AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2841726770
Éditeur : L'Atalante (20/05/2014)

Note moyenne : 3.44/5 (sur 9 notes)
Résumé :
L’âme de la jeune Perle Dang, fille d’un riche industriel de la Concession de Singapour Trois, morte à l’âge de quatorze ans, n’est jamais arrivée aux portes du ciel qui lui était promis. Une photographie spectrale révèle qu’elle se trouverait quelque part dans la zone portuaire de l’enfer. Détournement ? Par qui ? Pour quoi? Une enquête s’impose. Une enquête confiée à l’inspecteur principal Zhen Wei du 13e commissariat, en charge des affaires relevant du mystique e... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Alfaric
  14 février 2017
Dans le donjon d'un alchimiste infernal, un flic humain et un flic démon en bien mauvaise posture doivent coopérer pour survivre : comment en est-on arrivé là ? Lancez le générique ! ^^
https://www.youtube.com/watch?v=dEjXPY9jOx8
Ah ça on sent bien qu'on est dans la SFFF anglaise de Michael Moorcock, Terry Pratchett, Simon R. Green, Jon Courtenay Grimwood, Neil Gaiman, China Miéville, Richard Morgan, Neal Asher… C'est cool, c'est fun, c'est référencé et furieusement Série B ! ^^
Dans ce tome 1 de la série "Snake Agent", nous suivons l'inspecteur Zhen Wei âgé de 43 ans qui doit veiller à l'équilibre sur Terre des forces du Ciel et des Enfers, qui elles mêmes tentent cherche un équilibre entre les différentes Ministères des Calamités et les différentes Bureaux des Miracles (notez bien que l'infernal Ministère des Finances a clairement le vent en poupe : la SFFF anglaise est toujours en croisade comme cette saloperie de thatchérisme). En gros, on a un mélange de John Constantine et de Chow Yun-Fat dans un mélange des "Aventures de Jack Burton dans les griffes du mandarin" et de "L'Arme fatale", sur fond de version asiatique de "In Nomine Satanis /Magna Veritas" (ou de la version asiatique de "Supernatural" pour ceux qui n'ont pas connu la belle époque du jdr français)… Quel réjouissant programme qui pioche de chouette manière dans les mythes et légendes d'Extrême-Orient ! (comme le garde du corps d'Inari qui s'avère être une bouilloire-blaireau)
Mais nous sommes également dans un buddy movie vu que le héros doit faire équipe avec le démon Zuo, voir dans un dans un "Double Détente" inversé, puisque le Sénéchal Ju Yirj de la Brigade du Vice débarque dans le monde des mortels pour en découvrir non les maux mais les vertus…
Versions urban fantasy de la traite des blanches, du trafic de drogues, du trafic d'armes et puis au final d'un monstrueux complot dans lequel des apprentis maître du monde qui veulent utiliser une Arme de Destruction Massive dans un attentat terroriste (c'est dans le 4e de couverture)… Ah ça, on sent bien le pitch d'un serial telévisé, d'un action movie ou d'un bon vieux Hollywood Night ! Et le héros doit sauver autant le monde que son épouse démone quarteronne pourchassée à la fois par les chasseurs d'horreurs du gouvernement de la République Populaire de Chine et les terribles agents spéciaux des rois des enfers…^^
Par contre pourquoi placer le récit dans un univers uchronique si c'est pour ne pas l'exploiter… Oui le Texas a fait sécession, oui l'Asie Centrale unifiée par le Turkestan est en rivalité avec la Chine, oui les Ruscofs sont englués dans le bourbier daghestanais, mais au bout de 400 pages on ne sait pas où est et ce qu'est Singapour 3 ! (après recherches sur le Net, j'ai cru comprendre qu'il s'agissait peut-être d'une concession localisée dans la mégapole de Shanghai, mais vu qu'on ne sait rien de Singapour 1 et 2 rien n'est moins sûr, et pour ne rien gâcher l'auteure nous balance l'existence de Singapour 4, 5 et 6 juste pour le plaisir sans aucune explication sur le schmilblick… soupirs)
Par contre pourquoi placer le récit sous le signe du cyberpunk si c'est pour ne pas l'exploiter… Oui, on a des ordinateurs liquides sur se déverse sur n'importe quelle surface, des nanotechnologies en veux-tu en voilà et des jeunes gens qui sont branchés sur la Matrice pour servir de data center pour un temps contre argent mais qu'est-ce que cela amène au final ? (à part un twist entre "Neuromancien" et "Matrix ?" ^^)
Et puis tout le monde traficote le plus naturellement du monde avec les forces du Ciel et/ou des Enfers qui communiquent constamment par mail avec leurs partenaires et leurs subordonnés humains… Au final personne ne s'étonne de quoi que se soit, et cela démystifie complètement le côté fantastique avec ses démons et ses merveilles : ce parti-pris ne m'a pas emballé, mais c'est le choix de l'auteure et je m'y suis donc résolu…
Chacun avance de son côté, et une fois que les pions sont en place, le rythme de l'histoire devient très inégal avec le POV des investigations infernales de Zhen et Zuo, celui plus court d'Inari en cavale dans les abysses qui traîne la patte avant d'avancer à grands coups de deus ex machina et de « c'est trop compliqué, je t'expliquerai plus tard », et celui si court qu'il joue le rôle d'interlude des investigations du sergent Ma et de Nuo Ro Shi le superflic de Beijing. Et malheureusement le dénouement est plutôt plat après toutes les péripéties pulpiennes amenées par l'auteur :

Je suis resté un peu sur ma faim, surtout après le très bon "81 Frères" du frenchy Romain d'Huissier, mais j'ai vraiment envie de revenir faire un tour dans l'univers asiatique urban fantasy de l'auteure, vraiment cool et fun, voire carrément barré et déjanté… Oui mais non, à tort ou à raison l'éditeur VF a décidé de faire l'impasse sur la série qui compte actuellement 6 tomes en VO…
Lien : http://david-gemmell.frbb.ne..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          291
Apophis
  13 janvier 2016
Fond banal, Forme hautement exotique, et un très intéressant roman au final
Quels sont les thèmes abordés dans le roman ?
- Une enquête policière, ce qui est archi-banal.
- La coopération entre deux flics de services / ethnies / états différents : idem, pensez au film Double détente avec Schwarzy par exemple, où il joue un flic soviétique qui vient enquêter aux USA.
- le mariage inter-racial (archi-vu).
- La traite des blanches (comme dans le film Taken, pas franchement du jamais-vu donc).
- La mise au point d'une nouvelle drogue révolutionnaire (en matière de SF récente, de Dredd à Lucy, vous avez le choix de références…).
- Les magouilles de tel ou tel ministère (déjà vu à de multiples reprises).
Bref, rien de nouveau sous le soleil, ce roman doit être peu intéressant êtes vous en train de vous dire… Sauf que…
- L'enquête policière est menée par un flic d'une sorte de Brigade du surnaturel : comme dans X-Files alors ? Non, du tout, parce qu'ici le surnaturel est tellement avéré qu'on communique avec les déesses en se rendant dans leur temple et qu'on échange des e-mails avec… l'Enfer.
- le policier avec lequel Zhen, l'humain, coopère, est… un policier du Bureau du Vice démoniaque, donc un… démon.
- Zhen est marié avec une… démone.
- La traite des blanches en question concerne… l'âme de pures jeunes filles humaines.
- La drogue est très loin d'une banale poudre blanche.
- Les ministères en question sont ceux de… l'Enfer (en gros, l'Enfer chinois est le reflet de l'organisation terrestre de ce peuple, bureaucratie omniprésente y compris).
Ajoutez à cela un contexte asiatique forcément exotique pour nous, occidentaux (avec un usage assez bien dosé de termes chinois, ni trop, ni trop peu, assez souvent explicités pour que le lecteur ne se frustre pas et parfois laissés tel quels histoire de faire un peu plus mystérieux ou exotique), et (et c'est là que ça devient très intéressant) mêlez tout ça avec un contexte… futuriste. Oui, vous avez bien lu, l'histoire ne se passe ni dans le passé, ni dans le présent, mais dans un futur proche (on ne saura pas quand, une seule date est citée, 2017, mais on ne sait pas si c'est la date actuelle ou une date plus ou moins antérieure). Les technologies ont évolué, on se sert par exemple de nano-ordinateurs ayant un aspect liquide, de nano-filaments pour interdire les scènes de crime, il y a un bio-réseau qui se sert de cerveaux humains comme nexus de contrôle, on envoie des mails en Enfer, etc.
Bref, ce mélange chine + nanotech / biopunk + surnaturel, s'il n'est pas à proprement parler du jamais vu (Si je me souviens bien, le roman le Goût de l'immortalité de Catherine Dufour reprend certains de ces éléments mais sous une forme / un ton très différents, et L'Age de Diamant de Neal Stephenson reprend les deux premiers dans une ambiance très proche -le surnaturel en moins-), est en tout cas très réussi, très réaliste et très cohérent. Notez, pour ceux que ça peut gêner, que la genèse des relations enfer / terre et la mise en place des e-mails par exemple n'est jamais clairement expliquée, l'auteur demande un peu au lecteur de l'accepter comme conséquence inévitable de la modernité (avant, la parole des dieux venait par des présages ou des prophètes, maintenant, c'est par e-mail).
Globalement, les personnages sont réussis et attachants, les dialogues assez savoureux (surtout lorsqu'ils impliquent les ministres de l'Enfer), et l'humour présent sans donner dans le loufoque. Personnellement (mais c'est entièrement subjectif), j'ai irrésistiblement pensé à Deux Flics à Miami, avec Zhen dans le rôle de Crockett (il vit sur un bateau, après tout…), Ju dans celui de Tubbs, Ma dans le rôle de Zwitteck, et le supérieur de Zhen dans le rôle du Lieutenant Castillo. Il faut dire déjà que Ju est fréquemment décrit comme un beau gosse séducteur de l'Enfer, et puis il est du Bureau du Vice (en VO, c'est Miami Vice), alors… Toujours au chapitre références, un petit point de détail m'a rappelé l'univers d'Hyperion, mais on va éviter de dire lequel pour ne pas spoiler. Enfin, les amateurs de Jeu de rôle jouant à In Nomine Satanis / Magna Veritas seront aux anges (^^), on a l'impression de voir une version asiatique de l'univers du jeu.
En conclusion
Si le fond est une enquête policière à ramifications politiques classique, la forme, entre exotisme asiatique, surnaturel et nanotech, est hautement exotique. Au final, il s'agit d'un roman qui, sur une base classique, en devient franchement original, avec des personnages attachants et un contexte fort intéressant. Seul petit regret : quelques Deus Ex Machina qui me paraissent un peu faciles sur la fin. En bref, si vous n'avez pas peur de sortir des sentiers battus, vous pouvez acheter ce roman sans crainte, il reste facile à lire malgré la présence de termes chinois, un contexte mythologique que nous connaissons peu en Europe et un mélange magie / technologie qui, sous la plume d'un auteur moins doué, aurait pu être indigeste mais qui, ici, passe parfaitement.
Lien : https://lecultedapophis.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
temps-de-livres
  12 août 2014
Dans l'entourage de l'inspecteur Zhen, rien n'allait plus. Passe encore la méfiance de ses collègues (il a l'habitude) et son enquête ne paraissait pas plus anormale que la moyenne. Plus il avançait dans la disparition de l'âme du jeune fille, plus ça se compliquait. Vu que l'affaire touche aussi les enfers, on lui adjoint un collègue-démon. Si sa déesse tutélaire ne le battait froid, il pourrait avancer, mais celle-ci reste obstinément offensée. Ajoutons à cela, son épouse. Enlevée à l'enfer, elle ne doit pas se promener sans protection, mais l'épouse-démone cherche une liberté… Non, la semaine de l'inspecteur des affaires relevant du mystique et du surnaturel n'était pas la meilleure.
Si l'hexagone ne manque pas de récits de genres( science-fiction, fantastique, fantasy), en faire un mélange relève plus que du simple défi. C'est donc par le biais des éditions L'Atalante que nous découvrons ce premier tome de la série L'Inspecteur Zhen (qui en compte six). Liz Williams écrit un polar dans un monde où le surnaturel est reconnu. Ajouté à çà quelques pointes de science-fiction et vous avez un mélange qui semble bien parti.
Si le début de l'intrigue n'est pas des plus originales, c'est son développement qui va passionner le lecteur. On s'apercevra que l'enfer n'est pas si différent du monde humain (vive l'administration), que les déesses sont susceptibles et que les démons ont inventé biens des technologies pour nous distraire (la télévision par exemple). Tout cet univers où surnaturel, fantasy et science-fiction sont liés est présenté par le personnage principal. A contrario des clichés de la littérature, du héros récurrent évolutif, Zhen est un type normal, voire banal. Il se demande souvent comment on reconnait qu'il travaille sur les affaires surnaturelles. Si finalement, Zhen est un protagoniste "presque" fade, traversant les épreuves comme un fonctionnaire qui en a vu d'autres, ce sont les personnages l'entourant qui valent le détour. Son épouse, Inari, démone enlevée à sa terre natale qui essaye de vivre dans un monde qu'elle ne connaît pas ou le sénéchal Ju Yirj qui enquête à sa manière sur l'affaire de Zhen. des personnages sympathiques, malgré ce côté démoniaque et c'est sans doute ce que l'auteur a voulu écrire.
Ce livre dénote de la production actuelle, par son mélange des genres, mais aussi par son traitement. Se passant à Singapour Trois, dans la Chîne du 21ème siècle, elle offre un regard amusant et contrasté sur le folklore asiatique, sans s'appuyer sur les clichés.
Un premier tome qui permet de découvrir un univers particulier. Si l'intrigue se met lentement en place, on est pris de sympathie pour les personnages et l'univers. Nul besoin de connaître le tao ou la culture chinoise. Un bon thé vous accompagnera largement.
L'INSPECTEUR ZHEN ET LA TRAITE DES ÂMES
AUTEUR : LIZ WILLIAMS
COLLECTION : LA DENTELLE DU CYGNE
EDITIONS : L'ATALANTE
Lien : https://tempsdelivresdotcom...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          61
fangtasia
  03 juillet 2014
Le récit se passe dans la touffeur de l'été en Chine du sud futuriste, plus précisément à Singapour 3.
L'inspecteur Zhen est considéré comme un paria avec peur et suspicion par ses collègues en raison de sa capacité à interagir avec le surnaturel. Ce dernier s'occupe d'une enquête délicate qui concerne la fille d'un grand industriel, Perle Dang. Il s'avère que lors de la cérémonie funèbre, la demoiselle n'a jamais atteint les rives célestes.
Elle se trouverait actuellement quelque part dans la zone portuaire de l'Enfer.
Pourquoi ? Par qui ? L'inspecteur, spécialisé dans les crimes occultes va devoir trouver les réponses…
Dès lors, il foncera dans une toile tissée de corruption, de politique et de mystère qui l'amènera à voyager en Enfer par la suite.
Pour lire la suite, c'est sur le blog ^^
Lien : http://truebloodaddict.net/2..
Commenter  J’apprécie          30
kikibaba
  09 septembre 2014
Un inspecteur spécialiste des enquêtes entre l'enfer, le ciel et la terre, un démon, une bouilloire qui se transforme en blaireau. Voilà en quelques mots l'univers de ce roman. Une véritable enquête policière entre deux mondes, celui des vivant et celui des morts. Une plongée dans un univers particulier, une belle surprise.
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (1)
Elbakin.net   16 juillet 2014
Des protagonistes le plus souvent savoureux, une enquête prenante, une mythologie savamment utilisée… Les ingrédients sont bon et l’ensemble indéniablement bien troussé.
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
AlfaricAlfaric   28 décembre 2016
- Je croyais que les démons aimaient le sang.
- C’est comme les humains et le chocolat : certains aiment ça, d’autres non ; et, de toute manière, en trop grand quantité ça rend malade.
Commenter  J’apprécie          140
AlfaricAlfaric   09 janvier 2017
C’est le problème avec les aristocrates : ils ne comprennent pas les principes de base de l’industrie.
Commenter  J’apprécie          220
AlfaricAlfaric   11 janvier 2017
Ses années de travail policier lui avaient enseigné qu’on glane plus de confidences par la compassion que par la critique, et, de toute façon, la première lui venait plus naturellement que la seconde.
Commenter  J’apprécie          60
Jeanne_la_ContesseJeanne_la_Contesse   31 juillet 2018
Le démon n’avait jamais pris de taxi, et il trouva l’expérience intéressante. Toutes sortes d’amulettes aux couleurs criardes pendaient au pare-brise, chapelets, dieux, grelots et fleurs en plastique ; il y avait même un petit personnage sur une croix argentée : l dieu mort des chrétiens. Rien de tout cela ne pouvait troubler un être du rang de Ju Yirj, mais un picotement le parcourut tout de même, et il éternua. Les yeux larmoyants, il suivit le trajet avec intérêt : après avoir traversé Xyangfan à toute allure, ils longèrent le quartier des Jardins ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
AlfaricAlfaric   30 décembre 2016
La bravoure et la stupidité sont inséparables.
Commenter  J’apprécie          151
autres livres classés : fantastiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Liz Williams (1) Voir plus




Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1436 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre