AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Pavlik


Pavlik
  01 avril 2015
Le personnage de Miss Marvel, alias Carol Danvers, s'émancipe en 1977, lorsque Gerry Conway et John Buscema lui crée une série propre. Auparavant, elle n'était, depuis 1968, qu'un personnage secondaire de la série "Captain Marvel". Ancienne pilote de l'US Air Force, Carol Danvers, suite à un accident, est contaminée par l'ADN du héros Kree (une race extraterrestre) Mar-Vell et développe des supers pouvoirs, notamment une force surhumaine et la capacité de voler. Miss Marvel a changé son nom a plusieurs reprises (Binaire, Warbird ) et le costume, s'il est essentiellement associé à Carol Danvers, fut également porté par Sharon Ventura (une ancienne membre des 4 fantastiques, qui deviendra Miss Chose), Karla Sofen (alias Opale) et la criminelle Deidre Wentworth (alias Supéria), ces deux dernières officiant au sein des Dark Avengers (période Dark Reign donc). Bref, Carol Danvers ne fut réellement Miss Marvel qu'entre 1977 et 1983 et 2005 et 2012 avant d'endosser, alors qu'elle est devenue membre des Avengers, l'identité de Captain Marvel.

A l'occasion du relaunch de Marvel Now (plus précisément de sa suite All New Marvel Now) la Maison des Idées a décidé de relancer le personnage et le moins que l'on puisse dire c'est que le résultat tranche avec l'incarnation proposée par Carol Danvers. Là ou celle-ci est une femme forte, sure d'elle, sexy, pure produit américain, Kamala Khan est une ado, un être en devenir, qui affronte une société qui ne comprend guère la culture musulmane dont elle est issue. D'origine pakistanaise, elle acquiert des supers pouvoirs (cicatrisation accélérée, corps élastique et la faculté de changer d'apparence pour adopter celle d'une de ses idoles : Miss Marvel), par l'action de la bombe tératogène déployée par Flèche Noire, le roi des inhumains, afin d'activer les gènes inhumains latents dans la population terrienne (voir le crossover Infinity). Techniquement elle devient donc une Inhumaine.

Sana Amanat, l'éditrice à l'origine du projet, de confession musulmane, dit s'être inspirée de sa famille pour créer celle de Kamala, à savoir un frère conservateur, une mère parano et un père déterminé à voir sa fille devenir médecin ou avocate. En réalité, la scénariste G. Willow Wison (également de confession musulmane) n'a fait que développer les idées apportées par son éditrice. Bien sur, le fait que la nouvelle Miss Marvel soit musulmane a pu faire du bruit mais en réalité ce n'est qu'une étape de plus dans le processus de diversification qui traverse le monde des comics depuis quelques années. Ainsi, on a pu voir un Spider-Man latino (Miles Morales, le Spider-Man de l'univers Ultimate), un Green Lantern noir et également musulman (Simon Baz) mais aussi des super-héros gays, et ce, depuis belle lurette (Midnighter et Apollo dans Authority, Batwoman ou encore le Green Lantern parallèle de la série Terre 2).

Si ces cinq premiers épisodes de la série évoquent effectivement les difficultés d'une jeune musulmane a trouver sa place dans la société américaine d'aujourd'hui (bien que le parcours des ses créatrices semblent nous montrer que la situation a déjà bien évolué dans le réel avant d'évoluer dans le monde fictif), à cause du décalage de son modèle familiale et des valeurs qui lui ont été transmises et ceux de ses amis, il me semble que la problématique est tout autant, si ce n'est davantage, axé sur les problèmes intrinsèques à l'adolescence, et notamment les changement d'image de soi, liés aux changement du corps. Ainsi, les difficultés de Kamala à maîtriser son corps élastique n'en sont-elles pas une métaphore ?

Avec un ton résolument "girli", une héroïne moderne, geek et sensible, la cible de Kamala est avant tout féminine. Je n'est vraiment pas adhéré au dessin, à ces silhouettes longilignes et filiformes. de plus l'encrage et les couleurs sont assez insipides et mainstream. Trois étoiles seulement car, malgré des personnages bien caractérisés, le scénario reste convenu et puis je dois être un peu hors cible.
Commenter  J’apprécie          192



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (18)voir plus