AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782365693158
448 pages
Éditeur : Editions Les Escales (05/04/2018)

Note moyenne : 3.98/5 (sur 177 notes)
Résumé :
Un roman poignant sur l'amour fraternel et le poids des secrets trop longtemps gardés.
Peu importe les chemins empruntés, le coeur se souvient toujours d'où l'on vient.
Memphis, 1939. Par une nuit pluvieuse, Rill Foss, douze ans, et ses quatre frère et sœurs sont enlevés par des inconnus. Emmenés loin de la péniche familiale et des bords du Mississippi, jetés dans un orphelinat, les enfants réalisent bien vite qu'ils ne reverront plus leurs parents. La... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (48) Voir plus Ajouter une critique
Kittiwake
  17 avril 2018
Les secrets de famille ont souvent recours aux lois du hasard pour refaire surface, et venir hanter les nuits et les jours des héros les plus pugnaces de la littérature.
C'est ainsi qu'Avery Stafford, avocate promise à une brillante carrière politique, perd un bracelet hérité de sa grand-mère, au cours d'une visite officielle dans une maison de retraite. le bijou lui est cher, assez pour tenter de la récupérer. C'est alors que le doute s'insinue : qui est cette vieille dame qui prétend que le bracelet lui appartient. Et pourquoi a-t-elle une photo sur laquelle l'un des personnages ressemble à sa grand-mère? Et ce n'est pas celle-ci qui pourra l'éclairer , puisqu'elle se bat avec la disparition de ses souvenirs.
Si la patience et la ténacité d'Avery est mise à rude épreuve dans son combat pour éclaircir le mystère, la patience du lecteur subit le même sort : tout le problème est de savoir ce qui lie cette histoire à celle des enfants de la Société des foyers d'enfants du Tennessee , et de ses horribles procédés de rapt d'enfants pauvres destinés à être vendus à des familles riches en mal d'enfant.
Et c'est donc en alternance que l'on vit le cauchemar de ces gamins, et la quête obstinée d'Avery.
Outre le fait que l'histoire est bien contée, avec une intrigue amoureuse savamment distillée, et un savoir-faire dans l'art de mettre en scène les données historiques , tout le mérite est de mettre en lumière ce sombre commerce et de rendre hommage aux victimes de l'odieuse Georgia Tann, qui a réellement existé et a organisé pendant des années ce trafic d'enfants. Ce n'est hélas pas un cas isolé dans l'histoire de l'humanité (et les enfants ne sont pas les victimes des trafiquants) , mais les faits méritent d'être exhumés, et portés à la connaissance des générations actuelles, avec les risques que cela comporte.
Avery, grâce à la plume de Lisa Wingate, a fait la lumière sur l'histoire occulte de sa famille, mais combien resteront dans l'ignorance? Ce roman sera t-il l'occasion pour certains familles de tenter de mettre au clair leur filiation?
Lien : http://kittylamouette.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          580
Annette55
  02 septembre 2019
Ah ! Les secrets de famille !
L'auteure met en lumière l'histoire vraie d'enfants volés à leurs parents ——des milliers—-aux Etats- Unis , au milieu des années1920 à 1950.
Le récit commence par une nuit d'orage à Memphis en 1939.
Lisa Wingate décortique les ressorts de la Société des Foyers d'Accueil d'enfants du Tennessee, un marchandage bien huilé , notamment le destin d'une fratrie de cinq enfants: Camellia , Lark, Fern, Gabion et Queenie , enlevés à leurs parents.
Ils vivaient dans un bateau sur le Mississippi.
Ils seront amenés dans un orphelinat un peu particulier. ....
Sa présidente Georgia Tann, recueillait les enfants abandonnés ou orphelins.
Elle les présentait comme des « ardoises vierges », mais la cupidité et l'ambition mèneront cette situation bien au delà de la décence ....Ces enfants originaires souvent de familles pauvres étaient vendus à des personnalités très fortunées des États - Unis .

Ce «  Marchandage »d'enfants devient une source confortable de revenus !
En parallèle ,au sein de chapitres alternés selon les époques , le lecteur fait connaissance avec Avery, de nos jours en Caroline du Sud, jeune avocate ambitieuse , fille du Sénateur Wells Stafford.
Elle rencontre une vieille dame dans une maison de retraite qui lui tient d'étranges propos .

Cette vieille dame paraît terriblement émue mais pas folle ...
Avery fera des recherches sur les origines de sa famille .
Je n'en dirai pas plus sauf que j'avais deviné les ressorts du roman dès le début.
Même si ces aventures sont poignantes , douloureuses , basées sur des faits réels , cette saga historique dont j'ai eu l'impression d'avoir lu et relu des tas d'histoires identiques , l'écriture est plate, cousue de fil blanc .
La superficialité des personnages m'a vraiment agacée.
Pourtant le sujet est douloureux, poignant .
Il indigne, révolte et interpelle .
Mais l'écriture Gâche tout !
Je parais un peu dure mais l'ennui m'a parfois submergée ...
Ce n'est que mon avis , bien sûr !

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          497
Sylviegeo
  09 août 2018
Bien sûr que le sujet est poignant. N'est-ce pas toujours le cas lorsqu'il s'agit d'enfants ?
Bien sûr que nous fermons le livre indigné. N'est-ce pas toujours le cas lorsque le scandale éclate, les abus dénoncés et les victimes enfin reconnues ?
Bien sûr que c'est horrible un commerce d'enfants, de petites personnes vulnérables. N'est-ce pas toujours le cas lorsque le récit est, de surcroit, basé sur des faits réels et nous démontre que ce trafic était organisé à grande échelle, cautionné par les élites et a duré plus de 30 ans ?
Memphis 1939, la bien établie Société des foyers d'accueil du Tennessee sévit et ratisse large. Elle doit recueillir les enfants abandonnés ou orphelins mais l'ambition et la cupidité de sa présidente, Georgia Tann, mèneront cette société plus loin, bien au-delà de la décence et de la morale.
Caroline du sud de nos jours, une jeune avocate revient épauler son père pour les élections sénatoriales. Lors d'une visite officielle dans une maison de retraite, elle rencontre une vieille dame qui lui tient des propos étranges.
Alors, sujet poignant, indignation, horreur, incompréhension mais...Je crois que la superficialité des personnages et la narration au présent m'ont énervée. L'aternance passé/présent par chapitre est convenue. Les chapitres concernant l'enfance et l'histoire de ces enfants en 1939 est beaucoup plus intéressante que la portion du récit qui se passe de nos jours. Bref, je suis restée sur ma faim malgré l'attachement éprouvé pour ces enfants.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          402
musaraneus
  22 août 2018
Memphis 1939. Au bord du fleuve vit Rill, 12 ans, et ses quatre frères et soeurs à bord de l'Arcadie; Par une nuit d'orage, alors que leur mère, enceinte de jumeaux, doit se rendre en urgence à l'hôpital pour accoucher, ils sont enlevés de force et emmenés dans un orphelinat. C'est pour eux le début de l'enfer...
Caroline du Sud, de nos jours.
La jeune et jolie Avery Stafford, fille de bonne famille, avocate pugnace au caractère bien trempé, croise la route d'une mystérieuse octogénaire qui prétend connaître sa grand-mère; La ressemblance entre les deux femmes est troublante... Quel terrible secret cache t'elle ? Inquiète pour la réputation de sa famille, Avery décide de mener l'enquête.
Dirigé d'une main de fer par Georgia Tann, à la tête de la société des foyers d'accueil du Tennessee, ce trafic d'enfants dura plusieurs décennies dans la région de Memphis. Volés à de jeunes mères célibataires, ou à des parents indigents trop pauvres, pas assez instruits pour se défendre devant la justice, Ils étaient ensuite revendus à de riches familles en mal d'enfants.
Un fait divers terrifiant et méconnu que j'ai aimé découvrir. Mais j'ai trouvé l'écriture assez plate, voire superficielle, et « l'enrobage » trop romancé.
L'alternance entre les époques reste un procédé classique. le problème c'est le peu de profondeur de la seconde histoire. Cela crée une sorte de conflit entre les deux : l'histoire d'amour actuelle, convenue et bien trop gentillette, gâche complètement le récit du drame passé.
Finalement j'aurais préféré les faits bruts d'un récit historique; Ici on voit les ficelles, ça fait « fabriqué » et donne une sensation de « trop lisse » qui amenuise le sujet.
Vraiment dommage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
mumuboc
  15 août 2019
Je vais être encore une fois à contre-courant des avis dans l'ensemble assez positifs sur ce roman mais je ne suis pas aussi enthousiaste sur cette lecture et je vais vous dire pourquoi.
Le positif tout d'abord.... Je ne connaissais pas l'existence du scandale aux Etats-Unis dans la première moitié du 20ème siècle de la Société des foyers d'accueil du Tennesse dirigée de main de maître par Georgia Tann même si je fais confiance à certains humains qui trouvent dans ce "marchandage" d'enfants une source confortable de revenus. L'auteure décortique parfaitement le fonctionnement bien huilé de ce trafic d'enfants et en cela le récit est très intéressant. Apprendre en lisant oui.
Mais pourquoi donc en faire un roman avec tous les personnages vus et revus, lus et relus dans tant d'histoires, très stéréotypés avec une jeune femme riche, d'une famille aisée qui se lance "par hasard" dans la recherche du lien qui unit sa grand-mère à une femme de la maison de retraite...... Dès les premières pages j'avais compris même si je n'avais pas tous les tenants et les aboutissants mais l'histoire me tenait uniquement pour connaître les détails (et surtout parce que c'est une lecture pour le comité de lecture).
Rajoutez à cela que cette jeune femme, Avery, est fiancée à un ami d'enfance mais que lors de son enquête un jeune homme, Trent, va croiser sa route, il est beau, il a un charmant petit garçon, il n'est pas marié et dès le premier regard ......
L'auteure a pris l'option d'alterner les deux époques et les deux narratrices : May (Rill) en 1939 et Avery de nos jours et à mon humble avis, l'une allant vers l'autre pour finalement..... Chut mais vous aurez vous aussi deviné la fin. J'aurai préféré un récit de  la principale intéressée c'est à dire May sans y ajouter tous les ressorts d'un roman de gare sans grand intérêt par rapport à l'évocation de ce scandale qui a secoué l'Amérique. Je pense qu'en se concentrant sur l'existence d'un de ces enfants, comment il ou elle s'est construit ensuite, les recherches éventuelles des origines etc..... il y avait matière à en faire une histoire beaucoup plus passionnante.
Quand je lis ce genre de roman j'ai à chaque fois le sentiment que sur une idée de départ très intéressante, l'auteur se croit obliger d'en rajouter avec le parallèle entre deux époques (très à la mode en ce moment) et deux personnes qui vont de toutes façons finir par se rejoindre, d'une façon ou d'une autre. Happy end garanti....
Cela n'enlève rien au côté poignant de ce qu'ont vécu ces milliers d'enfants, de l'intérêt de le porter à la connaissance des lecteurs mais c'est plus la forme que j'ai trouvé déséquilibrée par rapport à la force de l'information. 
Je comprends qu'il plaise, il se lit vite, il y a parfois un effet page turner et comme une fois sur deux l'époque de narration change il faut attendre pour connaître la suite, il possède une charge émotionnelle importante mais avec moi cela n'a pas marché...
Je suis peut-être sévère mais surtout déçue.....
Lu dans le cadre du comité de lecture du réseau de bibliothèques
Lien : https://mumudanslebocage.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          172
Citations et extraits (23) Voir plus Ajouter une citation
CasalicchioCasalicchio   25 mai 2020
Une histoire d’amour d’une fratrie, une période trouble américaine, une course à l’adoption sans règle, un pays en pleine crise et nous voilà dans l’environnement de ce livre. Tous les ingrédients y sont. Une belle histoire bien documentée. La société les foyers d’accueil du Tenessee a effectivement sévi. La corruption était de rigueur comme encore aujourd’hui. Le livre donne un aperçu de ce que peut être l’environnement de l’adoption. Le roman est bien écrit. Lisa Wingate sait nous tenir en haleine jusqu’à la fin. Elle remet en lumière ces événements bien tristes de l’époque.
Les secrets de famille apparaissent souvent par hasard et la recherche de la vérité passe par des chemins bien troubles et difficiles à admettre ou comprendre.
Une belle histoire écrite par une Lisa Wingate à son sommet.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CalixtoCalixto   02 mai 2018
— Mamie ?
Elle est partie à des millions de kilomètres.
Non, pas des millions de kilomètres, des millions d’années.
Elle se souvient de quelque chose. Elle sait qui est sur la photo. Queen. Qu’est-ce que ça veut dire ?
— Mamie ?
— Queenie, dit-elle en caressant l’écran du bout du doigt.
Puis elle se tourne vers moi avec une intensité qui me cloue sur mon fauteuil.
— Nous ne devons laisser personne le découvrir… dit-elle à voix basse.
Elle jette un coup d’œil vers la porte, se penche vers moi avant d’ajouter en chuchotant :
— Ils ne doivent jamais savoir, pour l’Arcadie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Annette55Annette55   01 septembre 2019
«  Saviez- vous que dans ce pays de liberté , la terre des braves, existe un grand marché des bébés?
Et les actions qui changent de main.....ne sont pas de simples bouts de papier imprimés permettant certains dividendes financiers, mais des bébés bien vivants, de chair et de sang ? . »
Extrait de l’article «  Le marché des bébés. »
The Saturday Evening Post .
1er Février 1930.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Nat_85Nat_85   29 juillet 2018
Après un instant de recherche, elle me tend "Les Aventures d'Huckleberry Finn", de M. Mark Twain, et je comprends que, celui-là, il était vraiment pour moi. Même si on a jamais eu ce livre, Briny nous a raconté des histoires avec Tom Sawyer et Huckleberry Finn et Joe l'Indien. Mark Twain, c'est l'un des écrivains favoris de Briny. Il lisait souvent ses livres quand il était petit. On aurait même pu croire que Tom Sawyer était un ami proche.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
SandcoeurSandcoeur   20 mai 2019
Le passé d’une femme ne prédit pas nécessairement son avenir.Elle peut danser sur une musique nouvelle si elle le choisit.Sa propre musique.Pour en entendre l’air , elle doit juste s’arrêter de parler.A elle -même,je veux dire.Nous essayons toujours de nous persuader d’un tas de choses.
Commenter  J’apprécie          50
autres livres classés : tennesseeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Lisa Wingate (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1115 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre
.. ..