AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de TelKines


TelKines
  06 janvier 2018
Un tome qui commence par un chapitre dont le style graphique m'a pas mal déplu. Heureusement, on retourne dans du plus « classique » avec les chapitres suivants (évidemment tout cela est subjectif).
Cependant, ce premier chapitre est très important. Il revient sur le passé, douloureux, de Boy Blue et surtout du dernier départ des Fables vers les communs (notre bon vieux monde). On en apprend un peu plus sur comment les Fables sont arrivés dans notre monde et sur comment plusieurs se sont sacrifiés face à des hordes de gobelins. On fait également la rencontre de Chaperon Rouge, un bien obscur personnage. Chose qui sera encore plus visible lors des prochains chapitres.
D'ailleurs ces autres chapitres, il ne s'y passe pas spécialement grand-chose. C'est beaucoup moins palpitant que le tome précédent mais ça n'en est pas moins important. Charmant fait campagne pour les municipales avec un peu beaucoup de démagogie. le maire actuel se fait du sang d'encre. Des Fables sont occupés à compter les trésors accumulés par feu Barbe-bleue. Trésors qu'en fait veut accaparer Charmant. Mais le plus étonnant et inquiétant est à venir.
Chaperon Rouge est en vie et serait parvenue à s'enfuir des mondes fabuleux aux mains de l'Adversaire et à parvenir chez les Communs près de deux siècles après les derniers Fables arrivés. Et cela met la puce à l'oreille de notre bon Big Bad Wolf ! de plus des gobelins sont parvenus à atteindre notre monde. C'est inquiétant. Surtout quand certains s'en prennent à Jack.

Alors ce tome est court. Il est plus calme. Mais comme déjà écrit, des choses se passent et pas n'importe quoi. Entre la fin du monde des Fables, de la politique et de l'espionnage, cela en fait des bonnes raisons d'apprécier ce tome. Appréciable aussi de voir, nos personnages de contes d'enfance être dépeint de manières bien différentes. Chaperon Rouge n'est ni candide ni gentille, Charmant est un pur avide de pognon, Blanche a ses faiblesses mais aussi à sa force de caractère et Loup est d'un caractère bien protecteur.
En gros ça se lit de mieux en mieux !
Commenter  J’apprécie          50



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (5)voir plus