AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Bernard Willerval (Traducteur)
ISBN : 2221105982
Éditeur : Robert Laffont (02/12/2005)

Note moyenne : 3.64/5 (sur 14 notes)
Résumé :

Le dos de Marion Brando et la chemise de Baby Doll ont nourri les fantasmes de tant de cinéphiles qu'on en vient à oublier que Tennessee Williams est avant tout un grand écrivain américain trop négligé en France : ses nouvelles sont des chefs-d'œuvre de baroque, de tendresse et d'ambiguïté ; des personnages qu'aurait pu dessiner Norman Rockwell y trouvent une fin délicieuse dans les cinémas mal fam&#x... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
vilvirt
  18 juillet 2011
Sitôt reçu, sitôt dévoré ! Il faut dire que les dernières pièces que j'ai lu de cet auteur m'ont enchantée. Ce livre m'a bouleversé tout autant, si ce n'est plus, grâce aux remarquables talents de conteur de Tennessee Williams, que je ne connaissais qu'à travers ses pièces.
Sucre d'Orge est un recueil de 9 nouvelles datant de 1954, et qui toutes évoquent le mal être, l'indolence, la culpabilité ou l'isolement. de New York à la Louisiane en passant par le Mexique ou la Californie, la plume de Tennessee Williams est tour à tour poétique, lumineuse ou pleine d'humour, même lorsqu'elle puise dans la perversité et lève le voile sur les troubles qui agitent ses personnages.
Certaines histoires sont proprement scandaleuses (ou du moins devaient paraître comme telles à l'époque) mais sous leur souffle décadent on en retire toujours une musicalité que révèlent la beauté de son style et la virtuosité de l'auteur. Il met les âmes à nu, il confronte les personnages à leurs peurs, leur dégoût des autres et d'eux-même, leur culpabilité et leurs vices les plus profonds. Au fil des pages, ce sont des paumés, des lésés de la vie, des caractères souvent faibles et vulnérables dont la solitude est le point commun, que nous croisons et regardons s'enfoncer sans possibilité de rédemption.
Il évoque souvent l'homosexualité comme une sorte de honte subie dans l'ombre, et la solitude qui en résulte comme une punition. L'amour que partagent certains des couples dont il nous dépeint l'existence instable tient plus de l'appropriation que du partage, et la notion de tendresse est souvent exclue de ses récits pour ne nous livrer qu'une version violente ou dérangeante de la vie de ces amants.
Le Matelas reste l'une des nouvelles les plus optimistes de ce recueil, avec le personnage d'Olga qui, malgré le poids des années, reste une femme apparemment magnifique dont l'indolence sous le soleil de Californie et la soif d'amour fascinent l'auteur. Bill et Cora est un bijou d'humour dont la mélancolie n'est pas exclue et l'enfance est elle aussi représentée avec Les Jeux de l'Eté ou encore La Ressemblance entre une Boîte à Violon et un Cercueil...
Vous l'aurez compris, je suis décidément sous le charme de ce très grand auteur, et je ne compte pas en rester là !
Lien : http://tranchesdelivres.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
venividiosculavi
  27 février 2017
Je découvre Tennessee Williams. Avoir vu les films inspirés de ses pièces m'a jusque-là éloigné de son oeuvre écrite (connaitre l'histoire avant de lire un bouquin n'est pas forcément très engageant !). Et je suis tombé par hasard sur ce recueil de nouvelles vierges de toute adaptation cinématographique. Heureuse surprise que ces tranches de vie, écrites dans un style fluide et très vivant. Des personnages ordinaires comme vous et moi (ou presque !), cueillis à un tournant de leur vie. A chaque fois, une atmosphère intimiste et un cadre particulier. Et toujours beaucoup d'empathie et de tendresse de l'auteur pour ses héros. Deux des récits sont particulièrement émouvants. Billy et Cora, road movie de deux marginaux, et La Vigne, histoire d'un couple inséparable, face aux ravages du temps. Great job Mister Williams.
Commenter  J’apprécie          00
tristantristan
  08 décembre 2017
9 nouvelles agréables à lire et toujours le génie de Tennessee Williams pour sonder l'âme humaine.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
tristantristantristantristan   08 décembre 2017
L'ECRIVAIN Kamrovski connaissait beaucoup de gens, surtout maintenant, depuis que son nom avait acquis quelque réputation, et il avait aussi quelques amis qu'il avait conservés depuis longtemps, un peu comme on garde chez soi des livres qu'on a lu plusieurs fois, mai qu'on ne veut pas jeter.
p.135
Commenter  J’apprécie          10
tristantristantristantristan   08 décembre 2017
Les cousins n'étaient pas des gens très imaginatifs, et ils n'avaient même pas la ressource de se plaindre en eux-mêmes de la régularité fade et tiède de leur vie, ni de l'inutilité déchirante de leur volonté farouche de tenir bon, de réussir et de continuer.
p.118
Commenter  J’apprécie          00
vilvirtvilvirt   18 juillet 2011
Ce climat a bercé bien des réussites et des échecs; il a tout recouvert, il a absorbé les blessures et les plaisirs sans se donner la peine de faire un choix. Car il n'est rien de plus cavalier que ce grand cheval bleu qu'est le climat de la Californie du Sud qui se balance dans le ciel, tout son harnachement dehors. Son plumet, ce sont d'immenses traînes bleues que le ciel est incapable de retenir et qu'il laisse aller à la dérive, impuissant et fasciné...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Videos de Tennessee Williams (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tennessee Williams
Micha Lescot lit 'Matin sur Bourbon Street' de Tennessee WILLIAMS.
autres livres classés : homosexualitéVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Tennessee Williams, en VO !

Un tramway nommé désir

A Streetcar Named Desire
A Tramway Named Desire

5 questions
44 lecteurs ont répondu
Thème : Tennessee WilliamsCréer un quiz sur ce livre