AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jean Bonnefoy (Traducteur)
ISBN : 2207304787
Éditeur : Denoël (17/11/1988)

Note moyenne : 4.02/5 (sur 23 notes)
Résumé :
Steward est un Bêta, un clone. Mais avec un trou de mémoire de quinze ans parce que son Alpha n'a jamais pu enregistrer une mise à jour de ses souvenirs. Et en quinze ans, il s'en est passé des choses : la polispatio qui l'avait engagé comme mercenaire s'est effondrée ; les colonies de la sphère humaine se sont entre-déchirées dans une guerre meurtrière pour s'approprier les richesses abandonnées par une race extra-terrestre inconnue ; ces extraterrestres sont reve... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
finitysend
  22 février 2016
Le cyberpunk pour tous !
Ce genre peut rebuter certains lecteurs à cause d'une certaine noirceur ou d'un environnement très éloigné ( dense et difficile d'accès ) ..
Ce n'est pas le cas ici !
Un clone à qui il manque une partie de son passé ...
Un personnage intéressant dont nous suivons le processus de ré-acquisition des infos nécessaires pour se situer dans un environnement complexe et hostile et pour progressivement agir de façon autonome .
C'est un bon roman .
Une vrai ballade dans les étoiles et un univers crédible et étonnant .
J'ai vraiment apprécié cette ballade dans l'espace avec ses légations extraterrestres .. ses stations et ses vaisseaux , ses mondes étrangers .
L'intrigue est donc satisfaisante et même surprenante , pas très pépère avec des plages d'action pensées de manière millimétrée .
Une belle balade dans l'espace .
Si on veut faire un séjour dans l'espace sans mettre les mains dans le cambouis, sans s'installer à une console informatique et enfin sans ressentir les effets de l'apesanteur : Ce n'est pas le bon bouquin ...
Sinon : ce roman est également publié dans un omnibus qui est très intéressant , grâce à l'adjonction d'autres textes dans le même univers : câblé+
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          500
gloubik
  13 juin 2019
Appréciant les oeuvres de Walter Jon Williams, j'avais été ravi que mon épouse m'offre, il y a quelques années déjà cablé +, un pavé de Denoël regroupant câblé, Perspective érogène, Solip : système, et le Souffle du cyclone.
Le côté cyberpunk de cablé ne m'avait pas emballé et les thématiques des deux nouvelles avaient refroidi mes ardeurs. Un break était nécessaire. Mais le break s'est transformé en oubli. le Souffle du cyclone est passé aux oubliettes. Alors, le découvrant en PdF sur le rayonnage d'un bouquiniste et en manque de lecture, je l'ai pris sans même réfléchir.
Et bien m'en a pris. Bon ! j'ai maintenant un livre de plus à revendre sur un vide grenier, mais au moins j'ai rattrapé ce retard de lecture.
Eh bien ! Lecture finie, je me demande pourquoi les éditions Denoël ont regrouper ces deux romans en un volume. On ne peut pas dire que le Cyberpunk soit très marqué dans ce roman. Beaucoup moins en tout cas que dans cablé ou les deux nouvelles qui les accompagnent.
Que puis-je dire celui-ci sans vous révéler l'intrigue ? Que le héros est un clone. Un clone comme ça se rencontre pas mal en SF. L'individu qui a les moyens assure sa survie en faisant enregistrer une copie de son cerveau (psychisme serait peut-être plus approprié) dans un système informatique et stocker quelques cellules susceptibles d'être transformées en un nouvelle individu à la mort du précédent. Les nanotechnologies sont suffisamment évoluées pour permettre d'augmenter les capacités d'un être humain. La société humaine a évolué vers un monde interplanétaire dans le quel les multinationales ont acquis un statut équivalent à celui des états que nous connaissons. Et au milieu de tout ça, notre héros digne successeur d'un James Bond joué par Bruce Willis. Les coups pleuvent. Les répliques cinglantes, et les retournements de situation sont fréquents. Ne vous faites pas avoir à classer l'un des autres personnages dans tel ou tel camp. Vous vous trompez certainement. Vraiment un excellent roman qui mériterait une adaptation ciné.Euh ! non ! Ils seraient foutus de nous le saccager et d'en faire un truc insipide.
En bref : À lire. Comme tout ce que j'ai pu lire cet écrivain.
Lien : http://livres.gloubik.info/s..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
finitysendfinitysend   10 septembre 2012
Il vit que les lunettes étaient équipées de deux caméras minuscules encastrées juste au-dessus de l'arête du nez , et de capteurs d'interface mentale dans les branches , de sorte que Spassky pouvait changer de canal par la pensée , sans avoir à s'encombrer de presser les boutons .
Commenter  J’apprécie          150
Video de Walter Jon Williams (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Walter Jon Williams
Walter Jon Williams au festival des Utopiales 2009, interviewé par Julien Morgan.
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2783 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre