AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de emilie31


emilie31
  01 avril 2020
Etrange lecture que celle de Terminus Auschwitz en cette période de confinement. Lire ce qu'est le pire des confinements fait plus que relativiser la période que nous vivons…
Comme vous le savez, la littérature de la Shoah m'intéresse et lors de la dernière masse critique Babelio, j'ai sélectionné Terminus Auschwitz d'Eddy de Wind, un des rares témoignages d'un déporté ayant vécu et survécu à Auschwitz I.
Ce témoignage est authentique mais la particularité est que le protagoniste – Eddy de Wind – ne porte pas le nom de l'auteur mais se nomme Hans. Il nous y raconte la vie dans le camp, dans le block 9, la lutte pour survivre plus que pour vivre, la folie des hommes, leur cruauté et leur barbarie.
Aujourd'hui, 75 ans après la libération d'Auschwitz par l'armée russe, lire ce témoignage nous rappelle cette époque horrible, inimaginable.
Nous avons beau savoir que l'auteur a survécu puisqu'il témoigne à travers ce récit, nous tremblons avec lui chaque fois que sa vie ou celle de Friedel sa femme est en danger . Ce témoignage est là pour nous rappeler que des hommes ont subi la furie des SS, le pouvoir abusif de petits chefs, des coups et des mises à mort.
« Mais il se souvint des paroles de la jeune fille qu'ils avaient recueillie à No Pasaran : « Je dois continuer, vivre pour raconter, pour en parler à tout le monde, pour convaincre les gens que ça s'est vraiment passé… » »
Tel et le rôle de ce récit, faire de nous tous lecteurs, des passeurs de mémoire.
En résumé : un récit essentiel, nécessaire
Commenter  J’apprécie          10



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (1)voir plus