu'elle finit par bien retomber sur ces pieds et que j'ai refermé le roman plutôt satisfaite.
La plume de l'auteure ou du moins la traduction était agréable et les chapitres étaient relativement courts pour s'enchaîner facilement. C'est sûrement ce qui sauve le roman à mes yeux et ce qui a rendu cette lecture très agréable car sinon, les petits défauts relevés plus hauts m'auraient plus chagriné. C'est un peu un scénario de film hollywoodiens avec des quiproquos, des situations à suspense et des bons sentiments mais aussi des méchants.
Lien : https://latetedansleslivres...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
MonBoudoirLivresQMonBoudoirLivresQ   15 novembre 2016
-Attends-moi à Zurich
Quatre mots

Elle se les répète en se dirigeant vers la porte, le brouhaha confus des gardes et des bagages, la main rassurante d'Henry Mortimer au creux de son dos.

Elle se les répète en montant dans le train et ne cesse de tourner la tête pour regarder le bâtiment bas près de la barrière, d'où Lionel les observe forcément à la fenêtre.

Elle se les répète tout au long de la trentaine de kilomètres de voies jusqu'à Zurich, où ils trouvent un hôtel et commandent à dîner, pendant que le soleil couchant devient orange à l'ouest.

Attends-moi à Zurich
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
millyjessmillyjess   14 septembre 2017
- Violet. Est-ce vraiment toi?
- Oui.
- Ma Violet.
De la part de n'importe quel homme, ces mots sembleraient possessif, mais dans la voix de Lionel il n'y a aucune domination. Il n'est ni sévère, ni cruel. Il énonce que tous deux ne font qu'un, qu'ils sont unis .........
Commenter  J’apprécie          10
DuzboDuzbo   03 août 2017
Il n'existe pas de test plus éprouvant pour un être humain que celui de la perspective certaine de la douleur.
Commenter  J’apprécie          30
MonBoudoirLivresQMonBoudoirLivresQ   15 novembre 2016
"Violet a toujours méprisé sa beauté superficielle, ses grands yeux bleus, ses cheveux châtains et sa bouche en coeur, le genre de beauté que l'on trouverait typiquement sur une boîte de chocolat ou une publicité de Coca-Cola plutôt que dans un laboratoire. Elle méprise le fait que cela lui donne l'air plus jeune qu'elle ne l'est déjà, que les hommes observent sa bouche quand elle parle au lieu de l'écouter"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MonBoudoirLivresQMonBoudoirLivresQ   15 novembre 2016
Vivian,
Lait dans le frigo. Café dans la cafetière. Pain dans le placard. Mon coeur entre TES mains. Pour une raison inconnue, le robinet d'eau chaude dans la douche s'ouvre vers la droite.

Toujours ébloui

Paul
Commenter  J’apprécie          00

Video de Beatriz Williams (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Beatriz Williams
A l'occasion de la parution de son roman "L'été du Cyclone", Beatriz Williams s'adresse à ses lecteurs français. En savoir plus sur le livre: http://bit.ly/1IMwyR9 Disponible en librairie aux éditions Belfond.
autres livres classés : première guerre mondialeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

C'est la guerre !

Complétez le titre de cette pièce de Jean Giraudoux : La Guerre ... n'aura pas lieu

de Corée
de Troie
des sexes
des mondes

8 questions
947 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , batailles , armeeCréer un quiz sur ce livre