AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Philippe Sterne (Autre)
EAN : 9782253015574
Le Livre de Poche (01/02/1977)
3.8/5   25 notes
Résumé :
Le docteur Forester vient de découvrir les détonateurs rhodo-magnétiques, un espoir ou une menace selon l'usage qu'en feront les hommes. Brusquement une invasion de robots humanoïdes déferle sur la planète. Leur devise : « Servir, obéir et protéger l'homme de tout péril. » Et le plus grand péril, c'est justement l'homme. Les humanoïdes condamnent l'humanité au bonheur et ne lui laissent aucune liberté. Forester voit son assistant, Frank Ironsmith, se rallier à eux. ... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
thimiroi
  26 juillet 2022
Quel avenir pour l'humanité : anéantissement ou asservissement ?
Ce roman de Jack Williamson est un classique de la SF paru aux USA en 1949, à un moment où le monde semblait s'acheminer vers une troisième guerre mondiale.
Anéantissement ou asservissement, c'est le choix que doivent faire les dirigeants d'une planète habitée par les humains au début du roman.
Les siècles ont passé, mais l'humanité n'a pas changé : plusieurs mondes colonisés par l'humanité sont prêts à s'autodétruire...
Pour éviter cet anéantissement, des robots humanoïdes venus d'un monde éloigné proposent aux dirigeants de leur confier l'avenir de la planète en question, car ils veulent servir l'humanité et la protéger d'elle-même : il n'y aura plus ni guerre, ni crimes, ni pauvreté, les robots s'occuperont de tout…
Les dirigeants acceptent.
Et, effectivement, des millions de robots s'occupent de tout, confisquent les armes, empêchent les hommes d'exercer toute activité comportant des risques, veillent à ce que les hommes ne fument plus, ne boivent plus (c'est mauvais pour leur santé), et même ne travaillent plus (les robots font les choses tellement mieux qu'eux !) ...
Le personnage principal est un savant, le docteur Forester, dont justement le travail est la raison de vivre, un étonnant savant d'ailleurs qui est responsable d'une installation abritant des armes atomiques mais qui, en même temps, cherche à découvrir les secrets de l'univers grâce à une pseudo-science concernant le rhodo-magnétisme (une énergie en rapport avec le rhodium).
Le docteur Forester s'oppose aux robots et s'allie à un groupe d'humains dotés de pouvoirs psychiques ; le roman s'acheminerait donc vers un simple conflit entre surhommes et robots si plusieurs autres facteurs n'entraient en jeu : d'une part, un personnage mystérieux, nommé Frank Ironsmith, auquel les robots ont octroyé des privilèges inexpliqués, et d'autre part une profonde transformation de Forester...
Ce roman, après un début rendu pesant par les explications pseudo-scientifiques concernant le rhodo-magnétisme, réserve de nombreux rebondissements et une fin ambiguë qui donne beaucoup à réfléchir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          422
Skorpionnan
  17 août 2010
Lecture
Le docteur Forrester veille sur l'arme qu'il a conçue et qui devrait donner le dessus à sa planète aux prises avec des voisins belliqueux.
Il est donc le héros de livre, le héros pas le super héros: la calvitie s'annonce, son genou le titille et il détruit de plus en plus sa vie affective et sociale, sa femme ne le voit plus enterré qu'il est dans son laboratoire secret entouré d'enceintes électrifiées. Mais c'est , croit-il, le prix à payer pour sauver son monde.
Mais avant que la guerre ne se déclenche apparaissent les humanoïdes : des robots dévoués à l'homme, qui s'occupent de son confort, sa sécurité, sa paix. plus de travail , plus de contraintes, bienvenue à Bisounoursland!
Asimov s'inviterait-il chez Wiliamson ?
Non, car si maintenant il n'y a plus de problèmes, il n'y a plus non plus plus de cigares, c'est mauvais pour la santé ; plus de recherche, il y a trop de choses dangereuses à découvrir, plus de vélo, vous pourriez vous blesser ..Ce paradis ressemble beaucoup à l'enfer, et pourquoi certaines des connaissances du Professeur se tranforment-elles en pantins béats et puérils?
Il faut choisir entre sécurité et liberté et le professeur tente de rejoindre la résistance et de contrer ces gardiens par trop bienveillants ...
Avis
J'aime beaucoup Williamson, ce roman date de 1948, il est écrit dans ce style des "Grand maîtres", que j'affectionne: un style fluide, une écriture posée qui prend le temps, une définition du monde et des personnages par petites touches qui laisse une large part à l'imagination. Il donne les éléments clefs, laissant le lecteur construire l'environnement qui lui va. Une histoire qui se développe sans coup de théâtre incroyable.
En même temps, malgré ce classicisme , Williamson est un des meilleurs pour distiller dans ses mondes un malaise et des réflexions subtiles sur la nature humaine.
Et si vous avez aimé le "Happy End" de ce roman, relisez-le en gardant à l'esprit le titre de cette autre oeuvre du même auteur :"Plus Noir que vous ne pensez"
Conclusion:
Un bon moment de lecture facile.
Ma note: 14/20
Lien : http://skorpionnan.over-blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
jjjjjjjj
  10 mai 2020
Jack Williamson est l'un des grands auteurs de SF. L'homme a connu quasiment un siècle de SF. Il publie sa première nouvelle, The Metal Man, en 1928, à l'âge de 20 ans. Par la suite, jusqu'à sa mort en 2006 (à 98 ans), il n'a cessé d'écrire.
Les Humanoïdes est, avec la Légion de l'espace, l'autre grand succès de l'auteur. L'intrigue se déroule dans un avenir où l'humanité a colonisé d'autres systèmes stellaires. Cependant, un danger les guette. Les Humanoïdes, des robots humanoïdes (comme c'est étrange 😃) arrive sur ces nouvelles planètes et tentent d'empêcher les hommes de s'auto-détruire. Cela semble être une bonne chose, mais faut-il priver l'humanité de tous ses vices pour la sauver ?
Commenter  J’apprécie          30
PhilippeNordiste
  03 juin 2021
Un classique de la science-fiction, qui soulève des questions que l'on retrouve dans bien des ouvrages - jusqu'où aller pour protéger l'homme tout en lui laissant de la liberté, du libre-arbitre? - mais particulièrement bien traité ici. Un vrai exemple à lire.
Commenter  J’apprécie          40
Raven76390
  06 août 2019
J'ai trouvé se livre pas mal beaucoup de blabla scientifique dont j'y pige rien mais le fond de l'histoire est bien.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
SZRAMOWOSZRAMOWO   25 février 2016
Le sergent du corps de garde, celui dont les traits paraissaient taillés dans du granit, la découvrit debout devant la haute grille d'acier, levant vers lui des yeux timides et implorants. Une petit épave crasseuse en robe jaune bon marché. Ses pieds nus et brunis traînassaient, mal à l'aise, sur l'asphalte brûlant, et il pensa d'abord qu'elle était venue mendier quelque pitance.
"S'il vous plaît, monsieur, c'est ici l'Observatoire Starmont ?"
Elle semblait essoufflée et effrayée.
"Puis-je voir le directeur, s'il vous plaît ? Le docteur Clay Forester ?"
Ses yeux mouillés brillèrent.
"S'il vous plaît, monsieur ! C'est très, très important !"
Indécis, le sergent la regarda en fronçant le sourcil et se demanda comment elle était parvenue jusque-là. Elle a dans les neuf ans, songea-t-il, et la tête trop grosse. Elle avait les traits creusés, burinés par la famine. Ses cheveux noirs et roides étaient coupés courts et soigneusement peignés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

autres livres classés : science-fictionVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
4169 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre