AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Whisper tome 1 sur 6
EAN : 9782362313097
186 pages
Castelmore (07/02/2018)
3.88/5   29 notes
Résumé :
L’histoire d’une amitié entre une adolescente, Mika, et un cheval nommé Whisper

Mika est furieuse. Au lieu de passer l’été en colonie de vacances, ses parents l’ont envoyée dans le haras de sa grand-mère, très stricte, parce qu’elle a raté son année scolaire. Mais là-bas, Mika fait la connaissance d’un cheval réputé indomptable, Whisper. Elle découvre ainsi sa véritable passion et un don très spécial : elle parle la langue des chevaux !
Critiques, Analyses et Avis (23) Voir plus Ajouter une critique
3,88

sur 29 notes
5
4 avis
4
7 avis
3
7 avis
2
1 avis
1
0 avis

cardabelle
  26 mars 2018
Très vite , j'ai été conquise par la compagnie de Mika et de Whisper et me suis laissé porter par l'aventure : je crois bien avoir retrouvé mes 10 ans !
Alors, merci à l'équipe de Babelio et aux éditions Castelmore pour cette belle récréation .
Le premier tome présente Mika, 14 ans, fille d'intellos mais en échec scolaire.
L'incompréhension qui règne dans la famille génère souffrance et rébellion .
Un changement de milieu sera le théâtre de rencontres et brisera la solitude de la jeune fille.
Elle part donc en vacances au haras de sa grand-mère .
Indisciplinée et insolente , Mika n'en est pas moins intelligente et sensible et dès qu'elle rencontre Whisper, c'est l'osmose .
Cheval rebelle et récalcitrant, lui non plus ne répond pas aux attentes de la grand-mère ,éleveuse émérite . Whisper aussi est en souffrance , rejeté et condamné .
Ainsi va naître l'union sacrée entre l'enfant et la bête et ce rapport devient le catalyseur.
Un thème mille fois traité mais qui demeure toujours chargé d'émotion .
La narration est souvent grave , réfléchie, porteuse de sagesse :
" [...] Il n'est peut-être pas aussi doué que ses parents , mais ça ne veut pas dire qu'il est bon à rien ."
Mais , parfois aussi , le récit peut être drôle, espiègle ou cocasse !
Cependant, je me suis interrogée sur les portraits d'adultes : tous envahis par leurs problèmes, peu fiables, en souffrance aussi bien souvent .
Alors , Mika , incomprise ,est bien sûr sans pitié à leur égard !
Flippant quand même l'environnement !
Sans doute pour cette raison , je pense que, outre le divertissement , ce roman offre un bon support pour d'intéressantes discussions enfant - adulte .
Bien écrit , il nécessite quand même quelques explications pour un jeune lectorat de 10 à 13 ans .
Mais , c'est aussi un texte rebelle émaillé parfois d'un franc -parler savoureux , " en mode " ... jeune's
A présent, le décor est planté . On s'immerge bien dans le milieu hippique et l'aventure va continuer dans le tome deux que j'ai trouvé encore plus vivant car riche en rebondissements .
A suivre donc ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          382
kuroineko
  19 mars 2018
Livre lu dans le cadre d'une opération Masse critique spéciale. Je remercie Babelio de m'avoir sélectionnée. Et un grand merci aux éditions Castelmore qui, non seulement m'ont envoyé le premier tome prévu, mais également le second. Me voilà gâtée!
Après le dernier roman de Charlotte Bousquet, me voici repartie avec les chevaux.
Ce roman pour jeunes adolescents narre les aventures de Mika, collégienne peu attirée par les études au grand dam de ses universitaires de parents. Envoyée chez sa grand-mère maternelle inconnue pour réviser au vu d'un rattrapage, Mika découvre que son aïeule dirige un haras et qu'elle est une ancienne championne olympique de sauts d'obstacle. La jeune fille se lie d'instinct avec un étalon indomptable et réputé dangereux.
Résumé ainsi, on ne peut pas dire que le scénario brille par son originalité. C'est un fait. Pourtant, l'Allemande Carola Wimmer parvient à nous entraîner dans son intrigue par un récit énergique et sans temps mort. Et surtout par son enthousiasme qu'elle transmet par le biais de son écriture. On se prend d'affection pour ce couple quasi centaure. Ainsi que pour le vieux Kaan qui parle peu mais respire le bon sens et la sagesse.
Voilà une histoire qui a de quoi ravir les enfants à compte de 8-9 ans jusqu'à... Sans limite d'âge, en fait!
En parcourant les chapitres, je me suis revue enfant en contemplation devant les chevaux près de chez ma propre grand-mère. Leur beauté et leur prestance m'ont toujours subjuguée. Jusqu'à leur odeur que je trouvais apaisante. Alors pour le plaisir de lecture et pour ce petit voyage en nostalgie heureuse, Dancke schön Frau Wimmer!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
Aryia
  06 avril 2018
Bien souvent, entre lecteurs, on se pose la question « quel est le livre qui t'a fait aimer la lecture ? ». Pour moi, la réponse est simple, elle ne me demande pas une seule seconde de réflexion : il s'agit indéniablement de la saga Grand galop. Je ne me souviens plus vraiment comment, du haut de mes sept ans tout craché, j'ai découvert ces petits livres, mais une chose est certaine : ce sont eux qui ont fait de moi la passionnée de lecture et d'équitation que je suis désormais. Je les dévorais, les relisais inlassablement, et faisais les yeux doux à mes parents pour qu'il m'achète rapidement le tome suivant lorsque j'avais terminé le dernier qu'ils venaient de m'offrir. Et je l'admets volontiers : aujourd'hui encore, il m'arrive d'en sortir un de l'étagère pour me replonger dans ces histoires qui me redonnent toujours le sourire. Vous comprendrez donc pourquoi je n'ai pas pu résister à ce premier tome lorsque Babelio me l'a proposé : un roman jeunesse avec des chevaux, c'est tout simplement ma madeleine de Proust littéraire, on va dire !
Pas facile d'être la fille de deux éminents scientifiques, surtout quand on ne se sent pas à sa place sur les bancs de l'école ! Mika s'en accommodait toutefois plutôt bien … jusqu'à ce que la terrible annonce tombe. Elle redouble sa cinquième. Ses parents décident alors de l'envoyer durant l'été chez sa grand-mère maternelle, dont elle ignorait jusqu'alors l'existence, afin de la remettre sur le droit chemin. C'est résignée et furieuse que Mika arrive chez cette illustre inconnue, propriétaire d'un haras. Mais lorsque Mika fait la connaissance de Whisper, un magnifique étalon aussi majestueux que dangereux, elle cesse de considérer l'écurie comme une prison et s'ouvre progressivement au monde de l'équitation …
On ne va pas se mentir, l'intrigue est tout sauf originale : une jeune fille rebelle qui se découvre un lien fusionnel avec un étalon indomptable, qui va apprendre à monter en quelques semaines pour gagner un concours qui permettra de sauver le haras familial ... L'histoire est donc plutôt banale - pour ne pas dire clichée - aux yeux d'un adulte ayant déjà croisé de très nombreux récits similaires … mais ce roman a tout pour plaire aux plus jeunes (ou à ceux qui ont gardé leur âme d'enfant) ! C'est en effet un livre dans lequel on ne s'ennuie jamais : il se passe toujours quelque chose, il n'y a pas de temps morts, on dévore chaque chapitre comme on engloutit un gâteau au chocolat ! Quelques petites touches d'humour par-ci par-là, mais également quelques moments plus « sérieux », plus profonds … un équilibre idéal entre action et émotions, entre distraction et réflexion. L'ouvrage étant destiné aux petits lecteurs à partir de 8 ans, la narration est bien évidement assez simples et les dialogues assez courts, mais tout ceci joue parfaitement son rôle : raconter l'histoire de cette jeune fille intrépide et obstinée, prête à tout pour sauver ce bel étalon incompris, même à apprendre à monter à cheval alors qu'elle n'avait jamais mis les pieds dans une écurie auparavant …
C'est avant tout, on s'en doute, une jolie histoire d'amitié entre une adolescente rebelle mais sensible et un cheval qui a perdu toute confiance en l'homme. Ce que j'ai énormément aimé dans ce livre, c'est qu'il y a une explication derrière ce « lien fusionnel » : Mika est la seule à ne pas voir Whisper comme « le digne héritier d'Halla, légende du saut d'obstacle », donc non pas comme un simple instrument pour se hisser à la première place d'une compétition, mais bien comme un ami, comme un être sensible et intelligent, avec ses peurs et ses envies … Et j'aime ce message : monter à cheval, c'est avant toute chose le respecter et l'aimer … et s'occuper de lui, pas comme Michelle, la pimbêche du club qui laisse aux autres la « corvée » de brosser son cheval lorsqu'elle a fini de monter ! le vieux Kaan, entraineur mis au rebut à cause de ses méthodes trop « douces », pas assez compétitives, se fait le médiateur de cet enseignement. C'est un personnage que j'apprécie énormément, d'ailleurs, il fait un peu « vieux sage indien » ! Mais c'est indéniablement la petite Tinka que j'aime le plus : elle est passionnée d'équitation, et elle forme un si beau duo avec son facétieux poney Archibald !
Mais c'est aussi une sacrée histoire d'aventure ! J'avais beau savoir que tout allait bien se terminer, que Mika et Whisper allaient devenir les meilleurs amis du monde, allaient sauver le haras en gagnant un concours, et que rien ne pourra les séparer … et bien il m'est arrivé d'en douter. En moins de deux-cent pages, l'auteur parvient à nous happer et à nous faire passer par toute une ribambelle d'émotions. A chaque coup de théâtre, à chaque obstacle qui se dressait sur le chemin de nos deux amis, j'avais le coeur battant, je me demandais comment ils allaient bien parvenir à s'en sortir. J'ai eu les larmes aux yeux, parfois. J'ai souris, souvent. Malgré la différence d'âge, malgré même la différence de caractère, je me suis rapidement identifiée à la petite Mika … et du coup, je vivais toutes ses aventures comme si c'était les miennes ! Imaginez donc à quel point ce livre plaira à toutes les petites filles et à tous les petits garçons à qui est destiné ce livre ! Je pense en effet que, bien que le personnage principal soit une fille, ce livre peut vraiment convenir à tous les enfants sans exception … en particulier à ceux qui aiment les chevaux et l'équitation !
En bref, un premier tome vraiment sympathique, qui donne envie de se plonger immédiatement dans la suite afin de retrouver Mika et Whisper, à qui on s'attache tellement rapidement ! Une belle histoire d'amitié riche en rebondissements, avec une tension dramatique croissante, qui ravira tous les petits cavaliers en herbe ! Porteur d'un joli message de respect envers les animaux, ce livre évoque aussi les secrets familiaux, la volonté de rendre ses parents fiers de soi … des thématiques importantes qui se cachent très habilement derrière une histoire apparemment légère. Si les adultes regretteront sans doute la « banalité » de l'intrigue, les plus jeunes tomberont sous le charme de ce roman palpitant qui les fera passer des rires aux larmes d'une page à l'autre ! Si vous avez un petit neveu ou une petite filleule qui aime lire et qui aime les animaux, n'hésitez pas à leur offrir ce livre qui les passionnera !
Lien : http://lesmotsetaientlivres...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Ogrimoire
  02 avril 2018
Livre reçu dans le cadre d'une Masse critique, je n'en avais pas entendu parler avant, ni du livre, ni du film.
Bon, il est toujours difficile d'avoir un avis sur un livre pour enfants/adolescents quand on ne l'est plus. le risque est toujours celui d'une certaine… condescendance. Je vais essayer d'éviter cet écueil, même si, naturellement, l'idée qu'une partie de l'histoire est assez simplistes transparaîtra forcément dans cette chronique. Je vais donc commencer par évacuer cette aspect une bonne fois pour toutes, afin de ne pas avoir à y revenir par la suite. Ainsi, on se retrouve en présence d'une jeune fille qui n'a visiblement jamais vu un cheval en vrai de sa vie avant d'arriver dans ce haras, et qui va, en 15 jours à peine devenir, sinon une cavalière émérite, du moins capable de participer à un concours de saut d'obstacles. de plus, on retrouve une série de stéréotypes : Mika, la jeune citadine accro à son portable, arrive à la campagne avec cette sorte de dédain de la princesse qui arrive chez les bouseux ; Maria, la grand-mère, est la sévérité faite femme ; M. Kaan, le vieil entraîneur mis sur la touche, est tout de bienveillance et d'empathie ; Sam, son petit-fils et apprenti palefrenier, est en quasi-pâmoison devant Mika. le scénario lui-même n'échappe pas à quelques facilités : comme dans Mon amie Flicka, pourquoi faut-il que les chevaux soient présentés comme l'apanage des cancres (comme si la compréhension de la Nature était un échappatoire logique pour ceux qui ne se plaisent pas à l'école) ?
Pourtant, au-delà de ces petits défauts, il faut bien le dire : les personnages sont plutôt attachants. Même si Mika à un petit côté hautain au démarrage, elle va être capable d'évoluer, de s'ouvrir à la différence, et, surtout, aux autres. Et, surtout, on découvre rapidement que son côté rebelle dissimule en réalité ce sentiment terrible de n'être jamais bonne à rien. Et c'est ce qui me semble le plus appréciable dans cette série qui, sinon, ne serait que gentillette : elle traite, de façon abordable et fluide de grandes questions qui hantent les cours d'école. À quoi je sers ? Est-ce que je déçois mes parents ?
Dans le même ordre d'idée, le personnage de la grand-mère, Maria, est également riche. Elle semble avoir connu le succès ultime, avec un titre de championne olympique. Pourtant, il semble que le haras ne se porte pas si bien. Et, surtout, elle connait le doute, l'abandon, la trahison, même si elle ne se départit pas de son rôle de chef. Elle est touchante, malgré son apparente dureté, parce que l'on sent bien qu'elle masque en réalité une fragilité qu'elle sait ne pas pouvoir se permettre. Et, là aussi, message qui peut sembler basique mais n'en est pas moins important : le succès a parfois un prix lourd à payer.
M. Kaan, le vieil entraîneur mystérieux – lui aussi, on le voit bien, masque, dans sa vieille caravane, un secret -, est le prototype de l'entraîneur de rêve. Son empathie, sa bienveillance, son ouverture aux autres sont remarquables. On croirait un vieux sage indien, qui a tout compris. Pourtant – et c'est là aussi sa fêlure -, on va le découvrir lui aussi aux prises avec la jalousie. Bref, un personnage bien humain, pris entre différentes tensions. Ce ne sont, on le voit, pas les personnages caricaturaux et simplistes que l'on aurait pu craindre : chacun à des failles, des difficultés à surmonter, qui en font des personnages riches.
Si ce n'est pas, vous l'aurez compris, le type de livre vers lequel j'irais naturellement, la lecture en reste plutôt agréable. Et j'ai été plutôt agréablement surpris par le fait que l'on est nettement moins superficiel que l'on aurait pu le craindre. Alors, puisque l'envoi comportait en réalité les deux premiers tomes de la série, je vais enchaîner !
Lien : https://ogrimoire.wordpress...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
izabulle
  07 mars 2018
L'avis de Nabulle (9 ans):
Mika est une fille rebelle qui découvre qu'elle a une deuxième grand-mère très bavarde et un cheval du nom de Whisper qui est très capricieux. Elle fait aussi la découverte d'un adolescent nommé Sam. Sam est impressionné par Mika car elle est la petite fille de Maria Kaltenbach, la meilleure cavalière de la région.
Au début du livre, je n'ai pas compris qui parlait dans le prologue.
Le livre parle beaucoup de l'adolescente Mika et pas assez du paysage. Cela m'a embêtée, car j'aime bien quand les histoires décrivent des montagnes, la nature ou des fleurs colorées. Pourtant, les photos de devant et derrière le livre sont vraiment très jolies et m'ont aidée à imaginer les personnages.
Dans le livre, je trouve que certains chapitres sont trop longs. Mais ce sont aussi les chapitres où on parle des émotions, donc ce n'est pas que mauvais.
Dans l'histoire, il y a aussi beaucoup de mots que je ne connais pas. le problème était que je ne comprenais pas certains détails et cela m'obligeai à arrêter de lire pour demander à ma mère la définition du mot.
Ce que j'ai bien aimé dans le livre, c'est qu'il arrive à Mika des choses incroyables et pas du tout ennuyeuses. Pour exemple, elle arrive à monter Whisper avec l'aide de monsieur Khan le grand-père de Sam, alors que sa grand-mère qui est la meilleure cavalière n'a jamais réussi.
J'ai aussi aimé les descriptions sur Whisper le cheval. Il n'est pas doux comme un agneau et aussi c'est bizarre, il a une tâche blanche sur le front. Aussi, il a blessé toutes les personnes qui ont voulu le monter à part Mika.
Je suis pressée de lire le tome 2 car j'aimerai savoir si la grand-mère de Mika est toujours en bonne santé et si Sam sera encore là dans le tome 2.
L'avis d'Izabulle (la maman):
Avec ce livre, il s'agit de la première chronique rédigée par ma fille Nabulle âgée de 9 ans. Si je l'ai aidé dans la correction de ses fautes d'orthographe, j'ai souhaité très peu intervenir dans sa rédaction, pour pouvoir restituer son ressenti pur. D'où l'écriture enfantine, donc merci pour votre indulgence !!!
Je voulais également préciser que Nabulle a eu quelques difficultés avec la lecture de ce livre. Je pense qu'il était d'un niveau de français un peu élevé pour elle. Aussi, sa lecture a été régulièrement entrecoupée de mots, dont elle a dû rechercher la définition. D'autre part, il existe tout un vocabulaire lié au monde de l'équitation qui n'était pas simple à intégrer, pour un enfant ne connaissant pas ce milieu (un haras, une sellerie, un mord, la longe, le manège, les différentes races de chevaux, etc...).
Sa lecture a été un peu plus fluide sur la deuxième partie du livre, où je pense le côté descriptif et découverte du monde du Haras a été un peu moins soutenu.
Nabulle a finalement lu ce livre en une semaine et a hâte de commencer le second tome.
Ce roman existe aussi en DVD sous le même titre et avec la même couverture que le livre.
Lien : http://evenusia.canalblog.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
OgrimoireOgrimoire   02 avril 2018
Elle esquisse alors un pas dans sa direction. Tout à coup, Whisper devient le miroir de Mika : lui aussi fait un pas en avant. Lentement, un pas après l’autre, ils finissent par se rencontrer.Et, quand Whisper donne un petit coup de nez contre la main de Mika, elle lui flatte l’encolure, un grand sourire aux lèvres.
Commenter  J’apprécie          120
kuroinekokuroineko   19 mars 2018
Et les meilleures excuses du monde n'y changeraient rien : ses parents ne l'écoutent même pas. Si au moins ils parlaient avec elle, au lieu de parler d'elle!
Commenter  J’apprécie          150
turtlesandbooksturtlesandbooks   03 avril 2018
Elle s'assied sur une des bottes de paille entassées dans un coin du box et tend lentement la pomme au cheval. Ce dernier semble prendre confiance. Il renifle prudemment, puis fait un pas en avant, puis encore un autre. Enfin, il prend précautionneusement labpomme dans sa bouche et la mastique à grand bruit.
-Tu as eu aussi peu de chance que moi avec le dîner, on dirait? s'amuse Mika.
Comme pour lui répondre, l'étalin lui donne une petite bourrade du bout du nez.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
NanouLectriceNanouLectrice   24 mars 2020
Mika se jette au cou de Whisper ; il baisse la tête pour se laisser caresser. Ils restent longtemps dans cette posture, partageant un dialogue muet.
Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : harasVoir plus
Notre sélection Jeune Adulte Voir plus




Quiz Voir plus

Quiz: l'Allemagne et la Littérature

Les deux frères Jacob et Whilhelm sont les auteurs de contes célèbres, quel est leur nom ?

Hoffmann
Gordon
Grimm
Marx

10 questions
375 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature allemande , guerre mondiale , allemagneCréer un quiz sur ce livre