AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jean-Pierre Pugi (Traducteur)
ISBN : 2702138829
Éditeur : Calmann-Lévy (06/02/2008)

Note moyenne : 3.83/5 (sur 6 notes)
Résumé :

Une année plus tôt, les Royaumes des marches étaient en paix, la famille Eddon régnait sur Château d'Ombre et tout se passait pour le mieux au nord du monde. A présent, le roi Olin est retenu captif dans une contrée lointaine ; son héritier, Kendrick, a péri sous les coups d'une magie traîtresse. Quant à Barrick et Briony, les deux jumeaux royaux, le sort a fini par les séparer. Car partout dans ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Galadriel
  02 juillet 2013
Et nous voilà repartis une fois de plus dans le monde de Tad Williams, auteur connu pour avoir écrit les célèbres cycles l'Arcane des épées et Autremonde. Ami lecteur, prépare tes chaussures de marche et tes bâtons de randonnée et sois sur tes gardes, car la route risque d'être aussi longue que semée de dangers !
Le monde est au plus mal : les Marches sud ont perdu contre les Qars, qui occupent maintenant la cité continentale de Château d'Ombre. Barrick Eddon, qui était parti guerroyer, se trouve maintenant derrière la Ligne d'Ombre en compagnie du capitaine Ferras Vansen, investi d'une mission donnée par la puissante Qar Yasammez. Ils font la rencontre de Gyir Lampe-Tempête, un membre du Peuple du Crépuscule, chargé de ramener un objet au roi, objet qui pourrait bien éviter au monde de sombrer dans le chaos le plus total. La princesse Briony a fui Château d'Ombre en compagnie du maître d'armes, Shaso dan-Heza, échappant ainsi à une tentative d'assassinat de la part des Tolly d'Estive. Elle est bien déterminée à récupérer son trône et à protéger son nouveau petit frère de l'ambition des tyrans. Les farfouilleurs Chert et Opale sont désemparés : leur fils adoptif, qui s'était aventuré dans les Mystères, semble amnésique. Chaven, le médecin royal en fuite, pourra-t-il les aider ? Quels secrets cache encore le petit Silex ? Dans le même temps, la jeune Qinnitan, fiancée de l'autarque Sulepis, s'est enfuie du palais de la Claustration, et vit maintenant dans la dissimulation et la peur…
Toute la tension accumulée au fil des tomes explose enfin : Tad Williams se décide à donner des réponses au lecteur, et s'applique à brosser un portrait apocalyptique. La mort rôde à chaque coin de rue, la peur et le doute sont omniprésents, créant une atmosphère oppressante et tout à fait délicieuse. On suit tour à tour les aventures des différents personnages, on frissonne pour eux, on s'énerve parfois face à leurs réactions. L'auteur réussit à nous faire entrer complètement dans son histoire et à la vivre en même temps que les personnages, qu'on aime ou qu'on déteste, mais auxquels on ne peut rester indifférent. Barrick Eddon erre entre folie et lucidité, soutenu par Ferras Vansen, qui voue une haine farouche au Peuple du Crépuscule, avant de s'ouvrir petit à petit à ce monde, sans toutefois l'accepter, Briony, elle, découvre la réalité d'un monde sans merci, et prend une belle leçon d'humilité, tout en voyant ses croyances et ses repères s'effondrer comme des châteaux de cartes. On tremble face à la cruauté de l'autarque Sulepis, qui prévoit, dans sa folie, de conquérir le monde. On pourrait dire que ce tome est une charnière : on assiste à la destruction d'un monde pour mieux installer les bases du nouveau, et c'est ce qui fait toute la richesse de cet ouvrage. de plus, Tad Williams aborde des sujets tels que la vérité sur les dieux, l'athéisme, tout en se référent aux différentes mythologies, et notamment à la mythologie grecque, ce qui en fait un livre véritablement plaisant. Il n'hésite pas non plus à parler de la différence, en créant un choc culturel par le biais de Ferras Vansen et de Gyir, deux personnages bien cantonnés dans leurs mondes respectifs, et confrontés à l'autre, qui, finalement, ne lui est peut-être pas si étranger. Nous pouvons donc constater qu'il ne s'agit pas simplement d'une histoire distrayante, mais d'un récit qui traite de thèmes toujours d'actualité.
Cependant, on observera également une baisse de rythme, avec quelques longueurs, mais rien de grave. Ce n'est qu'un petit bémol, et bien moindre face à la qualité de ce récit, toujours aussi bien écrit. le talent de conteur de Tad Williams n'est plus à prouver, il fait partie de ces auteurs qu'on aime lire au coin du feu, une tasse de chocolat à la main. Il fait partie de ces auteurs qu'on n'oublie pas. Il fait partie de ces auteurs que tout fan de Fantasy se doit de lire !
Je vous retrouve donc au tome suivant, qui concluera cette saga qui, jusqu'ici, n'a pas cessé de m'enchanter. ;)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Goupilpm
  12 mars 2016
Chroniques des 2 tomes :
Théâtre d'ombre est la suite directe de Château d'ombre, le deuxième tome de la trilogie Les Royaumes des Marches. On y retrouve donc les mêmes ingrédients et qualités que dans le précédent volume.
Dans cette deuxième partie de son cycle, l'auteur, comme dans Château d'Ombre s'attache à son rythme, c'est-à-dire avec le souci du détail parfaitement maîtrisé et donne l'impression de traiter son intrigue comme une araignée tisse sa toile. de part sa manière de procéder, tout comme dans son cycle précédent l'Arcane des Épées, l'auteur démontre une fois de plus ses qualité de conteur et sa capacité à créer des univers à la fois complexes et cohérents, à défaut de développer des intrigues véritablement originales.
Si l'intrigue n'est pas des plus originales, il faut constater que l'univers l'est nettement plus avec cette race non humaine qui occupait autrefois la majeure partie de cet univers, et qui compte bien le reconquérir ; les faîtiers et les farfouilleurs, petites créatures occupant respectivement, et discrètement, les toits et les sous-sols de Château d'ombre ; et enfin ce panthéon de dieux et demi-dieux qui interfèrent dans les destins de cette multitude de protagonistes.
Dans ce cycle des Royaumes des Marches, l'auteur s'attache plus à poser son univers, son intrigue géopolitique, ainsi que les complots en cours et à venir plutôt qu'à ses personnages par trop importants et parfois le lecteur perd le fil des nomsgénérant chez le lecteur un léger manque d'empathie avec les protagonistes principaux. Et le lecteur s'attache plus à des personnages extérieurs qu'aux jeunes héritiers en pleine crise d'adolescence.
Si le cycle est plus simple que d'autres, notamment l'Assassin Royal de Robin Hobb, le fait de côtoyer deux mondes différents, presque parallèles, est la force principale du cycle car il est permis au lecteur de voir l'univers et l'intrigue de deux manières radicalement opposées.

Après L'Arcane des Epées, qui avait établi, à son époque, son auteur comme l'un des maîtres de la High-fantasy contemporaine, Tad Williams revient à ses premières amours pour nous offrir avec Les Royaumes des Marches un cycle ambitieux, complexe, d'une rare finesse, qui prouve si besoin l'était que Williams reste l'un des meilleurs écrivains américain de fantasy.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
GaladrielGaladriel   29 juin 2013
"Mais où allons-nous ?
-Là où tu dois te rendre. Quant à ce qui se produira une fois arrivée à destination, je n'en sais fichtre rien. La musique m'a simplement informée que tu t'étais écartée de ton chemin.
-Vous l'avez déjà dit, et je n'ai rien compris. Quelle musique ?
-Tu réclames des réponses comme un oisillon réclame la becquée, mon enfant ! La musique est... la musique. Ce qui allume un feu au coeur du vide, ce qui réordonne le cosmos-quand le besoin s'en fait sentir-ou encore qui crée du chaos lorsqu'il vient à en manquer. C'est la seule chose que les dieux entendent, et ils en tiennent compte. Elle s'adresse à nous... elle chante pour nous et bat en nous comme le coeur chez les mortels. Enfin, sauf lorsque nous sommes incarnés et que les martèlements de nos organes nous obligent à tendre l'oreille. Que s'encombrer d'un corps est donc pénible !"

Elle secoua la tête et soupira.

"Toujours est-il que la musique m'a dit que tu t'étais égarée, Briony Eddon. Et qu'il était de mon devoir de te remettre sur le droit chemin.
-Cela signifie-t-il... que tout va s'arranger ? Que les dieux vont nous aider à bouter nos ennemis hors de Château d'ombre ?"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Videos de Tad Williams (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tad Williams
Bobby Dollar is an angel—a real one. He knows a lot about sin, and not just in his professional capacity as an advocate for souls caught between Heaven and Hell. Bobby's wrestling with a few deadly sins of his own—pride, anger, even lust.
autres livres classés : nordVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox