AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
3,43

sur 42 notes
5
2 avis
4
8 avis
3
3 avis
2
0 avis
1
0 avis
Quand vous êtes né orphelin, il y a peu de chances pour vous de côtoyer le monde de l'art. C'est pourtant ce qui est arrivé à… Appelons-le Stéphane. Stéphane K.
Au milieu des années 80, il est proche de la jet-set qui passe par Paris. Il y guide même des gens tels que David Bowie. Il fréquente quelques-unes des mannequins les plus célèbres, sans toutefois avoir nécessairement un lieu où se poser, où dormir. C'est au cours d'une de ses « incrustes », qu'en se réveillant sur un canapé, il découvre une sérigraphie d'Andy Warhol… Et c'est le coup de foudre. le virus de l'art ne le quittera plus jamais.
Il commence par travailler pour un antiquaire. Il veut étudier l'art ! de temps en temps, il réalise une jolie opération en servant d'intermédiaire.
Aux puces, il tombe un jour sur un tableau qu'une femme s'apprête à acheter. Mais ce tableau, il le veut ! Quelque chose lui parle, alors il ment effrontément à cette dame en prétendant qu'il est étudiant à l'école du Louvre et que ce tableau est mal dessiné…

Critique :

Jamais, je n'aurais cru être à ce point intéressé par un livre que j'aurais cru d'une banalité consternante : un mec qui aime l'art et un tableau en particulier. Bof !
Ah, mais non ! Pas bof du tout ! le scénario d'Hervé Richez est admirablement construit. Il est digne d'une des meilleures intrigues policières ! Et en plus, il fait découvrir au lecteur les arcanes du monde de l'art, celui des oeuvres qui se comptent en centaines de milliers d'euros, et bien plus, celui des pseudo-experts qui croient tout savoir d'un (ou de plusieurs) artiste(s), celui de ces gens qui peuvent faire chuter, ou au contraire, faire grimper la cote d'un artiste, et surtout d'un tableau. Mais ne voilà-t-il pas qu'avec le temps et les progrès de la science, ces experts tombent de leur piédestal car les techniques scientifiques viennent prouver ou démentir leurs dires de façon bien plus convaincante : faites entrer le microscope stéréoscopique, la lumière ultra-violette, les rayons infrarouges et la radiographie, pour n'en citer que quelques-unes de ces techniques.

Je ne suis pas certain que le style de dessin très épuré et les couleurs de Winoc séduiront tout le monde. Avant de me plonger dans l'histoire, juste en feuilletant le livre, je ne me sentais guère attiré par l'ouvrage. Mais, bon, voilà, on me l'offre ! Alors que faire d'autre que de le lire par pure courtoisie, histoire de ne pas décevoir la personne qui me l'a offert ? Et là, toutes mes idées préconçues s'effondrent ! Impossible de m'arrêter de le dévorer malgré la fatigue due à l'heure très tardive où j'ai entrepris la lecture. Et impossible de faire l'impasse sur le dossier « L'expertise des oeuvres d'art au XXie siècle, par-delà le regard… » ! Et de revenir en arrière pour relire certains passages ! Finalement, le dessin qui ressemble à un amalgame d'esquisses me plaît infiniment. Voilà exactement le genre d'ouvrage que j'ai feuilleté sans éprouver le moindre intérêt, peut-être même en émettant en mon for-intérieur des « Beurk ! Beurk ! Beurk ! » et qu'il me plaît de rouvrir et de lire et relire... Et d'en apprécier les dessins et la mise en couleurs !

Petite précision : si les noms ont été changés, l'histoire, elle, est vraie !
Commenter  J’apprécie          274
Le rêve de tout chineur : dénicher l'objet insolite, rare ou méconnu qui pique la curiosité et affole de plaisir le collectionneur.

Et quand il s'agit d'un peintre célèbre et d'avoir peut-être entre les mains un tableau non signé, l'heureux propriétaire se voit sans doute contraint de se lancer dans une recherche historique et picturale. On peut y user ses nerfs en laissant sa vie personnelle au bord du chemin.

Une bande dessinée qui raconte une enquête dans les milieux artistiques et le monde feutré de l'expertise. En marge de l'histoire étonnante de la découverte d'un tableau inconnu, c'est la notion d'authenticité qui est mis sur la sellette, même si la science devient le pilier indispensable dans l'attribution des oeuvres d'art. Ces messieurs les experts en prennent un peu pour leur grade.

C'est graphiquement très élégant avec des couleurs douces qui accompagnent bien le propos.
Excellente lecture .
Commenter  J’apprécie          260
Cette histoire qui nous est présentée a pour origine des faits réels mais comme le précise l'auteur, le tableau et le nom des personnages ont été modifiés; il n'en reste pas moins que cette quête et cette enquête autour d'une oeuvre sont intéressantes documentées et nous tiennent en haleine.
Les planches accompagnent bien le texte et certains tableaux connus font aussi parti du décor.
Commenter  J’apprécie          181
Cette bande-dessinée, basée sur des faits réels, nous entraîne à la suite de Stéphane qui a acheté un tableau de Degas, du moins est-ce son intime conviction car la toile n'est pas signée. Entre analyses comparatives et scientifiques, espoirs et déceptions, il consacre des années et beaucoup d'énergie à tenter de prouver l'authenticité de son tableau

Cette enquête est passionnante, mais c'est également très technique et je me suis parfois sentie un peu perdue. J'ai néanmoins apprécié cette incursion dans un univers nébuleux que je connais peu.
Commenter  J’apprécie          130
Une plongée dans le milieu de l'art et plus précisément des tableaux de peintres. Un univers difficile d'accès mais que la BD expose en essayant d'être compris par tous.
Commenter  J’apprécie          130
Dessins et couleurs aboutis. Histoire tirée d'un fait réel. Celle d'un homme qui consacrera sa vie à prouver, que le tableau non signé qu'il a acheté, est bien un Degas. Nous assisterons aux différentes expertises modernes. Ah si Degas pouvait voir cela ! le scénario est un peu complexe, mais intéressant. Un bon cru, à l'image des Fondus du vin, du même auteur.

Commenter  J’apprécie          110
Stephane aime l'art a tel point que de brocanteur il va faire des études à l'école du Louvre. Il vendra des tableau de maitre et deviendra un expert de l'art. Un jour en chinant il tombe sur un tableau non signé, il en est certain c'est de la main de Edgar Degas.

Cette bande dessinée va nous faire entrer dans le monde obscur de l'expertise scientifique de l'art. Comment prouver qu'une toile et de tel ou tel artiste? Analyse de pigment, scanner, infra rouge, graphologie... tout y passe. Stephane va mener un parcours du combattant pour faire reconnaitre sa toile comme étant un Degas. Il va se heurter à des experts qui font la pluie et le beau temps dans ce domaine, mais qui ne sont pas toujours les plus sérieux. Ainsi certaines toiles en circulation sont fausses d'autre sont vrais et personne ne le sait...
L'intérêt réside principalement dans la découverte de ce monde fermé. Les termes et les explications données restent simples pour que le lecteur puisse bien comprendre.
L'histoire en elle même, de Stéphane l'amoureux de l'art et de sa femme qui n'en peut plus de le voir s'occuper plus de la toile, n'est par contre pas des plus palpitante.
Le dessin quant à lui est sobre. pas exceptionnel mais pas mal non plus.
Commenter  J’apprécie          100
Qu'est ce que l'authenticité en matière d'art? Comment se révèle t-elle des dizaines d'années après la disparition de l'artiste? Avec le Postello nous entrons dans le monde complexe des amateurs, collectionneurs et vendeurs d'oeuvres d'art.
Grâce au personnage central Stephane K., nous suivons l'histoire d'une oeuvre préparatoire d'une célèbre toile de Degas. Seul hic, si la toile présente beaucoup de points chers à Degas, elle semble postérieure au chef-d'oeuvre du grand maître. Prouver l'authenticité de la toile deviendra vite une obsession pour Stéphane.
Un album très plaisant, un dessin doux et chaleureux grâce aux tons de pastel, et un dossier en toute fin très instructif.
Commenter  J’apprécie          80
Cette BD qui nous entraine sur le marché de l'Art et qui puise sa source dans une histoire vraie est une belle réussite. le sujet si vaste des oeuvres d'Art et de leur authentification est développé de manière intelligente avec l'histoire de Stéphane K., qui découvrira une toile de Degas un peu par hasard et qui poursuivra une longue quête pour réussir à prouver son authenticité. On entre dans le domaine du marché de l'Art par la petite porte et c'est discrètement que l'on découvre cet univers très codifié et très fermé, qui se mure derrière ses experts auto-certifiés et dont la parole ne peut être remise en doute. le sujet est passionnant et le ton emprunté par Richez et Winoc parvient à happer le lecteur sans en faire trop ni le perdre dans une multitude de détails spécifiques à l'expertise.

...la suite sur mon blog !
Lien : https://avideslectures.wordp..
Commenter  J’apprécie          60
Je suis surpris des notes de cette BD, que j'ai trouvé franchement bonne pour ma part. C'est une excellente enquête dans le monde de l'authentification des artistes et de la complexité lorsqu'il en est de faire reconnaitre une toile de maitre qui a échappée au regard pendant des années.

L'ouvrage a une préface qui explique l'origine de l'histoire, sans aucun doute romancée, de la découverte d'une toile de maitre dans un petit marché et la recherche pendant des années de la reconnaissance de celle-ci comme ce qu'elle est, une peinture de Degas. le trajet est assez long et mouvementé, avec des changements qui font presque penser à des rebondissements de série : experts qui réfute, nouvelles analyse, autre expert qui valide … le tout avec l'obsession du personnage principal pour son tableau qu'il veut faire reconnaitre, à la fois pour prouver qu'il n'a pas été abusé mais aussi presque en réaction à la fermeture dans laquelle se trouve le monde de l'art. Que des vieux et des institutions précises, tout le reste ne valant rien.

En fin de compte, je trouve que l'ensemble parle beaucoup moins de ce tableau de Degas que de l'art : comment faire une toile, comment reconnaitre une toile, comment se pratique le marché de l'art, comment les techniques nouvelles permettent de retrouver des indices pour établir un lien entre artiste et oeuvre … C'est une enquête passionnante qui est déroulée devant nous, s'étalant sur des années et des localisations partout dans le monde (vive l'empreinte carbone !). J'ai trouvé que l'histoire se mêlait plutôt bien avec l'histoire du protagoniste, obsédé par l'art suite à une révélation face à une toile et qui sera progressivement rongé par cette toile, obsédé au point d'y perdre son couple. Une belle façon de rendre hommage à ce qui peut à la fois nous élever et nous perdre.

Le dessin est franchement bon et ne m'a pas fait tiquer à un seul moment de ma lecture, ce qui est sans doute la marque d'une efficacité de sa part. Il s'accorde bien avec les représentations d'artistes mais aussi technique. Rien à redire de ce côté-là.
En somme, pour toute personne s'intéressant à l'art, je dirais que c'est un livre à lire !
Commenter  J’apprécie          40




Lecteurs (63) Voir plus



Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
5216 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

{* *}