AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Marlène Bondil (Traducteur)Pierre Bondil (Traducteur)
EAN : 9782221094556
521 pages
Robert Laffont (10/10/2002)
3.61/5   36 notes
Résumé :
4° de couverture :
(Edition source : Robert-Laffont, Best-Sellers - 10/2002)

Quelle relation entre les crimes d’un SS convoyeur de l’or nazi au Portugal, et assassinat aujourd’hui d’une adolescente lisboète ?

Lisbonne, de nos jours : Catarina Oliveira a quinze ans, elle est blonde aux yeux bleus et collectionne les amants. Elle est retrouvée morte après avoir été violée sur une plage.

1941, dans Une Europe en guerr... >Voir plus
Que lire après Une mort à LisbonneVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Un polar pour faire un tour au Portugal et dans l'histoire du monde.

Une alternance de chapitres entre une enquête sur un assassinat à Lisbonne et l'Allemagne de la Seconde Guerre mondiale. On se doute bien que ces fils de trame vont se rejoindre pour former un portrait complet…

Au Portugal, on ira dans les montagnes de la Beira Alta où se recrutent des passeurs de frontières. On passera par Guarda, par Castelo Branco avant de sillonner la capitale, de l'Alfama à Belém.

Dans un survol de l'histoire, on aura de l'or volé par les nazis qui transitera par la Suisse, puis par le Portugal avant d'aller au Brésil. On aura un pays « neutre » mais ami, qui peut vendre des minéraux aux deux puissances ennemies.

On aura aussi le régime Salazar, avec sa police politique et ses tortures, instruments grâce auxquels se maintiennent les régimes totalitaires.

Un polar qui n'est pas du tout nordique, mais un polar bien écrit, avec un bon rythme et qui permet de visiter un autre pays et de rappeler les dérives du vingtième siècle.
Commenter  J’apprécie          250
Que j'apprécie ces livres qui sous prétexte de polar nous font revisiter l'Histoire.Je connais peu celle du Portugal et c'est avec intérêt que j'ai pu me promener dans les rues de Lisbonne de 1941 à 1990 ...C'est un roman noir
où se cotoient la guerre et ses trafics et toutes les conséquences possibles sur les familles avec les secrets et silences trop longtemps tus .
L'intrigue est menée de main de maitre et ne s'essoufle jamais ce qui est rare
quand elle court de rebondissement en rebondissement

Cet auteur mérite plus de lecteurs sur Babélio !.
Commenter  J’apprécie          70
En vacances à Lisbonne, un drame survient ! Eh oui, vous l'avez deviné, je vais me retrouver sans livre à lire. le voyage en avion et les trois premiers jours auront eu raison des deux livres que j'avais apportés… Au comble de la panique, j'erre au milieu de la ville, cherchant la librairie salvatrice, craignant de devoir me rabattre sur un livre en anglais (parce que le portugais…) Mais c'était sans compter sur cette merveille de librairie d'occasion, l'une des plus anciennes de la ville, qui m'offre tout un rayon avec des ouvrages en français. Certes, les livres sont pour la plupart assez vénérables, mais parmi les classiques les plus emblématiques, mais je finis par trouver ce roman. L'intrigue se déroulant en grande partie dans cette ville, il me semblait tout approprié pour garder un souvenir de ce voyage.
Le récit se déroule entre la deuxième guerre mondiale et la fin des années 90 (il a été écrit en 1999). Les relations troubles du Portugal de Salazar avec les nazis, notamment lorsque ces derniers ont fui la capitulation en emmenant d'énormes quantités de lingots d'or. Entre roman policier et roman historique, l'écrivain britannique Robert Wilson maitrise son sujet et nous emmène avec lui, avec l'inspecteur Ze Coelho, dans les quartiers de Lisbonne, sur les traces de ces vieux nazis et de leurs complices…
Une bonne pioche, un bon souvenir.
Commenter  J’apprécie          20
Entre l'histoire actuelle, un meutre à Lisbonne, et L Histoire, qui commence en 1941 dans les milieux SS de Berlin, ce roman oscille longtemps sans nous dévoiler le moindre lien. Mais lorsqu'elles se rejoignent, les rebondissement se multiplient et l'intérêt décolle vraiment.

En plus d'une bonne intrigue, bien que longue à se mettre en place, et une petite découverte de l'histoire récente du Portugal, ce livre m'a finalement bien accroché, et le rythme assez lent participe bien à l'ambiance de ce Portugal un peu écrasé par le soleil et le poids de son histoire.
Lien : http://www.amazon.fr/review/..
Commenter  J’apprécie          50
décidément en ce moment, je n'ai pas beaucoup de chance. Il a pourtant reçu le Gold Dagger Award !!! 730 pages pour pas grand chose.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
La perte d’un être, c’est comme une blessure causée par un éclat d’obus, dans laquelle le fragment de métal est fiché à un endroit que les chirurgiens n’osent pas approcher. Au début, c’est douloureux, atrocement douloureux, tellement qu’on se demande qui on peut vivre avec. Mais après, le corps se referme autour jusqu’à ce que ça ne fasse plus mal. Plus comme avant. Mais de temps en temps, on ressent des tiraillements quand on ne s’y attend pas et on se rend compte que c’est encore là et que ça y sera toujours. Une pointe dure et immobile à l’intérieur de soi.

(Robert Laffont, p.417)
Commenter  J’apprécie          140
Il n’avait pas plu cette année. Les trois précédentes, les averses s’étaient succédé tout le mois de novembre, à tel point que j’étais aussi déprimé qu’un Anglais. Cette année ça avait été très inquiétant. Pas de pluie. Des jours et des jours e beau soleil, de ciel sans nuages. Et plutôt que la joie, ce temps apportait avec lui l’idée terrifiante que la planète avait subi des dommages irréparables.

(Robert Laffont, p.486)
Commenter  J’apprécie          100

Videos de Robert Wilson (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Robert Wilson
Au sommaire de la Critique cette semaine, deux opéras :
-"Le Messie" de Haendel - Mise en scène : Deborah Warner - Direction musicale : Stefano Montanari Inspiré de textes bibliques adaptés en anglais par le librettiste Charles Jennens, "Le Messie" célèbre la vie du Christ en trois parties suivant les grandes étapes de son destin : l'annonciation faite à la Vierge Marie par l'Archange Gabriel et la naissance de Jésus, le martyr qui le mène à la crucifixion ; enfin la Résurrection du Christ pour le Salut de l'Humanité.
-"Turandot" de Giacomo Puccini - mise en scène : Robert Wilson - Direction musicale : Gustavo Dudamel Vingt-cinq ans après avoir mis en scène Madame Butterfly, devenue une production incontournable du répertoire de l'Opéra de Paris, Robert Wilson aborde à nouveau Puccini avec Turandot, ultime chefd'oeuvre du compositeur italien. Les décors épurés et minimalistes, les compositions de lumières si propres à l'univers du metteur en scène, se prêtent à merveille à l'histoire de la cruelle Princesse, fille de l' Empereur d'une Chine immémoriale. Un spectacle construit comme des tableaux, les uns directement empruntés au théâtre nô dont la gestuelle ritualisée magnifie les scènes de groupe, les autres, burlesques, portés par le trio comique de Ping, Pang et Pong.
+ Lire la suite
autres livres classés : portugalVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus


Lecteurs (96) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2859 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..