AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2910946738
Éditeur : Ego comme X (28/10/2009)

Note moyenne : 4.64/5 (sur 7 notes)
Résumé :

Extrait : " - Moi j'aime bien... Le revers puissant que m'a destiné "papa" m'envoie tournoyer et brise la claire euphorie qui animait mes paroles. - Que je ne te reprenne pas à dire "moi je" ! Ça ne doit plus sortir de ta bouche. On te l'a déjà dit, non ? - Le "moi je", c'est l'ego, et c'est mal. Ton corps et ton esprit appartiennent à Jésus et à la Famille. Le "moi je", tu le fais disparaître. C'est le Seigneu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Yorick_CDI
  29 juillet 2016
Amoreena Winkler raconte ici sa propre histoire, de la naissance à ses douze ans. Elle racontera ensuite ses années d'adolescence dans "Fille de chair".
Elle est née en 1978, au sein d'une secte, "les Enfants de Dieu", aussi appelée la "Famille". Dans cette secte, les femmes et les hommes partagent des scènes de sexe avec les enfants ("sharing"). Ainsi Amoreena sera violée dès sa plus jeune enfance. Les enfants sont bien sûr écartés du système scolaire, écartés de toute relation d'amitié hors de la secte, mais aussi privés de tout objet d'affection ou de figure d'attachement car Dieu seul compte. Les enfants sont au service des adultes, assurent les corvées ménagères et en particulier Amoreena s'occupera de ses nombreux petits frères et soeurs, pendant que sa mère se prostituera pour apporter des revenus à la "Famille". Amoreena raconte aussi à quel point l'homme qu'elle devra appeler "papa", qui n'est pas son père biologique mais avec lequel sa mère forme un couple, lui fera subir des séances de maltraitance qui s'apparentent à de la torture, en plus des sévices sexuels.
L'auteur rend sensible la façon dont une petite fille peut grandir avec des valeurs totalement tordues, en particulier parce que les valeurs prônées (amour, pardon, partage...) se trouvent en totale contradiction avec la réalité vécue.
Ce témoignage m'a vraiment bouleversée.
Je n'ai je crois jamais rien lu d'aussi dur, d'aussi terrible en ce qui concerne la souffrance imposée à un enfant. le système d'enfermement total que représente le système de pensée dans la secte est particulièrement bien dépeint. On comprend aussi que cette petite fille ne pouvait pas se défendre, car ce système était la norme, la seule réalité : rien n'existait hors de ce qui était imposé.
Cette lecture, bien que vraiment éprouvante, fait beaucoup réfléchir sur la capacité de cette petite fille à se libérer des prisons qu'on a érigé pour elle. L'écriture est admirable, mais plus encore la personnalité de la petite Amoreena, qui a vécu une souffrance qui aurait dû la détruire totalement, et dont elle parvient à faire une force, une source de lucidité incroyable.
Je pense que cette voix me hantera longtemps, mais aussi accompagnera ma réflexion sur ce qu'est un être humain, ou ce qu'il peut être, à la fois auteur du mal absolu, mais aussi espoir de libération, d'insoumission, de refus de l'injustice.
Cette petite fille perdue m'éclaire. Merci à elle de m'avoir donné à lire ces années de blessure qui ont fait d'elle cet adulte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Yuyine
  25 octobre 2014
Témoignage éprouvant et à hauteur d'enfant d'une jeune fille rescapée de la secte des Enfants de Dieu. Les récits sur les sectes sont nombreux, rares sont ceux qui sont au travers du regard d'une enfant, enfant qui n'a jamais connu d'insouciance ni même d'enfance, enfant née dans la Famille, qui n'a pas connu d'autre éducation que celle d'une secte proxénète, pédophile et apocalyptique. le récit d'Amoreena Winkler retrace les premières années de sa vie, évoquant ce qui était pour elle normal alors qu'à nos yeux de "systémites" tout cela nous paraît atroce, obscène, déplacé. C'est là tout l'intérêt de cet ouvrage. N'importe quel témoin externe jugerait le tout sous un regard très "culturel", notamment l'utilisation des enfants pour le sexe. Mais Amoreena trouvait plaisant à 4 ans de faire "comme maman" en masturbant son "papa" [...]
Pour lire la suite de cette critique, rendez-vous sur yuyine.be !
Lien : http://yuyine.be/review/book..
Commenter  J’apprécie          40
ClairDeLune2704
  28 février 2018
L'histoire d'Amoreena est saisissante . Ses mots sont très justes et elle donne de nombreux détails sur les sévices qu'elle subit dans la communauté des enfants de Dieu. Il faut être accroché pour arriver à le lire.
Commenter  J’apprécie          00
cacamouni
  12 août 2012
"Amoreena Winkler est née en 1978, à Rome, dans la secte pédophile, proxénète et apocalyptique Les enfants de Dieu dont elle sort à l'âge de 17 ans.
Purulence, livre de la nécessité écrit plus d'une dizaine d'années après, est le récit à hauteur d'enfant de cette survivante, dont la lucidité transforme le témoignage en une oeuvre d'une présence effroyable."
http://www.ego-comme-x.com/spip.php?article436
Lien : http://www.ego-comme-x.com/s..
Commenter  J’apprécie          00
alain5632
  03 avril 2014
Parution de la suite de Purulence : FILLE DE CHAIR, par Amoreena Winkler http://www.ego-comme-x.com/spip.php?article838
Lien : http://www.ego-comme-x.com/s..
Commenter  J’apprécie          10
Video de Amoreena Winkler (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Amoreena Winkler

Amoreena Winkler sur son livre Purulence (ego comme x)
Entretien avec Amoreena Winkler, auteur du livre Purulence publié chez ego comme x. On peut lire ici des extraits du livre et l'acheter en ligne : http://www...
autres livres classés : maltraitanceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Autres livres de Amoreena Winkler (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
692 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre