AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de berbonet


berbonet
  28 avril 2018
Je vais vous parler d'un sujet qui me tient à coeur; il s'agit du « Suaire de Turin »
Ce Suaire (ou linceul) aurait été celui d'un homme de Nazareth nommé Jésus …
Une très longue histoire que celle de ce Suaire de 4,10m sur 1,40m, mais surtout un authentique mystère qu'aucun scientifique, à ce jour, n'a su expliquer.

Le corps (recto et verso) d'un homme mort avec la présence de nombreuses blessures, apparaît clairement sur le tissus du Suaire.

Premiers constats scientifiques : le tissus de lin et la trame de ce tissus proviennent du Proche-Orient ; des prélèvements de pollens disparus, confirment cette origine.
Les nombreux écoulements naturels provenant de l'homme sont d'ordres organiques et sanguins.
Il ne s‘agit, en aucun cas, d'une oeuvre dessinée sur toile en utilisant du sang humain.

Le Suaire, dans son histoire, a été rapporté en Europe et a séjourné dans la ville de Chambéry où un incendie au XVIème siècle a détruit une partie de celui-ci.
Les soeurs Clarisse ont réparé les parties détériorées du Suaire
Cette relique appartenant au Duché de Savoie a ensuite été transférée à Turin.

C'est en 1898 ; qu'un photographe italien a eu la bonne idée de prendre le Suaire en photo.
Et là; révélation en observant le film négatif ; le corps entier d'un homme de face et de dos apparaît avec une foule de détails d'une grande précision.
Ces nombreux détails correspondent à ce que nous connaissons de la pratique de la crucifixion en période romaine.

En 1988, des scientifiques décident de dater le Suaire à l'aide du carbone 14.
Ils prélèvent quelques fragments du Suaire avec soucis de ne pas endommager la relique.
Résultats : le Suaire est daté du Moyen-âge avec la conclusion couperet qu'il n'est pas le linceul de Jésus de Nazareth.
Fin de l'histoire ?
Pas du tout.

Les résultats de la datation au carbone 14 du Suaire sont aujourd'hui remis en cause par la communauté scientifique.

Question :

Comment l'image instantanée et très précise du corps d'un homme mort a pu être reproduite sur un linceul, il y a de cela plusieurs siècles ?

La question est-elle sans réponse ?

A suivre …




Commenter  J’apprécie          10



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox